Sélection de la langue

Recherche

Profil des consommateurs – Japon

Mai 2020

Sommaire

Le Produit intérieur brut (PIB) réel du Japon est censé s'accroître pour passer de 5,9 billions de dollars américains, en 2018, à 6,3 billions de dollars américains, d'ici 2022, ce qui fera du Japon la troisième économie en importance au monde, après les États-Unis et la Chine.

La population du Japon devrait passer de 126,5 millions en 2018 à 124,3 millions d'habitants d'ici 2022, réduction attribuable au faible taux de fécondité et aux lois rigoureuses en matière d'immigration de ce pays. La population japonaise vieillit rapidement : on s'attend à ce qu'au cours des quatre prochaines décennies la part de la population âgée de 65 ans et plus représente presque quatre personnes sur dix.

En 2018, 52,3 % de la population du Japon était concentrée dans trois grandes régions métropolitaines : Kanto (Tokyo - 37,4 millions), Kansai (Osaka - 20,7 millions) et Tokai (Nagoya - 15 millions). Le ratio de dépendance (la population âgée de 65 ans et plus en tant que part de la population en âge de travailler [de 15 à 64 ans]) est l'un des plus élevés parmi les pays de l'OCDE.

Le Japon est le troisième marché d'aliments emballés en importance au monde, après les États-Unis et la Chine. Par contre, ce secteur bien établi progresse très lentement, une tendance qui devrait se poursuivre au cours des prochaines années.

En ce qui concerne les ventes, les catégories d'aliments emballés les plus importantes au Japon sont les aliments transformés réfrigérés (viandes et plats prêts-à-servir réfrigérés), les aliments transformés déshydratés (riz et nouilles instantanées) et les produits de boulangerie-pâtisserie (produits de boulangerie).

Les produits « sans » lait et sans soya et les produits laitiers et à base de soya « fonctionnels et enrichis » sont censés connaître la plus importante croissance des ventes au cours de la période 2020-2023. Les ventes attribuables aux aliments emballés au Japon devraient continuer d'augmenter, alors que les consommateurs continueront à chercher des solutions de repas dans un contexte de changements démographiques et touchant le mode de vie.

Indicateurs démographiques clés

La population du Japon devrait passer de 126,5 millions en 2018 à 124,3 millions d'habitants d'ici 2022. La diminution de la population est attribuable au faible taux de fécondité et aux lois rigoureuses en matière d'immigration de ce pays. Le Japon compte parmi les pays les plus densément peuplés, et 91 % de sa population est considérée comme urbaine. En 2018, 52,3 % de la population était concentrée dans les trois grandes régions métropolitaines : Kanto (Tokyo - 37,4 millions), Kansai (Osaka - 20,7 millions) et Tokai (Nagoya - 15 millions). La région métropolitaine de Tokyo-Yokohama est la plus grande ville au monde, où vivent 37,4 millions de personnes. Environ le tiers de la population du Japon habite dans la région de Kanto.

La population japonaise vient au deuxième rang des plus âgées au monde, après celle de Monaco. L'âge médian y est de 47,7 ans. Une proportion de 22,5 % de la population est âgée de moins de 24 ans, 37,5 % est âgée de 25 à 54 ans et 40,0 % est âgée de 55 ans et plus. Le ratio de dépendance (la population âgée de 65 ans et plus en tant que part de la population en âge de travailler [de 15 à 64 ans]) est l'un des plus élevés parmi les pays de l'OCDE.

Au Japon, le nombre de personnes mariées est d'environ 62 millions ou représente 50 % de la population, alors que le nombre de personnes célibataires (personnes non mariées, divorcées et veuves) a atteint environ 44,2 millions en 2018 pour représenter le tiers de la population.

Population du Japon en 2018 (en millions)
Catégorie 2018
Population urbaine 115,6
Population urbaine en % du total 91,7 %
Population rurale 10,6
Population rurale en % du total 8,3 %
Population totale 126,2
Source : GlobalData Intelligence, 2019
Sexe, état civil et répartition de la population du Japon en 2018 (en millions)
Catégorie 2018
Homme/femme 61,3/64,8
Marié(e) 61,9
Divorcé(e) 5,7
Veuf/veuve 9,6
Non marié(e) 28,9
Source : GlobalData Intelligence, 2019

Indicateurs économiques

Le PIB réel du Japon est censé s'accroître pour passer de 5,9 billions de dollars américains, en 2018, à 6,3 billions de dollars américains, d'ici 2022, ce qui fera du Japon la troisième économie en importance au monde, après les États-Unis et la Chine. La croissance devrait être stimulée par l'augmentation de la consommation intérieure, des dépenses plus importantes en capitaux privés, surtout dans les secteurs financier et des services, par une augmentation des investissements privés dans les matières brutes, comme le pétrole et la récupération d'exportations. La consommation des ménages est censée augmenter au cours des cinq prochaines années, et des hausses salariales sont attendues. L'inflation des prix à la consommation devrait passer de 1,0 % en 2018 à 1,6 % d'ici 2022; elle sera attribuable à la décision de la Banque du Japon de garder les taux d'intérêt à −0,1 %.

Le taux de chômage du Japon est passé de 3,3 % en 2015 à 2,2 % en 2018 et devrait se maintenir autour de 2,7 % durant la période de 2018-2022. Les efforts déployés par le gouvernement japonais pour stimuler l'économie en accroissant la masse monétaire, en augmentant les dépenses dans les infrastructures et dans les projets d'énergie renouvelable et en entreprenant des réformes structurales visant à rendre la population active japonaise plus concurrentielle et productive ont contribué à l'augmentation des taux d'emploi dans le pays. De plus, la demande mondiale accrue à l'égard des marchandises japonaises stimule les activités de fabrication, ce qui favorise l'emploi dans le pays.

La population japonaise vieillit rapidement : on s'attend à ce qu'au cours des quatre prochaines décennies la part de la population âgée de 65 ans et plus passe de son taux actuel de trois personnes sur dix à presque quatre personnes sur dix. Cette situation affaiblira la croissance et la productivité parce que la population active sera réduite et vieillissante et que la consommation augmentera, alors que les difficultés budgétaires prendront de l'ampleur, compte tenu d'une hausse des dépenses gouvernementales liées à l'âge et d'une assiette fiscale réduite.

Selon le bureau des statistiques du Japon, en 2018, la consommation mensuelle moyenne des ménages d'une personne représentait 1 483,03 $ US. Les dépenses mensuelles moyennes en aliments, réparties par groupe d'âge, étaient de 376,67 $ US pour les personnes âgées de moins de 34 ans, de 413,29 $ US pour celles âgées de 35 à 59 ans et de 336,86 $ US pour celles âgées de 60 ans et plus. Les dépenses en aliments étaient le plus élevées chez les personnes âgées de 35 à 54 ans et le moins élevées chez celles âgées de 60 ans et plus. Les dépenses mensuelles moyennes en aliments s'établissaient à 364,73 $ US.

Déboursements mensuels, par ménage et par groupe d'âge (ménages d'une personne) en 2018
Élément Total mensuel (en dollars américains)
Moyenne 34 ans et moins De 35 à 59 ans 60 ans et plus
Dépenses mensuelles totales 1 483,0 1 501,0 1 659,5 1 391,6
Aliments (total) 364,7 376,7 413,3

336,9

Aliments (hommes) 416,2 428,7 472,4 359,2
Aliments (femmes) 318,9 297,7 312,7 325,0

Source : Annuaire statistique de 2020 du Japon, conversion en dollars américains

Ventes au détail d'aliments et de boissons

Le Japon est le troisième marché d'aliments emballés en importance au monde, après les États-Unis et la Chine. Toutefois, ce secteur mature affiche une croissance marginale, tendance qui devrait se poursuivre au cours des années à venir. On estimait les ventes au détail à 207,4 milliards de dollars américains en 2019, avec un taux de croissance annuel composé (TCAC) de 2,3 % de 2016 à 2019. D'ici l'an 2023, les ventes au détail devraient atteindre 236,7 milliards de dollars américains, ce qui représente une croissance de 2,1 %. En ce qui concerne les ventes, les catégories d'aliments emballés les plus importantes au Japon sont les aliments transformés réfrigérés (viandes et plats prêts-à-servir réfrigérés), les aliments transformés déshydratés (riz et nouilles instantanées) et les produits de boulangerie-pâtisserie (produits de boulangerie).

Le yogourt, le fromage et les plats cuisinés sont les produits dont la croissance des ventes devrait être la plus importante dans le secteur des aliments emballés durant la période de prévision de 2020-2023. Parmi les produits, mentionnons les aliments préparés vendus dans des supermarchés, les repas à emporter vendus dans des chaînes d'épicerie spécialisées et divers aliments prêts-à-servir vendus dans les dépanneurs et les magasins à grande surface. La croissance dans cette catégorie est étroitement liée à l'augmentation du nombre de femmes sur le marché du travail ainsi qu'au nombre croissant de personnes vivant seules et de personnes âgées.

Les ventes au détail de boissons alcoolisées et non alcoolisées sont demeurées stables. Au Japon, les consommateurs choisissent de plus en plus des bières artisanales offrant une plus grande variété et davantage de saveurs et recherchent l'innovation au lieu de s'en tenir à une seule marque. La bière sans alcool fait l'objet d'une demande croissante et est populaire auprès des jeunes consommateurs en raison de ses avantages pour la santé.

Ventes au détail d'aliments et de boissons au Japon (passées/prévues),
par catégorie, selon des taux fixes en millions de dollars américains, 2016-2023
Catégorie 2016 2019 TCAC* (%) 2016-2019 2020 2023 TCAC* (%) 2020-2023
Aliments emballés 202 749,0 207 388,3 2,3 222 220,6 236 721,4 2,1
Plats cuisinés 17 426,3 19 427,4 3,7 20 102,9 22 141,4 3,3
Viande fraîche 16 315,2 16 804,4 1,0 17 017,8 17 493,1 0,9
Riz 18 305,9 17 711,2 −1,1 17 609,1 17 230,5 −0,7
Gâteaux/pâtisseries/tartes sucrées 12 627,9 13 288,8 1,7 13 552,4 14 141,7 1,4
Condiments 6 973,5 7 570,9 2,8 7 813,9 8 446,4 2,6
Lait 7 859,1 8 044,6 0,8 8 132,4 8 338,5 0,8
Yogourt 4 216,6 5 847,9 11,5 6 374,9 8 233,8 8,9
Collations ethniques/traditionnelles 5 507,7 6 076,4 3,3 6 298,7 6 773,7 2,5
Fromage 3 849,5 4 474,2 5,1 4 708,5 5 326,1 4,2
Biscuits (sucrés) 4 799,5 5 001,9 1,4 5 083,2 5 297,7 1,4
Nouilles déshydratées et instantanées 4 322,7 4 711,4 2,9 4 842,8 5 121,7 1,9
Chocolat 4 389,8 4 668,1 2,1 4 780,6 5 061,2 1,9
Viande crue congelée - animal entier 4 358,0 4 665,5 2,3 4 759,3 4 939,8 1,2
Huiles 3 896,0 4 160,2 2,2 4 270,0 4 554,0 2,2
Pizza 3 832,2 4 105,5 2,3 4 213,6 4 531,7 2,5
Crème glacée - portion individuelle 3 812,1 4 070,3 2,2 4 172,0 4 455,5 2,2
Viande transformée réfrigérée 3 806,9 4 122,8 2,7 4 210,6 4 385,1 1,4
Sucreries 3 876,9 4 086,0 1,8 4 172,4 4 377,5 1,6
Boissons non alcoolisées 102 544,7 107 180,6 1,5 109 287,2 114 861,3 1,3
Boissons gazeuses 80 880,6 82 983,0 0,9 84 114,1 86 844,4 0,8
Boissons chaudes 21 664,1 24 197,6 3,8 25 173,1 28 016,9 2,7
Boissons alcoolisées 109 026,4 118 248,9 2,7 121 813,1 130 885,4 1,8
Spiritueux 59 062,9 65 458,3 3,5 67 661,0 73 557,4 2,1
Bière et cidre 40 498,8 41 913,1 1,2 42 763,7 44 522,1 1,0
Vin 9 464,7 10 877,5 4,7 11 388,4 12 806,0 3,0

Source : GlobalData Intelligence, 2019

*TCAC : taux de croissance annuel composé

Santé et mieux-être

Les produits « sans » lait et sans soya et les produits laitiers et à base de soya « fonctionnels et enrichis » sont censés connaître la plus importante croissance des ventes au cours de la période 2020-2023. Le terme « sans » indique que les produits alimentaires ne contiennent pas d'ingrédients connus pour causer une réaction chez les personnes ayant des allergies ou des intolérances alimentaires, comme au lactose et au gluten. En ce qui concerne les ventes, les plus grandes catégories d'aliments emballés au Japon sont celles des produits laitiers et à base de soya, des repas préparés ainsi que de la boulangerie et des céréales. Ces ventes devraient continuer d'augmenter, alors que les consommateurs continueront à chercher des solutions de repas dans un contexte de changements démographiques et touchant le mode de vie.

Marché japonais de la santé et du mieux-être - valeur au détail passée/prévue - en millions de dollars canadiens
Catégories 2015 2019 TCAC* (%)
2014-2018
2020 2023 TCAC* (%)
2019-2022
Santé et mieux-être - total 19 129,0 21 879,5 3,4 22 720,0 25 338,5 2,8
Aliments naturellement sains 10 955,9 11 742,1 1,7 11 971,4 12 627,6 1,3
Aliments fonctionnels et enrichis 2 677,7 3 770,1 8,9 4 159,8 5 410,2 6,8
Produits sans… 3 465,8 4 055,1 4,0 4 226,1 4 798,4 3,2
Aliments à teneur réduite en… 1 039,2 1 223,2 4,2 1 246,0 1 319,5 1,4
Intolérances alimentaires 990,4 1 089,0 2,4 1 116,7 1 182,8 1,4

Source : GlobalData, 2020

*TCAC : taux de croissance annuel composé

Aliments naturellement sains

Les caractéristiques comme « naturellement sains » et « sans » devraient stimuler la croissance dans l'industrie japonaise du lait et du soya jusqu'en 2022, en raison d'une affinité grandissante chez les consommateurs japonais avec les régimes occidentaux riches en produits laitiers. Même si les produits laitiers existent au Japon depuis des décennies, ce n'est que récemment que les régimes à base de produits laitiers sont devenus omniprésents chez les consommateurs japonais, surtout dans le cas des yogourts et des yogourts à boire, qui sont maintenant une tendance répandue parmi les consommateurs pour leurs bienfaits supposés pour la santé.

Les caractéristiques comme « naturellement sains » devraient contribuer le plus à la croissance du marché de la santé et du mieux-être dans le secteur des repas préparés durant la période 2020-2022, et on prévoit que les ventes connaîtront un TCAC de 2,4 % durant la période 2020-2022. La consommation de repas préparés est plus grande chez les hommes que chez les femmes, et les consommateurs âgés (de 55 ans et plus) sont ceux qui consomment le plus de repas préparés (leur part du volume était de 30,9 % en 2018). De plus, l'importante population vieillissante du Japon est extrêmement soucieuse de sa santé et disposée à dépenser plus pour des produits laitiers et à base de soya étiquetés comme présentant des avantages pour la santé et le mieux-être.

Aliments fonctionnels et enrichis

La catégorie des aliments « fonctionnels et enrichis » est celle qui connaît la croissance la plus rapide, et elle devrait contribuer le plus à la croissance du marché de la santé et du mieux-être dans le secteur japonais de la boulangerie et des céréales durant la période 2017-2022. Les hommes consomment davantage de produits de boulangerie et de céréales que les femmes, et les consommateurs âgés (de 55 ans et plus) sont ceux qui consomment le plus de produits de boulangerie et de céréales (leur part du volume s'établissait à 33 % en 2018).

Ventes au détail d'aliments au Japon, par catégorie et par caractéristique (passées/prévues), selon des taux fixes en millions de dollars américains, en 2017-2022
Catégorie Caractéristique 2017 2019 TCAC* (%)
2017-2019
2020 2022 TCAC* (%)
2020-2022
Aliments emballés 143 397,0 156 217,1 2,9 160 657,7 169 915,0 1,9
Produits laitiers et à base de soya Naturellement sains 5 001,3 5 185,0 1,2 5 235,0 5 361,3 0,8
Repas préparés Naturellement sains 3 178,3 3 472,7 3,0 3 587,6 3 848,5 2,4
Boulangerie et céréales Fonctionnels et enrichis 1 435,0 1 808,2 8,0 2 039,3 2 501,8 7,1
Produits laitiers et à base de soya Sans 870,2 1 091,9 7,9 1 183,8 1 408,3 6,0
Confiseries Sans 1 205,4 1 247,0 1,1 1 248,0 1 248,0 0,0
Huiles et matières grasses Sans 740,3 842,6 4,4 881,7 964,8 3,0
Produits laitiers et à base de soya Teneur réduite 709,4 772,2 2,9 791,9 837,6 1,9
Produits laitiers et à base de soya Fonctionnels et enrichis 502,7 596,5 5,9 638,7 748,6 5,4
Confiseries Fonctionnels et enrichis 477,6 609,5 8,5 645,4 718,9 3,7
Produits laitiers et à base de soya Intolérance alimentaire 402,3 441,6 3,2 453,7 477,3 1,7
Boulangerie et céréales Naturellement sains 403,2 431,1 2,3 438,6 453,7 1,1
Aliments salés et charcuterie Intolérance alimentaire 339,4 363,0 2,3 369,7 382,9 1,2
Crème glacée Teneur réduite 113,7 177,9 16,1 174,2 166,3 −1,5
Crème glacée Naturellement sains 41,6 99,6 33,8 93,3 79,8 −5,1
Boulangerie et céréales Sans 59,9 63,3 1,8 64,0 65,5 0,8

Source : GlobalData Intelligence, 2019

*TCAC : taux de croissance annuel composé

Débouchés

Le 8 mars 2018, le Canada a signé l'Accord de Partenariat transpacifique global et progressiste (Accord du PTPGP), de même que les dix pays suivants, soit l'Australie, le Brunei, le Chili, le Japon, la Malaisie, le Mexique, la Nouvelle-Zélande, le Pérou, Singapour et le Vietnam. La signature de cet accord est une avancée importante vers le resserrement des liens commerciaux et elle favorisera les investissements entre le Canada et le Japon. Les producteurs canadiens auront la possibilité d'exploiter des débouchés dans des économies comme celle du Japon. Le PTPGP offre au Canada un meilleur accès aux marchés des pays membres du PTPGP avec le même niveau tarifaire que les principaux concurrents régionaux comme l'Australie et la Nouvelle-Zélande pour des secteurs clés, notamment le bœuf, le porc, les fruits de mer, les céréales et bien d'autres. Pour en apprendre davantage sur les tarifs réduits spécifiques qui ont été consentis par le Japon en vertu de l'accord, veuillez consulter les tarifs réduits du Japon (PDF, en anglais seulement).

Signataire du PTPGP, de l'ALENA et des accords de libre-échange avec l'Union européenne (AECG) et la Corée du Sud (ALECC), le Canada sera la seule nation du G7 à avoir un libre accès aux marchés des Amériques, de l'Europe et de la région de l'Asie-Pacifique.

Le Japon éliminera les droits de douane sur près de 32 % des lignes tarifaires applicables aux produits agricoles et agroalimentaires dès l'entrée en vigueur. Il offrira des possibilités d'accéder à de nouveaux marchés pour le porc, le bœuf, les légumineuses, les fruits et les légumes, le malt, les grains, les céréales, les aliments pour animaux, le sirop d'érable, le vin et les spiritueux, les produits de boulangerie, les produits de céréales et de légumineuses transformés, les produits de confiserie et de chocolaterie, et les aliments et les boissons transformés. L'ensemble des provinces et des territoires du Canada pourraient tirer des avantages du PTPGP.

Le FOODEX est le plus important salon professionnel des aliments et des boissons en Asie, et est un événement annuel important pour les exportateurs canadiens, car il attire des acheteurs majeurs du Japon et de l'Asie. En 2019, le salon a attiré 3 250 exposants provenant de 78 pays et régions et 77 000 visiteurs professionnels.

Le FOODEX est un « salon professionnel phare », ce qui signifie qu'un pavillon du Canada s'y trouvera et que les entreprises canadiennes admissibles peuvent obtenir une aide financière pour y avoir un kiosque. Pour obtenir d'autres détails et les coordonnées détaillées des personnes-ressources d'Agriculture et Agroalimentaire Canada afin de vous inscrire et d'obtenir des renseignements supplémentaires sur le rôle du gouvernement canadien, veuillez consulter le Programme du pavillon du Canada.

Pour de plus amples renseignements

Les délégués commerciaux internationaux peuvent fournir à l'industrie canadienne une expertise de terrain concernant les potentiels de marché, les conditions actuelles et les contacts d'affaires locaux, et sont un excellent point de contact pour obtenir des conseils à l'exportation.

Pour obtenir d'autres renseignements sur ce marché et d'autres marchés, consultez la liste complète des analyses des marchés mondiaux à partir de la page Renseignements sur les marchés internationaux de l'agroalimentaire.

Pour de plus amples renseignements sur Foodex 2020, veuillez communiquer avec :

Ben Berry, directeur adjoint
Stratégie et organisation, foires commerciales
Agriculture et Agroalimentaire Canada
ben.berry@canada.ca

Ressources

Profil des consommateurs – Japon
Rapport d'analyse mondiale

Préparé par : Kris Clipsham, analyste de marché

© Sa Majesté la Reine du chef du Canada, représentée par le ministre de l'Agriculture et de l'Agroalimentaire (2020).

Photos
Les images figurant dans la présente publication sont reproduites avec la permission des titulaires des droits s'y rattachant. À moins d'avis contraire, Sa Majesté la Reine du chef du Canada est titulaire des droits d'auteur sur ces images.

Pour vous inscrire à notre liste de distribution ou pour suggérer d'autres sujets ou marchés de recherche, vous pouvez vous adresser à :

Agriculture et Agroalimentaire Canada, Analyses des marchés mondiaux
1341, chemin Baseline, Tour 5, 3e étage
Ottawa ON  K1A 0C5
Canada
Courriel : aafc.mas-sam.aac@canada.ca

Le gouvernement du Canada a préparé le présent document en se fondant sur des sources d'information primaires et secondaires. Même s'il n'a ménagé aucun effort pour présenter des données exactes, Agriculture et Agroalimentaire Canada (AAC) n'assume aucune responsabilité à l'égard de toute décision qui pourrait être prise sur la base de ces renseignements.

Toute reproduction ou redistribution du présent document, en totalité ou en partie, doit énoncer clairement qu'Agriculture et Agroalimentaire Canada est le titulaire du droit d'auteur du document selon le modèle suivant : AAC, titre du document, année. Si le document reproduit ou redistribué reprend des données du présent document, il y a lieu d'y indiquer les sources telles qu'elles sont inscrites dans le présent document.

Agriculture et Agroalimentaire Canada fournit le présent document ainsi que d'autres services de production de rapports gratuitement à ses clients des industries agricole et alimentaire.

Signaler un problème sur cette page
Veuillez cocher toutes les réponses pertinentes :
Date de modification :