Sélection de la langue

Recherche

Profil du secteur de la restauration – Arabie saoudite

Note : Ce rapport contient des données prévisionnelles basées sur les chiffres historiques.

Sommaire

En 2019, l'Arabie saoudite comptait 34,3 millions d'habitants et affichait une croissance annuelle de la population de 1,7 %. Il s'agit d'un ralentissement par rapport à 2018, alors que la population a augmenté de 1,8 %. Le produit intérieur brut (PIB) nominal de l'Arabie saoudite s'élevait à 793,0 milliards de dollars américains (G$ US) et son PIB nominal par habitant a diminué de −2,6 % en 2019 (Globaldata Intelligence, 2021).

Parmi les deux marchés visés par un rapport dans la région du Conseil de coopération du Golfe arabe (CCG), l'Arabie saoudite était le plus grand marché de la restauration avec une valeur des ventes de 4,4 G$ US par rapport aux Émirats arabes unis (EAU) dont les ventes se sont élevées à 1,1 G$ US en 2019. Les restaurants étaient le plus important circuit du secteur de la restauration en Arabie saoudite, avec une valeur des ventes d'aliments de 3,8 G$ US en 2019, ce qui représente une part totale du circuit de distribution de 87,2 %, avec un taux de croissance annuel composé (TCAC) de 4,8 % de 2015 à 2019.

En 2019, le marché saoudien de la restauration (prix de vente de l'exploitant) a totalisé 19,3 G$ US. Les exploitants indépendants, principalement dans le domaine des restaurants à service rapide (RSR) et des restaurants à service complet (RSC), ont représenté la grande majorité de la valeur des ventes avec une part de marché de 67,0 % par rapport aux établissements franchisés de chaînes et aux établissements non précisés dont la part de marché s'établissait à 27,3 % et 5,7 %, respectivement. On s'attendait à ce que les exploitants indépendants de services mobiles (TCAC de 25,2 %), les exploitants franchisés de chaînes d'hébergement (18,1 %) et les voyagistes non précisés (19,9 %) enregistrent la plus forte croissance de 2020 à 2024. Cependant, malgré l'objectif de l'Arabie saoudite de stimuler le tourisme touristique avec son programme Vision 2030, la croissance de la restauration aurait souffert en 2020, compte tenu des restrictions imposées aux voyages et des changements dans le comportement des consommateurs attribuables à la pandémie mondiale.

McDonald a été la plus grande entreprise de restauration d'Arabie saoudite, avec des ventes d'une valeur de 381,4 millions de dollars américains (M$ US) en 2019, ce qui représente 8,7 % du marché de la restauration.

Remarque : Le présent rapport met l'accent sur les exploitations à but lucratif plutôt que sur les exploitations à prix d'achat (secteur de la restauration institutionnelle : éducation, santé et hôpitaux).

Profil macroéconomique et tendances de consommation

En 2019, la population totale de l'Arabie saoudite s'élevait à 34,3 millions d'habitants. Le produit intérieur brut (PIB) nominal de l'Arabie saoudite s'élevait à 793 G$ US. Le revenu par habitant des consommateurs a continué de croître malgré les difficultés économiques de 2014 à 2019. Toutefois, en 2019, le PIB nominal par habitant de l'Arabie saoudite a diminué de 2,6 % et il a continué de diminuer de −4,6 %, passant de 23 142,20 $ en 2019 à 22 082,20 $ en 2020.

La croissance économique de l'Arabie saoudite a été touchée négativement en 2020, principalement en raison des restrictions de voyage liées à la pandémie et des réductions de la production de pétrole.

Comme il s'agit d'une nation dépendante du pétrole et que le secteur pétrolier a affiché un rendement inférieur en 2019, le rendement global de l'économie du pays a été fortement tributaire d'autres secteurs clés non pétroliers comme l'exploitation minière, la construction et la logistique.Note de bas de page 1

Même si l'Arabie saoudite a toujours été une nation très conservatrice sur le plan religieux, elle s'est ouverte au monde en déployant des efforts pour renouveler sa culture grâce aux voyages touristiques dans le cadre de son programme Vision 2030. Le pays a commencé lentement à implanter de nouvelles traditions familiales (plus modernes) en accordant une plus grande autonomie aux femmes, notamment en leur permettant de conduire, en supprimant les restrictions relatives aux entrées et aux zones de sièges séparées selon le sexe et la situation maritale dans les circuits de distribution, et en levant l'interdiction relative aux cinémas et aux concerts. Ces nouvelles réformes réalisées par le ministère des Affaires municipales et rurales à la fin de 2019, qui stimuleront également le commerce grâce à des changements importants et à la privatisation (en fin de compte, pour aider à attirer des investissements étrangers et de nouvelles entreprises), contribueront grandement à modifier les activités de l'industrie de la restauration au pays.Note de bas de page 2

Marché global de la restauration

Parmi les deux marchés visés par des rapports dans la région du CCG, l'Arabie saoudite était le plus grand marché de la restauration en 2019, avec une valeur des ventes de 4,4 G$ US par rapport à 1,1 G$ US pour les EAU. Parmi les quatre marchés de la restauration visés par des rapports dans toute la région du Moyen-Orient et de l'Afrique du Nord (MOAN), l'Égypte s'est classée au premier rang, ayant affiché la plus forte croissance, avec un TCAC historique de 15,1 %, suivi des EAU avec un TCAC de 5,1 %, de 2015 à 2019. La croissance aux EAU devrait augmenter de plus du double (TCAC de 10,9 %), tandis que la croissance en Égypte ralentira légèrement pour s'établir à 13,0 % (2020 à 2024).

Le secteur saoudien des exploitants de services d'alimentation à but lucratif a vu la valeur des ventes augmenter à un TCAC de 4,9 % de 2015 à 2019, pour atteindre 72,4 milliards de riyals saoudiens en 2019. Dans l'espoir d'accroître le nombre de visites régulières des consommateurs dans les établissements de restauration à des prix plus abordables, la croissance des circuits a été alimentée par l'amélioration de la demande intérieure des consommateurs, plus par le nombre de transactions que par le changement du nombre d'établissements et par l'augmentation du nombre d'exploitants privés ou indépendants dans le pays.

Cependant, en raison de conditions économiques difficiles et d'une augmentation des prix due à la mise en œuvre d'une taxe sur la valeur ajoutée (TVA) de 5 % en 2018, il y a eu une forte disparité entre les dépenses de consommation dans tous les circuits de distribution des services d'alimentation, particulièrement dans le circuit des RSC plus coûteux.Note de bas de page 2

En 2019, l'Arabie saoudite était le plus important marché pour les ventes de boissons non alcoolisées qui se sont élevées à 1,7 G$ US. Comme l'Arabie saoudite demeure un pays islamique conservateur, où l'alcool ou l'état d'ébriété est complètement interdit, les Émirats arabes unis ont représenté le plus grand marché, la valeur des ventes de boissons alcoolisées atteignant 1,6 G$ US en 2019.

Restauration - ventes de produits alimentaires et de boissons dans la région du Moyen-Orient et Afrique du Nord, valeurs historiques et prévisionnelles mesurées en millions de dollars américains
Catégories 2015 2019 TCAC* (%) 2015 à 2019 2020 2024 TCAC* (%) 2019 à 2024
Total - services d'alimentation au MOAN[1] 8 538,7 12 151,1 9,2 9 062,6 14 270,9 12,0
Égypte 3 423,6 6 009,1 15,1 4 888,0 7 976,1 13,0
Arabie saoudite 3 602,4 4 362,2 4,9 2 899,0 4 399,0 11,0
Émirats arabes unis 936,1 1 141,1 5,1 851,9 1 287,7 10,9
Israël 576,6 638,7 2,6 423,6 608,1 9,5
Total - boissons non alcoolisées 2 838,5 3 989,6 8,9 3 762,1 5 128,9 8,1
Arabie saoudite 1 221,4 1 669,2 8,1 1 639,5 2 350,7 9,4
Égypte 569,3 1 062,6 16,9 1 014,1 1 343,7 7,3
Émirats arabes unis 754,3 931,2 5,4 890,6 1 131,6 6,2
Israël 293,4 326,6 2,7 217,8 302,9 8,6
Total - boissons alcoolisées 2 646,6 3 409,8 6,5 3 140,8 3 765,8 4,6
Émirats arabes unis 1 150,6 1 571,8 8,1 1 669,8 2 007,7 4,7
Égypte 793,6 1 056,9 7,4 1 003,1 1 022,9 0,5
Israël 702,5 781,0 2,7 468,0 735,2 12,0

Source : GlobalData, 2021

*TCAC : Taux de croissance annuel composé

1 : Moyen-Orient et Afrique du Nord

En 2019, les restaurants à but lucratif ont été le plus important circuit de distribution de l'Arabie saoudite, avec des ventes d'une valeur de 3,8 G$ US, ce qui représente une part totale de 87,2 %, et un TCAC de 4,8 % de 2015 à 2019. Les petits circuits de restauration en Arabie saoudite comprenaient les distributeurs de détail (consommation sur place) à but lucratif avec des ventes d'une valeur de 160,1 M$ US, suivis des établissements d'hébergement (155,6 M$ US) et des exploitants en milieu de travail (125,1 M$ US). Grâce à des initiatives visant à accroître le nombre de visites régulières et abordables des consommateurs dans les établissements de restauration, tous les sous-secteurs devraient connaître une croissance à un TCAC d'environ 5 à 14 % (2020 à 2024).

Valeur des ventes des services d'alimentation en Arabie saoudite par circuit, en millions de dollars américains, 2015 à 2024
Circuit (exploitants à but lucratif) 2015 2019 TCAC* (%) 2015 à 2019 2020 2024 TCAC* (%) 2019 à 2024
Total - Services d'alimentation 3 602,4 4 362,2 4,9 2 889,0 4 339,0 11,0
Restaurant 3 147,8 3 804,4 4,8 2 562,1 3 829,3 10,6
Commerce de détail (consommation sur place) 133,5 160,1 4,6 111,5 165,8 10,4
Hébergement 129,4 155,6 4,7 86,0 157,4 16,3
Milieu de travail 104,3 125,1 4,6 76,3 124,9 13,1
Voyage 55,9 68,4 5,2 33,4 68,2 19,6
Loisirs 27,3 33,2 5,0 17,9 32,9 16,5
Services mobiles 4,3 15,6 37,8 11,8 20,4 14,7

Source : GlobalData, 2021

*TCAC : Taux de croissance annuel composé

Dans le circuit des restaurants, les restaurants à service complet (RSC) et les restaurants à service rapide/restauration rapide (RSR) se sont classés en tête des établissements, avec des ventes respectives de 2,7 G$ US et de 850,3 M$ US, en 2019. Ces deux principaux types d'établissements constituaient 93,4 % (3,6 G$ US) des ventes totales dans le circuit des restaurants. Les autres établissements dans ce circuit étaient les cafés et les salons de thé, qui représentaient 4,5 % (168,6 M$ US) des ventes et les bars laitiers, 2,1 % (81,5 M$ US), soit les établissements qui devraient enregistrer la plus forte croissance avec un TCAC de 18,9 % de 2020 à 2024.

Les commerces de détail ont été le deuxième circuit de restauration en importance en Arabie saoudite. Dans le circuit des commerces de détail (consommation sur place), les établissements les plus importants ont été les distributeurs de produits de boulangerie, dont la part du marché s'est située à 65,1 % (104,2 M$ US), suivis des dépanneurs, à 13,2 % (21,2 M$ US) et des supermarchés et les hypermarchés (produits à consommer sur place), à 11,4 % (18,3 M$ US) en 2019. La part restante du marché de 10,3 % (16,5 M$ US), comprenait les autres petits établissements de ce circuit, notamment les stations-service, les grands magasins, les épiceries fines et d'autres types de services d'alimentation de détail non précisés. Tous les commerces de détail devraient connaître une augmentation du TCAC, qui passera de 5 à 8 % de 2020 à 2024.

En 2019, les établissements d'hébergement ont constitué le troisième circuit en importance de l'industrie de la restauration en Arabie saoudite. Les hôtels et les motels, avec une part de marché de 50,9 % (79,2 M$ US), suivis des gîtes touristiques (22,9 %) (35,7 M$ US) et des parcs de villégiature (6,4 %) (9,9 M$ US), ont été les plus importants établissements dans les services d'hébergement. La part de marché des autres établissements d'hébergement s'élevait à 19,9 % (31,0 M$ US), ce qui comprenait les gîtes touristiques, les auberges, les parcs de caravanes et d'autres établissements de restauration non précisés. Tous les établissements d'hébergement, de même que les autres plus petits circuits comme les cafés des commerces de détail, les institutions financières et les bureaux, les entreprises de voyage, les entreprises de loisirs et les exploitants de fourgonnettes mobiles, devraient connaître la plus forte augmentation du TCAC, qui devrait se situer entre 14,1 % et 19,6 % au cours de la période 2020 à 2024 (malgré les baisses en 2020).

Valeur des ventes des services d'alimentation en Arabie saoudite, par circuit et établissement, en millions de dollars américains, de 2015 à 2024
Circuit (exploitants à but lucratif) Établissement 2015 2019 TCAC* (%) 2015 à 2019 2020 2024 TCAC* (%) 2020 à 2024
Sous-total - exploitants de restaurant 3 147,8 3 804,4 4,8 2 562,1 3 829,3 10,6
Restaurant Restaurant à service complet 2 245,4 2 703,9 4,8 1 792,3 2 706,6 10,9
Restaurant à service rapide et restauration rapide 690,9 850,3 5,3 609,6 875,0 9,5
Café ou salon de thé 142,0 168,6 4,4 120,8 168,7 8,7
Bar laitier 69,5 81,5 4,1 39,5 78,9 18,9
Sous-total - exploitants de commerce de détail (consommation sur place) 133,5 160,1 4,6 111,5 165,8 10,4
Commerce de détail (consommation sur place) Boulangerie 87,4 104,2 4,5 74,5 108,0 9,7
Dépanneur 17,3 21,2 5,3 15,0 22,7 11,0
Supermarché et hypermarché 15,3 18,3 4,6 11,4 18,2 12,4
Dépanneur de station-service 4,0 5,0 5,2 3,5 5,3 10,8
Grand magasin 3,3 4,0 4,7 2,5 4,0 12,7
Épicerie fine 1,4 1,7 5,0 1,1 1,7 11,7
Autres commerces de détail (consommation sur place) 4,7 5,8 5,0 3,6 5,9 13,0
Sous-total - exploitants d'établissement d'hébergement 129,4 155,6 4,7 86,0 157,4 16,3
Hébergement Hôtel et motel 66,0 79,2 4,6 41,9 77,5 16,6
Petit hôtel 29,6 35,7 4,8 20,8 35,2 14,1
Parc de villégiature 8,3 9,9 4,6 5,2 9,8 17,0
Gîte touristique 6,2 7,5 4,6 3,9 7,2 16,5
Auberge 0,5 0,6 4,5 0,3 0,5 14,8
Parc pour caravanes 0,1 0,2 4,6 0,1 0,2 14,5
Autres types d'hébergement 18,6 22,7 5,1 13,7 27,0 18,4
Sous-total - exploitants de cafés en milieu de travail 104,3 125,1 4,6 76,3 124,9 13,1
Cafés en milieu de travail Industriel 75,0 89,9 4,6 55,7 90,0 12,7
Commerces de détail, institutions financières et bureaux 19,6 23,4 4,6 12,9 22,8 15,4
Gouvernement 9,8 11,8 4,9 7,7 12,1 12,0
Sous-total - voyagistes 55,9 68,4 5,2 33,4 68,2 19,6
Voyage Transport aérien 55,2 67,6 5,2 33,0 67,5 19,6
Transport ferroviaire 0,6 0,7 5,0 0,4 0,7 18,8
Sous-total - exploitants d'entreprises de loisirs 27,3 33,2 5,0 17,9 32,9 16,5
Loisirs Lieu de rencontre 15,3 18,5 4,9 9,7 18,2 16,9
Attraction touristique 6,3 7,8 5,5 4,3 7,8 16,1
Lieu de divertissement 5,7 6,9 4,9 3,9 7,0 15,7
Sous-total - exploitants de services mobiles 4,3 15,6 37,8 11,8 20,4 14,7
Services mobiles Fourgonnettes 10,3 23,8 8,0 14,9 16,7
Autres services mobiles 4,3 5,2 4,8 3,8 5,6 9,9
Total - services d'alimentation 3 602,4 4 362,0 4,9 2 889,0 4 339,0 11,0

Source : GlobalData, 2021

*TCAC : Taux de croissance annuel composé

Restauration : comparaison entre les exploitants franchisés et les exploitants indépendants

Les exploitants indépendants ont dominé le secteur de la restauration en Arabie saoudite avec des ventes d'une valeur de 12,6 G$ US en 2019, soit une augmentation de 4,9 % par rapport aux ventes de 10,4 G$ US en 2015. Les consommateurs qui sont surtout portés à visiter des établissements indépendants le font surtout en raison du caractère unique des aliments offerts (57 %), de leur croyance en un produit de meilleure qualité (51 %) et de leur préférence pour les produits alimentaires artisanaux ou de créneau, offerts dans des établissements indépendants (32 %)Note de bas de page 3. Comparativement aux valeurs de 2019, les ventes des exploitants indépendants devraient diminuer de 32,9 % pour s'établir à 8,5 G$ US en 2020. Toutefois, au cours de la période de prévision de cinq ans (2020 à 2024), les ventes devraient se redresser à un TCAC de 11,1 % pour atteindre une valeur de 12,9 G$ US en 2024.

Les exploitants indépendants de services mobiles ont toujours enregistré le taux de croissance le plus élevé, soit 57,2 % (2015 à 2019), et devraient continuer de prospérer en tant que principal établissement avec un TCAC de 25,2 % (2020 à 2024). Tous les établissements indépendants devraient connaître une croissance de plus de 10,2 %, mais les établissements de loisir (17,7 %) et d'hébergement (15,5 %) (avec les services mobiles) devraient se classer parmi les trois principaux types d'établissements dans ce circuit à but lucratif.

En 2019, les franchises de chaînes de restauration en Arabie saoudite ont réalisé des ventes d'une valeur totale de 5,6 G$ US, avec un TCAC de 7,1 % (2015 à 2019) et un TCAC prévu de 11,8 % (2020 à 2024). Comparativement aux valeurs de 2019, les ventes des exploitants franchisés à but lucratif devraient diminuer de −30,5 % pour s'établir à 3,9 G$ US en 2020. Toutefois, au cours de la période de prévision de cinq ans (2020 à 2024), les ventes devraient se redresser à un TCAC de 11,8 % pour atteindre une valeur de 6,1 G$ US en 2024.

En dépit de la domination des indépendants, les établissements franchisés gagnent en popularité et prospèrent en raison de nombreux facteurs comme les promotions, les programmes de fidélisation et d'encouragement, la familiarité dans les établissements, suivie de la perception selon laquelle ces chaînes respectent des normes de réglementation plus élevées, la propreté et l'offre normaliséeNote de bas de page 3. Les restaurants franchisés ont toujours enregistré le taux de croissance le plus élevé, soit 7,3 % (2015 à 2019), avec une part du marché des chaînes de 87,8 % (4,9 G$ US) en 2019. Tous les établissements des exploitants franchisés devraient connaître une croissance de plus de 11,3 %, mais selon les prévisions, les établissements franchisés des chaînes d'hébergement (18,1 %), de loisirs (17,7 %) et de commerce de détail (12,0 %) devraient se classer aux trois premiers rangs dans ce circuit à but lucratif.

Remarque : Les valeurs sont déclarées dans le prix de vente de l'exploitant (PVE) ci-après.

Valeur des ventes[1] des services d'alimentation en Arabie saoudite : 2015 à 2024 Comparaison entre les exploitants franchisés et les exploitants indépendants, taux de change fixe de 2010, en millions de dollars américains
Circuit (exploitant à but lucratif) Établissement 2015 2019 TCAC* (%) 2015 à 2019 2020 2024 TCAC* (%) 2020 à 2024
Total - services d'alimentation 15 592,3 19 315,1 5,5 12 973,3 20 070,1 11,5
Indépendant Restaurant 9 051,6 10 840,1 4,6 7 280,1 10 865,2 10,5
Commerce de détail (consommation sur place) 687,2 827,6 4,8 587,1 865,7 10,2
Hébergement 542,5 636,7 4,1 356,1 633,1 15,5
Loisirs 133,9 168,8 6,0 92,2 177,2 17,7
Services mobiles 26,0 158,7 57,2 154,0 378,6 25,2
Total partiel - indépendant 10 441,2 12 632,0 4,9 8 469,5 12 919,7 11,1
Franchisé Restaurant 3 713,3 4 918,0 7,3 3 486,0 5 358,5 11,3
Commerce de détail (consommation sur place) 238,2 296,0 5,6 198,7 312,2 12,0
Hébergement 170,2 215,0 6,0 114,9 223,5 18,1
Loisirs 134,0 170,8 6,2 93,2 178,6 17,7
Total partiel - franchisé 4 255,8 5 599,8 7,1 3 892,7 6 072,9 11,8
Non précisé Milieu de travail 582,7 696,1 4,5 422,0 686,6 12,9
Voyage 312,7 387,2 5,5 189,0 390,9 19,9
Total partiel - non précisé 895,4 1 083,4 4,9 611,0 1 077,5 15,2

Source : GlobalData, 2021

1 : Valeur des ventes - prix de vente de l'exploitant

*TCAC : Taux de croissance annuel composé

La croissance du circuit sera principalement alimentée par la hausse du nombre de transactions, surtout attribuable à l'augmentation des taux de tourisme et à la croissance des visites d'affaires prévues au pays. Cependant, la montée en flèche prévue des prix moyens ainsi que l'introduction de la taxe à la consommation (TVA) en 2018 auront une incidence sur la croissance des circuits et dans une moindre mesure, sur les baisses possibles des dépenses intérieures de consommation. Quoi qu'il en soit, la croissance devrait s'appuyer sur une hausse de la montée en gamme, ce qui incitera les consommateurs réguliers à dépenser davantageNote de bas de page 2. En 2019, les ventes (PVE) dans les circuits de distribution d'établissements indépendants d'hébergement ont généré la plus grande valeur en moyenne, soit 68,3 $ US par transaction, suivis des circuits des restaurants (23,0 $ US) et des loisirs (22,0 $ US), qui devraient demeurer dans cet ordre de 2020 à 2024.

Ventes (PVE) de l'exploitant indépendant dans le circuit de l'hébergement : Les parcs de villégiature ont affiché la valeur des ventes la plus élevée, soit 15,7 $ US par transaction, suivis des hôtels et motels (14,1 $ US) et des parcs de caravanes (9,5 $ US). Les hôtels et motels ont connu la plus forte variation de prix (+16,2 %), passant de 12,2 $ US en 2015 à 14,1 $ US en 2019, suivis des gîtes touristiques (+12,9 %) et des auberges (+11,6 %).

Ventes (PVE) de l'exploitant indépendant dans le circuit des restaurants : Les consommateurs du circuit des RSC préfèrent les établissements indépendants aux établissements franchisés (56 % des répondants). Ce circuit demeure largement traditionnel dans le secteur de la restauration d'Arabie saoudite, les consommateurs le visitant souvent pour sa haute qualité, ses restaurants de fine cuisine, son offre de nourriture et son ambiance calme et paisibleNote de bas de page 3. Les RSC affichaient la valeur de vente la plus élevée, soit 10,8 $ US par transaction, suivis des RSR ou des comptoirs de restauration rapide (5,0 $ US) et des cafés et salons de thé (3,8 $ US) en 2019. Les RSC ont connu la plus forte variation de prix (+12,5 %), passant de 9,6 $ US par transaction en 2015 à 10,8 $ US en 2019, suivis des cafés et des salons de thé (+12,1 %), des RSR (+8,2 %) et des bars laitiers (+5,4 %). La pression croissante des prix sur les consommateurs en raison des difficultés économiques et de la croissance du tourisme international pousse les consommateurs à opter pour une expérience de restauration décontractée.

Ventes (PVE) de l'exploitant indépendant dans le circuit des loisirs : En 2019, les lieux d'attraction touristique demandaient le prix le plus élevé, les ventes atteignant une valeur de 11,1 $ US par transaction, suivis des établissements de divertissement (6,2 $ US) et des lieux de loisir (4,7 $ US). Les établissements de divertissement ont connu la plus forte variation de prix (+15,0 %), passant de 5,4 $ US par transaction en 2015 à 6,2 $ US en 2019, suivis des lieux de loisirs (+13,1 %) et des lieux d'attraction touristique (+8,8 %).

Par le passé, les exploitants indépendants de services mobiles enregistraient en moyenne la valeur la plus faible des ventes (PVE), avec un total de 8,1 $ US par transaction en 2019. Toutefois, les exploitants de services mobiles ont affiché la plus forte variation de prix (+132,4 %), passant de 3,5 $ US par transaction en 2015 à 8,1 $ US en 2019. Au cours de la période allant de 2020 à 2024, les prix des aliments dans tous les circuits d'établissements indépendants à but lucratif devraient augmenter considérablement de 22,3 % (exploitants de services mobiles en fourgonnette) à 56,2 % (hôtels et motels).

Valeur des ventes[1] par transaction chez les fournisseurs indépendants de services alimentaires en Arabie saoudite, par établissement, taux de change fixe de 2010, en millions de dollars américains
Circuit (exploitant à but lucratif) Établissement 2015 2019 Variation du prix (%) (2019 à 2015) 2020 2024 Variation du prix (%) (2020 à 2024)
Total - exploitant indépendant de services d'alimentation 121,8 138,6 13,8 102,5 142,4 38,9
Hébergement Parc de villégiature 15,1 15,7 4,5 10,6 15,2 42,9
Hôtel et motel 12,2 14,1 16,2 9,9 15,4 56,2
Parc pour caravanes 8,6 9,5 10,2 6,8 9,2 35,4
Petit hôtel 7,9 8,6 10,0 6,3 8,8 39,6
Auberge 5,5 6,1 11,6 4,4 6,4 44,7
Gîte touristique 4,9 5,5 12,9 3,8 5,7 49,8
Autres types d'hébergement 8,2 8,7 5,1 6,4 8,8 37,1
Sous-total - exploitants d'établissement d'hébergement 62,3 68,3 9,6 48,3 69,5 44,0
Restaurant Restaurant à service complet 9,6 10,8 12,5 8,7 11,4 31,1
Restaurant à service rapide et restauration rapide 4,7 5,0 8,2 4,2 5,1 22,4
Café ou salon de thé 3,4 3,8 12,1 3,2 4,0 25,6
Bar laitier 3,2 3,4 5,4 2,1 3,1 44,4
Sous-total - exploitants de restaurant 20,8 23,0 10,4 18,2 23,6 29,7
Loisirs Attraction touristique 10,2 11,1 8,8 7,8 10,9 39,8
Lieu de divertissement 5,4 6,2 15,0 4,5 6,9 53,3
Lieu de rencontre 4,2 4,7 13,1 3,3 4,9 51,4
Sous-total - exploitants d'entreprises de loisirs 19,8 22,0 11,4 15,6 22,7 46,1
Commerce de détail (consommation sur place) Grand magasin 2,6 2,9 10,5 2,2 3,0 35,8
Boulangerie 2,5 2,8 13,7 2,4 3,1 29,7
Supermarché et hypermarché 2,2 2,5 12,0 2,0 2,7 30,2
Dépanneur 2,1 2,4 13,2 1,9 2,5 36,7
Dépanneur de station-service 2,0 2,2 11,3 1,9 2,4 27,6
Épicerie fine 2,0 2,2 9,4 1,7 2,3 29,8
Autres commerces de détail (consommation sur place) 1,9 2,2 13,0 1,7 2,3 37,4
Sous-total - exploitants de commerce de détail (consommation sur place) 15,4 17,2 11,9 13,8 18,2 32,4
Services mobiles Fourgonnettes 4,3 9,3 3,5 4,3 22,3
Autres services mobiles 3,5 3,8 9,5 3,2 4,0 25,8
Sous-total - exploitants de services mobiles 3,5 8,1 132,4 6,7 8,3 24,0

Source : GlobalData, 2021

1 : Valeur des ventes - prix de vente de l'exploitant

En 2019, les ventes (PVE) dans les circuits de distribution des établissements franchisés d'hébergement ont généré la plus grande valeur en moyenne, soit 36,6 $ US par transaction, suivis des restaurants (25,8 $ US) et des loisirs (23,7 $ US), qui devraient demeurer dans cet ordre de 2020 à 2024.

Ventes (PVE) dans le circuit des établissements d'hébergement franchisés : Les hôtels et les motels affichent la valeur de vente la plus élevée, soit 19,2 $ US par transaction, suivis des parcs de villégiature (17,5 $ US) en 2019. Les parcs de villégiature ont connu la plus forte variation de prix (+16,4 %), passant de 15,0 $ US en 2015 à 17,5 $ US en 2019.

Ventes (PVE) dans le circuit des restaurants franchisés : Les restaurants franchisés continueront de s'infiltrer dans l'espace des RSC grâce à leurs offres alimentaires uniques et à leur meilleur rapport qualité-prix au moyen de promotions et de programmes de fidélisationNote de bas de page 2. Les RSC affichaient la valeur de vente la plus élevée, soit 12,4 $ US par transaction, suivis des RSR ou des comptoirs de restauration rapide (5,5 $ US), et des cafés et salons de thé. (4,3 $ US) en 2019. Les RSC ont connu la plus forte variation de prix (+25,3 %), passant de 9,9 $ US par transaction en 2015 à 12,4 $ US, suivis des bars laitiers (+12,1 %), des RSR (+11,6 %) et des cafés et salons de thé (+11,4 %).

Ventes (PVE) dans le circuit des établissements de loisir franchisés : En 2019, les lieux d'attraction touristique affichaient la valeur des ventes la plus élevée, soit 11,7 $ US par transaction, suivis des établissements de divertissement (6,3 $ US) et des lieux de loisirs (5,7 $ US). Les établissements de divertissement ont connu la plus forte variation de prix (+16,4 %), passant de 5,4 $ US par transaction en 2015 à 6,3 $ US en 2019, suivis des lieux de loisirs (+13,1 %) et des lieux d'attraction touristique (+9,0 %).

Par le passé, les circuits de distribution des commerces de détail franchisés (consommation sur place) ont affiché en moyenne la plus faible valeur des ventes (PVE) avec un total de 16,6 $ US par transaction en 2019. Les exploitants de restaurant franchisé ont enregistré la plus forte variation de prix (+17,8 %), passant de 21,9 $ US par transaction en 2015 à 25,8 $ US en 2019. Au cours de la période 2020 à 2024, les prix des aliments dans tous les circuits d'établissements de restauration franchisés à but lucratif devraient augmenter considérablement, passant de 23,6 % (cafés et salons de thé) à 59,7 % (bars laitiers).

Valeur des ventes[1] par transaction chez les fournisseurs franchisés de services alimentaires en Arabie saoudite, par établissement, taux de change fixe de 2010, en millions de dollars américains, de 2015 à 2024
Circuit (exploitant à but lucratif) Établissement 2015 2019 Variation du prix (%) (2019 à 2015) 2020 2024 Variation du prix (%) (2020 à 2024)
Total - services d'alimentation franchisés 89,6 102,8 14,7 76,8 110,8 44,2
Hébergement Parc de villégiature 15,0 17,5 16,4 12,2 19,1 56,4
Hôtel et motel 16,8 19,2 14,2 13,4 20,6 53,5
Sous-total - exploitants d'établissement d'hébergement 31,8 36,6 15,3 25,6 39,7 54,9
Restaurant Restaurant à service complet 9,9 12,4 25,3 10,4 14,6 40,8
Restaurant à service rapide et restauration rapide 4,9 5,5 11,6 4,6 5,7 24,4
Café ou salon de thé 3,8 4,3 11,4 3,6 4,4 23,6
Bar laitier 3,3 3,7 12,1 2,4 3,8 59,7
Sous-total - exploitants de restaurant 21,9 25,8 17,8 21,0 28,6 63,5
Loisirs Attraction touristique 10,7 11,7 9,0 8,2 11,5 40,0
Lieu de divertissement 5,4 6,3 16,4 4,8 7,4 54,7
Lieu de rencontre 5,1 5,7 13,1 3,9 5,9 51,4
Sous-total - exploitants d'entreprises de loisirs 21,2 23,7 11,9 16,9 24,8 46,8
Commerce de détail (consommation sur place) Grand magasin 2,9 3,2 10,6 2,5 3,3 35,8
Boulangerie 2,7 3,1 16,3 2,6 3,5 31,3
Supermarché et hypermarché 2,4 2,7 12,8 2,1 2,9 37,2
Dépanneur 2,4 2,7 15,0 2,2 2,8 25,3
Dépanneur de station-service 2,2 2,5 11,7 2,1 2,7 28,3
Autres commerces de détail (consommation sur place) 2,1 2,4 13,0 1,8 2,5 37,4
Sous-total - exploitants de commerce de détail (consommation sur place) 14,7 16,6 13,2 13,3 17,6 32,4

Source : GlobalData, 2021

1 : Valeur des ventes - prix de vente de l'exploitant

Comparaison entre les restaurants avec salle à manger et les comptoirs de mets à emporter

Les circuits de la restauration en Arabie saoudite (salles à manger et comptoirs de mets à emporter) ont enregistré des ventes (PVE) d'une valeur de 19,3 G$ US en 2019. Encore une fois, des initiatives ont été mises en place pour encourager les consommateurs à manger à des prix plus abordables plutôt que de cuisiner à la maison. Les restaurants de fine cuisine demeurent la formule préférée de la plupart des consommateurs, en raison de la demande continue de repas de grande qualité. Cependant, la hausse des prix favorise les restaurants décontractés. En 2019, 70 % des consommateurs ont aimé manger leur repas sur place, tandis que 19 % ont dit avoir ramassé des mets au restaurant pour les consommer ailleurs. De plus, les commandes à emporter étaient principalement passées en magasin et en personne (51 %), tandis que les commandes en ligne étaient privilégiées par 30 % des consommateursNote de bas de page 3.

La valeur des ventes (PVE) des salles à manger s'est élevée à près du triple de celle des comptoirs de mets à emporter à but lucratif, soit 14 G$ US, ce qui représente 72,4 % de la part de marché en 2019, avec un TCAC de 3,1 % (2015 à 2019). Au cours de cette période de cinq ans, les ventes (PVE) de mets à emporter ont connu la plus forte croissance à un TCAC de 13,5 %, atteignant une valeur de 5,3 G$ US en 2019, et cette croissance devrait se poursuivre à un rythme supérieur à celui des salles à manger, à un TCAC de 15 % (2020 à 2024). Selon les prévisions, les ventes dans les deux circuits de distribution à but lucratif devraient tout d'abord diminuer considérablement de −32,8 %, passant de 19,3 G$ US en 2019 à 13 G$ US en 2020. Toutefois, ces services d'alimentation devraient se rétablir en suivant un TCAC de 11,5 % pour atteindre 20,1 G$ US en 2024.

Valeur des ventes[1] par sous-circuit : comparaison entre les restaurants avec salle à manger et les comptoirs de mets à emporter, en millions de dollars américains, 2015 à 2024
Circuit Sous-circuit 2015 2019 Part de marché (%) 2019 TCAC* (%) 2015 à 2019 2020 2024 TCAC* (%) 2019 à 2024
Exploitant à but lucratif Salles à manger 12 382,6 13 984,0 72,4 3,1 9 056,8 13 214,0 9,9
Comptoirs de mets à emporter 3 209,7 5 331,2 27,6 13,5 3 916,5 6 856,1 15,0
Total - services d'alimentation 15 592,3 19 315,1 100,0 5,5 12 973,3 20 070,1 11,5

Source : GlobalData, 2021

1 : Valeur des ventes - prix de vente de l'exploitant

Les dix plus grandes entreprises de restauration en Arabie saoudite

En 2019, McDonald's était la plus grande entreprise de restauration en Arabie saoudite, avec des ventes d'une valeur de 381,4 M$ US, ce qui représente une part du marché de la restauration de 8,7 %. Herfy était la deuxième entreprise de restauration en importance avec des ventes d'une valeur de 312,2 M$ US, suivie de Domino's Pizza (262,5 M$ US), de KFC (211,9 M$ US) et de Kudu (200,3 M$ US). Ces cinq grandes entreprises représentaient 31,4 % du marché total de la restauration en Arabie saoudite.

Les ventes et les actions des sociétés dans le circuit des RSC sont très fragmentées en Arabie saoudite.

En 2019, les principaux exploitants de RSC représentaient une part de marché totale de 1,7 %, notamment Yum! Brands, Inc. (1,2 %), suivie d'AmoHamza Seafood Restaurants Company (0,3 %), de Kabab House (0,14 %) et de DineEquity Inc. (0,10 %). Des marques internationales soulignent leur présence, notamment Applebee's, Outback Steak House, Chili et TGI Friday.

En Arabie saoudite, les ventes d'entreprises internationales dans le circuit des RSR augmentent, notamment celles de Domino's Pizza Inc. et de KFC. En 2019, les principaux exploitants de RSR représentaient une part de marché importante de 31,4 %, notamment McDonald's (8,7 %), Herfy - The Savola Group (7,2 %), Domino's Pizza Inc. (6,0 %), KFC (4,9 %) et Kudu Restaurant (4,6 %).

Les consommateurs qui aiment expérimenter mais qui manquent de temps (31 %) et qui sont prêts à consommer beaucoup par rapport à la proportion de la population qu'ils représentent (en correspondance avec leur part des transactions du secteur de la restauration) constituent la plus grande catégorie de consommateurs dans les RSC en termes de transactions. Parmi ceux qui sous-consomment considérablement dans les RSC et ceux qui surconsomment par rapport à la proportion de la population qu'ils représentent, on compte les consommateurs qui recherchent des produits simples et pratiques (21 %) et les dépensiers sporadiques (18 %). L'inverse est vrai pour les consommateurs routiniers (17 %) et les consommateurs qui n'entrent pas dans une catégorie précise (13 %).

Bien que toutes les catégories de consommateurs fréquentent surtout les RSC le soir, les consommateurs qui recherchent des produits simples et pratiques (57 %) sont plus susceptibles de fréquenter les RSC pendant cette période pour leur repas principal de la journée (51 % des transactions) que toutes les autres catégories combinées (52 % en soirée - tous les consommateurs). Les consommateurs qui aiment expérimenter mais qui manquent de temps sont les plus susceptibles de fréquenter les RSC entre 11 h et 17 h, tout en s'y rendant principalement en soirée, et ils consomment surtout (le plus grand nombre de transactions) des repas légers, des collations, une gâterie sucrée et une boisson en remplacement d'un repas préparé. Les dépensiers sporadiques se démarquent des autres catégories, en raison de leur grand besoin de visiter les RSC après 21 h, que ce soit pour un repas principal ou léger, des collations et des boissons (les rendez-vous représentent 32 % des transactions). Les consommateurs routiniers fréquentent principalement les RSC entre le soir et l'après-midi, un peu moins que la moyenne pour un repas principal et sont plus susceptibles de fréquenter le restaurant pour une gâterie sucrée, et préfèrent les RSC à d'autres types d'établissements pour socialiser avec des collègues. Les consommateurs qui n'entrent pas dans une catégorie précise constituent la plus petite catégorie de consommateurs et ils sous-consomment, en termes de proportion de la population qu'ils représentent et des transactions du secteur de la restauration. Ces consommateurs sont plus susceptibles que d'autres catégories de consommateurs de se rendre au restaurant pour un repas principal en soirée, mais la majorité d'entre eux préfèrent de beaucoup le circuit des RSC pour consommer des gâteries sucrées (29 % du temps) et sont plus susceptibles de fréquenter ce circuit pour une sortie et un repas en famille.

Une grande partie des activités du circuit des RSC tourne autour des repas avec la famille et les partenaires, malgré les récents efforts déployés pour lever les restrictions relatives aux femmes dans les restaurants, notamment les entrées et les aires de service séparées qui limitaient auparavant les interactions entre les deux sexes. Les changements ciblés apportés à la façon dont les consommatrices interagissent dans ce circuit représentent toujours un énorme défi pour les exploitants, qui doivent se concentrer sur l'élaboration d'une stratégie visant les sorties de groupe, puisqu'un nombre important de sorties ou de repas au restaurant se font en famille (42 %), les sorties avec un partenaire constituant 23 % des visites. Parmi ces sorties, 38 % ont été planifiées un jour plus tôt, 26 % ont été planifiées le jour de la sortie et 16 % ont été effectuées de façon impulsive. Compte tenu de la situation économique actuelle, les consommateurs saoudiens continuent de faire preuve de prudence dans leurs dépenses, et on encourage une augmentation de la fréquentation en offrant des repas de grande qualité, ainsi que des options saines.Note de bas de page 4

Les dix plus grandes entreprises de restauration en Arabie saoudite, par valeur des ventes et part de marché, en M$ US, 2019
Entreprise Valeur Part de marché (%)
Total - services d'alimentation 4 362,0 100,0
McDonald's 381,4 8,7
Herfy - Savola Group 312,2 7,2
Domino's Pizza 262,5 6,0
KFC 211,9 4,9
Kudu Restaurant 200,3 4,6
Baskin-Robbins 171,8 3,9
Hardee's 127,8 2,9
Pizza Hut 101,0 2,3
Al Tazaj 88,8 2,0
Saadeddin Pastry 88,7 2,0
Total partiel - Dix principaux titulaires de marque 1 946,4 44,6
Source : GlobalData, 2021

Pour de plus amples renseignements

Le Service des délégués commerciaux du Canada :

Les délégués commerciaux internationaux peuvent fournir à l'industrie canadienne une expertise de terrain concernant les potentiels de marché, les conditions actuelles et les contacts d'affaires locaux, et sont un excellent point de contact pour obtenir des conseils à l'exportation.

Plus de renseignements sur les marchés agroalimentaires :

Renseignements sur les marchés internationaux de l'agroalimentaire
Découvrez l'agriculture mondiale et les débouchés agroalimentaires, consultez la liste complète des analyses des marchés mondiaux, les tendances des marchés et les prévisions, et renseignez-vous sur les accords de libre-échange du Canada.

Service d'information sur les marchés agroalimentaires
Les entreprises canadiennes du secteur des produits agroalimentaires et des produits de la mer peuvent profiter d'un service personnalisé de rapports et d'analyses, et s'inscrire à notre liste de distribution pour recevoir les plus récents rapports directement dans leur boîte de réception.

Pour en savoir plus sur les industries agroalimentaires du Canada :

Secteurs agricoles du Canada
Aliments transformés et boissons, aide relative aux exigences réglementaires, processus d'approbation réglementaire, réglementation du secteur, Loi sur le commerce des spiritueux

Ressources

Profil du secteur de la restauration – Arabie saoudite
Rapport d'analyse mondiale

Préparé par : Erin-Ann Chauvin, analyste en recherche sur les marchés internationaux

© Sa Majesté la Reine du chef du Canada, représentée par le ministre de l'Agriculture et de l'Agroalimentaire (2021).

Photos
Les images figurant dans la présente publication sont reproduites avec la permission des titulaires des droits s'y rattachant. À moins d'avis contraire, Sa Majesté la Reine du chef du Canada est titulaire des droits d'auteur sur ces images.

Pour vous inscrire à notre liste de distribution ou pour suggérer d'autres sujets ou marchés de recherche, vous pouvez vous adresser à :

Agriculture et Agroalimentaire Canada, Analyses des marchés mondiaux
1341, chemin Baseline, Tour 5, 3e étage
Ottawa ON  K1A 0C5
Canada
Courriel : aafc.mas-sam.aac@canada.ca

Le gouvernement du Canada a préparé le présent document en se fondant sur des sources d'information primaires et secondaires. Même s'il n'a ménagé aucun effort pour présenter des données exactes, Agriculture et Agroalimentaire Canada (AAC) n'assume aucune responsabilité à l'égard de toute décision qui pourrait être prise sur la base de ces renseignements.

Toute reproduction ou redistribution du présent document, en totalité ou en partie, doit énoncer clairement qu'Agriculture et Agroalimentaire Canada est le titulaire du droit d'auteur du document selon le modèle suivant : AAC, titre du document, année. Si le document reproduit ou redistribué reprend des données du présent document, il y a lieu d'y indiquer les sources telles qu'elles sont inscrites dans le présent document.

Agriculture et Agroalimentaire Canada fournit le présent document ainsi que d'autres services de production de rapports gratuitement à ses clients des industries agricole et alimentaire.

Signaler un problème sur cette page
Veuillez cocher toutes les réponses pertinentes :
Date de modification :