Sélection de la langue

Recherche

Profil du secteur de la restauration – Corée du Sud

Janvier 2020

Sommaire

La Corée du Sud, dont la population est d'environ 51,6 millions d'habitants, est le plus grand marché de restauration des quatre « tigres » asiatiques : la Corée du Sud, Hong Kong, Taïwan et Singapour. La Corée du Sud est un marché important pour les exportateurs canadiens de produits agroalimentaires et de produits de la mer.

La croissance de la population de la classe moyenne et l'évolution des modes de vie urbains en Corée du Sud stimulent la demande en matière d'aliments prêts-à-servir, de qualité constante et à valeur ajoutée de partout dans le monde dans le secteur des services alimentaires.

Il y a cinq segments de consommateurs dans l'industrie des services alimentaires de la Corée du Sud, à savoir les consommateurs qui recherchent des produits simples et pratiques, les consommateurs qui manquent de temps pour expérimenter, les dépensiers sporadiques, les consommateurs routiniers et les consommateurs qui n'entrent pas dans une catégorie. La compréhension des préférences de chaque segment de consommateurs aidera les exportateurs canadiens à mieux pénétrer le marché sud-coréen de la restauration.

Les restaurants sont le sous-secteur des services alimentaires le plus important de la Corée du Sud, dont les ventes ont atteint 22,5 milliards de dollars américains en 2018, pour un taux de croissance annuel composé (TCAC) de 2,2 % de 2014 à 2018. Les ventes de ce sous-secteur devraient s'élever à 25,8 milliards de dollars américains en 2023, à un TCAC de 2,8 %. Les pubs, les clubs et les bars se classaient au deuxième rang pour ce qui est de la valeur des ventes (4,6 milliards de dollars américains) en 2018, suivis des commerces de détail (1,5 milliard de dollars américains), des établissements d'hébergement (1,1 milliard de dollars américains) et des lieux de travail (0,9 milliard de dollars américains). Tous ces sous-secteurs ont connu une bonne croissance de 2014 à 2018, une tendance qui devrait se poursuivre de 2019 à 2023.

Même si la Corée du Sud fait face à un ralentissement de la croissance, les perspectives pour les produits agroalimentaires et les produits de la mer canadiens dans le secteur sud-coréen des services alimentaires sont prometteuses pour de nombreux produits comme le porc, les préparations alimentaires, le bœuf, le blé et les fèves de soya.

La mise en œuvre complète de l'Accord de libre-échange entre le Canada et la Corée du Sud (ALECC) en 2032 offrira davantage de possibilités d'exportation pour de nombreuses variétés de produits agroalimentaires et de produits de la mer canadiens au cours des prochaines années.

Comportement du consommateur

Tendances de consommation

Selon les récentes statistiques officielles, les dépenses de consommation mensuelles moyennes en Corée du Sud s'élevaient à 2,5 millions de wons sud-coréens (2 272,9 $ USNote de bas de page 1) par ménage en 2018, ce qui représente une baisse nominale de 0,8 % par rapport aux dépenses de 2017 (diminution de 2,2 % des dépenses de consommation réelles par rapport à l'année précédente). Par catégorie, les « aliments et boissons gazeuses » (14,4 %) représentaient la majeure partie des dépenses totales de consommation, suivies des « restaurants et hôtels » (13,8 %). Les « boissons alcoolisées et produits du tabac » représentaient la plus faible part des dépenses totales (1,4 %). En ce qui concerne la variation en pourcentage réel, les dépenses de consommation des ménages pour les « aliments et boissons gazeuses » et les « restaurants et hôtels » ont diminué de respectivement 1,0 % et 4,2 %, tandis que les dépenses pour les « boissons alcoolisées et produits du tabac » ont augmenté de 0,4 %.

Pourcentage sur 12 mois de changements nominaux et réels (%) des dépenses de consommation mensuelles moyennes par article
La description de cette image suit.
Description de l'image ci-dessus
Nominal Réel
Dépenses de consommation −0,8 −2,2
Aliments et boissons gazeuses 1,8 −1,0
Boissons alcoolisées et produits du tabac 0,6 0,4
Vêtements et chaussures −4,3 −5,3
Logement, eau, électricité, gaz et autres combustibles 0,9 0,2
Household equipment and houskeeping services 4,5 2,2
Santé 5,1 5,2
Transport −5,5 −7,7
Communications −2,7 1,9
Divertissement et culture 9,8 9,3
Éducation −7,9 −9,2
Restaurants et hôtels −1,3 −4,2
Autres biens et services divers −4,7 −5,2

Source : Statistics South Korea, 2019.

En 2018, le gouvernement de la Corée du Sud a mis en place la semaine de travail de 52 heures visant à améliorer l'équilibre travail-vie personnelle et à augmenter les taux de natalité (Lam, 2018). Jusqu'à maintenant, la nouvelle politique a donné des résultats limités. Un récent sondage a montré que les Sud-Coréens n'étaient pas en mesure de profiter pleinement de leurs périodes de loisirs (Yonhap, 2019). Comme les travailleurs finissaient de travailler plus tôt, l'industrie de la restauration prévoyait que les employés des entreprises auraient moins de repas d'affaires et consommeraient moins de boissons dans le cadre professionnel. Le président de la South Korea Food Service Industry Association a déclaré aux médias qu'« en raison de la hausse du salaire minimum, de la semaine de travail de 52 heures et de l'augmentation des prix du soju et de la bière, il est devenu difficile de travailler dans l'industrie de la restauration » [traduction] (Oh et Kim, 2019).

Par ailleurs, le département de l'Agriculture des États-Unis (USDA) a laissé entendre que les cafés sud-coréens (autres boissons non alcoolisées) et les restaurants d'alimentation collective se sont multipliés depuis 2014 (Larrabee et Yoo, 2018). Un vif intérêt des consommateurs pour les nouveaux goûts et les modes de vie plus occupés sont susceptibles de stimuler les ventes dans ces segments au cours des prochaines années (Larrabee et Yoo, 2018)

Segments de consommateurs

En 2017, Global Data a mené une enquête sur le secteur de la restauration auprès d'un millier de consommateurs sud-coréens afin d'examiner leurs attitudes et leurs préférences en matière d'aliments et de boissons. Le sondage a permis de générer les segments de consommateurs ci-dessous, qui peuvent aider les exportateurs canadiens de produits agroalimentaires et de produits de la mer à mieux pénétrer le marché sud-coréen de la restauration.

Segments de consommateurs dans le marché de la restauration en Corée du Sud

Consommateurs qui recherchent des produits simples et pratiques

Consommateurs qui manquent de temps pour expérimenter

Dépensiers sporadiques

Consommateurs routiniers

Consommateurs qui n'entrent pas dans une catégorie

Source : Corée du Sud - L'avenir des services alimentaires d'ici 2023, GlobalData 2019.

Pour ce qui est de la part de la population, les consommateurs qui n'entrent pas dans une catégorie constituent le plus grand groupe de consommateurs et correspondent à leur part de la population fréquentant les restaurants à service rapide (RSR) et les chaînes de café et de salons de thé. Toutefois, leur part des ventes dans les restaurants à service complet (RSC) et les pubs, les clubs et les bars est inférieure. Les consommateurs qui recherchent des produits simples et pratiques représentent 24 % des consommateurs sud-coréens. Ce segment représente toujours une plus grande proportion des transactions dans la restauration que leur part de la population dans tous les réseaux d'établissements. Les dépensiers sporadiques représentent 23 % de la population de la Corée du Sud et les ventes qui leur sont associées en restauration sont constamment inférieures par rapport aux segments de la population. Pendant ce temps, les consommateurs qui manquent de temps pour expérimenter, bien qu'ils ne représentent que 4 % de la population sud-coréenne, ont une meilleure représentation dans tous les réseaux d'établissements de restauration. Tout comme les consommateurs qui manquent de temps pour expérimenter, les consommateurs routiniers représentent également 4 % des Sud-Coréens, mais ils ont une meilleure représentation dans la plupart des réseaux, à l'exception des RSR.

Parts des segments de consommateurs de la population et des transactions dans quatre grands canaux
La description de cette image suit.
Description de l'image ci-dessus
Population sud-coréenne Restaurants à service rapide Restaurants à service complet Cafés et salons de thé Pubs, clubs et bars
Consommateurs qui recherchent des produits simples et pratiques 24 % 31 % 36 % 27 % 35 %
Consommateurs qui manquent de temps pour expérimenter 4 % 6 % 7 % 5 % 5 %
Dépensiers sporadiques 23 % 15 % 15 % 21 % 16 %
Consommateurs routiniers 4 % 4 % 2 % 3 % 3 %
Consommateurs qui n'entrent pas dans une catégorie 44 % 44 % 40 % 44 % 41 %

Source : Corée du Sud - L'avenir des services alimentaires d'ici 2023, GlobalData 2019.

Le marché global de la restauration

Les services de restauration en Corée du Sud continuent de faire l'objet d'une restructuration à mesure que les grandes entreprises de services d'alimentation et les grands distributeurs de services de restauration prennent de l'expansion aux dépens des petites entreprises indépendantes. Selon le bureau commercial agricole des États-Unis à Séoul (USATO), même si la Corée du Sud fait face à des difficultés économiques, il y a encore un avenir prometteur pour les exportateurs étrangers de produits agroalimentaires et de produits de la mer, car la Corée du Sud dépend directement ou indirectement de 60 à 70 % des importations de produits alimentaires (USATO, n.d.). Voici les tendances et les événements récents qui ont contribué à l'expansion prévue :

  1. La mondialisation générale et l'occidentalisation des goûts.
  2. Le pourcentage élevé de jeunes consommateurs ayant un goût croissant pour les aliments importés.
  3. Un nombre croissant de femmes qui travaillent et de familles à deux revenus entraînant une plus grande demande d'aliments prêts-à-servir.
  4. La baisse de la consommation de riz par habitant et l'abandon progressif des aliments à base de riz au profit des aliments à base de blé, de maïs, de viande et de pommes de terre.
  5. La prolifération des fours conventionnels, des micro-ondes et des réfrigérateurs.

La Corée du Sud, avec une population d'environ 51,6 millions d'habitants, est le plus grand marché de restauration des quatre économies « tigres ». La croissance de la classe moyenne en Corée du Sud et l'évolution des modes de vie urbains ont stimulé la demande d'aliments prêts-à-servir, de qualité constante, à valeur ajoutée et de goûts variés dans l'industrie de la restauration. Le secteur de la restauration du pays a connu une croissance à un TCAC de 3,5 % de 2014 à 2018, atteignant des ventes de 87,8 G$ US en 2018, soit 62,5 G$ US de plus que Taïwan, son concurrent. Le secteur sud-coréen de la restauration devrait atteindre 104,7 G$ US d'ici 2023, avec un TCAC de 3,6 % de 2019 à 2023.

Ventes dans la restauration chez les quatre « tigres » asiatiques, en millions de dollars américains – données historiques et prévisions
Économie 2014 2018 TCAC* (%) 2014-2018 2019 2023 TCAC* (%) 2019-2023
Corée du Sud 76 510,4 87 783,0 3,5 90 913,8 104 739,9 3,6
Taïwan 19 723,2 25 277,0 6,4
Hong Kong 15 728,5 18 268,2 3,8 18 910,2 22 115,7 4,0
Singapour 8 303,0 9 788,7 4,2 10 150,9 11 942,3 4,1

Source : GlobalData, 2019; ministère des Statistiques, MOEA Taiwan, 2019

*TCAC : Taux de croissance annuel composé

Les restaurants sont le sous-secteur des services alimentaires le plus important de la Corée du Sud, avec des ventes de 22,5 G$ US en 2018, pour un TCAC de 2,2 % de 2014 à 2018. Les ventes de ce sous-secteur devraient atteindre 25,8 G$ US d'ici 2023, à un TCAC de 2,8 %. Les pubs, les clubs et les bars se classaient au deuxième rang pour la valeur des ventes (4,6 G$ US) en 2018, suivis des commerces de détail (1,5 G$ US), des établissements d'hébergement (1,1 G$ US) et des lieux de travail (0,9 G$ US). Tous ces sous-secteurs ont connu une bonne croissance de 2014 à 2018, une tendance qui devrait se poursuivre de 2019 à 2023.

Ventes et croissance dans la restauration en Corée du Sud par sous-secteur, en millions de dollars américains – données historiques et prévisions
Sous-secteur 2014 2018 TCAC* (%) 2014-2018 2019 2023 TCAC* (%) 2019-2023
Hébergement 976,3 1 071,8 2,4 1 104,0 1 249,3 3,1
Loisirs 663,1 712,6 1,8 726,8 821 3,1
Exploitant de services mobiles 8,6 9,3 2,0 9,6 10,7 2,7
Pubs, clubs et bars 4 049,5 4 585,9 3,2 4 783,5 5 651,9 4,3
Restaurant 20 631,1 22 520,7 2,2 23 117,3 25 784,8 2,8
Commerces de détail 1 356,0 1 485,0 2,3 1 525,0 1 699,9 2,8
Voyages 424,5 458,1 1,9 468,1 526,5 3,0
Lieux de travail 829,8 883,3 1,6 898,7 977 2,1
Total 28 938,9 31 726,7 2,3 32 633,0 36 721,1 3,0

Source : GlobalData, 2019

*TCAC : Taux de croissance annuel composé

Dans le sous-secteur des restaurants, ce sont les restaurants à service complet qui ont enregistré les ventes les plus élevées avec 16,0 G$ US en 2018, suivi des restaurants rapides (4,7 G$ US). Ces deux types de restaurants comptaient pour 91,7 % des ventes globales générées par le sous-secteur des restaurants (22,5 G$ US). Ces deux types de restaurants ont connu une croissance à des TCAC respectifs de 2,1 % et de 2,6 % de 2014 à 2018, lesquels devraient atteindre respectivement 2,7 % et de 3,1 % pour la période 2019-2023. Les cafés et salons de thé ont obtenu de bons résultats à un TCAC de 2,1 % de 2014 à 2018, et leurs ventes s'élevaient à 1,8 G$ US en 2018

Dans le sous-secteur des pubs, clubs et bars, ce sont les pubs et bars qui ont affiché les ventes les plus élevées, soit 4,1 G$ US en 2018, suivis des clubs privés (370,4 M$ US) et des boîtes de nuit (92,6 M$ US). Ces trois types d'établissements ont connu des TCAC respectifs de 3,2 %, de 2,7 % et de 2,7 %, de 2014 à 2018, lesquels devraient atteindre respectivement 4,3 %, 3,7 % et 3,7 % au cours de la période de 2019 à 2023.

Dans le sous-secteur du commerce de détail, les boulangeries-pâtisseries ont enregistré les ventes les plus élevées, soit 932,2 M$ US en 2018, suivies des commerces dans une station-service (211,5 M$ US). Ces deux principaux types d'établissements représentaient 77 % des ventes totales du sous-secteur des commerces de détail (1,5 G$ US). Ces deux types de restaurants ont connu une croissance à des TCAC respectifs de 2,4 % et de 2,2 % de 2014 à 2018, et on prévoit que ces taux seront respectivement de 2,8 % et de 2,7 % pour la période 2019-2023.

Dans le sous-secteur de l'hébergement, ce sont les hôtels et motels qui ont enregistré les ventes les plus élevées, soit 891,3 M$ US en 2018, suivis des petits hôtels (78,0 M$ US). Ces deux types d'établissements ont compté pour 90,5 % des ventes globales générées par le sous-secteur de l'hébergement (1,1 G$ US). Ces deux types d'établissements ont connu une bonne croissance à un TCAC semblable de 2,4 % de 2014 à 2018, et on prévoit que leurs taux seront respectivement de 3,1 % et de 3,2 % pour la période 2019-2023.

Ventes en restauration en Corée du Sud, par sous-secteur et par type d'établissements, en millions de dollars américains, données historiques et prévisions
Sous-secteur Type d'établissement 2014 2018 TCAC* (%) 2014-2018 2019 2023 TCAC* (%) 2018-2023
Hébergement Gîte touristique 20,6 22,4 2,1 23 25,9 3,0
Parc pour caravanes 2,9 3,2 2,5 3,3 3,8 3,6
Petit hôtel 71 78 2,4 80,4 91,3 3,2
Parc de villégiature 41,3 44,7 2,0 45,9 51,3 2,8
Auberge 24,4 26,9 2,5 27,8 31,6 3,3
Hôtel et motel 811,3 891,3 2,4 918,3 1 039,3 3,1
Autres 4,8 5,2 2,0 5,4 6,1 3,1
Loisirs Divertissement 359,9 384,8 1,7 391,8 443,7 3,2
Site d'événement 232,2 251,3 2,0 256,9 289,6 3,0
Attraction touristique 71,1 76,5 1,8 78 87,7 3,0
Exploitants de services mobiles Autres exploitants de services mobiles 3,3 3,5 1,5 3,6 4,1 3,3
Fourgonnettes 5,4 5,8 1,8 5,9 6,6 2,8
Pubs, clubs et bars Boîte de nuit 83,3 92,6 2,7 96,1 111,3 3,7
Club privé et club social 333,2 370,4 2,7 384,2 444,8 3,7
Pub et bar 3 633,0 4 123,0 3,2 4 303,2 5 095,8 4,3
Restaurant Café et salon de thé 1 645,9 1 789,2 2,1 1 834,9 2 055,1 2,9
Restaurant à service complet 14 708,5 15 997,0 2,1 16 407,0 18 228,7 2,7
Bar laitier 65,3 71,4 2,3 73,3 82 2,8
Restaurant-minute et restauration rapide 4 211,5 4 663,0 2,6 4 802,2 5 419,0 3,1
Commerces de détail Boulangerie 847,2 932,2 2,4 958,5 1 071,9 2,8
Dépanneur 122,5 132,7 2,0 135,8 149,7 2,5
Épicerie fine 17,5 19,1 2,2 19,5 21,7 2,7
Grand magasin 4,6 5 2,1 5,1 5,7 2,8
Centre de jardinage et de rénovations 10,4 11,4 2,3 11,7 13 2,7
Autres commerces de détail 5,8 6,3 2,1 6,5 7,2 2,6
Commerces de station-service 194,1 211,5 2,2 216,9 241,1 2,7
Supermarché, hypermarché 154 166,9 2,0 171 189,7 2,6
Voyages Avion 47,7 51,3 1,8 52,4 59 3,0
Transport ferroviaire 356,6 385,1 1,9 393,6 442,9 3,0
Bateau 20,2 21,7 1,8 22,1 24,6 2,7
Lieu de travail Ministère et autorité locale 211,5 225,5 1,6 229,5 249,7 2,1
Industrie 385,6 409,5 1,5 416,5 452,1 2,1
Commerce de détail, institution financière et à partir de bureaux 232,7 248,3 1,6 252,8 275,1 2,1

Source : GlobalData, 2019

*TCAC : Taux de croissance annuel composé

Restauration : Comparaison entre les restaurants franchisés et les restaurants indépendants

Le marché sud-coréen de la restauration compte un nombre important de petites et moyennes entreprises familiales comptant moins de cinq employés. Selon l'USDA, le secteur des restaurants et des bars en Corée du Sud a été un important refuge pour les retraités pendant la crise économique asiatique de 1997-2000 et le ralentissement économique mondial de 2008 (Larrabee et Yoo, 2018). De 2005 à 2015, le nombre de petits et moyens restaurants et bars a chuté de 90 % à 86 % (Larrabee et Yoo, 2018). Malgré une part importante dans chaque réseau (sauf le commerce de détail), les chaînes devraient enregistrer une croissance plus rapide que les commerces indépendants (4,0 % contre 3,4 %) d'ici 2023.

Dans le sous-secteur des restaurants, malgré la croissance plus rapide des chaînes de franchise, les ventes des indépendants représentaient 63,9 % des ventes globales en 2018, contre 36,1 % pour les restaurants franchisés. Dans le sous-secteur des pubs, clubs et bars, les ventes des indépendants comptaient pour 63,8 % des ventes globales, contre 36,2 % pour les franchisés. Dans le secteur des commerces de détail, les ventes des indépendants comptaient pour 43,1 % des ventes globales, contre 56,9 % pour les franchisés.

Ventes (données historiques et prévisions) en restauration en Corée du Sud : franchisés et indépendants, en millions de dollars américains
Exploitants franchisés et indépendants Sous-secteur 2014 2018 TCAC* (%) 2014-2018 2019 2023 TCAC* (%) 2019-2023
Franchisés Hébergement 36,8 41,2 2,9 42,2 47,3 2,9
Indépendants 2 899,8 3 215,5 2,6 3 287,8 3 653,8 2,7
Franchisés Loisirs 472,8 535,3 3,2 552,9 627,5 3,2
Indépendants 1 833,2 2 078,5 3,2 2 148,9 2 446,7 3,3
Indépendants Exploitants de services mobiles 30,5 34,4 3,1 35,5 40,1 3,1
Franchisés Pubs, clubs et bars 3 508,0 4 182,5 4,5 4 378,3 5 224,4 4,5
Indépendants 6 259,4 7 380,5 4,2 7 704,8 9 108,0 4,3
Franchisés Restaurants 19 470,1 22 752,6 4,0 23 707,1 27 848,7 4,1
Indépendants 35 363,7 40 352,1 3,4 41 682,7 47 640,9 3,4
Franchisés Commerces de détail 1 711,5 1 876,2 2,3 1 918,6 2 114,8 2,5
Indépendants 1 302,1 1 419,1 2,2 1 449,3 1 592,9 2,4
Non précisés Voyages 1 468,0 1 592,9 2,1 1 629,6 1 790,0 2,4
Non précisés Lieux de travail 2 154,6 2 322,3 1,9 2 376,0 2 605,0 2,3
Sous-total pour les franchisés 25 199,2 29 387,8 3,9 30 599,2 35 862,6 4,0
Sous-total pour les indépendants 47 688,7 54 480,1 3,4 56 309,0 64 482,4 3,4
Total pour les franchisés et les indépendants 76 510,4 87 783,0 3,5 90 913,8 104 739,9 3,6

Source : GlobalData, 2019.

*TCAC : Taux de croissance annuel composé

Dans le secteur sud-coréen de la restauration, la valeur la plus élevée par transaction en 2018 a été enregistrée dans les hôtels et motels franchisés (24,8 $ US), suivis des boîtes de nuit indépendantes (21,7 $ US) et des restaurants à service complet franchisés (20 $ US). Ce sont les restaurants rapides qui ont enregistré le TCAC le plus élevé, soit 1,9 % (franchisés et indépendants) de 2014 à 2018. Les restaurants rapides devraient aussi connaître la croissance la plus rapide à un TCAC de 3,1 % (franchisés et indépendants) de 2019 à 2023.

Valeur par transaction dans les restaurants franchisés, par types d'établissements, en dollars américains – données historiques et prévisions
Sous-secteur Type d'établissement 2014 2018 TCAC* (%) 2014-2018 2019 2023 TCAC* (%) 2019-2023
Hébergement Hôtels et motels 25,4 24,8 −0,6 24,8 25,6 0,8
Loisirs Divertissement 7,4 7,4 −0,1 7,5 7,7 0,9
Site d'événement 12,4 12,3 −0,1 12,5 13,1 1,1
Attraction touristique 5,4 5,3 −0,4 5,4 5,5 0,7
Pubs, clubs et bars Club privé et club social 14,7 14,7 −0,1 14,9 15,5 1
Pubs et bars 13,4 13,7 0,5 14,0 15,0 1,8
Restaurants Café et salon de thé 4,2 4,1 −0,5 4,1 4,3 0,7
Restaurant à service complet 20,0 20,0 −0,1 20,2 21,1 1
Bar laitier 3,4 3,3 −0,6 3,3 3,4 0,5
Restaurant-minute et restauration rapide 5,7 6,2 1,9 6,4 7,3 3,1
Commerces de détail Boulangerie 4,2 4,2 −0,5 4,2 4,3 0,8
Dépanneur 3,4 3,4 −0,2 3,4 3,5 0,9
Grand magasin 4,2 4,0 −1 4,0 4,1 0,3
Autres commerces de détail 3,8 3,7 −0,7 3,7 3,8 0,6
Commerces de station-service 3,5 3,4 −0,7 3,4 3,5 0,6
Supermarché, hypermarché 4,0 3,8 −1,1 3,8 3,9 0,4

Source : GlobalData, 2019

*TCAC : Taux de croissance annuel composé

Valeur par transaction pour les restaurants indépendants, par établissement, en dollars américains – données historiques et prévisions
Sous-secteur Type d'établissement 2014 2018 TCAC* (%) 2014-2018 2019 2023 TCAC* (%) 2019-2023
Hébergement Gîte touristique 5,2 5,1 −0,3 5,2 5,4 1,0
Parc pour caravanes 7,2 7,0 −0,7 7,1 7,2 0,4
Petit hôtel 9,2 9,2 0,0 9,4 9,7 0,9
Parc de villégiature 10,5 10,2 −0,6 10,3 10,5 0,5
Auberge 5,8 5,8 −0,1 5,9 6,0 0,7
Hôtel et motel 16,4 16,1 −0,5 16,2 16,5 0,6
Autres 6,4 6,2 −0,7 6,3 6,5 0,7
Loisirs Divertissement 6,5 6,5 −0,2 6,6 6,8 0,9
Site d'événement 8,8 8,8 −0,1 8,9 9,3 1,1
Attraction touristique 5,1 5,0 −0,4 5,1 5,2 0,7
Exploitants de services mobiles Autres exploitants de services mobiles 4,1 3,9 −0,9 3,9 4,0 0,3
Fourgonnettes 4,2 4,2 −0,4 4,2 4,4 0,8
Pubs, clubs et bars Boîte de nuit 22,1 21,7 −0,4 21,9 22,0 0,1
Club privé et club social 16,0 15,8 −0,2 16,0 16,6 0,9
Pub et bar 11,2 11,4 0,5 11,7 12,5 1,8
Restaurants Café et salon de thé 3,2 3,1 −0,7 3,2 3,3 0,7
Restaurant à service complet 13,7 13,8 0,1 13,9 14,3 0,6
Bar laitier 2,8 2,8 −0,8 2,8 2,8 0,4
Restaurant-minute et restauration rapide 5,0 5,4 1,9 5,5 6,3 3,1
Commerces de détail Boulangerie 3,5 3,5 −0,4 3,5 3,6 0,9
Dépanneur 3,2 3,2 −0,2 3,2 3,3 0,8
Épicerie fine 3,9 3,8 −0,3 3,8 3,9 0,6
Grand magasin 3,6 3,4 −1,1 3,5 3,5 0,4
Centres de jardinage et de rénovation 3,5 3,3 −1,2 3,3 3,4 0,3
Autres commerces de détail 3,5 3,4 −0,6 3,4 3,5 0,6
Commerces de station-service 3,3 3,2 −0,8 3,2 3,3 0,6
Supermarché, hypermarché 3,6 3,5 −1,1 3,5 3,6 0,4

Source : GlobalData, 2019

*TCAC : Taux de croissance annuel composé

Tendance

Les quatre économies « tigres » asiatiques

Les économistes surnomment la Corée du Sud, Hong Kong, Taïwan et Singapour, les quatre « tigres » asiatiques pour leur croissance économique rapide et axée sur le commerce depuis les années 1960. Les quatre « tigres » ont collectivement rejoint les rangs des économies les plus riches du monde. Les exportations canadiennes de produits agroalimentaires et de la mer vers les quatre marchés des « tigres » étaient estimées à 1,5 G$ US en 2018, ce qui représente 2,9 % du total des exportations canadiennes dans le monde (51,1 G$ US). Les exportations du Canada vers la région ont été relativement faibles, la valeur des exportations canadiennes ayant diminué à un TCAC de 3,8 % de 2014 à 2018. Toutefois, la Corée du Sud demeure un marché important pour les exportateurs canadiens de produits agroalimentaires et de produits de la mer. Les exportations canadiennes de produits agroalimentaires et de la mer en Corée du Sud ont également connu une croissance à un TCAC de 1,5 % de 2014 à 2018, représentent une valeur de 600,0 M$ US.

Exportations canadiennes de produits agroalimentaires et de la mer vers les quatre « tigres » asiatiques (SH6), en millions de dollars américains
Pays 2014 2015 2016 2017 2018 TCAC* (%) 2014-2018
Les quatre « tigres » asiatiques 1 710,1 1 457,5 1 445,9 1 539,6 1 463,7 −3,8
Corée du Sud 564,7 484,7 569,1 586,5 599,4 1,5
Hong Kong 798,7 694,3 579,0 604,8 531,1 −9,7
Taïwan 227,0 201,8 198,0 247,9 261,8 3,6
Singapour 119,8 76,7 99,7 100,4 71,4 −12,1

Source : Global Trade Tracker, 2019

*TCAC : Taux de croissance annuel composé

Les quatre « tigres » sont des importateurs nets de produits agroalimentaires et de produits de la mer du Canada dont la valeur nette est de 1,2 G$ US. Le Canada a importé 311,2 M$ US en produits agroalimentaires et en fruits de mer des quatre « tigres », tandis que ses exportations étaient évaluées à 1,5 G$ US en 2018.

Importations canadiennes de produits agroalimentaires et de produits de la mer en provenance des quatre « tigres » asiatiques, en millions de dollars américains
Économie 2014 2015 2016 2017 2018 TCAC* (%) 2014-2018
Les quatre « tigres » asiatiques 226,1 219,6 225,5 258,9 311,2 8,3
Corée du Sud 87,1 82,6 88,7 106,7 122,4 8,9
Taïwan 90,3 88,2 88,9 99,4 101,9 3,1
Singapour 20,1 18,5 21,4 20,9 50,7 26,0
Hong Kong 28,5 30,3 26,6 31,8 36,2 6,1

Source : Global Trade Tracker, 2019

*TCAC : Taux de croissance annuel composé

Marché mondial

La Corée du Sud est un importateur net de produits agroalimentaires et de produits de la mer du Canada dont la valeur nette est de 554,7 M$ US. Les importations canadiennes de produits agroalimentaires et de produits de la mer en provenance de la Corée du Sud étaient évaluées à 122,4 M$ US, tandis que les exportations canadiennes étaient évaluées à 677,1 M$ US en 2018. Les importations mondiales totales de produits agroalimentaires et de la mer par la Corée du Sud étaient évaluées à 33,3 G$ US en 2018, dont 677,0 M$ US étaient d'origine canadienne, ce qui représente 2,0 % des importations globales de produits agricoles de la Corée du Sud. L'écart entre les importations de la Corée du Sud provenant du monde et celles provenant du Canada était de 32,6 G$ US en 2018.

Écart brut des exportations de produits agroalimentaires et de la mer (SH6) du Canada vers la Corée du Sud, en millions de dollars américains
Fournisseurs d'importations 2014 2015 2016 2017 2018 TCAC* (%) 2014-2018
Importations de la Corée du Sud en provenance des pays étrangers 29 649,9 28 317,1 28 111,8 30 268,1 33 295,6 2,9
Importations de la Corée du Sud en provenance du Canada 592,4 557,3 593,4 666,1 677,0 3,4
Écart brut d'exportation 29 057,5 27 759,8 27 518,4 29 602,1 32 618,6 2,9

Source : Global Trade Tracker, 2019

TCAC* : Taux de croissance annuel composé

Les principaux produits importés de la Corée du Sud en 2018 étaient le maïs (2,1 G$ US), la viande porcine congelée (1,6 G$ US), les préparations alimentaires (1,4 G$ US) et le blé (1,0 G$ US). Les importations de préparations alimentaires (1,4 G$ US) ont connu la croissance la plus rapide avec un TCAC de 11,2 % de 2014 à 2018, suivies des importations de viande porcine congelée à un TCAC de 10,6 %.

Les 10 principales importations par la Corée du Sud de produits agroalimentaires et de produits de la mer en provenance de pays étrangers, en millions de dollars américains, de 2014 à 2018
Code SH 6 Description 2014 2015 2016 2017 2018 TCAC* (%) 2014-2018
Total mondial 29 649,9 28 317,1 28 111,8 30 268,1 33 295,6 2,9
100590 Maïs (à l'exclusion des semences) 2 629,3 2 213,1 1 894,9 1 783,6 2 126,0 −5,2
020329 Viande de porc congelée, non désossée 1 074,1 1 234,7 1 165,1 1 406,9 1 609,0 10,6
210690 Préparations alimentaires, n.d.a.[1] 902,0 915,0 1 036,3 1 139,7 1 380,1 11,2
100199 Blé et méteil (à l'exception des semences et du blé dur) 1 210,2 1 105,4 1 007,1 956,6 1 001,5 −4,6
020230 Viande bovine désossée congelée 751,8 872,5 976,0 915,3 1 077,9 9,4
230400 Tourteau et autres résidus solides 992,3 839,5 780,9 651,0 769,3 −6,2
170114 Sucre de canne brut, sous forme solide 752,3 623,7 674,7 789,6 602,7 −5,4
120190 Soja (à l'exception des semences) 801,6 642,9 596,8 592,4 581,9 −7,7
020220 Coupes de viande bovine non désossée, congelée 519,8 491,0 568,5 628,0 748,7 9,5
030389 Poisson congelé n.d.a.[1] 513,1 538,6 582,0 493,1 515,2 0,1

Source : Global Trade Tracker, 2019

*TCAC : Taux de croissance annuel composé

1 : non précisé ailleurs

Les importations de produits agroalimentaires et de produits de la mer en provenance du Canada en Corée du Sud ont augmenté de 3,4 % de 2014 à 2018, pour atteindre 677,0 M$ US en 2018. Les principaux produits importés du Canada en 2018 par la Corée du Sud étaient l'huile de canola brute (83,2 M$ US), suivie de la viande de porc congelée (70,6 M$ US) et du homard (67,8 M$ US). L'huile de canola du Canada représentait 98,2 % des importations totales mondiales de la Corée du Sud pour ce produit. Le homard canadien représentait 79,2 % des importations totales de la Corée du Sud en provenance du monde. Le homard congelé a connu la plus forte croissance des importations, avec un TCAC de 83,8 % de 2014 à 2018, tandis que le blé était en baisse avec un TCAC de −23,2 % au cours de la même période.

Les 10 principales importations par la Corée du Sud de produits agroalimentaires et de produits de la mer canadiens, en millions de dollars américains, et la part du Canada, 2014-2018
Code SH 6 Description 2014 2015 2016 2017 2018 TCAC* (%) 2014-2018 Part du Canada (%) des importations mondiales en 2018
Total du Canada 592,4 557,3 593,4 666,1 677,0 3,4 2,0
151411 Huile de colza à faible teneur en acide érucique ou huile de colza, brute 51,1 65,4 81,0 92,3 83,2 13,0 98,2
020329 Viande de porc congelée, non désossée 63,7 66,6 51,9 57,9 70,6 2,6 4,4
030632 Homards « Homarus spp. », vivants, frais ou réfrigérés, avec carapace ou non 0,0 0,0 0,0 61,7 67,8 N.C. 79,2
210690 Préparations alimentaires, n.m.a.[1] 28,8 37,9 41,3 50,9 60,8 20,5 4,4
100199 Blé et méteil (à l'exception des semences et du blé dur) 162,0 67,5 39,6 65,8 56,5 −23,2 5,6
020319 Viande de porc fraîche ou réfrigérée, non désossée 13,3 19,7 29,4 38,8 48,1 37,8 39,5
030612 Homards congelés « Homarus spp. », même fumés, avec carapace ou non, y compris les homards en carapace 3,0 10,6 16,4 20,3 34,4 83,8 92,5
430110 Pelleterie de vison, entière, avec ou sans tête, queue ou pattes 23,4 24,4 20,6 15,1 22,9 −0,5 26,8
200410 Pommes de terre, préparées ou conservées autrement qu'au vinaigre ou à l'acide acétique, congelées 4,9 9,9 17,1 20,4 22,7 46,5 15,0
110710 Malt (sauf torréfié) 27,1 18,6 15,3 20,2 16,5 −11,7 17,8

Source : Global Trade Tracker, 2019

*TCAC : taux de croissance annuel composé

1 : Non dénommé ailleurs

N.C. : non calculé

Les dix principales entreprises de restauration en Corée du Sud

McDonald's était la première entreprise de restauration avec des ventes d'une valeur de 760,4 M$ US en 2017, ce qui représente une part de 1,2 % du marché de la restauration en Corée du Sud. Viennent ensuite Starbucks (542,7 M$ US), Mr.Pizza (492,8 M$ US), Lotteria (404,5 M$ US) et Vips (348,7 M$ US). Parmi les cinq premières entreprises, deux sont des franchises mondiales bien connues tandis que les trois autres sont des entreprises locales (Mr.Pizza, Lotteria et Vips).

Les dix principales entreprises de restauration en Corée du Sud, selon les ventes et les parts de marché en 2017, en millions de dollars américains
Entreprise Ventes (M$ US) Parts de marché (%)
McDonald's 760,4 1,2
Starbucks 542,7 0,9
Mr.Pizza 492,8 0,8
Lotteria 404,5 0,6
Vips 348,7 0,5
BBQ 322,7 0,5
Burger King 296,8 0,5
Domino's Pizza 289,6 0,5
Outback Steakhouse 273,5 0,4
Autres 59 982,1 94,1
Total 63 713,94 100,0
Source : GlobalData, 2019

Concurrence et possibilités d'affaires

La Corée du Sud est un marché en pleine croissance pour ce qui est des produits alimentaires prêts-à-servir, de qualité et sains. Le Canada est perçu comme un pays doté d'un bon environnement et de produits de qualité, et les Sud-coréens sont prêts à payer le prix qu'il faut pour des marques renommées et des produits canadiens de qualité. La faible part du Canada dans les denrées alimentaires importées par la Corée du Sud lui offre une marge d'expansion, et l'ALECC contribuera à améliorer la compétitivité du Canada sur le marché sud-coréen.

Les perspectives pour les produits agroalimentaires et les produits de la mer canadiens dans le secteur sud-coréen de la restauration sont prometteuses pour de nombreux produits, comme le porc, les préparations alimentaires, le bœuf, le blé et les fèves de soya. La mise en œuvre de l'Accord de libre-échange Canada-Corée (ALECC) continuera d'offrir davantage de possibilités d'exportation pour de nombreuses variétés de produits agroalimentaires et de produits de la mer canadiens au cours des prochaines années.

Les dix principales importations par la Corée du Sud de produits agroalimentaires et de produits de la mer et concurrence en 2018, en millions de dollars américains
Code SH6 Description Importations brutes en 2018 1er fournisseur 2e fournisseur Classement du Canada (% de la part de marché)
100590 Maïs (à l'exclusion des semences) 2 126,0 États-Unis Russie 12e (0,0)
020329 Viande de porc congelée, non désossée 1 609,0 États-Unis Allemagne 6e (4,4)
210690 Préparations alimentaires, n.d.a.[1] 1 380,1 États-Unis Nouvelle-Zélande 3e (4,4)
020230 Viande de bovins désossée congelée 1 077,9 Australie États-Unis 6e (0,4)
100199 Blé et méteil (à l'exception des semences et du blé dur) 1 001,5 États-Unis Australie 5e (5,6)
020130 Viande de bovins désossée, fraîche ou réfrigérée 770,9 États-Unis Australie 3e (0,5)
230400 Tourteau et autres résidus solides, résultant de l'extraction de l'huile de soja 769,3 Brésil Inde 18e (0,0)
020220 Coupes de viande bovine non désossée, congelée 748,7 États-Unis Australie 4e (1,4)
170114 Sucre de canne brut (à l'exception du sucre de canne de 170113) 602,7 Australie Thaïlande N.O.
120190 Fèves de soja (à l'exception des semences) 581,9 États-Unis Brésil 4e (1,5)

Sources : Global Trade Tracker, 2019

1 : non dénommé ailleurs

N.O. : non offert

Les seiches (et les calmars) et les organes animaux étaient deux des trois principales importations sud-coréennes affichant la croissance la plus rapide, soit 494,5 % et 128,8 % respectivement de 2017 à 2018. Le Canada a le potentiel d'accroître les exportations de ces deux produits vers la Corée du Sud, car sa part de marché pour les seiches et les organes d'animaux était de 0,8 % et de 12,4 % respectivement pour la même période.

Les dix principales importations par la Corée du Sud de produits agroalimentaires et de produits de la mer affichant la croissance la plus rapide en millions de dollars américains
Code SH 6 Description Importations en provenance du monde en 2018 Croissance par rapport à 2017 en % Croissance du Canada par rapport à 2017 en % Part de marché du Canada en 2018 en %
030743 Seiche et calmar, congelés, décortiqués ou non 11,9 494,5 1 304,1 0,8
240399 Tabac à chiquer, tabac fabriqué et succédanés de tabac fabriqué, poudre de tabac, extraits de tabac et essences de tabac 69,6 277,1 N.O. N.O.
050400 Intestins, vessies et estomacs d'animaux (autres que les poissons), entiers et en morceaux, frais, réfrigérés, congelés, salés, en saumure, séchés ou fumés 12,7 128,8 −5,6 12,4
230649 Tourteau et autres résidus solides, résultant de l'extraction de graines de colza ou de colza à haute teneur en acide érucique 11,9 125,0 −100,0 0,0
080122 Noix du Brésil fraîches ou séchées, écalées 159,4 124,1 6,8 0,0
240391 Tabac, « homogénéisé » ou « reconstitué » à partir de feuilles de tabac hachées finement, de déchets de tabac ou de poussière de tabac 17,8 118,0 N.C. 0,0
030345 Thons rouges de l'Atlantique et du Pacifique (Thunnus thynnus, Thunnus orientalis), congelé 97,9 108,7 N.O. N.O.
081340 Pêches, poires, papayes, tamarins et autres fruits comestibles séchés (à l'exception des noix, bananes, dattes, figues, ananas, avocats, goyaves, mangues, mangoustans, agrumes, raisins, abricots, pruneaux et pommes, non mélangés) 87,3 106,7 1380,5 0,0
100790 Sorgho-grain (à l'exception des semences) 354,4 84,2 N.O. N.O.
030399 Nageoires de poisson, têtes, queues, mâchoires et autres abats de poisson comestibles congelés (sauf les foies, les œufs, la laitance et les ailerons de requin) 137,5 82,4 N.O. N.O.

Sources : Global Trade Tracker, 2019

N.O.  : non offert

N.C. : non calculé

À compter du 1er janvier 2019, 95 % des exportations canadiennes pourront entrer en Corée du Sud en franchise de droits grâce à l'ALECC. Cet accord prévoit l'accès en franchise de droits d'une diversité de produits tels que : les lentilles, le chocolat et les produits de confiserie au chocolat, ainsi que les crevettes congelées et d'eaux froides préparées. À l'entrée en vigueur complète de l'ALECC le 1er janvier 2032, les droits de douane sud-coréens seront éliminés sur 99,75 % des exportations du Canada. Pour de plus amples renseignements, veuillez consulter l'ALECC pour les exportateurs de produits agroalimentaires, ou consulter l'outil Info-Tarif Canada pour obtenir de plus amples renseignements sur les tarifs pour le marché sud-coréen en vertu de l'ALECC et d'autres marchés étrangers avec lesquels le Canada a conclu un accord de libre-échange.

Pour de plus amples renseignements

Les délégués commerciaux internationaux peuvent fournir à l'industrie canadienne une expertise de terrain concernant les potentiels de marché, les conditions actuelles et les contacts d'affaires locaux, et sont un excellent point de contact pour obtenir des conseils à l'exportation.

Pour obtenir d'autres renseignements sur ce marché et d'autres marchés, consultez la liste complète des analyses des marchés mondiaux à la page Renseignements sur les marchés internationaux de l'agroalimentaire, par région.

Pour de plus amples renseignements sur l'événement Seoul Food and Hotel (SFH) 2020, veuillez communiquer avec :

Ben Berry, directeur adjoint
Stratégie et organisation, foires commerciales
Agriculture et Agroalimentaire Canada
ben.berry@canada.ca

Ressources

Profil du secteur de la restauration – Corée du Sud
Rapport d'analyse mondiale

Préparé par : Zhiduo Wang

© Sa Majesté la Reine du chef du Canada, représentée par le ministre de l'Agriculture et de l'Agroalimentaire (2020).

Photos
Les images figurant dans la présente publication sont reproduites avec la permission des titulaires des droits s'y rattachant. À moins d'avis contraire, Sa Majesté la Reine du chef du Canada est titulaire des droits d'auteur sur ces images.

Pour vous inscrire à notre liste de distribution ou pour suggérer d'autres sujets ou marchés de recherche, vous pouvez vous adresser à :

Agriculture et Agroalimentaire Canada, Analyses des marchés mondiaux
1341, chemin Baseline, Tour 5, 3e étage
Ottawa (Ontario) K1A 0C5
Canada
Courriel : aafc.mas-sam.aac@canada.ca

Le gouvernement du Canada a préparé le présent document en se fondant sur des sources d'information primaires et secondaires. Même s'il n'a ménagé aucun effort pour présenter des données exactes, Agriculture et Agroalimentaire Canada (AAC) n'assume aucune responsabilité à l'égard de toute décision qui pourrait être prise sur la base de ces renseignements.

Toute reproduction ou redistribution du présent document, en totalité ou en partie, doit énoncer clairement qu'Agriculture et Agroalimentaire Canada est le titulaire du droit d'auteur du document selon le modèle suivant : AAC, titre du document, année. Si le document reproduit ou redistribué reprend des données du présent document, il y a lieu d'y indiquer les sources telles qu'elles sont inscrites dans le présent document.

Agriculture et Agroalimentaire Canada fournit le présent document ainsi que d'autres services de production de rapports gratuitement à ses clients des industries agricole et alimentaire.

Signaler un problème sur cette page
Veuillez cocher toutes les réponses pertinentes :
Date de modification :