Sélection de la langue

Recherche

Profil du secteur de la restauration – Chine

Janvier 2020

Sommaire

En 2018, la Chine, qui compte 1,38 milliard d'habitants, est le pays le plus peuplé au monde. La Chine est également la deuxième économie mondiale avec un produit intérieur brut (PIB) de 12,2 billions de dollars américains (12.2 T $ US), en 2018, et le premier exportateur mondial de marchandises. Entre 2012 et 2018, l'économie chinoise a connu une forte hausse avec une croissance du PIB par habitant d'environ 10 %. La Chine est également le deuxième importateur mondial de produits agroalimentaires et de produits de la mer.

La croissance du secteur de la restauration a été stimulée par une augmentation de l'urbanisation : la croissance de la population urbaine a permis à un plus grand nombre de consommateurs de fréquenter régulièrement des établissements de restauration. L'augmentation des revenus disponibles dispose également les consommateurs à dépenser des sommes plus importantes dans les services de restauration.

Les quatre types de restauration « clés » en Chine sont les restaurants à service complet (RSC), les restaurants à service rapide (RSR), les cafés et salons de thé (CST), puis les pubs, les boîtes de nuit et les bars (PBB). Tous les types de restauration devraient afficher une croissance, en 2017-2022; les cafés et salons de thé devraient connaître la croissance la plus rapide, estimée à 7,7 milliards de dollars américains (7,7 G $ US), ce qui équivaut à un taux de croissance annuel composé (TCAC) de 4,8 %; viendront ensuite les RSC (3,4 %) et les RSR (3,4 %).

Le marché chinois de la restauration est dominé par les RSC, qui représentaient près de 74 % des ventes totales du secteur en 2017. Dans tous les principaux types d'établissements, la plus grande partie des recettes est générée par les exploitants indépendants et par les transactions des restaurants avec salle à manger. Les restaurants à service rapide sont le deuxième type de service alimentaire en importance, représentant 10 % des recettes totales en 2017; ils sont suivis par les PBB (4,2 %) et les cafés et salons de thé (0,5 %).

Aperçu du marché

Importations chinoises en provenance du Canada

La Chine est un importateur net de produits agroalimentaires et produits de la mer. En 2018, le déficit commercial de la Chine dans le secteur agroalimentaire et des produits de la mer était de 75 G $ CA; les importations étaient estimées à 176 G $ CA, et les exportations, à 101 G $ CA. Les importations de produits agroalimentaires et de produits de la mer ont augmenté à un TCAC de 3 % de 2014 à 2018. Les principales importations de produits agroalimentaires et de la mer en 2018 de la Chine étaient les fèves de soja, les aliments pour bébés, le bœuf désossé surgelé, l'huile de palme et le coton. Les principaux pays fournisseurs étaient le Brésil, les États-Unis, l'Australie, le Canada et la Nouvelle-Zélande. Le Canada était le quatrième fournisseur de la Chine de produits agroalimentaires et de la mer en 2018, avec une part de marché de 5,8 %.

Les exportations canadiennes de produits agroalimentaires et de la mer vers la Chine étaient évaluées à 10,5 G $ CA en 2018, ce qui représentait 38 % des exportations totales canadiennes vers la Chine (27,6 G $ CA). Le secteur agroalimentaire et des produits de la mer est devenu l'un des secteurs d'échanges commerciaux les plus importants et les plus dynamiques du Canada et de la Chine, avec un TCAC de 19 % entre 2014 et 2018. Les principales exportations de produits agroalimentaires et de la mer du Canada vers la Chine étaient les oléagineux (45 %), le poisson et les crustacés (11 %), les graisses et huiles animales et végétales (11 %), les graines et céréales (11 %), les légumes et légumineuses (7 %) et la viande et abats comestibles (6 %). Le Canada a également enregistré avec la Chine un excédent commercial au chapitre des produits agroalimentaires et de la mer de 8,5 G $ CA.

Les légumineuses, le blé et l'orge demeurent les principales exportations du Canada vers la Chine. Le Canada est depuis longtemps le principal fournisseur de légumineuses de la Chine, avec près de 90 % des parts de marché. Les exportations canadiennes de poisson et de produits de la mer vers la Chine ont récemment connu une croissance dans les deux chiffres. La demande est plus forte pour le homard, les crevettes nordiques et le crabe.

Le Canada était le sixième fournisseur de produits de bœuf de la Chine, avec des exportations évaluées à 89 M $ CA et une part de marché de 1,4 % en 2018. Bien que le Canada se soit toujours classé sixième fournisseur en importance au cours des quatre dernières années, la valeur totale des exportations a considérablement baissé depuis 2015.

Principales importations mondiales de la Chine en produits agroalimentaires et de la mer en 2018
Produits Valeur des importations en M $ CA Principaux fournisseurs et part de marché Part du Canada (en %)
1 2 3
Fèves de soja 49 355 Brésil : 76,1 % États-Unis : 18,1 % Canada : 2,0 %
Aliments pour bébés 6 351 Pays-Bas : 33,7 % Nouvelle-Zélande : 17,9 % Irlande : 14,9 % 0,0
Bœuf désossé surgelé 5 509 Brésil : 35,9 % Argentine : 18,6 % Australie : 18,5 % 1,6
Huile de palme 4 400 Indonésie : 66,6 % Malaisie : 33,4 % Thaïlande : 0,0 % 0,0
Coton 4 115 États-Unis : 33,2 % Australie : 28,7 % Brésil : 11,7 % 0,0
Laine de tonte brute 3 809 Australie : 77 % Afrique du Sud : 9,2 % Nouvelle-Zélande : 5,5 % 0,1
Préparations alimentaires 3 530 Australie : 23,7 % États-Unis : 22,3 % Allemagne : 7,1 % 2,6
Vin 3 332 France : 39,2 % Australie : 27,9 % Chili : 10,5 % 0,4
Farine de poisson 2 895 Pérou : 55,6 % Vietnam : 7,4 % Chili : 6,7 % 0,0
Graines de canola 2 750 Canada : 99,4 % Australie : 0,6 % Russie : 0,0 %
Source : Global Trade Tracker, 2019

En 2018, les importations chinoises d'aliments transformés se sont chiffrées à 84 G $ CA. La part du Canada était de 4,2 %. La Nouvelle-Zélande, les États-Unis, l'Australie, l'Indonésie et la France étaient les principaux fournisseurs d'aliments transformés de la Chine en 2018, occupant 36,9 % du marché. De 2014 à 2018, les importations d'aliments transformés de la Chine ont connu une augmentation à un TCAC de 11,7 %.

On constate un intérêt marqué pour les produits alimentaires et les boissons importés, en partie parce que la salubrité et la qualité des produits alimentaires sont perçues comme étant meilleures que celles des produits nationaux. Les produits laitiers sont les produits alimentaires importés les plus populaires en raison de plusieurs incidents relatifs à la salubrité des aliments nationaux qui se sont produits en 2008 et en 2010. De 2014 à 2018, les importations d'aliments transformés et de boissons ont augmenté à un TCAC de 11,7 %. Les crevettes surgelées, le bœuf surgelé, les aliments pour bébés et les préparations alimentaires sont les importations qui ont connu la croissance la plus rapide au cours des cinq dernières années.

Les dix principaux produits alimentaires transformés et boissons importés par la Chine (en M $ CA)
Produits 2014 2015 2016 2017 2018 TCAC* % 2014-2018
Total 54 272,3 62 637,9 67 796,2 74 593,7 84 427,3 11,7
Aliments pour bébés 1 732,1 3 245,7 4 071,6 5 265,0 6 351,7 38,4
Bœuf surgelé 1 109,9 2 572,9 2 913,7 3 506,5 5 508,9 49,3
Huile de palme 4 843,0 4 733,2 3 791,8 4 516,4 4 400,3 −2,4
Préparations alimentaires 1 116,5 1 672,9 1 969,1 2 356,6 3 530,6 33,4
Vin 1 506,8 2 411,1 2 917,9 3 306,4 3 331,7 21,9
Farine de poisson 1 722,6 2 312,2 2 127,5 2 889,9 2 894,5 13,9
Lait en poudre 3 636,5 1 199,1 1 420,1 1 971,6 2 245,2 −11,4
Abats de porc surgelés 1 545,1 1 602,2 3 228,4 2 737,8 1 962,4 6,2
Porc surgelé 836,1 1 285,2 2 921,9 1 979,9 1 957,1 23,7
Crevettes surgelées 330,3 571,7 591,4 611,2 1 769,2 52,1

Source : Global Trade Tracker, 2019

*TCAC : Taux de croissance annuel composé

Profil et tendances des consommateurs

En 2018, la Chine, qui compte 1,38 milliard d'habitants, est le pays le plus peuplé au monde. La Chine est également la deuxième économie mondiale avec un produit intérieur brut (PIB) de 12,2 T $ US (en 2018) et le premier exportateur mondial de marchandises. La Chine est aussi le deuxième importateur mondial de produits agroalimentaires et de produits de la mer.

La croissance du secteur de la restauration est attribuable à la croissance de la population urbaine, qui a permis à un plus grand nombre de consommateurs de fréquenter régulièrement des établissements de restauration. L'augmentation du revenu disponible stimule également les dépenses en restauration. En 2010, la population urbaine du pays a pour la première fois dépassé en nombre la population rurale. Actuellement, plus de 55 % de la population vit en milieu urbain; on s'attend à ce que ce pourcentage atteigne 63 % d'ici 2022. L'urbanisation devrait se poursuivre jusqu'en 2022, car de plus en plus de résidents des milieux ruraux sont contraints de s'installer dans les villes à la recherche de meilleures perspectives économiques.

De manière générale, en Chine, les personnes ayant un revenu plus élevé sont beaucoup plus susceptibles de vivre dans une grande ville et sont les principales cibles des exploitants des services alimentaires. Les habitants des villes de premier rang (Shanghai, Beijing et Shenzhen) ont des niveaux de revenu moyen similaires à ceux des économies développées; ces villes se situent principalement sur la côte est du pays. La région de Guangdong est la plus importante de la Chine au chapitre des dépenses des consommateurs, en raison de sa forte population et sa solide économie.

Avec 202 millions d'habitants, la classe moyenne chinoise est la classe sociale qui connaît la croissance la plus rapide du pays, et elle devrait le rester jusqu'en 2030. Le revenu annuel disponible moyen par ménage chinois rural et urbain étant respectivement de 11 713 $ US et de 19 498 $ US (en 2017). En comparaison, le revenu annuel disponible moyen des ménages canadiens ruraux et urbains est respectivement de 54 606 $ US et de 67 382 $ US.

Les régions rurales auront souvent des revenus très faibles et peu d'accès aux établissements de restauration. Les exploitants de services alimentaires ont un grand potentiel de croissance dans les régions intérieures sous-développées de la Chine, mais il est beaucoup plus difficile d'investir et de s'agrandir dans ces régions, en partie en raison du manque d'infrastructures. Il est prévu que les dépenses en consommation dans les régions de Tianjin et de Ningxia augmentent le plus rapidement entre 2018 et 2030, en raison d'une augmentation des investissements manufacturiers.

Le marché global de la restauration en Chine

Les quatre types de restauration « clés » en Chine sont les restaurants à service complet (RSC), les restaurants à service rapide (RSR), les cafés et salons de thé (CST) et les pubs, boîtes de nuit et bars (PBB). En 2017, il y avait plus de six millions d'établissements de restauration en Chine, ce qui reflète la très forte population du pays. Les types d'établissements varient, allant des petits restaurants à service rapide locaux, servant seulement quelques clients par jour, aux grands établissements multizones des grandes villes.

Les RSC dominent le marché de la restauration; ils représentaient près de 74 % du total des ventes du secteur en 2017. La plus grande partie des recettes, dans tous les grands types de restaurants, est attribuable aux exploitants indépendants et aux transactions dans les restaurants avec salle à manger, même si les recettes générées par les exploitants des chaînes de restaurants et par les transactions de commandes à emporter devraient rapidement augmenter jusqu'en 2022, ce qui témoigne à la fois de la consolidation du marché et de l'attention accrue accordée au caractère pratique.

Entre 2015 et 2017, la croissance du secteur des RSC est principalement attribuable à l'augmentation du nombre de transactions plutôt qu'à l'augmentation du nombre d'établissements. Cette croissance reflète la croissance économique du pays, l'augmentation des revenus disponibles et l'urbanisation croissante de la Chine. Dans l'ensemble, les transactions ont augmenté à un TCAC de 3,3 % entre 2015 et 2017, mais l'on prévoir le ralentissement de cette croissance, et un TCAC de 2,4 % d'ici 2022.

Les RSC dominent le secteur de la restauration chinois, représentant près des trois quarts des recettes totales du secteur (74,3 %) en 2017. Les restaurants à service rapide sont le deuxième type de restaurants en importance, représentant 10 % des recettes totales du secteur en 2017, suivis par les pubs, boîtes de nuit et bars (4,2 %) et les cafés et salons de thé (0,5 %).

Entre 2015 et 2017, tous les types de restaurants ont enregistré une impressionnante croissance en Chine. Les bars laitiers, type de restaurant affichant la croissance la plus lente, a néanmoins continué de croître à un TCAC de 4 %. Entre 2015 et 2017, les cafés et salons de thé ont affiché un TCAC de près de 7 %, le meilleur taux du secteur. Les grands types de RSC et de RSR ont respectivement augmenté à un TCAC de 5,7 % et de 5,4 %.

Valeur des ventes et croissance de la restauration en Chine, par type (en millions $ US)
Établissement 2015 2017 2022 TCAC* % 2015-2017 TCAC* % 2017-2022
Restaurants à service complet 435 180 448 135 609 630 1,5 6,3
Restaurants à service rapide 59 395 60 838 81 965 1,2 6,1
Pubs, boîtes de nuit, bars 25 225 25 435 33 476 0,4 5,6
Cafés et salons de thé 2 884 3 034 4 268 2,6 7,1

Source : GlobalData, 2019

*TCAC : Taux de croissance annuel composé

La croissance prévue du marché de la restauration en Chine devrait reposer non pas sur une augmentation du nombre d'établissements, mais plutôt sur l'augmentation des transactions. Étant donné que le nombre de transactions augmente plus que le nombre d'établissements, ces derniers doivent accroître leur efficacité en servant plus de clients par établissement, de sorte que chaque établissement travaille davantage pour effectuer un nombre croissant de transactions en offrant « tout à tout le monde ».

Restaurants à service complet

Mesure 2015 2017 2022 TCAC* % 2015-2017 TCAC* % 2017-2022
Ventes en $ US (millions) 435 180 448 135 609 630 1,5 6,3
Transactions (millions) 87 543 93 356 104 748 3,3 2,3
Valeur moyenne des transactions ($ US) 4,97 4,8 5,82 −1,7 3,9
Établissements 3 563 131 3 752 005 4 212 817 2,6 2,3

Source : GlobalData, 2019

*TCAC : Taux de croissance annuel composé

De 2015 à 2017, les ventes des RSC ont augmenté à un TCAC de 1,5 %, atteignant 448,1 G $ US en 2017. Ces ventes représentaient 74,3 % des ventes du secteur, faisant des RSC le plus grand type de restaurants. Entre 2017 et 2022, la croissance des RSC devrait s'accélérer et affiche un TCAC de 6,3 %.

Dans le secteur de la restauration chinois, les RSC comptent le plus grand nombre d'établissements, tous types de restaurants confondus. Entre 2015 et 2017, le nombre d'établissements a enregistré un TCAC de 2,6 %, attribuable à une urbanisation croissante, à des revenus en hausse et au fait que les consommateurs peuvent se permettre de manger plus fréquemment à l'extérieur. À mesure que la Chine devient de plus en plus urbanisée, le taux d'ouverture d'établissements devrait diminuer légèrement, puisque les établissements et les consommateurs sont davantage concentrés géographiquement.

La majorité des consommateurs chinois préfèrent préparer leurs repas à partir d'ingrédients bruts à la maison plutôt que d'aller manger dans un restaurant. Cela crée chez les consommateurs des attentes plus élevées au chapitre de la qualité et de la valeur obtenue, surtout quand ils se rendent dans des types de restaurants plus coûteux, supposés offrir une expérience, comme les RSC. Les RSC sont particulièrement populaires auprès des familles. Les consommateurs chinois qui mangent à l'extérieur sont également très attirés par la réputation des RSC qu'ils fréquentent. Cela dit, ils affichent une préférence pour les exploitants indépendants jouissant d'une réputation locale.

Les consommateurs chinois veulent également de plus en plus tirer le maximum de valeur d'un produit ou d'un service pour lequel ils ont payé. Ils gardent toujours à l'esprit des éléments comme le prix, le niveau de commodité offert et le service. Les exploitants des RSC doivent rendre leur restaurant très accessible aux familles, qui sont sans doute le segment de consommateurs qui fréquentent le plus ce type d'établissements de restauration.

Les consommateurs chinois soucieux de la salubrité des aliments s'intéressent davantage aux bienfaits des aliments sur la santé. En même temps, les consommateurs deviennent également plus aventureux, car ils sont de plus en plus nombreux à pouvoir se permettre de manger fréquemment à l'extérieur. Les familles chinoises s'inquiètent de plus en plus des aliments malsains servis dans la majorité des restaurants à service rapide et se tournent par conséquent vers les RSC qui offrent des choix alimentaires plus sains, les consommateurs sont prêts à payer un supplément pour meilleure offre de produits.

Les exploitants indépendants dominent les RSC, qui reflètent la diversité et le caractère régional de la cuisine du pays. Il existe quelques grands acteurs nationaux, notamment YumChina, Xiao Wei Yang et Xiao Nan Guo, mais aucun d'eux ne génère plus de 0,3 % des recettes de ce type de restaurants.

Dans le secteur des RSC, YumChina est le plus grand exploitant de restaurants en Chine; il gère les chaînes Pizza Hut et Little Sheep. En 2017, on comptait 2 100 restaurants Pizza Hut dans plus de 400 villes; ils offrent à la fois un service de livraison et le service aux tables. Little Sheep est l'une des plus grandes chaînes de restaurants de fondue chinoise de style sichuanais et mongol. Xiao Wei Yang est également la plus grande chaîne de restaurants de fondue chinoise de Chine, avec plus de 300 établissements distribués dans toutes les grandes villes chinoises. Les fondues chinoises sont populaires auprès des grands groupes, car elles leur permettent de se réunir autour d'un repas, et sont devenues la solution par défaut aux repas informels.

La croissance des recettes et des transactions devrait se poursuivre entre 2017 et 2022. La croissance future des RSC devrait être soutenue, toutefois, légèrement par l'augmentation des transactions liées aux repas à emporter, et ce, même si ce genre de transactions ne représente que 7,8 % de la valeur dans ce type d'établissement. Les avancées technologiques des appareils mobiles et l'émergence des entreprises de livraison comme Deliveroo, du Royaume-Uni, ont permis aux exploitants de RSC de fournir des services de livraison à domicile ou d'élargir leur offre de services.

Restaurants à service rapide

Mesure 2015 2017 2022 TCAC* % 2015-2017 TCAC* % 2017-2022
Ventes en $ US (millions) 59 395 60 838 81 965 1,2 6,1
Transactions (millions) 20 284 21 409 23 801 2,7 2,1
Valeur moyenne des transactions ($ US) 2,93 2,84 3,44 −1,5 3,9
Établissements 1 422 489 1 475 924 1 603 429 1,9 1,7

Source : GlobalData, 2019

*TCAC : Taux de croissance annuel composé

Entre 2015 et 2017, le marché des restaurants à service rapide a connu une croissance à un TCAC de 1,2 %, pour atteindre 60,8 G $ US en 2017. Le taux de croissance devrait augmenter à un TCAC prévu de 6,1 %, pour atteindre 23,8 G $ US d'ici 2022. Cela représente 11,2 % du total des restaurants, ce qui en fait le deuxième type de restaurants en importance.

Entre 2015 et 2017, la croissance de ce secteur était davantage attribuable à l'augmentation du nombre de transactions qu'à celle du nombre d'établissements. Entre 2015 et 2017, les transactions ont affiché un TCAC de 2,7 %, mais on prévoit une baisse et un TCAC de 2,1 %, d'ici 2022. Cette croissance témoigne de l'urbanisation croissante en Chine, étant donné que plus de consommateurs habitent à proximité d'un restaurant à service rapide. La valeur moyenne des transactions dans ce type d'établissements a baissé à un TCAC de -1,5 %, entre 2015 et 2017, et elle devrait augmenter à un TCAC de 3,9 %, d'ici 2022.

En 2017, il y avait plus de six millions d'établissements de restauration rapide en Chine, un nombre considérable qui reflète l'énorme population de la Chine. Le nombre total d'établissements a augmenté à un TCAC de 1,9 %, entre 2015 et 2017, mais on prévoit une augmentation légèrement inférieure du nombre d'établissements qui serait de 1,7 % d'ici 2022, puisque le secteur de la restauration chinois arrive à maturité.

Les restaurants à service rapide en Chine sont dominés par de grands exploitants internationaux, comme YumChina et McDonald's Chine, et des acteurs locaux en croissance comme Pala, LEM Hamburger et Hua lai Shi. Yum! Brands (KFC) est la plus grande chaîne de restaurant à service rapide, au chapitre des recettes, et le plus grand RSR du pays, de manière générale. Yum! a été le premier grand restaurant-minute américain à pénétrer le marché de la restauration chinois, ouvrant le premier KFC à Pékin en 1987. En 2017, on comptait 5 600 établissements KFC répartis dans plus de 1 200 villes de Chine, et c'est une des marques étrangères les plus connues en Chine.

Un grand nombre de consommateurs considèrent les chaînes de restaurant de marque comme un refuge sûr contre les scandales répétés d'adultération d'aliments en Chine. La marque et la réputation sont des éléments clés dans le domaine de la restauration rapide chinoise. Les consommateurs apprécient les produits de qualité constante et salubres et chercheront les exploitants qui jouissent d'une bonne réputation. En Chine, pour se bâtir une image de marque, il est essentiel de maintenir un contrôle étroit sur les chaînes d'approvisionnement pour éviter la publicité négative. De nombreux exploitants ont été victimes de scandales alimentaires en Chine et, par conséquent, les consommateurs portent un vif intérêt à la salubrité des aliments. De plus, l'essor des restaurants à service rapide de marque, et l'augmentation du nombre de clients ayant accès à ce type de restaurants obligent les exploitants à se faire concurrence au chapitre des prix et de la valeur pour se différencier.

Par exemple, en septembre 2017, en réaction aux préoccupations croissantes des consommateurs en matière de santé et d'obésité, KFC a ouvert un nouveau restaurant « K PRO » à Hangzhou. Le restaurant s'est complètement transformé, se donnant les couleurs verte et blanche et proposant un menu saisonnier qui comprend des plates santés comme de la salade, du saumon fumé, des écrevisses, du poulet, des sandwichs et de la bière Asahi du Japon, entre autres. De plus, l'établissement est équipé d'une technologie numérique comme « Souriez, vous payez » pour offrir à la nouvelle génération une expérience moderne de la restauration.

Les pubs, boîtes de nuit et bars

Mesure 2015 2017 2022 TCAC* % 2015-2017 TCAC* % 2017-2022
Ventes en $ US (millions) 25 225 25 435 33 476 0,4 5,6
Transactions (millions) 2 899 3 099 3 535 3,4 2,7
Valeur moyenne des transactions ($ US) 8,7 8,21 9,47 −2,9 2,9
Établissements 173 064 182 485 203 869 2,7 2,2

Source : GlobalData, 2019

*TCAC : Taux de croissance annuel composé

Les pubs, boîtes de nuit et bars étaient le troisième type de restauration le plus valorisé, avec 25,4 G $ US. De 2015 à 2017, même si les ventes sont demeurées stables, elles devraient augmenter à un TCAC de 5,6 % de 2017 à 2022.

La croissance des revenus et du niveau d'urbanisation ont entraîné une augmentation du nombre de consommateurs avec un revenu disponible, qui seront prêts à faire des dépenses discrétionnaires plus élevées dans les pubs, les boîtes de nuit et les bars. La plupart des consommateurs fréquentent ce type d'établissements pour prendre un verre, et peu de consommateurs les associent à un type d'établissement où l'on peut manger. Les ventes de bière sont les plus importantes et la nourriture légère qui est servie est essentiellement locale ou influencée par la cuisine locale. Les exploitants indépendants dominent le secteur, ayant réalisé 99,1 % des ventes du secteur en 2017.

La croissance de l'ensemble des transactions des pubs, boîtes de nuit et bars a été attribuée à l'urbanisation croissante et à l'augmentation du nombre de consommateurs ayant un revenu disponible à dépenser dans ce type d'établissement. La forte croissance de la population des grandes régions métropolitaines de la Chine, au cours des dix dernières années, a entraîné une augmentation considérable du nombre de clients potentiels par rapport à la surface d'un établissement donné. La croissance du nombre d'établissements demeure toutefois forte dans le secteur, avec un TCAC de 2,7 % entre 2015 et 2017.

Avec un TCAC de −2,9 % entre 2015 et 2017, la valeur moyenne d'une transaction dans les pubs, les boîtes de nuit et bars a baissé par rapport au nombre total de transactions. Le nombre croissant d'exploitants qui se font concurrence pour attirer les mêmes clients a mené à une concurrence des prix.

Dans les pubs, les boîtes de nuit et bars, la montée en gamme des vins et des bières artisanales devrait entraîner une augmentation des transactions et de la valeur. Des établissements de style occidental comme les bistros-brasseries et les bars sportifs font leur apparition dans les grandes villes et prendront de l'expansion jusqu'en 2022, car les clients exigent de ce type d'établissements une expérience de qualité supérieure.

Cafés et salons de thé

Mesure 2015 2017 2022 TCAC* % 2015-2017 TCAC* % 2017-2022
Ventes en $ US (millions) 2 884 3 034 4 268 2,6 7,1
Transactions (millions) 1 514 1 647 1 932 4,3 3,2
Valeur moyenne des transactions ($ US) 1,91 1,84 2,21 −1,7 3,7
Établissements 85 050 90 058 102 011 2,9 2,5

Source :GlobalData, 2019

*TCAC : Taux de croissance annuel composé

Bien que le secteur des cafés et salons de thé chinois soit relativement petit par rapport aux secteurs des RSR et des RSC, les cafés et salons de thé connaissent une croissance rapide en Chine. Ce type de restaurant a affiché un TCAC des recettes de 2,6 % entre 2015 et 2017. Cette croissance devrait se poursuivre à un TCAC de 7,1 % jusqu'en 2022, dépassant celui du secteur dans son ensemble.

Entre 2015 et 2017, la croissance du nombre d'établissements du secteur des cafés et salons de thé a été relativement forte, à un TCAC de 2,9 %, mettant en évidence le fait que le marché n'est pas complètement saturé. Ce type de restaurant devrait maintenir une croissance saine au chapitre du nombre d'établissements, jusqu'en 2022. Le nombre d'emplacements des cafés et salons de thé a augmenté au même rythme que la population urbaine chinoise, qui connaît une croissance rapide : les cafés et salons de thé sont souvent situés à l'intérieur des centres commerciaux et à proximité des grands lieux de travail urbains, et la croissance de ces secteurs a à son tour favorisé la création de nouveaux emplacements pour les cafés et salons de thé. Le secteur est dominé par d'importants acteurs, notamment Starbucks, qui occupe près de 40 % du secteur, et les exploitants locaux UBC, Liangan et Happy Lemon, qui détiennent tous d'importantes parts du secteur.

L'augmentation du pouvoir d'achat des consommateurs et de leur confiance financière continuera également à favoriser une croissance saine des transactions jusqu'en 2022, à un TCAC de 3,2 %, ce qui est bien au-dessus de la moyenne de 2,4 % des secteurs à but lucratif. Les clients des cafés et salons de thé sont fortement axés sur les marques. Les clients sont prêts à chercher leur exploitant préféré, et la fréquentation de son établissement est ancrée dans leur mode de vie.

La Chine est traditionnellement un pays où l'on boit du thé, et le café est toujours considéré par de nombreuses personnes comme un produit haut de gamme. Les exploitants de ce type d'établissements misent sur cette nouveauté pour facturer un supplément. Les améliorations comprennent le café glacé, les garnitures et sirops ajoutés aux boissons à base de café. Les clients de ce type d'établissements ne sont pas motivés par la valeur, et peuvent donc facilement être persuadés de faire des achats plus coûteux. Les cafés et salons de thé brouilleront de plus en plus les frontières entre les types d'établissements de restauration en offrant des aliments comparables à ceux des autres secteurs. La croissance future de la valeur reposera sur l'augmentation du prix de transaction moyen, puisque les principaux exploitants se livrent concurrence au chapitre de la qualité et de l'innovation, plutôt qu'au chapitre des prix.

Conclusion

Entre 2015 et 2017, les recettes globales du secteur de la restauration chinois ont augmenté à un TCAC de 1,4 %, et le secteur a atteint une valeur totale de plus de 603,3 G $ US. La croissance devrait se poursuivre jusqu'en 2022, à un TCAC de 6,3 %, menant à une valeur totale prévue du secteur de plus de 819,9 G $ US d'ici 2022.

L'économie chinoise a connu une forte croissance, avec un PIB par habitant de l'ordre de 10 %, entre 2012 et 2017, et est soutenue par une urbanisation croissante : l'augmentation de la population urbaine permet à un plus grand nombre de consommateurs de se rendre régulièrement dans les restaurants. L'augmentation des niveaux de revenu disponible dispose également les consommateurs à dépenser des sommes plus importantes dans les types de restaurants de leur choix.

L'urbanisation croissante entraîne la construction de nouveaux centres commerciaux et complexes de loisirs, en particulier dans les villes de deuxième et de troisième rangs, ce qui a donné au secteur de la restauration la possibilité d'augmenter le nombre d'établissements. La construction de biens immobiliers et la consommation sont la pierre angulaire de l'économie chinoise et devraient rester fortes, en particulier dans l'intérieur sous-développé du pays.

La majorité des recettes, dans tous les principaux secteurs, est attribuable aux exploitants indépendants et aux transactions qui ont lieu dans les restaurants avec service aux tables, même si les recettes générées par les exploitants des chaînes de restaurants et les transactions des commandes à emporter devraient croître plus rapidement jusqu'en 2022, reflétant à la fois la consolidation du marché et l'attention accrue accordée au caractère pratique du service.

Pour plus de renseignements

Les délégués commerciaux internationaux peuvent fournir à l'industrie canadienne une expertise de terrain concernant les potentiels de marché, les conditions actuelles et les contacts d'affaires locaux, et sont un excellent point de contact pour obtenir des conseils à l'exportation.

Pour obtenir d'autres renseignements sur ce marché et d'autres marchés, consultez la liste complète des analyses des marchés mondiaux à la page Renseignements sur les marchés internationaux de l'agroalimentaire, par région.

Pour de plus amples renseignements sur la foire Food and Hotel China 2019, veuillez communiquer avec :

Ben Berry, directeur adjoint
Stratégie et organisation, Foires commerciales
Agriculture et Agroalimentaire Canada
ben.berry@canada.ca

Ressources

Profil du secteur de la restauration – Chine
Rapport d'analyse mondiale

Préparé par : Kris Clipsham, analyste de marché

© Sa Majesté la Reine du chef du Canada, représentée par le ministre de l'Agriculture et de l'Agroalimentaire (2020).

Photos
Les images figurant dans la présente publication sont reproduites avec la permission des titulaires des droits s'y rattachant. À moins d'avis contraire, Sa Majesté la Reine du chef du Canada est titulaire des droits d'auteur sur ces images.

Pour vous inscrire à notre liste de distribution ou pour suggérer d'autres sujets ou marchés de recherche, vous pouvez vous adresser à :

Agriculture et Agroalimentaire Canada, Analyses des marchés mondiaux
1341, chemin Baseline, Tour 5, 3e étage
Ottawa (Ontario) K1A 0C5
Canada
Courriel : aafc.mas-sam.aac@canada.ca

Le gouvernement du Canada a préparé le présent document en se fondant sur des sources d'information primaires et secondaires. Même s'il n'a ménagé aucun effort pour présenter des données exactes, Agriculture et Agroalimentaire Canada (AAC) n'assume aucune responsabilité à l'égard de toute décision qui pourrait être prise sur la base de ces renseignements.

Toute reproduction ou redistribution du présent document, en totalité ou en partie, doit énoncer clairement qu'Agriculture et Agroalimentaire Canada est le titulaire du droit d'auteur du document selon le modèle suivant : AAC, titre du document, année. Si le document reproduit ou redistribué reprend des données du présent document, il y a lieu d'y indiquer les sources telles qu'elles sont inscrites dans le présent document.

Agriculture et Agroalimentaire Canada fournit le présent document ainsi que d'autres services de production de rapports gratuitement à ses clients des industries agricole et alimentaire.

Signaler un problème sur cette page
Veuillez cocher toutes les réponses pertinentes :
Date de modification :