Sélection de la langue

Recherche

Aperçu du marché – Mexique

Mai 2019

Aperçu du marché

Avec 124 millions d'habitants, le Mexique est le onzième pays le plus peuplé du monde et le deuxième d'Amérique latine, derrière le Brésil. La population devrait atteindre 130 millions d'habitants d'ici 2023.

Atteignant 1,2 billion de dollars américains, l'économie du Mexique est la quinzième à l'échelle mondiale et la deuxième d'Amérique latine, derrière le Brésil. Le produit intérieur brut (PIB) devrait atteindre 1,6 billion de dollars américains d'ici 2023.

Les ménages à faible revenu constituent la classe sociale la plus importante et celle qui connaît la croissance la plus rapide du pays, plus de 40 % de la population vivant dans la pauvreté.

Les Mexicains préfèrent les aliments frais et les repas faits maison, car ils sont plus abordables. Habituellement, les Mexicains achètent leurs aliments frais sur les marchés publics des détaillants et des grossistes de leur localité, où ils trouvent une variété de produits au même endroit.

La classe moyenne mexicaine représente 25 % de tous les ménages et stimule de plus en plus les dépenses de consommation. Les consommateurs de la classe moyenne sont particulièrement nombreux dans le nord industrialisé.

Les Mexicains de tous les segments de revenu, en particulier dans les zones urbaines, disposent de moins de temps pour acheter, préparer et cuisiner des repas à la maison, et achètent de plus en plus de produits alimentaires transformés et emballés qui sont rapides à préparer, prêts à consommer et largement disponibles dans divers points de vente.

Les ventes d'aliments emballés devraient atteindre 51,6 milliards de dollars américains en 2018 et 69,6 milliards de dollars américains d'ici 2023.

Les principales entreprises d'aliments emballés au Mexique sont Grupo Bombo (9,8 % de part de marché), suivie par Grupo Lala (5 %) et Sabritas SRL (4,5 %).

Production

Le maïs, affichant une production près du double de celle de toutes les autres cultures et une croissance annuelle de 4,7 % durant la période de 2013 à 2017, est de loin la plus grande culture du Mexique.

Parmi les dix principales cultures, le tourteau de soja a connu l'augmentation la plus importante entre 2013 et 2017, avec une croissance annuelle de 6,9 %. La production d'oranges a diminué de 82,2 % et celle de sorgho de 14,5 % par an pendant la même période.

Le poulet, représentant 51,6 % de la viande produite et 91,5 % des animaux d'élevage dans le pays, est la viande la plus populaire au Mexique.

Cultures au Mexique de 2013 à 2017
Les 10 principales cultures (tonnes) 2013 2014 2015 2016 2017 *TCAC (%) 2013-2017
Maïs 22 880 000 25 480 000 25 971 000 27 575 000 27 450 000 4,7
Sucre 7 393 000 6 382 000 6 344 000 6 484 000 6 314 000 − 3,9
Sorgho 8 500 000 6 270 000 5 587 000 4 638 000 4 545 000 − 14,5
Tourteau de soja 3 185 000 3 300 000 3 480 000 3 635 000 4 152 000 6,9
Pomme 858 600 716 900 750 324 716 930 720 000 − 4,3
Raisin 259 500 246 858 282 000 255 821 290 000 2,8
Pêche et nectarine 161 300 173 500 176 300 176 900 176 900 2,3
Poire 24 100 24 444 24 679 26 952 26 800 2,7
Raisin sec 10 000 10 000 10 000 9 000 10 000 0,0
Orange 4 533 000 4 515 000 4 603 000 4 640 4 600 − 82,2

Source : United States Department of Agriculture (USDA), 2018

*TCAC : taux de croissance annuel composé

Viande au Mexique de 2013 à 2017
Viande (tonnes) 2013 2014 2015 2016 2017 *TCAC (%) 2013-2017
Poulet 2907 3025 3175 3275 3400 4,0
Bœuf 1807 1827 1850 1879 1925 1,6
Porc 1130 1135 1164 1211 1267 2,9

Source : USDA, 2018

*TCAC : taux de croissance annuel composé

Élevage au Mexique de 2013 à 2017
Animaux d'élevage (têtes) 2012 2013 2014 2015 2016 *TCAC (%) 2012-2017
Poulet 516 711 000 524 271 000 526 843 000 534 693 000 549 125 000 1,5
Bovins 31 925 181 32 402 461 32 939 529 33 502 623 33 918 906 1,5
Porc 15 857 899 16 201 625 16 098 680 16 364 459 16 753 231 1,4

Source : Organisation des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAOSTAT), 2018

*TCAC : taux de croissance annuel composé

Commerce

Le Mexique est un exportateur net de produits agroalimentaires et de produits de la mer. En 2017, l'excédent commercial du Mexique dans le secteur de l'agroalimentaire et des produits de la mer s'élevait à 7,6 milliards de dollars canadiens, les importations s'élevant à 35 milliards de dollars canadiens et les exportations, à 42,6 milliards de dollars canadiens. Les importations mexicaines de produits agroalimentaires et des produits de la mer ont chuté en moyenne de 0,25 % au cours des trois dernières années.

Le maïs, le soja, le porc, la volaille et le blé ont été les principaux produits agroalimentaires et produits de la mer importés par le Mexique en 2017. Les principaux pays fournisseurs étaient les États-Unis, le Brésil, le Canada, l'Argentine et le Paraguay. En 2017, le Canada était le deuxième plus important pays fournisseur de produits agroalimentaires et de produits de la mer du Mexique, avec une part de marché de 6,9 %.

Principaux produits agroalimentaires et produits de la mer importés par le Mexique en 2017
Produit alimentaire Valeur des importations en millions de dollars canadiens Principaux fournisseurs et part de marché (%) Part du Canada (%)
1 2 3
Maïs 3 699,1 États-Unis : 95,9 Brésil : 3,6 Argentine : 0,4 0,0
Soja 2 246,5 États-Unis : 90,7 Brésil : 5,8 Paraguay : 3,4 0,0
Porc 1 821,4 États-Unis : 89,0 Canada : 10,9 Espagne : 0,05 10,9
Volaille 1 441,4 États-Unis : 75,9 Brésil : 19,3 Chili : 4,8 0,03
Blé 1 406,7 États-Unis : 67,8 Canada : 21,5 Russie : 6,6 21,5
Bœuf 958,2 États-Unis : 83,1 Canada : 11,0 Nicaragua : 5,6 11,0
Lait et crème 942,4 États-Unis : 82,6 Espagne : 9,8 Canada : 2,4 2,4
Tourteau de soya 913,8 États-Unis : 99,5 Argentine : 0,31 Danemark : 0,2 0,0
Canola 913,4 Canada : 98,6 États-Unis : 1,4 98,6
Autres sucres 898,2 États-Unis : 96,2 Canada : 1,3 Pays-Bas : 0,7 1,3
Source : Global Trade Tracker, 2018

En 2017, les importations de boissons et d'aliments transformés du Mexique ont totalisé 19,9 milliards de dollars canadiens, le Canada représentant 4,5 % de ce total. En 2017, les principaux pays fournisseurs d'aliments transformés au Mexique ont été les États-Unis, le Canada, l'Espagne, le Chili et la Nouvelle-Zélande, représentant 81,2 % du marché. Les importations d'aliments transformés du Mexique ont augmenté, passant à un TCAC de 5,7 % entre 2013 et 2017.

Les exportations canadiennes de produits agroalimentaires et de produits de la mer vers le Mexique étaient évaluées à 1,9 milliard de dollars canadiens en 2017. Le canola, le blé, le malt, le bœuf et l'huile de canola ont été les principales exportations. En 2017, le Canada a enregistré un déficit commercial de 0,8 milliard de dollars canadiens avec le Mexique dans le secteur de l'agroalimentaire et des produits de la mer (le Canada a importé pour 2,7 milliards de dollars canadiens de produits agroalimentaires et de produits de la mer du Mexique en 2017).

Ventes au détail

Le Mexique est le deuxième marché de consommation d'Amérique latine, après le Brésil. Les ventes au détail de produits alimentaires emballés ont augmenté de 6,8 % entre 2014 et 2018, une tendance qui devrait se poursuivre au cours de la période 2019-2023.

Les collations salées ainsi que les viandes et produits de la mer transformés devraient connaître la plus forte croissance des ventes au cours de la période de prévision 2019-2023. La croissance de cette catégorie est liée à la demande croissante d'aliments pratiques et aux modes de vie de consommateurs de plus en plus occupés et fortunés.

Cependant, alors que le Mexique est aux prises avec l'un des taux d'obésité les plus élevés au monde chez les personnes âgées de 15 à 74 ans, ainsi que l'un des taux de diabète les plus élevés des pays de l'Organisation de coopération et de développement économique (OCDE), les consommateurs sont encouragés à régler ces problèmes de santé en mangeant mieux. Les fabricants d'aliments cherchent à répondre à ces préoccupations en matière de santé, ainsi qu'à l'augmentation des coûts et à la sensibilité aux prix, en offrant des choix alimentaires plus sains dans de plus petits emballages. Par exemple, offrir des aliments emballés ayant un contenu nutritionnel plus élevé, comme des produits qui renferment des graines et des céréales « superaliments » telles que le quinoa, l'amarante, le sarrasin et le lin. Les produits contenant des céréales « superaliments » comprennent le pain, les pâtisseries, les biscuits, les céréales pour petit-déjeuner, les collations salées et les confiseries au chocolat.

Ventes au détail des aliments emballés au Mexique – Historique en millions de dollars américains, taux de change fixe de 2017
Catégorie 2014 2015 2016 2017 2018[e] TCAC* (%) 2014-2018
Aliments emballés 40 654,1 42 216,3 44 630,9 48 366,3 51 622,0 6,8
Produits de boulangerie-pâtisserie 13 581,5 13 822,5 14 338,8 15 214,6 15 953,3 4,1
Produits laitiers 8 260,7 8 622,0 9 216,7 10 096,3 10 853,8 7,1
Confiseries 3 166,2 3 246,5 3 413,4 3 689,0 3 926,7 5,5
Collations salées 2 747,4 2 943,3 3 275,9 3 611,2 3 918,6 9,3
Viandes et produits de la mer transformés 2 477,4 2 633,6 2 814,0 3 115,9 3 401,1 8,2
Sauces, vinaigrettes et condiments 2 242,0 2 383,9 2 536,9 2 789,9 3 021,7 7,7
Biscuits sucrés, barres tendres et collations aux fruits 2 201,3 2 302,2 2 450,6 2 674,2 2 856,6 6,7
Riz, pâtes et nouilles 1 410,2 1 456,2 1 518,8 1 638,8 1 754,2 5,6
Huiles comestibles 1 164,8 1 222,1 1 291,7 1 419,4 1 513,1 6,8
Aliments pour bébés 828,5 877,7 928,2 1 015,4 1 089,7 7,1
Fruits et légumes transformés 738,8 783,9 822,1 907 982,4 7,4
Céréales pour petit-déjeuner 570,4 592,6 617,1 658,7 695,7 5,1
Crème glacée et desserts congelés 423,4 446,1 470,9 504,9 540,4 6,3
Tartinades sucrées 367,8 385,2 413,5 459,3 498,5 7,9
Plats cuisinés 353,7 373 391,9 432 468,9 7,3
Soupe 119,9 125,7 130,7 139,8 147,2 5,3

Source : Euromonitor International, 2018

e : estimation

*TCAC : taux de croissance annuel composé

Ventes au détail des aliments emballés au Mexique – Prévision en millions de dollars américains, taux de change fixe de 2017
Catégorie 2019 2020 2021 2022 2023 TCAC* (%) 2019-2023
Aliments emballés 54 991,6 58 394,3 61 929,3 65 677,3 69 658,9 5,1
Produits de boulangerie-pâtisserie 16 810,0 17 676,3 18 590,9 19 572,8 20 626,3 5,2
Produits laitiers 11 604,3 12 362,3 13 153,8 13 992,8 14 890,5 6,4
Collations salées 4 245,3 4 572,7 4 910,4 5 266,7 5 643,9 7,4
Confiseries 4 185,7 4 453,6 4 721,5 4 999,2 5 291,8 6
Viandes et produits de la mer transformés 3 670,4 3 940,3 4 219,9 4 516,8 4 830,3 7,1
Sauces, vinaigrettes et condiments 3 242,0 3 464,7 3 691,6 3 929,5 4 175,5 6,5
Biscuits sucrés, barres tendres et collations aux fruits 3 038,1 3 222,8 3 421,0 3 634,8 3 862,5 6,2
Riz, pâtes et nouilles 1 870,1 1 984,9 2 100,4 2 221,1 2 348,0 5,9
Huiles comestibles 1 597,1 1 680,2 1 765,8 1 855,3 1 949,4 5,1
Aliments pour bébés 1 164,0 1 240,4 1 317,9 1 400,7 1 489,0 6,3
Fruits et légumes transformés 1 055,4 1 126,9 1 201,4 1 279,9 1 361,9 6,6
Céréales pour petit-déjeuner 735,8 775,2 815,7 857,4 900,8 5,2
Crème glacée et desserts congelés 580,5 622,6 666,2 711,9 760,2 7,0
Tartinades sucrées 534,0 569,9 606,9 645,9 687,1 6,5
Plats cuisinés 503,5 538,4 574,6 612,9 653,6 6,7
Soupe 155,3 163,2 171,3 179,6 188,3 4,9

Source : Euromonitor International, 2018

*TCAC : taux de croissance annuel composé

Produits alimentaires de santé et de mieux-être

Le secteur de la santé et du mieux-être a enregistré un TCAC de 6,9 % entre 2014 et 2018 et devrait connaître une croissance de 7,1 % au cours de la période 2019-2023. Cette tendance se reflète chez la classe moyenne croissante du pays, qui exige des aliments pratiques et sains et qui est prête à payer le prix fort pour les obtenir.

Les produits alimentaires naturellement sains et dits « exempts de » ont connu la plus forte croissance au cours de la période 2014-2018. Les produits biologiques et dits « exempts de » devraient montrer la voie en termes de croissance au cours de la période 2019-2023.

Ventes au détail de produits alimentaires de santé et de mieux-être au Mexique – Historique en millions de dollars américains, taux de change fixe de 2017
Catégorie 2014 2015 2016 2017 2018[e] TCAC* (%) 2014-2018
Santé et mieux-être, par type 12 459,3 13 128,7 13 907,6 15 037,7 16 271,0 6,9
Aliments enrichis/fonctionnels (EF) 7 666,8 8 000,6 8 371,0 8 999,6 9 650,0 5,9
Meilleurs pour la santé 2 535,1 2 672,9 2 829,3 3 006,2 3 261,0 6,5
Naturellement sains (NS) 1 655,8 1 771,1 1 921,6 2 119,0 2 314,2 8,7
Exempts de 566,6 649,0 747,8 869,8 997,4 15,2
Produits biologiques 35,0 35,1 37,8 43,0 48,4 8,4

Source : Euromonitor International, 2018

e : estimation

*TCAC : taux de croissance annuel composé

Ventes au détail de produits alimentaires de santé et de mieux-être au Mexique – Prévision en millions de dollars américains, taux de change fixe de 2017
Catégorie 2019 2020 2021 2022 2023 TCAC* (%) 2019-2023
Santé et mieux-être, par type 17 497,5 18 758,2 20 090,0 21 517,3 23 052,6 7,1
Aliments enrichis/fonctionnels (EF) 10 291,8 10 939,1 11 615,7 12 333,4 13 101,9 6,2
Meilleurs pour la santé 3 504,0 3 753,2 4 018,8 4 304,2 4 610,7 7,1
Naturellement sains (NS) 2 514,0 2 726,1 2 950,2 3 190,8 3 449,2 8,2
Exempts de 1 133,1 1 278,1 1 436,3 1 611,3 1 804,2 12,3
Produits biologiques 54,6 61,7 69,0 77,5 86,7 12,3

Source : Euromonitor International, 2018

*TCAC : taux de croissance annuel composé

Possibilités pour le Canada

Le 30 décembre 2018, l'Accord de partenariat transpacifique global et progressiste (PTPGP) est entré en vigueur entre le Canada, le Mexique et les quatre autres pays ayant ratifié l'Accord (Japon, Singapour, Australie et Nouvelle-Zélande). Bien que la plupart des exportations agroalimentaires et agricoles canadiennes bénéficient actuellement d'un accès en franchise de droits au Mexique en vertu de l'Accord de libre-échange nord-américain (ALENA) (qui devrait être maintenu en vertu du nouvel Accord Canada - États-Unis - Mexique [ACEUM]), le PTPGP pourrait ouvrir de nouvelles possibilités commerciales modestes au Mexique pour certains produits laitiers et produits de volaille canadiens qui étaient exclus des engagements en matière d'élimination des droits de douane de l'ALENA. Dans le cadre du PTPGP, le Mexique a établi de nouveaux contingents tarifaires (CT) avec accès en franchise de droits (dans les limites de volumes spécifiés) pour les importations de fromage, de beurre, de lait évaporé, de lait condensé et de préparations à base de lait, et de poudre de lait écrémé, entre autres produits laitiers, en provenance des pays membres du PTPGP (dont le Canada). Les codes de système harmonisé (SH) correspondants sont :

De plus, en vertu du PPPTC, le Mexique éliminera ses droits de douane sur le lactosérum, le dindon et certains produits de poulet sur des périodes d'élimination progressive allant de 10 à 15 ans. Pour de plus amples renseignements sur le PTPGP concernant les débouchés commerciaux en vertu de cet accord, voir: Le PTPGP et les exportateurs de produits agroalimentaires.

Texte du PTP consolidé

Dans le cadre du PTPGP, les exportations canadiennes vers le Mexique bénéficieront également de règles commerciales modernes dans des domaines comme les mesures sanitaires et phytosanitaires et la biotechnologie, qui devraient minimiser les effets négatifs sur le commerce. De plus, en raison de considérations géopolitiques, une autre tendance importante au Mexique qui crée des débouchés pour les exportateurs canadiens est la diversification des sources d'approvisionnement en dehors des États-Unis.

Pour ce qui est de l'accès aux marchés, on a déjà mis en place des protocoles sanitaires pour la majorité des produits agroalimentaires canadiens crus, frais ou en vrac, permettant ainsi leur exportation au Mexique. En général, les produits alimentaires transformés n'exigent pas de protocole sanitaire et, dans la plupart des cas, ils doivent simplement être conformes à la norme officielle mexicaine NOM-051-SCFI/SSA1-2010 (version PDF, en espagnol seulement) concernant l'étiquetage des aliments préemballés.

Pour plus de renseignements

Les délégués commerciaux internationaux peuvent fournir à l'industrie canadienne une expertise de terrain concernant le potentiel des marchés, les conditions actuelles et les contrats d'affaires locaux, et sont une excellente ressource pour obtenir des conseils à l'exportation.

Pour obtenir d'autres renseignements sur ce marché et d'autres marchés, consultez la liste complète des analyses des marchés mondiaux à la page Renseignements sur les marchés internationaux de l'agroalimentaire, par région.

Ressources

Aperçu du marché – Mexique
Rapport d'analyse mondiale

Préparé par : Kris Clipsham, analyste de marché

© Sa Majesté la Reine du chef du Canada, représentée par le ministre de l'Agriculture et de l'Agroalimentaire (2019).

Photos
Les images figurant dans la présente publication sont reproduites avec la permission des titulaires des droits s'y rattachant. À moins d'avis contraire, Sa Majesté la Reine du chef du Canada est titulaire des droits d'auteur sur ces images.

Pour vous inscrire à notre liste de distribution ou pour suggérer d'autres sujets ou marchés de recherche, vous pouvez vous adresser à :

Agriculture et Agroalimentaire Canada, Analyses des marchés mondiaux
1341, chemin Baseline, Tour 5, 3e étage
Ottawa (Ontario) K1A 0C5
Canada
Courriel : aafc.mas-sam.aac@canada.ca

Le gouvernement du Canada a préparé le présent document en se fondant sur des sources d'information primaires et secondaires. Même s'il n'a ménagé aucun effort pour présenter des données exactes, Agriculture et Agroalimentaire Canada (AAC) n'assume aucune responsabilité à l'égard de toute décision qui pourrait être prise sur la base de ces renseignements.

Toute reproduction ou redistribution du présent document, en totalité ou en partie, doit énoncer clairement qu'Agriculture et Agroalimentaire Canada est le titulaire du droit d'auteur du document en respectant le modèle suivant : AAC – titre du rapport – année. Si le document reproduit ou redistribué reprend des données du présent document, il y a lieu d'y indiquer les sources telles qu'elles sont inscrites dans le présent document.

Agriculture et Agroalimentaire Canada fournit le présent document ainsi que d'autres services de production de rapports gratuitement à ses clients des industries agricole et alimentaire.

Signaler un problème sur cette page
Veuillez cocher toutes les réponses pertinentes :
Date de modification :