Sélection de la langue

Recherche

Aperçu du marché – Chili

Mars 2019

Aperçu du marché

Le Chili est un marché petit mais prospère avec une population de 18,1 millions d'habitants, qui devrait atteindre environ 19,1 millions en 2025. Le taux de pauvreté est passé de 26,0 % à 7,9 % entre 2000 et 2015, mais le pays a l'un des niveaux de répartition des revenus les plus inégaux au monde.

En 2017, le produit intérieur brut (PIB) du Chili totalisait 277,4 milliards de dollars américains (US), en hausse de 10,8 % par rapport aux 250,3 milliards de dollars US en 2016.

Le chili est un exportateur net de produits agroalimentaires et de produits de la mer avec des exportations totales de 16,1 milliards de dollars US en 2017 (importations totales de 6,5 milliards de dollars US), une augmentation de 0,2 % par rapport à 2016.

La population vieillissante et plus soucieuse de sa santé réclame de plus en plus des aliments ayant un emballage facile à utiliser et davantage de produits nutritifs, ce qui fera augmenter la demande pour des produits de santé et de mieux-être.

Les ventes d'aliments emballés étaient évaluées à 14,8 milliards de dollars US en 2017 et devraient atteindre 20,5 milliards de dollars US d'ici 2022.

En 2017, Nestlé Chili SA était la principale entreprise à offrir des aliments emballés au Chili avec 10,6 % de parts du marché, suivie par Soprole SA (6,1 %) et Watt's SA (6,1 %).

Les dépenses annuelles des ménages par habitant au Chili ont atteint 15 059,53 dollars US en décembre 2017 et devraient augmenter de 2,9 % en valeur réelle en 2018.

Les consommateurs chiliens sont plus soucieux de leur santé depuis quelques années en raison d'une loi récente qui oblige les fabricants à indiquer la valeur nutritive des aliments et des boissons sur l'étiquette des produits. Les exportateurs canadiens peuvent trouver un débouché si leurs produits contiennent des ingrédients sains, ont des bienfaits nutritionnels, une faible teneur en gras, en sucre ou en sel ou s'ils sont présentés dans un emballage pratique.

Production

Des 10 principales cultures du Chili, seuls les betteraves à sucre, le maïs et les pêches et nectarines ont vu leur production diminuer entre 2012 et 2016.

Parmi les 10 principales cultures, l'avoine est celle qui a enregistré la hausse la plus importante en 2016, avec une croissance de 26,6 % par rapport au volume enregistré en 2015. Le blé a enregistré la croissance la plus rapide durant toute la période comprise entre 2012 et 2016 avec un taux de croissance annuel composé (TCAC) de 9,3 %.

Production des cultures au Chili 2012-2016
Les 10 principales cultures (tonnes) 2012 2013 2014 2015 2016 TCAC* (%) 2012-2016
Raisins 2 304 953 2 325 921 2 398 096 2 414 784 2 473 588 1,8
Pommes 1 622 620 1 729 358 1 751 991 1 736 153 1 759 421 2,0
Blé 1 213 101 1 474 663 1 358 128 1 482 310 1 731 935 9,3
Betterave à sucre 1 824 001 1 885 621 1 732 032 2 069 874 1 646 680 −2,5
Maïs 1 493 292 1 518 545 1 186 127 1 538 755 1 174 487 −5,8
Pommes de terre 1 093 462 1 158 922 1 061 324 960 502 1 166 024 1,6
Tomates 739 115 836 264 909 025 967 714 997 174 7,8
Avoine 450 798 680 382 609 926 421 048 533 080 4,3
Oignons secs 344 952 339 551 324 580 311 994 346 778 0,1
Pêches et nectarines 365 466 369 595 354 100 333 928 337 402 −2,0

Source : FAOSTAT, 2018

*TCAC : Taux de croissance annuel composé

Production de viande au Chili 2012-2016
Viande d'origine nationale (tonnes) 2012 2013 2014 2015 2016 TCAC* (%) 2012-2016
Poulet 566 261 577 503 567 004 607 182 627 755 2,1
Porc 583 671 550 033 520 074 523 831 507 740 −2,0
Bovins 197 459 206 200 224 112 225 261 215 266 1,1
Dindon 103 087 98 094 96 802 103 581 112 768 3,5

Source : FAOSTAT, 2018

*TCAC : Taux de croissance annuel composé

Production d'élevage au Chili 2012-2016
Livestock (head) 2012 2013 2014 2015 2016 TCAC* (%) 2012-2016
Poulet 48 002 000 47 558 000 97 929 000 103 259 000 107 108 000 22,2
Bovins 3 750 000 3 007 883 3 000 000 2 735 857 2 836 523 −6,7
Porc 3 325 481 2 798 868 2 431 449 2 696 765 2 614 670 −5,8
Mouton 3 650 000 3 401 700 3 300 000 2 185 449 2 000 000 −14,0

Source : FAOSTAT, 2018

*TCAC : Taux de croissance annuel composé

Commerce

Le Chili est un exportateur net de produits agroalimentaires et de produits de la mer. En 2017, l'excédent commercial du secteur agroalimentaire et des produits de la mer du Chili était de 9,6 milliards de dollars US, les importations s'élevant à 6,5 milliards de dollars US et les exportations à 16,1 milliards de dollars US. Entre 2013 et 2017, les importations de produits agroalimentaires et de produits de la mer du Chili ont augmenté à un TCAC de 0,3 %.

En 2017, les principales importations chiliennes de produits agroalimentaires et de produits de la mer ont été le bœuf frais désossé, le blé autre que le blé dur, le maïs, les tourteaux et les bières de malt. Les principaux pays fournisseurs ont été les États-Unis, le Brésil, le Paraguay, la Chine et le Canada. En 2017, le Canada s'est hissé au cinquième rang des fournisseurs du Chili pour l'ensemble des produits agroalimentaires et des produits de la mer, avec une part de marché de 3,4 %.

Principaux produits agroalimentaires et produits de la mer importés par le Chili en 2017
Produit Valeur des importations en millions de dollars américains Principaux fournisseurs et part de marchés % Part du Canada (%)
1 2 3
Bœuf frais désossé 900,2 Paraguay : 46,3 Brésil : 27,8 Argentine : 17,9 0,0
Blé autre que le blé dur 305,0 Argentine : 55,6 États Unis : 23,9 Canada : 20,5 20,5
Maïs 287,1 Argentine : 78,2 États Unis : 15,7 Paraguay : 6,0 0,0
Tourteau 282,7 Paraguay : 45,4 Argentine : 32,8 Bolivie : 14,0 0,0
Bière de malt 186,4 États Unis : 47,0 Mexique : 29,4 Allemagne : 7,1 0,0
Aliment pour animaux 167,3 Argentine : 26,5 Brésil : 13,2 Pays-Bas : 11,7 0,0
Poulet congelé 165,6 États Unis : 47,2 Brésil : 45,5 Argentine : 7,3 0,0
Porc congelé 161,5 États Unis : 45,0 Brazi : 31,5 Canada : 13,9 13,9
Sucre de canne ou de betterave 146,1 Guatemala : 35,5 Argentine : 34,5 Colombie : 26,6 0,0
Préparations alimentaires, n.d.a.* 140,2 États Unis : 27,9 Pays-Bas : 12,7 Argentine : 7,1 1,2

Source : Global Commerce Tracker, 2018

*n.d.a. : ni compris ailleurs

En 2017, les importations de boissons et d'aliments transformés du Chili ont totalisé 5,3 milliards de dollars US, le Canada représentant 2,4 %. L'Argentine, les États-Unis, le Brésil, le Paraguay et le Pérou ont été les plus grands fournisseurs de boissons et d'aliments transformés du Chili en 2017, accaparant 64,3 % du marché. Les importations de boissons et d'aliments transformés du Chili ont augmenté à un TCAC de 0,9 % entre 2013 et 2017.

Les exportations de produits agroalimentaires et de produits de la mer du Canada vers le Chili ont totalisé 215,3 millions de dollars US en 2017. Les principales exportations ont été le blé autre que le blé dur, l'huile de navette ou de colza, le porc congelé et les lentilles sèches et décortiquées. En 2017, le Canada a enregistré un déficit commercial de 329,4 millions de dollars US pour les produits agroalimentaires et les produits de la mer au Chili (les importations canadiennes de produits agroalimentaires et de produits de la mer en provenance du Chili en 2017 ont totalisé 544,7 millions de dollars US).

Ventes au détail

Le marché chilien des aliments emballés est robuste et la croissance devrait se poursuivre au cours de la période de prévision. En 2017, les ventes au détail ont été estimées à 14,8 milliards de dollars US, avec un TCAC de 7,2 % de 2013 à 2017. D'ici 2022, les ventes au détail devraient atteindre 20,5 milliards de dollars US, avec une croissance de 6,7 %.

Les collations salées, les aliments pour bébés et les plats cuisinés sont les produits dont la croissance des ventes devrait être la plus importante dans le secteur des aliments emballés durant la période de prévision de 2018–2022. Les tendances de consommation et les canaux de distribution les plus populaires utilisés dans ce sous-secteur sont les aliments préparés vendus dans des supermarchés, les repas à emporter vendus dans des chaînes d'épicerie spécialisées et divers aliments prêts à servir vendus dans les dépanneurs et les magasins à grande surface. Les fabricants se concentrent sur le développement de produits aliments de qualité supérieure qui deviennent de plus en plus populaires auprès des consommateurs. La nouvelle législation dans le pays oblige les fabricants à fournir des détails sur l'étiquetage nutritionnel sur leurs produits, ce qui a amené de nombreux producteurs à reformuler et à ajouter davantage d'ingrédients fonctionnels fortifiés à leurs produits existants ou nouvellement lancés. En ajoutant de la valeur à leurs produits, les fabricants peuvent attirer les consommateurs plus soucieux de leur santé.

Ventes au détail des aliments emballés au Chili – Données historiques en millions de dollars américains, taux de change fixe de 2017
Catégorie 2013 2014 2015 2016 2017 TCAC* (%) 2013-2017
Aliments emballés 11 164,4 12 120,4 12 908,4 13 814,4 14 768,7 7,2
Aliments pour bébés 166,3 180,2 193,2 203,0 216,6 6,8
Produits de boulangerie 2 626,4 2 854,3 2 959,8 3 140,2 3 249,5 5,5
Céréales pour petit-déjeuner 144,7 150,2 155,3 169,6 169,6 4,0
Produits laitiers 3 015,7 3 287,2 3 472,0 3 772,0 4 119,9 8,1
Huiles comestibles 409,1 411,5 421,0 454,6 472,8 3,7
Fruits et légumes transformés 518,0 573,8 628,6 691,4 760,4 10,1
Viande et produits de la mer transformés 759,8 807,5 879,9 950,6 1 034,6 8,0
Plats cuisinés 52,6 65,8 72,3 79,4 86,6 13,3
Riz, pâtes alimentaires et nouilles 463,7 486,1 517,3 535,1 547,5 4,2
Sauces, vinaigrettes et condiments 363,1 378,7 392,4 416,9 446,2 5,3
Soupe 35,7 34,7 35,4 36,3 38,1 1,6
Tartinades 68,3 75,7 89,0 95,5 101,9 10,5
Confiserie 786,1 877,7 976,2 955,6 1 059,2 7,7
Crème glacée et desserts congelés 704,2 755,5 830,6 906,9 958,6 8,0
Collations salées 554,9 613,9 670,9 748,2 817,7 10,2
Biscuits, barres-collations et collations aux fruits 495,8 567,6 614,5 659,2 689,4 8,6

Source : Euromonitor International, 2018

*TCAC : Taux de croissance annuel composé

Ventes au détail des aliments emballés au Chili – Prévisions en millions de dollars américains, taux de change fixe de 2017
Catégorie 2018 2019 2020 2021 2022 TCAC* (%) 2018-2022
Aliments emballés 15 859,1 17 000,0 18 134,7 19 297,6 20 540,9 6,7
Aliments pour bébés 238,0 262,5 288,4 316,0 345,1 9,7
Produits de boulangerie 3 412,1 3 580,8 3 741,6 3 905,0 4 076,0 4,5
Céréales pour petit-déjeuner 182,2 195,6 210,0 225,6 242,5 7,4
Produits laitiers 4 463,3 4 843,3 5 208,7 5 580,3 6 000,3 7,7
Huiles comestibles 494,7 516,8 539,9 565,4 587,6 4,4
Fruits et légumes transformés 833,7 906,8 982,3 1 059,6 1 138,9 8,1
Viande et produits de la mer transformés 1 123,5 1 215,9 1 311,6 1 409,9 1 511,2 7,7
Plats cuisinés 96,3 105,9 115,9 126,8 138,2 9,5
Riz, pâtes alimentaires et nouilles 582,2 618,0 656,2 692,8 730,4 5,8
Sauces, vinaigrettes et condiments 478,9 512,7 547,5 583,0 619,5 6,6
Soupe 39,1 40,2 41,6 43,2 44,8 3,5
Tartinades 109,2 116,9 124,9 133,3 142,0 6,8
Confiserie 1 174,2 1 275,6 1 365,2 1 445,1 1 517,4 6,6
Crème glacée et desserts congelés 1 013,1 1 068,5 1 125,3 1 183,4 1 242,7 5,2
Collations salées 895,9 983,2 1 082,6 1 198,3 1 336,0 10,5
Biscuits, barres-collations et collations aux fruits 722,7 757,4 793,1 830,0 868,4 4,7

Source : Euromonitor International, 2018

*TCAC : Taux de croissance annuel composé

Produits de santé et de mieux-être

Le secteur de la santé et du mieux-être a enregistré un TCAC de 10,5 % entre 2013 et 2017 et devrait croître à un TCAC de 9,0 % durant la période 2018–2022. Le fait que le consommateur chilien moyen se préoccupe de plus en plus de sa santé profitera à ce secteur.

Toutes les catégories de la santé et du mieux-être ont enregistré une croissance tout au long de la période 2013-2017. Chacune d'entre elles devrait continuer de croître au cours des cinq prochaines années, mais à un rythme légèrement plus lent.

Ventes au détail de produits de santé et de mieux être au Chili – Données historiques en millions de dollars américains, taux de change fixe de 2018
Catégorie 2013 2014 2015 2016 2017 TCAC* (%) 2013-2017
Santé et mieux-être, par type 2 154,7 2 381,2 2 657,4 2 940,0 3 214,6 10,5
Meilleur pour la santé 694,4 763,1 849,4 965,2 1 068,7 11,4
Enrichi/fonctionnel 731,1 823,1 923,2 1 002,9 1 063,4 9,8
« Sans » 86,1 97,1 109,2 114,4 127,6 10,3
Naturellement sain 643,1 697,9 775,6 857,6 954,8 10,4
Biologique n.d. n.d. n.d. n.d. n.d. n.d.

Source : Euromonitor International, 2018

*TCAC : Taux de croissance annuel composé

n.d. : Non disponible

Ventes au détail de produits de santé et de mieux être au Chili – Prévision en millions de dollars américains, taux de change fixe de 2018
Catégorie 2018 2019 2020 2021 2022 TCAC* (%) 2018-2022
Santé et mieux-être, par type 3 523,4 3 858,4 4 205,1 4 573,6 4 968,8 9,0
Meilleur pour la santé 1 173,9 1 284,9 1 402,4 1 531,1 1 675,2 9,3
Enrichi/fonctionnel 1 156,8 1 268,7 1 380,9 1 495,1 1 613,3 8,7
« Sans » 137,7 151,6 165,6 179,7 195,5 9,2
Naturellement sain 1 055,0 1 153,2 1 256,2 1 367,7 1 484,8 8,9
Biologique n.d. n.d. n.d. n.d. n.d. n.d.

Source : Euromonitor International, 2018

*TCAC : Taux de croissance annuel composé

n.d. : Non disponible

Débouchés pour le Canada

Le 8 mars 2018, le Canada a signé l'Accord de Partenariat transpacifique global et progressiste (PTPGP), de même que les 10 pays suivants : Australie, Brunei, Chili, Japon, Malaisie, Mexique, Nouvelle-Zélande, Pérou, Singapour et Vietnam. La signature de cet accord est une avancée importante vers le resserrement des liens commerciaux et elle favorisera les investissements entre le Canada et le Chili. Les producteurs canadiens auront la possibilité d'exploiter des débouchés dans différentes économies, comme celle du Chili. Le PTPGP améliore l'accès du Canada aux pays signataires du PTPGP grâce à des niveaux de droits de douane semblables à ceux des principaux concurrents régionaux, comme l'Australie et la Nouvelle-Zélande dans des secteurs clés, par exemple, le bœuf, le porc, les produits de la mer, les céréales et bien d'autres. Pour en apprendre davantage sur la réduction des droits qui a été consentie par le Chili en vertu de l'accord, veiller Tariff schedule of Chili (HS2012) (PDF, ena anglais seulement).

Les importations d'aliments et de boissons transformés du Chili, évaluées à 5,3 milliards de dollars américains en 2017, représentaient 2,4 % des échanges commerciaux du Canada. Grâce au nouvel accord de libre-échange du PTPGP, le Canada bénéficiera d'un accès préférentiel pour les Canadiens exportateurs agroalimentaires vers les principaux marchés d'Amérique latine. Cet accord a le potentiel d'accroître les débouchés actuels avec le Chili dans des produits de base comme le blé non dur, le canola, l'huile de colza, le porc congelé, la volaille et les lentilles séchées et sans coque. De plus, les éleveurs de bovins canadiens pourraient entrer plus fortement dans l'industrie chilienne du bœuf, qui est le premier secteur d'importation de marchandises du Chili dans le monde. Pour de plus amples renseignements sur ce que le PTPGP signifiera pour le secteur agricole et agroalimentaire du Canada, visitez la page du PTPGP pour les exportateurs agroalimentaires.

Signataire du PTPGP, ainsi que l'accord Canada-États-Unis-Mexique (ACEUM) et des accords de libre-échange avec l'Union européenne (AECG) et la Corée du Sud (ALECC), le Canada sera la seule nation du G7 à avoir un libre accès aux marchés des Amériques, de l'Europe et la région de l'Asie-Pacifique. Toutes les provinces et tous les territoires du Canada pourraient retirer des avantages du PTPGP.

Pour plus de renseignements

Les délégués commerciaux internationaux peuvent fournir à l'industrie canadienne une expertise de terrain concernant les potentiels de marché, les conditions actuelles et les contacts d'affaires locaux, et sont un excellent point de contact pour obtenir des conseils à l'exportation.

Pour obtenir d'autres renseignements sur ce marché et d'autres marchés, consultez la liste complète des analyses des marchés mondiaux à la page Renseignements sur les marchés internationaux de l'agroalimentaire, par région.

Ressources

Aperçu du marché – Chili
Rapport d'analyse mondiale

Préparé par : Jonathan Inada, analyste de marchés

© Sa Majesté la Reine du chef du Canada, représentée par le ministre de l'Agriculture et de l'Agroalimentaire (2019).

Photos
Les images figurant dans la présente publication sont reproduites avec la permission des titulaires des droits s'y rattachant. À moins d'avis contraire, Sa Majesté la Reine du chef du Canada est titulaire des droits d'auteur sur ces images.

Pour vous inscrire à notre liste de distribution ou pour suggérer d'autres sujets ou marchés de recherche, vous pouvez vous adresser à :

Agriculture et Agroalimentaire Canada, Analyses des marchés mondiaux
1341, chemin Baseline, Tour 5, 3e étage
Ottawa (Ontario) K1A 0C5
Canada
Courriel : aafc.mas-sam.aac@canada.ca

Le gouvernement du Canada a préparé le présent document en se fondant sur des sources d'information primaires et secondaires. Même s'il n'a ménagé aucun effort pour présenter des données exactes, Agriculture et Agroalimentaire Canada (AAC) n'assume aucune responsabilité à l'égard de toute décision qui pourrait être prise sur la base de ces renseignements.

Toute reproduction ou redistribution du présent document, en totalité ou en partie, doit énoncer clairement qu'Agriculture et Agroalimentaire Canada est le titulaire du droit d'auteur du document en respectant le modèle suivant : AAC – titre du rapport – année. Si le document reproduit ou redistribué reprend des données du présent document, il y a lieu d'y indiquer les sources telles qu'elles sont inscrites dans le présent document.

Agriculture et Agroalimentaire Canada fournit le présent document ainsi que d'autres services de production de rapports gratuitement à ses clients des industries agricole et alimentaire.

Signaler un problème sur cette page
Veuillez cocher toutes les réponses pertinentes :
Date de modification :