Sélection de la langue

Recherche

Aperçu du marché – Japon

Juillet 2020

Note : Ce rapport contient des données prévisionnelles basées sur les chiffres historiques.

Sommaire

En 2019, la population du Japon se chiffrait à 125,8 millions d'habitants. Le produit intérieur brut (PIB) du pays était de 5,1 billions de dollars américains, et son PIB par habitant totalisait 40 822,90 $ US.

Étant donné une baisse du taux de natalité, la population japonaise diminue et vieillit. En conséquence, la demande d'ingrédients de grande qualité et de grande valeur devrait augmenter dans un proche avenir.

Alors que les menus et les goûts traditionnels continuent d'orienter les choix du Japonais moyen, la cuisine occidentale et d'autres cuisines ethniques d'Asie influent de plus en plus sur le marché. Le marché japonais des aliments et des boissons est très compétitif, et les Japonais sont prêts à payer plus cher pour des produits de qualité pratiques, fonctionnels et sains.

Le Japon est un pays importateur net de produits agroalimentaires et de produits de la mer. En 2019, le déficit commercial du Japon pour ces produits a totalisé 67,3 milliards de dollars américains, ses importations ayant été évaluées à 74,9 milliards de dollars américains et ses exportations, à 7,6 milliards de dollars américains. Avec des exportations d'une valeur de 4,3 milliards de dollars américains en 2019, soit une part de marché de 5,7 %, le Canada s'est classé au cinquième rang des fournisseurs de produits agroalimentaires et de produits de la mer du Japon.

En 2019, les principales importations mondiales de produits agroalimentaires et de produits de la mer du Japon ont été le maïs, le porc congelé, la viande ou les abats de poulet, le bœuf frais ou réfrigéré et le porc frais ou réfrigéré.

La valeur totale des ventes dans le secteur japonais des services d'alimentation s'est élevée à 270,3 milliards de dollars américains en 2019. Son taux de croissance annuel composé (TCAC) devrait augmenter de 0,9 % au cours de la période de prévision, ce qui l'amènera à 279,8 milliards de dollars américains en 2023. Le secteur de la restauration est le plus important segment du marché des services d'alimentation au Japon.

Production

La production végétale la plus importante du Japon est le riz; il s'en est produit 9,8 millions de tonnes en 2017. Le volume de production de riz a reculé à un TCAC de −2,4 % entre 2013 et 2017. La canne à sucre et l'oignon ont enregistré les TCAC les plus élevés, soit 5,9 % et 3,3 % respectivement, alors que le TCAC de la tangerine, de la mandarine, de la clémentine et de la satsuma a connu le plus important recul (−4.6 %) pendant la même période.

La production animale la plus importante au Japon est la volaille (animaux d'élevage/tête); il s'est produit 313,8 millions de poulets en 2017, contre 306,4 millions en 2013, ce qui représente un TCAC de 0,6 %. La production de porc, de bovins et de chèvre (animaux d'élevage/tête) a diminué de −0,9 %, de −1,5 % et de −1,1 %, respectivement entre 2013 et 2017.

Le poulet est la principale viande produite au Japon; il s'en est produit 2,2 millions de tonnes en 2017, et un TCAC de 1,6% a été enregistré entre 2013 et 2017. Le taux de croissance de la production de viande de cheval et de viande de porc a connu un recul (−12,0 % et −0,7 % respectivement), alors que le taux de croissance de la viande de bœuf et des viandes d'animaux non dédignés ailleurs est resté inchangé (0,0 %) au cours de la même période.

Production végétale au Japon de 2013 à 2017, mesurée en milliers de tonnes
10 cultures principales (tonnes) 2013 2014 2015 2016 2017 TCAC* % 2013-2017
Riz 10 758,0 10 549,0 9 986,0 10 055,0 9 780,0 −2,4
Betterave à sucre[1] 3 435,0 3 567,0 3 925,0 3 189,0 3 901,0 3,2
Légumes frais[1], NDA[2] 2 701,7 2 688,8 2 675,9 2 663,1 2 650,2 −0,5
Pommes de terre[1] 2 408,0 2 456,0 2 354,0 2199,0 2 150,9 −2,8
Canne à sucre 1 191,0 1 159,0 1 469,0 1 574,0 1 497,0 5,9
Chou et autres brassicacées[1] 1 440,0 1 480,0 1 265,0 1 446,0 1 384,8 −1,0
Oignon[1] 1 068,0 1 169,0 1 260,0 1 243,0 1 214,0 3,3
Blé[1] 811,7 852,4 1 004,0 860,7 906,7 2,8
Patate douce 942,3 886,5 814,2 805,1 807,1 −3,8
Tangerines, mandarines, clémentines, satsumas 895,9 874,7 777,8 790,8 741,3 −4,6

Source : FAOSTAT, Production agricole, 2020

*TCAC : Taux de croissance annuel composé

1 : cultures aussi produites au Canada

1 : Non désigné ailleurs

Production animale au Japon de 2013 à 2017
Livestock (head) 2013 2014 2015 2016 2017 TCAC* % 2013-2017
Poulet 306 408 000 310 553 000 299 723 000 310 128 000 313 823 000 0,6
Porc 9 685 000 9 537 000 9 407 995 9 313 000 9 346 000 −0,9
Bovins 4 065 000 3 962 000 3 860 000 3 824 000 3 822 000 −1,5
Chèvre 16 700 17 000 17 167 15 849 15 959 −1,1

Source : FAOSTAT, Production agricole, 2020

*TCAC : Taux de croissance annuel composé

Production de viande au Japon de 2013 à 2017, mesurée en milliers de tonnes
Meat (tonnes) 2013 2014 2015 2016 2017 TCAC* % 2013-2017
Viande de poulet 2 078,6 2 128,2 2 131,9 2 171,9 2 214,9 1,6
Viande de porc 1 309,4 1 263,6 1 254,3 1 278,6 1 272,3 −0,7
Viande de bovin 0,5 0,5 0,5 0,5 0,5 0,0
Viande de cheval 0,005 0,005 0,005 0,003 0,003 −12,0
Viandes d'animaux NDA[1] 0,003 0,003 0,003 0,003 0,003 0,0

Source : FAOSTAT, Production agricole, 2020

*TCAC : Taux de croissance annuel composé

1 : Non désigné ailleurs

Commerce

Le Japon est un pays importateur net de produits agroalimentaires et de produits de la mer. En 2019, le déficit commercial du Japon pour ces produits a totalisé 67,3 milliards de dollars américains, ses importations ayant été évaluées à 74,9 milliards de dollars américains et ses exportations, à 7,6 milliards de dollars américains. Avec des exportations d'une valeur de 4,3 milliards de dollars américains en 2019, soit une part de marché de 5,7 %, le Canada s'est classé au cinquième rang des fournisseurs de produits agroalimentaires et de produits de la mer du Japon. Les principaux produits canadiens importés par le Japon en 2019 ont été les graines de canola, le porc frais ou réfrigéré, le blé, le soja et la viande de porc congelée.

Les importations japonaises de produits agroalimentaires et de produits de la mer ont augmenté légèrement selon un TCAC de 0,4 % entre 2015 et 2019. En 2019, les principaux produits importés par le Japon d'autres pays ont été le maïs, le porc congelé, la viande ou les abats de poulet, le bœuf frais ou réfrigéré et le porc frais ou réfrigéré. Ses principaux pays fournisseurs étaient les États-Unis (É.-U.), la Chine, la Thailande, l'Australie et le Canada.

Principaux produits agroalimentaires et produits de la mer importés par le Japon en 2019
Code SH Produit Valeur des importations (M$ US) Principaux fournisseurs et parts de marché (%) Parts de marché du Canada (%)
1 2 3
100590 Maïs 3 509,1 États-Unis : 69,4 Brésil : 28,4 Argentine : 1,4 0,0
020329 Porc surgelé 2 654,8 Espagne : 22,4 Danemark : 20,3 Mexique : 16,4 6,7
160232 Poulet (viande et abats) 2 419,6 Thaïlande : 64,5 Chine : 34,5 Vietnam : 0,4 0,0
020130 Bœuf (frais ou réfrigéré) 2 110,1 États-Unis : 45,9 Australie : 45,8 Canada : 3,3 3,3
020319 Porc (frais ou réfrigéré) 1 963,9 États-Unis : 49,7 Canada : 47,6 Mexique : 2,6 47,6
120190 Fève de soja 1 532,4 États-Unis : 70,6 Brésil : 14,1 Canada : 13,8 13,8
030617 Crevettes surgelées 1 444,5 Vietnam : 23,7 Inde : 22,5 Indonésie : 18,3 0,0
100199 Blé 1 414,9 États-Unis : 47,5 Canada : 32,5 Australie : 18,4 0,0
020230 Bœuf désossé surgelé 1 394,6 Australie : 51,1 États-Unis : 31,6 Canada : 8,8 8,8
020714 Poulet (morceaux et abats comestibles surgelés) 1 214,8 Brésil : 69,1 Thaïlande : 28,0 États-Unis : 2,3 0,0
Source : Global Trade Tracker, 2020

En 2019, les importations d'aliments transformés et de boissons par le Japon ont totalisé 50,9 G$ US, le Canada représentant 4,4 % de ce marché. Les États-Unis, la Chine, la Thaïlande, l'Australie et le Canada étaient les principaux fournisseurs d'aliments transformés du Japon, s'accaparant 51,7 % du marché. Les importations d'aliments transformés par le Japon ont augmenté de 3,1 % entre 2015 et 2019.

En 2019, les principales exportations d'aliments et de produits de la mer par le Japon étaient les préparations alimentaires n.m.a., les mollusques surgelés, les sauces préparées, le pain et les pâtisseries, et le cidre. Les principaux importateurs de ces produits étaient les États-Unis, Hong Kong, la Chine, la Thaïlande et le Canada. Le Canada avait 1,3 % des parts du marché d'importation (1,8 M$ US) de produits japonais en 2019.

Principaux produits agroalimentaires et produits de la mer exportés par le Japon en 2019
Code SH Denrée Valeur des importations (M$ US) Principaux importateurs et parts de marché (%) Parts de marché du Canada (%)
1 2 3
210690 Préparations alimentaires, n.m.a.[1] 829,1 Hong Kong : 30,2 Chine : 20,9 États-Unis : 11,9 0,6
030792 Mollusques surgelés 349,3 Chine : 64,8 Taïwan : 13,2 États-Unis : 5,6 0,9
210390 Préparations pour sauce et sauces préparées 343,7 États-Unis : 21,1 Taïwan : 16,5 Corée : 9,6 2,3
190590 Pain, pâtisseries, gâteaux, biscuits 308,3 Hong Kong : 26,8 Chine : 17,2 Taïwan : 15,3 2,2
220600 Cidre et poiré 222,5 États-Unis : 28,5 Chine : 21,1 Hong Kong : 16,5 2,3
220299 Boissons non alcoolisées 206,1 Chine : 22,9 Hong Kong : 20,3 Australie : 16,2 0,8
160561 Concombre de mer (préparé ou en conserve) 190,2 Hong Kong : 89,7 Chine : 8,2 Singapour : 1,2 0,0
030354 Maquereau surgelé 187,5 Nigéria : 28,3 Vietnam : 24,7 Thaïlande : 17,2 2,9
220830 Whisky 178,2 États-Unis : 27,8 France : 14,2 Chine : 13,0 1,3
030489 Filets de poisson surgelés 146,1 États-Unis : 83,7 Hong Kong : 3,4 Chine : 3,3 1,3

Source : Global Trade Tracker, 2020

1 : non mentionné ailleurs

Ventes au détail

Le marché japonais des aliments et boissons est en grande partie un marché d'importation, car le secteur agricole du pays ne peut pas répondre adéquatement à la demande en produits agricoles avec la production nationale actuelle. L'industrie japonaise du commerce de détail des aliments et boissons inclut les supermarchés, les magasins de marchandises diverses, les grands magasins, les dépanneurs, les pharmacies et Internet. Les supermarchés sont le principal canal de distribution, tandis que les dépanneurs accroissent leur présence dans le segment de la vente au détail.

Les changements dans la démographie et le mode de vie tels que l'urbanisation, le vieillissement de la population, le nombre croissant de personnes vivant seules et les familles à double revenu ont contribué à un accroissement de la demande pour des repas pratiques et prêts-à-manger (sozai).

Il existe également une demande pour les repas de style occidental, avec de plus grandes quantités de viande, d'œufs, de lait, de produits laitiers et de gras, pour les portions simples et pour les aliments transformés et surgelésNote de bas de page 1.

Le secteur de la vente au détail d'aliments et de boissons (alcoolisées et non alcoolisées) du Japon a connu une croissance raisonnable au cours des 10 dernières années (2015-2024). Les aliments et les boissons non alcoolisées ont eu un TCAC de 2,5 %, et les boissons alcoolisées ont connu un taux de croissance de 3,2 % au cours de la période d'historique. On prévoit que cette croissance se poursuivra au cours des prochaines années, à un taux cependant moins élevé.

Dans l'ensemble, les ventes au détail du secteur alimentaire étaient évaluées à 174,5 G$ US en 2019, et on s'attend à ce qu'elles atteignent 196,7 G$ US en 2024. En 2019, la catégorie des produits de boulangerie et des céréales avait les ventes au détail les plus élevées (24,7 G$ US), suivie de la catégorie des viandes (24,4 G$ US). Les catégories des soupes et des substituts de viande ont obtenu les TCAC les plus élevés (5,2 % et 4,7 %) au cours de la période d'historique de 5 ans, tandis que la catégorie des soupes, des produits laitiers et des produits de soja atteindront respectivement un TCAC de 4,6 % et de 4,3 % au cours de la période de prévision. Le secteur des viandes devrait pour sa part connaître la plus grande baisse de croissance (- 9,5 %) alors que les valeurs au détail connaîtront une baisse, pour passer de 3,3 G$ US en 2018 à 2,3 G$ US en 2023. Dans l'ensemble, chaque catégorie du secteur alimentaire devrait connaître une augmentation de la croissance plus ou moins rapide au cours des deux périodes.

Dans le secteur des boissons, les boissons non alcoolisées, comme les boissons chaudes et les boissons gazeuses, ont atteint des ventes au détail cumulatives de 48,6 G$ US en 2019. Au cours de la même période, la catégorie de la bière et du cidre, des spiritueux et du vin affichait des ventes au détail cumulatives de 38,5 G$ US. Similairement, au cours de la période de prévision, les boissons non alcoolisées devraient connaître des ventes au détail plus élevées que celles du secteur des boissons alcoolisées, car elles devraient avoir augmenté de 2,0 % (54,1 G$ US) à la fin de 2024. Dans la catégorie des boissons non alcoolisées, au cours de la période de 10 ans, les boissons gazeuses ont eu et devraient continuer d'avoir des ventes au détail plus élevées que celles des boissons chaudes, avec un TCAC de 2,1 % et de 1,6 % pour les boissons gazeuses, respectivement. Il convient de noter que dans la catégorie des boissons alcoolisées, la bière et le cidre ont connu les ventes au détail les plus importantes (18,1 G$ US) en 2019, et ce chiffre devrait augmenter de 1,7 % et atteindre 19,8 G$ US en 2023. La catégorie des spiritueux, toutefois, devrait afficher une croissance de 2,7 % à la fin de 2024; les ventes au détail atteindront 20,4 G$ US et surpasseront celles de la catégorie de la bière et du cidre (19,8 G$ US).

Ventes au détail d'aliments et de boissons alcoolisées et non alcoolisées au Japon, en millions de dollars américans, historique et prévisions, d'après le taux de change fixe de l'année précédente
Catégorie 2015 2019 TCAC* % 2015-2019 2020 2024 TCAC* % 2020-2024
Aliments 158 204,6 174 508,0 2,5 179 342,0 196 683,0 2,3
Produits de boulangerie et céréales 22 791,8 24 743,8 2,1 25 408,9 27 859,8 2,3
Viande 23 177,1 24 423,8 1,3 24 820,2 25 924,4 1,1
Produits laitiers et à base de soya 17 046,9 20 259,3 4,4 21 163,0 25 090,9 4,3
Repas préparés 17 180,0 19 750,3 3,5 20 399,7 23 017,3 3,1
Assaisonnements, vinaigrettes et sauces 14 194,1 15 943,6 2,9 16 457,2 18 207,0 2,6
Autres aliments séchés 13 694,3 14 956,7 2,2 15 330,9 16 621,7 2,0
Collations salées 8 594,2 9 693,7 3,1 9 997,6 10 906,8 2,2
Poisson et produits de le mer 8 715,2 8 798,2 0,2 8 872,9 9 063,5 0,5
Confiseries 7 515,8 7 883,7 1,2 8 018,1 8 441,9 1,3
Pâtes et nouilles 5 871,4 6 536,5 2,7 6 711,4 7 202,0 1,8
Crème glacée 4 557,0 4 972,3 2,2 5 097,5 5 559,7 2,2
Aliments salés et charcuterie 4 203,5 4 567,7 2,1 4 677,0 5 002,5 1,7
Huiles et matières grasses 3 034,0 3 332,7 2,4 3 420,6 3 716,6 2,1
Autres aliments surgelés 2 541,1 2 868,6 3,1 2 981,4 3 310,7 2,7
Soupes 2 030,5 2 484,9 5,2 2 614,8 3 135,0 4,6
Autres aliments en conserve 1 214,6 1 320,9 2,1 1 354,3 1 469,8 2,1
Sirops et tartinades 1 099,2 1 155,1 1,2 1 174,4 1 235,6 1,3
Légumineuses 560,1 595,9 1,6 611,4 652,8 1,7
Substituts de viande 184,0 220,9 4,7 231,0 264,6 3,5
Boissons non alcoolisées 43 988,6 48 560,3 2,5 49 868,0 54 052,0 2,0
Boissons gazeuses 32 992,8 35 894,9 2,1 36 713,4 39 118,3 1,6
Boissons chaudes 10 995,8 12 665,4 3,6 13 154,5 14 934,2 3,2
Boissons alcoolisées 33 905,8 38 509,2 3,2 39 652,5 43 508,4 2,3
Bière et cidre 16 266,3 18 073,9 2,7 18 497,5 19 790,7 1,7
Spiritueux 15 363,1 17 684,7 3,6 18 275,7 20 353,3 2,7
Vin 2 276,4 2 750,7 4,8 2 879,2 3 364,4 4,0

Source : GlobalData, Global Market Data: Segment Insights, 2020.

*TCAC : Taux de croissance annuel composé.

Produits de santé et de mieux-être

Selon le ministère de l'Agriculture, des Forêts et des Pêches, plus de 70 % des consommateurs japonais valorisent un mode de vie sain. La consommation de produits qui ont une teneur accrue en nutriments tels que les vitamines et les minéraux est croissante. Près de 1 000 produits individuels ont une approbation FOSHU (Foods for Specified Health Uses), et 1 500 articles sont assortis d'allégation d'aliment fonctionnel. Selon Fuji Keizai, les principaux aliments transformés locaux en croissance sont la salade de poulet (poitrine de poulet prête-à-manger conditionnée en petites portions), l'amazake (une boisson de riz fermentée sucrée traditionnelle), les boissons à la tomate et les collations à base de riz. Ces choix particuliers d'aliments transformés localement reflètent la conscience croissante des consommateurs envers le maintien de la santé et de la beauté. Les mots-clés souvent présents sur les emballages de ces produits sont « faible teneur en calories », « faible teneur en gras », « teneur élevée en protéines », et « sans sucre », comme l'indique l'United States Department of Agriculture (USDA) (Japan Food Processing Ingredients (PDF, en anglais seulement)).

Le secteur des produits alimentaires de santé et de mieux-être a eu un TCAC de 3,6 % entre 2016 et 2019, taux qui devrait augmenter légèrement pour passer à 3,7 % entre 2020 et 2023. La catégorie de produits naturellement sains (NS) est celle dont les ventes au détail étaient les plus élevées (9,3 G$ US en 2019, et elle devrait rester la plus importante catégorie durant la période de prévision, avec des ventes au détail de 9,9 G$ US en 2023.

La catégorie de produits fonctionnels et enrichis a affiché une croissance respective modérée (9,2 %) durant les deux périodes. En 2019, la catégorie des produits certifiés biologiques a atteint des ventes au détail de 328,9 M$ US, ce qui représentait 1,9 % des parts de marché. On prévoit que la catégorie des produits biologiques atteindra une croissance marginale (1,9 %), alors que les ventes au détail prévues atteindront 357,2 M$ US en 2023.

Ventes au détail de produits alimentaires de santé et de mieux-être au Japon, en millions de dollars américains, d'après le taux de change fixe de l'année précédente historique et prévisions
Catégorie d'attributs 2016 2019 TCAC* % 2016-2019 2020 2023 TCAC* % 2020-2023
Santé et mieux-être, par attribut 15 869,6 17 653,5 3,6 18 331,7 20 444,4 3,7
Naturellement sains (NS) 8 775,5 9 252,0 1,8 9 430,8 9 944,1 1,8
Exempts de 2 878,7 3 271,8 4,4 3 409,9 3 871,6 4,3
Fonctionnels et enrichis 2 333,3 3 041,9 9,2 3 356,4 4 365,3 9,2
Teneur réduite (TR) 856,5 986,8 4,8 1 005,2 1 064,5 1,9
Intolérance alimentaire (IA) 720,8 772,2 2,3 792,4 841,8 2,0
Aliments biologiques - Total 304,8 328,9 2,6 337,1 357,2 1,9
Naturellement sains (NS) 208,4 222,2 2,2 228,4 244,5 2,3
Intolérance alimentaire (IA) 96,3 106,5 3,4 108,6 112,5 1,2
Teneur réduite (TR) 0,1 0,2 4,4 0,2 0,2 2,3

Source : GlobalData, Health and Wellness: Market Data-Product Attributes, 2020.

*TCAC : Taux de croissance annuel composé.

Services d'alimentation

En 2019, le total des ventes pour le marché japonais de la restauration était de 270,3 G$ US, chiffre qui devrait augmenter de 0,9 % au cours de la période de prévision, avec des ventes de 279,8 G$ US en 2023.

Le secteur des restaurants est le plus important segment de la restauration japonaise. Des modes de vie plus occupés, conjugués à des revenus disponibles qui augmentent rendent populaires les repas pris à l'extérieur du foyer. Le secteur inclut une grande variété d'exploitants, depuis les chaînes de restauration rapide de style états-unien jusqu'aux entreprises familiales d'un seul établissement, plus traditionnelles. Le choix de restaurants et d'articles au menu continue de s'élargir au fur et à mesure que les consommateurs japonais sont prêts à essayer de nouvelles cuisines. Les aliments d'Europe, d'Asie, d'Australie et des Amériques deviennent de plus en plus populaires, en partie parce qu'un grand nombre de Japonais voyagent à l'étranger chaque annéeNote de bas de page 2.

Dans le sous-secteur des restaurants, ce sont les restaurants à service complet (RSC) qui ont enregistré les ventes les plus élevées avec 97,1 G$ US en 2019, suivis des restaurants à service rapide (RSR), qui ont enregistré des ventes de 30,1 G$ US. Ces deux principaux types d'établissements représentaient 52,3 % (141,3 G$ US) du total des ventes du marché de la restauration (270,3 G$ US). Ils ont affiché une croissance mesurable, avec un TCAC de 1,0 % (RSC) et 2,1 % (RSR), entre 2016 et 2019, et devraient avoir un TCAC respectif de 0,5 % et 2,3 % entre 2020 et 2023. Les cafés, salons de thé et RSR devraient avoir des taux de croissance minimes durant la période de prévision, à l'exception des RSC et des bars laitiers, dont le taux de croissance anticipé est légèrement plus bas.

Valeurs des ventes en restauration au Japon, par sous-secteur et par type d'établissement, en millions de dollars américains, d'après le taux de change fixe de l'année précédente, historique et prévisions
Sous-secteur Type d'établissement 2016 2019 TCAC* % 2016-2019 2020 2023 TCAC* % 2020-2023
Hébergement Gîtes du passant 1 701,7 1 720,3 0,4 1 728,2 1 757,0 0,6
Parcs pour caravanes 34,8 35,0 0,1 35,0 35,2 0,2
Petits hôtels 2 309,6 2 364,1 0,8 2 381,7 2 429,8 0,7
Parcs de villégiature 1 349,6 1 379,1 0,7 1 388,3 1 412,7 0,6
Auberges 1 008,6 1 030,4 0,7 1 037,0 1 054,3 0,6
Hôtels et motels 16 894,3 17 360,2 0,9 17 482,2 17 739,5 0,5
Autres 1 165,9 1 201,9 1,0 1 215,4 1 258,0 1,2
Loisirs Divertissement 4 157,8 4 230,9 0,6 4 260,8 4 363,2 0,8
Lieux de rencontre 3 112,8 3 200,2 0,9 3 227,2 3 298,4 0,7
Attractions touristiques 1 016,6 1 030,1 0,4 1 032,9 1 036,5 0,1
Opérateurs mobiles Autres exploitants mobiles 225,9 234,8 1,3 237,5 245,1 1,0
Cantines mobiles 75,2 77,4 1,0 78,1 79,6 0,6
Pubs, clubs et bars Boîtes de nuit 23 391,6 24 162,8 1,1 24 485,0 25 604,0 1,5
Clubs privés et sociaux 2 861,1 2 919,0 0,7 2 934,9 2 971,2 0,4
Pubs et bars 25 081,9 25 423,6 0,5 25 554,1 25 971,2 0,5
Restaurants Cafés et salons de thé 11 282,5 11 754,2 1,4 11 927,5

12 465,8

1,5
Restaurants à service complet 94 323,9 97 134,8 1,0 97 573,1 98 973,6 0,5
Bars laitiers 2 183,9 2 242,6 0,9 2 261,5 2 318,5 0,8
Services de restauration rapide 28 350,2 30 138,0 2,1 30 813,1 32 959,5 2,3
Commerces de détail Boulangeries 1 075,7 1 111,0 1,1 1 121,9 1 150,6 0,8
Dépanneurs 14 481,9 14 942,4 1,0 15 074,6 15 387,5 0,7
Épiceries fines 221,5 230,8 1,4 233,7 242,0 1,2
Grands magasins 487,5 508,1 1,4 513,9 527,6 0,9
Centres de jardinage et de rénovation 137,9 141,5 0,9 142,6 145,5 0,7
Autres commerces de détail 569,4 586,6 1,0 592,8 611,8 1,1
Dépanneurs de station-service 1 485,5 1 481,9 −0,1 1 480,7 1 477,2 −0,1
Supermarchés et hypermarchés 4 432,0 4 530,7 0,7 4 566,6 4 677,0 0,8
Voyage Transport aérien 284,3 293,1 1,0 296,6 307,9 1,3
Transport ferroviaire 2 853,2 2 920,3 0,8 2 940,8 2 994,4 0,6
Transport maritime 29,4 29,9 0,6 30,1 30,6 0,6
Lieu de travail Département gouvernemental et autorité locale 3,444.3 3,535.0 0.9 3,562.8 3,635.2 0.7
Industrie 10,157.8 10,277.6 0.4 10,314.3 10,410.2 0.3
Commerce de détail, finances et bureaux 1,983.0 2,074.7 1.5 2,110.3 2,227.0 1.8
Total des services de restauration 262,171.3 270,302.9 1.0 272,635.0 279,797.7 0.9

Source :GlobalData : Foodservice, 2020.

*TCAC : Taux de croissance annuel composé.

Débouchés pour le Canada

Avantages de l'Accord de partenariat transpacifique global et progressiste (PTPGP)

Le PTPGP accorde aux produits agricoles et agroalimentaires canadiens un accès préférentiel aux marchés d'exportation clés, notamment celui du Japon. Conformément à cette entente, les droits de douane seront éliminés ou réduits sur une vaste gamme d'exportations canadiennes pour le secteur agricole, notamment la viande, les céréales, les légumineuses, le sirop d'érable, les vins et spiritueux, les produits de la mer et certains autres produits agroalimentaires.

Le Japon a éliminé les droits de douane pour près de 32 % des lignes tarifaires sur les produits agricoles et agroalimentaires après leur entrée en vigueur, le 30 décembre 2018. Un autre 9 % des lignes tarifaires accorderont un traitement tarifaire préférentiel par le biais de contingents permanents et de contingents propres au Canada. Les autres lignes tarifaires prévoient l'élimination ou la réduction des droits sur une période pouvant aller jusqu'à 20 ans, ou la réduction des tarifs contingentaires ou hors contingent. Consultez l'aperçu du PTPGP et le secteur de l'agriculture et de l'agroalimentaire du Canada préparé par Affaires mondiales Canada pour plus de détails.

L'une des premières étapes avant d'entrer dans le marché consiste à déterminer si la vente d'un produit est autorisée au Japon. Il pourrait y avoir des restrictions liées aux conditions phytosanitaires ou à la salubrité des aliments qui empêcheraient l'importation d'un produit. Les produits doivent respecter la réglementation japonaise concernant les ingrédients des aliments, en particulier les additifs alimentaires.

On recommande fortement aux exportateurs de travailler avec un agent d'importation local, un distributeur et l'utilisateur final pour s'assurer que leurs produits sont conformes à la réglementation du Japon, et que tous les documents voulus aient été remplis. Pour plus de détails, veuillez consulter les pages Exportations d'aliments (Agence canadienne d'inspection des aliments), Guide pas-à-pas de l'exportation (Service des délégués commerciaux du Canada) et Standards and Regulations (Japan External Trade Organization - en anglais seulement).

Les exportateurs doivent également déterminer la classification d'importation et le taux tarifaire de leurs produits. L'outil Info-tarif Canada peut aussi aider les exportateurs à déterminer les tarifs applicables à des produits et à des pays précis avec lesquels le Canada a une entente de libre-échange. En outre, les importateurs et les parties connexes peuvent demander une décision anticipée sur les classifications tarifaires dans le site Web des services de douane japonais (en anglais seulement).

Il faut également souligner que CanExport offre du financement aux petites et moyennes entreprises (PME) pour les aider à rejoindre les marchés d'exportation et à réaliser des projets de marketing stratégique, comme la participation aux salons professionnels. Les PME canadiennes intéressées sont invitées à présenter une demande pour obtenir un tel financement. Pour toute question sur l'exportation de vos produits agricoles ou alimentaires, ou pour obtenir de l'aide, communiquez avec le Secrétariat de l'accès aux marchés d'Agriculture et Agroalimentaire Canada à aafc.mas-sam.aac@canada.ca.

Pour de plus amples renseignements

Les délégués commerciaux internationaux peuvent fournir à l'industrie canadienne une expertise de terrain concernant les potentiels de marché, les conditions actuelles et les contacts d'affaires locaux, et sont un excellent point de contact pour obtenir des conseils à l'exportation.

Pour obtenir d'autres renseignements sur ce marché et d'autres marchés, consultez la liste complète des analyses des marchés mondiaux à la page Renseignements sur les marchés internationaux de l'agroalimentaire, par région.

Pour de plus amples renseignements sur Foodex Japan, veuillez communiquer avec :

Ben Berry, directeur adjoint
Stratégie et organisation, foires commerciales
Agriculture et Agroalimentaire Canada
ben.berry@canada.ca

Ressources

Aperçu du marché – Japon
Rapport d'analyse mondiale

Préparé par : Laurie Bernardi, analyste en recherche sur les marchés internationaux

© Sa Majesté la Reine du chef du Canada, représentée par le ministre de l'Agriculture et de l'Agroalimentaire (2020).

Photos
Les images figurant dans la présente publication sont reproduites avec la permission des titulaires des droits s'y rattachant. À moins d'avis contraire, Sa Majesté la Reine du chef du Canada est titulaire des droits d'auteur sur ces images.

Pour vous inscrire à notre liste de distribution ou pour suggérer d'autres sujets ou marchés de recherche, vous pouvez vous adresser à :

Agriculture et Agroalimentaire Canada, Analyses des marchés mondiaux
1341, chemin Baseline, Tour 5, 3e étage
Ottawa ON  K1A 0C5
Canada
Courriel : aafc.mas-sam.aac@canada.ca

Le gouvernement du Canada a préparé le présent document en se fondant sur des sources d'information primaires et secondaires. Même s'il n'a ménagé aucun effort pour présenter des données exactes, Agriculture et Agroalimentaire Canada (AAC) n'assume aucune responsabilité à l'égard de toute décision qui pourrait être prise sur la base de ces renseignements.

Toute reproduction ou redistribution du présent document, en totalité ou en partie, doit énoncer clairement qu'Agriculture et Agroalimentaire Canada est le titulaire du droit d'auteur du document selon le modèle suivant : AAC, titre du document, année. Si le document reproduit ou redistribué reprend des données du présent document, il y a lieu d'y indiquer les sources telles qu'elles sont inscrites dans le présent document.

Agriculture et Agroalimentaire Canada fournit le présent document ainsi que d'autres services de production de rapports gratuitement à ses clients des industries agricole et alimentaire.

Signaler un problème sur cette page
Veuillez cocher toutes les réponses pertinentes :
Date de modification :