Sélection de la langue

Recherche

Analyse sectorielle – Tendances du marché des produits de la mer au Royaume-Uni

Septembre 2018

Sommaire

Une analyse rigoureuse révèle que le Royaume-Uni (RU) constitue un excellent débouché pour les exportateurs canadiens de poisson et de fruits de mer. Depuis 2015, toutefois, les importations de produits de la mer du Royaume-Uni en provenance du Canada ont enregistré une baisse considérable de 40 %. L'augmentation du prix des importations au RU résulterait du référendum de juin 2016 sur le « Brexit », à l'issue duquel le RU a décidé de se séparer de l'Union européenne (UE). La tendance à faire valoir l'importance du poisson et des fruits de mer dans la constitution d'un repas sain, équilibré et rapide est essentielle pour stimuler la demande globale. On prévoit que, dès 2019, la consommation totale de poisson et de fruits de mer par habitant connaîtra une hausse d'environ 1,8 %, marquée par une augmentation de la consommation de produits de la mer emballés, frais ou réfrigérés, et une consommation constante de substituts congelés et emballés.

Le Royaume-Uni est le dixième importateur de poisson et de fruits de mer en importance dans le monde et le sixième marché de l'Union européenne (UE). Les importations de produits de la mer du Royaume-Uni ont été évaluées à 4,3 milliards de dollars américains en 2017, soit une diminution de 0,8 % par rapport à 2016 et de 4 % depuis 2013. Les fournisseurs de produits importés du Royaume-Uni sont variés, le poisson et les fruits de mer provenant de 102 pays. En 2017, les principaux fournisseurs du Royaume-Uni étaient l'Islande (8,9 %), le Danemark (6,7 %), la Chine (6,5 %), les îles Féroé (6,3 %) et l'Allemagne (6,0 %).

En 2017, les cinq principaux produits de la mer importés par le Royaume-Uni étaient le thon préparé ou en conserve, le demi-bec blanc et la bonite à dos rayé (511 millions de dollars américains), les crevettes congelées (465 millions de dollars américains), les filets de morue congelés (439 millions de dollars américains), le saumon de l'Atlantique frais ou réfrigéré (424 millions de dollars américains) et les crevettes préparées ou en conserve, dans des contenants non hermétiques (294 millions de dollars américains).

En 2017, les importations en provenance du Canada étaient évaluées à 141,3 millions de dollars américains et le Canada était le sixième fournisseur de poisson et de fruits de mer parmi les pays non membres de l'Union européenne. Le principal produit de la mer importé du Canada au Royaume-Uni était les crevettes préparées ou en conserve, dans des contenants non hermétiques (92,5 millions de dollars américains).

Rendement du Canada

En 2017, le Canada était le onzième fournisseur de poisson et de fruits de mer en importance du Royaume-Uni, avec des ventes de 141,3 millions de dollars américains. Le Canada est également le sixième fournisseur du Royaume-Uni parmi les pays non membres de l'UE. C'est dire que les importations totales ont enregistré une baisse d'environ 40 % par rapport à 2015. Ainsi, les importations des cinq principaux produits énumérés ci-dessous ont diminué, à l'exception des homards vivants, frais ou réfrigérés et des filets de morue congelés qui ont connu une légère croissance au cours des trois dernières années.

Même si le poisson et les fruits de mer canadiens sont perçus d'un œil favorable, le volume total des importations baisse au Royaume-Uni en raison du prix plus élevé payé par rapport aux concurrents. La concurrence locale pratiquée par les fournisseurs du nord de l'Europe continue d'influer sur l'offre canadienne, mais la mise en œuvre de l'Accord économique et commercial global (AECG) conclu entre le Canada et l'Union européenne devrait permettre d'exploiter les principaux débouchés offerts par l'UE, notamment les aliments congelés et emballés. La plupart des tarifs seront éliminés progressivement d'ici trois, cinq ou sept ans. Veuillez consulter le guide par chapitre pour connaître les dispositions principales de l'accord.

Un autre facteur qui semble avoir une incidence négative sur le prix des importations du poisson et des fruits de mer et sur les stocks restreints au RU est attribuable au résultat du référendum sur le « Brexit », soit le retrait de la Grande-Bretagne de l'UE. La décision du RU de se retirer de l'UE le 23 juin 2016 a entraîné une dévaluation de 20 % de la livre de la Grande-Bretagne (£GBP), ce qui a eu une incidence sur le taux de change et a entraîné l'augmentation du coût des importations. En outre, cette industrie a aussi été touchée par l'annonce du ministère des Pêches et des Océans (MPO) du Canada quant à l'imposition d'un quota pour la saison de pêche de la crevette nordique 2017-2018, soit l'une des principales exportations du pays au RU. L'instauration de ce quota, soit le total autorisé des captures (TAC), pour la pêche de la crevette nordique serait attribuable à une réduction draconienne de la biomasse de 25 %, ce qui a entraîné la diminution du quota dans la zone 6 de 62 % d'une année à l'autre, pour atteindre 10 400 tonnes métriques. Pour obtenir de plus amples renseignements, veuillez lire l'annonce du MPO (en anglais seulement).

En 2017, le Royaume-Uni était le vingt-deuxième marché du Canada en importance pour le poisson et les fruits de mer; environ 0,5 % des importations de poisson et de fruits de mer au Canada provenaient du RU. Les fournisseurs de produits importés par le Canada sont variés, le poisson et les fruits de mer provenant de 147 pays. En 2017, les principaux fournisseurs du Canada étaient les États-Unis (33,7 %), la Chine (14,3 %), la Thaïlande (8,9 %), le Vietnam (7,1 %) et l'Inde (5,0 %). (Global Trade Tracker, 2017).

Cinq principaux produits de la mer importés du Canada par le Royaume-Uni, 2015–2017, (en dollars américains)
Produit (code SH6) Description Dollars américains Proportion des importations totales (%) Variation (%) 2017/2015
2015 2016 2017 2015 2016 2017
160521 Crevettes préparées ou en conserve, dans des contenants non hermétiques (sauf les crevettes fumées) 151 965 904 97 205 775 92 531 887 64,1 62,4 65,5 −4,8
030632* / 030622 Homards vivants, frais ou réfrigérés 13 489 765 13 320 723 14 259 470 7,3 8,6 10,1 7,1
160411 Saumon préparé ou en conserve, entier ou en morceaux (non haché) 17 335 445 11 415 473 9 142 043 5,7 7,3 6,5 −19,9
030722* / 030729 Pétoncles congelés, même en coquille 5 010 282 6 050 292 4 966 470 2,1 3,9 3,5 −17,9
030471 Filets de morue congelés 3 791 106 4 269 617 4 573 772 1,6 2,7 3,2 7,1
Importations totales de produits de la mer du Canada 237 081 725 155 884 278 141 306 815 80,8 84,9 88,8 40,4

Source : Global Trade Tracker, 2018.

* : Codes de produits SH6 comparables à ceux utilisés dans les statistiques de 2015 et de 2016.

En chiffres

Dix principaux fournisseurs de poisson et de fruits de mer au Royaume-Uni et principaux produits importés en 2017, en dollars américains (selon les données sur les importations de produits de la mer)
Rang Pays Valeur totale des importations Principaux produits importés Valeur du principal produit
Monde 4 357 820 614 Thon, demi-bec blanc ou bonite à dos rayé, préparés ou en conserve 511 216 553
1 Islande 356 996 463 Filets de morue congelés 117 329 509
2 Danemark 292 580 890 Crevettes préparées ou en conserve, dans des contenants hermétiques (sauf les crevettes fumées) 44 097 724
3 Chine 281 321 465 Filets de morue congelés 111 955 515
4 Îles Féroé 273 324 920 Saumon de l'Atlantique et du Danube, frais ou réfrigéré 179 515 248
5 Allemagne 262 684 799 Poisson préparé ou en conserve, entier ou en morceaux 103 869 433
6 Vietnam 260 440 065 Crevettes congelées, fumées/décortiquées ou non 92 613 117
7 Suède 228 626 464 Saumon de l'Atlantique et du Danube, frais ou réfrigéré 181 354 929
8 Inde 177 967 999 Crevettes congelées, fumées/décortiquées ou non 142 542 405
9 Norvège 168 785 303 Aiglefin congelé 35 015 670
10 Pays-Bas 165 608 810 Bar commun frais ou réfrigéré 25 025 278
11 Canada 141 306 814 Crevettes préparées ou en conserve, dans des contenants non hermétiques (sauf les crevettes fumées) 92 531 887
Source : Global Trade Tracker, 2018.
Dix principales importations mondiales de poisson et fruits de mer vers le Royaume-Uni en 2017
Rang Principales importations Valeur des importations ($ US)
1 Thon, demi-bec blanc ou bonite à dos rayé, préparés ou en conserve 511 216 553
2 Crevettes congelées, fumées/décortiquées ou non 464 908 326
3 Filets de morue congelés 438 856 472
4 Saumon de l'Atlantique, frais ou réfrigéré 424 127 908
5 Crevettes préparées ou en conserve, dans des contenants non hermétiques (sauf les crevettes fumées) 293 916 816
6 Poisson préparé ou en conserve, entier ou en morceaux 170 816 627
7 Farines, poudres ou agglomérés sous forme de pellets de poissons, de crustacés, de mollusques ou d'autres invertébrés 122 723 281
8 Crevettes préparées ou en conserve, dans des contenants hermétiques (sauf les crevettes fumées) 109 531 372
9 Filets de poisson frais ou réfrigérés des familles moridae, gadidae, etc. 97 570 283
10 Filets de saumon du Pacifique congelés 86 228 282
Source : Global Trade Tracker, 2018.
Dix principaux fournisseurs de poisson et de fruits de mer du Royaume-Uni en 2017 (en millions de dollars américains)
Pays Produits importés Valeur
1. Importations d'Islande Filets de morue congelés 117,3
Filets de poisson frais ou réfrigérés 84,2
Crevettes préparées ou en conserve, dans des contenants non hermétiques (sauf les crevettes fumées) 30,6
Filets d'aiglefin congelés 21,8
Morue fraîche ou réfrigérée 15,0
2. Importations du Danemark Crevettes préparées ou en conserve, dans des contenants hermétiques (sauf les crevettes fumées) 44,1
Saumon de l'Atlantique frais ou réfrigéré 38,7
Farines, poudres ou agglomérés sous forme de pellets de poissons, de crustacés ou de mollusques 23,9
Maquereau préparé ou en conserve, entier ou en morceaux 19,8
Filets de morue congelés 15,2
3. Importations de la Chine Filets de morue congelés 112,0
Filets de goberge de l'Alaska congelés 35,1
Seiche/calmar congelé, avec/sans coquille 30,7
Filets de saumon du Pacifique congelés 27,3
Filets d'aiglefin congelés 20,3
4. Importations des îles Féroé Saumon de l'Atlantique frais ou réfrigéré 179,5
Filets de morue congelés 27,7
Farines, poudres ou agglomérés sous forme de pellets de poissons, de crustacés ou de mollusques 13,9
Saumon du Pacifique frais ou réfrigéré 12,8
Morue congelée 10,2
5. Importations de l'Allemagne Poisson préparé/en conserve, entier ou en morceaux 103,9
Filets de morue congelés 42,7
Saumon fumé du Pacifique 27,5
Filets de saumon du Pacifique frais ou réfrigéré 12,8
Filets de saumon du Pacifique congelés 6,7
6. Importations du Vietnam Crevettes congelées, fumées 92,6
Crevettes préparées ou en conserve, dans des contenants non hermétiques (sauf les crevettes fumées) 63,2
Filets de poisson-chat congelés 44,1
Crevettes préparées ou en conserve, dans des contenants hermétiques (sauf les crevettes fumées) 26,5
Filets de morue congelés 10,7
7. Importations de la Suède Saumon de l'Atlantique frais ou réfrigéré 181,3
Truite fraîche ou réfrigérée 12,5
Saumon fumé du Pacifique 11,7
Chair de poisson fraîche ou réfrigérée, hachée ou non 5,4
Filets de saumon du Pacifique frais ou réfrigéré 3,2
8. Importations de l'Inde Crevettes congelées, fumées/ décortiquées ou non 142,5
Crevettes préparées ou en conserve, dans des contenants hermétiques (sauf les crevettes fumées) 11,0
Seiche/calmar congelé, avec/sans coquille 3,6
Poisson congelé, NPA* 3,6
Crevettes préparées ou en conserve, dans des contenants non hermétiques (sauf les crevettes fumées) 3,3
9. Importations de la Norvège Aiglefin congelé 35,0
Farines, poudres ou agglomérés sous forme de pellets de poissons, de crustacés ou de mollusques 30,9
Morue congelée 27,9
Filets de morue congelés 25,0
Filets d'aiglefin congelés 13,1
10. Importations en provenance des Pays-Bas Bar commun frais ou réfrigéré 25,0
Poisson fumé, y compris filets 16,4
Filets de poisson plat congelés 16,0
Crevettes préparées ou en conserve, dans des contenants non hermétiques (sauf les crevettes fumées) 13,4
Filets de poisson frais ou réfrigérés, NPA* 11,6

Source : Global Trade Tracker, 2018.

*NPA : non précisé ailleurs

Taille du marché

Le Royaume-Uni est un marché de choix pour les produits de la mer. Le poisson et les fruits de mer du Royaume-Uni devraient afficher un taux de croissance annuel composé (TCAC) du volume total de 1,0 % au cours de la période visée par les prévisions. On espère que les tendances en matière de santé stimuleront la demande de poisson et de fruits de mer en accordant la priorité à des protéines plus saines et en favorisant l'abandon des viandes grasses.

La part de marché de toutes les catégories de produits de la mer frais a continué d'augmenter lentement au cours des cinq années où le taux de croissance a atteint un sommet historique, y compris les crustacés, le poisson et les fruits de mer, les mollusques et les céphalopodes, ainsi que les fruits de mer réfrigérés et emballés. Cependant, de 2018 à 2022, la tendance à la hausse devrait se poursuivre uniquement pour les produits de la mer frais à un TCAC de 1,2 %. Les fruits de mer emballés à conservation longue devraient connaître la diminution la plus marquée sur une période de cinq ans à un TCAC négatif de 2,0 %. Enfin, le TCAC de la demande de fruits de mer congelés, transformés et emballés demeurera négatif, mais le taux de croissance continuera de s'améliorer, passant d'un creux historique où le TCAC négatif se chiffrait à 2,7 % à un TCAC de seulement 0,2 %, et ces produits de consommation continueront d'être considérés comme une solution de rechange stable.

Taille des marchés des catégories d'aliments frais et emballés, données antérieures
volume total (en milliers de tonnes)
Catégorie 2013 2014 2015 2016 2017 TCAC* (%) 2013-2017
Catégories d'aliments frais (total) 701,4 724,8 739,5 737,8 729,9 1,0
Crustacés 66,1 68,2 69,1 70,7 72,0 2,2
Poisson et fruits de mer 624,1 645,4 659,5 656,2 646,7 0,9
Mollusques et céphalopodes 11,1 11,2 11,0 10,9 11,2 0,2
Catégories d'aliments emballés (total) 323,4 318,6 312,1 308,6 305,4 −3,4
Produits de la mer de longue conservation 64,2 60,6 61,5 61,8 61,9 −0,9
Produits de la mer transformés réfrigérés 98,9 99,1 98,2 99,1 100,0 0,3
Produits de la mer transformés congelés 160,3 158,9 152,4 147,7 143,5 −2,7

Source : Euromonitor International, 2018

*TCAC : taux de croissance annuel composé

Taille du marché des catégories d'aliments frais et emballés, prévisions
volume total (en milliers de tonnes)
Catégorie 2018 2019 2020 2021 2022 TCAC* (%) 2018-2022
Catégories d'aliments frais (total) 733,4 739,1 747 756,9 770 1,2
Crustacés 72,8 73,5 74,0 74,4 74,8 0,7
Poisson et fruits de mer 649,3 654,3 661,5 671,0 683,7 1,3
Mollusques et céphalopodes 11,3 11,4 11,4 11,5 11,6 0,7
Catégories d'aliments emballés (total) 305,3 305,9 305 302,4 299,2 −2,2
Produits de la mer de longue conservation 62,7 62,7 61,4 59,1 57,9 −2,0
Produits de la mer transformés réfrigérés 101,4 103,4 104,3 103,7 101,1 −0,1
Produits de la mer transformés congelés 141,2 139,8 139,3 139,6 140,2 −0,2

Source : Euromonitor International, 2018

*TCAC : taux de croissance annuel composé

Tendances de consommation

Les consommateurs britanniques sont mieux informés sur ce qu'ils consomment et il est important pour eux de bien manger. Faire valoir l'importance du poisson et des fruits de mer dans la constitution d'un repas sain, équilibré et rapide est une tendance fondamentale qui met l'accent sur les espèces de poissons comme le saumon et le maquereau, riches en acides gras oméga-3 et en vitamine D, caractéristiques essentielles de la santé cognitive et cardiovasculaire. La « santé » et le « goût » sont les principaux indicateurs de la « qualité » dans l'esprit des clients, qui associent fortement ces deux indicateurs aux fruits de mer. Cependant, lorsque l'économie est en difficulté, comme dans la période suivant le référendum sur le Brexit, les clients et les consommateurs abandonnent les fruits de mer au profit de protéines moins chères. Avant le référendum, les aliments sains, naturels et non transformés étaient au haut de la liste des clients, qui étaient plus nombreux à privilégier la qualité (22 %) aux économies (19 %). Après le référendum, les priorités des clients au RU ont changé; ils privilégient désormais les économies à la qualité. Il est trop tôt pour prédire comment les résultats du référendum ont touché les préférences des clients et l'économie du RU à long terme, mais l'histoire démontre que la consommation de fruits de mer est directement liée à l'économie du RU. Pour en savoir plus à ce sujet, veuillez consulter le rapport de Seafish (en anglais seulement) (PDF).

Euromonitor International souligne que les Britanniques ont consommé au total 11,5 kilogrammes (kg) de poisson et de fruits de mer par habitant en 2017. Cela représente une baisse d'environ 0,9 % par rapport à 2016, et on prévoit que le pourcentage de diminution restera le même en 2018. En 2019, toutefois, la consommation totale de poisson et de fruits de mer par habitant devrait augmenter d'environ 1,8 % et demeurera stable à ce niveau au cours des prochaines années. Cette hausse se traduira principalement par une augmentation de la consommation de produits de la mer frais. De 2018 à 2022, la consommation de fruits de mer congelés, transformés et emballés devrait demeurer une option stable et viable avec un TCAC du volume moyen total de 140 tonnes, tandis que la consommation de produits de la mer de longue conservation conditionnés continuera de diminuer à un TCAC négatif de 2,0 % au cours de la même période.

Les fabricants du secteur du poisson peuvent rechercher des solutions particulières pour accroître la valeur des ventes de différents types de produits de la mer en innovant dans l'emballage du poisson et des fruits de mer. Les consommateurs achètent plus souvent du poisson congelé, un produit auquel ils sont de plus en plus fidèles. Les consommateurs britanniques commandent plus souvent des repas de poisson et de fruits de mer préparés dans les restaurants ou par d'autres services alimentaires, jusqu'à 35 % ou le tiers du temps. Cependant, les consommateurs britanniques surmontent lentement leur réticence à faire cuire du poisson et des fruits de mer grâce à l'offre de promotions et à des guides étape par étape pour cuisiner le poisson où les produits de la mer sont présentés comme étant à la fois sains et pratiques. De plus, grâce à des emballages fonctionnels et à des étiquettes attrayantes qui incitent les gens à préparer des repas sains à la maison, une augmentation des ventes de poisson emballé fera en sorte que les consommateurs seront plus enclins à manger davantage de poisson. Cela est important pour freiner le déclin constant de la consommation de poisson et de fruits de mer observé au fil des ans dans l'ensemble du Royaume-Uni.

Débouchés

Le Royaume-Uni est l'un des marchés les plus avancés au monde sur le plan numérique, dans lequel la catégorie où le savoir-faire numérique est le plus pointu est de loin la vente au détail. Dans le secteur de la vente au détail, le commerce électronique offre les meilleures possibilités, surtout dans les épiceries. Les consommateurs britanniques souhaitent trouver les modes de paiement les plus nouveaux, les plus rapides et les plus pratiques grâce aux téléphones intelligents mobiles et à la technologie sans contact. Le commerce mobile, c.-à-d. les achats en ligne effectués à l'aide d'applications de pointe, est le secteur qui connaît la croissance la plus rapide et constitue le circuit de vente privilégié des consommateurs ayant le potentiel de croissance future le plus élevé. Grâce aux réservations en ligne, le secteur de la restauration a enregistré une croissance de 44 % en 2017, la valeur totale des ventes s'élevant à 3,9 milliards de dollars américains. En 2017, les achats de consommation en ligne ont également augmenté de 10 % pour ce qui est du volume des ventes et sont considérés comme le mode d'achat le plus utilisé plutôt que l'exception. Cette tendance aide les consommateurs à épargner de l'argent et à faire des achats à répétition, tout en trouvant le moyen le plus commode et le plus efficace de remplir leurs paniers (Euromonitor International, 2017).

Le marché du RU est très important pour les fruits de mer de Terre-Neuve-et-Labrador, particulièrement pour la crevette nordique et la morue, comme l'illustre la section « En chiffres » du présent rapport, qui est l'un des principaux produits de poisson et de fruits de mer importés au RU en 2017. Par exemple, le programme interactif d'éducation des chefs sur la crevette sauvage de l'Atlantique est une initiative de commercialisation majeure découlant de l'International Cold Water Prawn Forum [forum international sur la crevette nordique], menée conjointement par Royal Greenland et l'Association of Seafood Producers de Terre-Neuve. Récemment, le Norwegian Seafood Council, l'Icelandic Export Centre Ltd et Holmadrangur ehf se sont joints aux membres fondateurs. Ce programme est conçu pour faire connaître la crevette sauvage de l'Atlantique (en anglais seulement) aux chefs, aux chefs stagiaires et aux étudiants en gestion hôtelière. En outre, récemment, un événement axé sur le Canada atlantique a eu lieu à l'école spécialisée dans les fruits de mer de Billingsgate, où on a fait la promotion des fruits de mer canadiens auprès des chefs, des chroniqueurs de rubriques alimentaires, des blogueurs et des journalistes gastronomiques.

Le gouvernement a nommé des experts de l'industrie du poisson et des fruits de mer, qui ont formé un groupe de travail dans l'objectif de doubler la consommation de poisson et de fruits de mer d'ici 2040. Tous les fonctionnaires qui ont participé au projet 2040 reconnaissent que la chaîne de valeur des fruits de mer est sur le point de profiter d'une occasion énorme et tentent de quantifier et de trouver une façon de mesurer l'envergure de cette occasion. Essentiellement, ils se demandent s'il est possible de respecter le conseil du ministère de la Santé publique de l'Angleterre, selon lequel nous devrions tous manger au moins deux portions de fruits de mer par semaine, s'il est possible de répondre à une telle demande, quels seront les bienfaits sur notre santé et comment la chaîne d'approvisionnement peut évoluer pour répondre à cette demande grandissante. Ils veulent dresser le portrait d'une éventuelle industrie florissante tout en alimentant la croissance économique dans le secteur. Pour ce faire, ils veulent doubler la consommation hebdomadaire de poisson et de fruits de mer par personne et pouvoir mesurer les bénéfices importants pour la santé et les économies pour le RU en découlant. Pour obtenir de plus amples renseignements à ce sujet, veuillez consulter Seafood 2040 report: A strategic framework for England (en anglais seulement) (PDF).

Réseaux de distribution

Bien qu'il s'agisse depuis toujours de la façon la plus populaire de consommer du poisson et des fruits de mer au Royaume-Uni, la fréquentation de restaurants haut de gamme ou d'autres services alimentaires devrait diminuer en 2022; tout comme la demande de poisson et de fruits de mer préparés en établissement. Comme l'indique le graphique ci-dessous, les achats au détail en ligne de poisson et de fruits de mer devraient afficher la plus forte tendance du point de croissance sur 12 mois (*S12M), 62 % en 2017.

Comme il l'est précisé dans le rapport de Seafish (en anglais seulement) (PDF), une fois de plus, l'économie au RU subit d'importants effets négatifs découlant du référendum sur le Brexit. En 2015, le RU a continué de sortir lentement de sa période d'austérité. L'ensemble des services de restauration est la principale source de ce redressement et a enregistré une croissance du nombre de services au troisième trimestre (T3) de 2015. Les fruits de mer ont poursuivi leur croissance dans les services de restauration au cours de la première moitié de 2016 (avant le référendum sur le Brexit), soit un signe de la croissance économique et de la confiance élevée des clients. Le « fish and chips », qui diminuait graduellement comme repas depuis 2010, a aussi enregistré de bons résultats dans presque tous les canaux de distribution. Après l'obtention des résultats du référendum, la confiance des consommateurs, mesurée par la Commission européenne, a chuté de huit points. Elle a recommencé à se rétablir, mais elle est bien loin de ce qu'elle était avant le référendum.

Le canal de distribution pour poisson et de fruits de mer
(pourcentage de répartition pour 2017 et tendance du point de croissance de 2012-2017)
Circuit Répartition (2012) Répartition (2017) Tendance du point de croissance (S12M*)
Commerce de détail 60 % 62 % Hausse
Restauration 35 % 34 % Baisse
Institutionnel 5 % 4 % Baisse

Source : Euromonitor International, 2018

*S12M : S12M = sur 12 mois. Méthode d'analyse financière d'une année à l'autre - compare les résultats en fonction du volume total en tonnes pour une période particulière avec ceux d'une période comparable sur une année, afin d'évaluer si le rendement financier s'améliore ou se détériore.

Analyse des nouveaux produits lancés

Selon les données de 2018 de Mintel International, 52 nouveaux produits de poisson transformés ont été lancés en Italie entre mars 2017 et mars 2018. Comme l'indique le tableau ci-dessous, la personnalisation de l'image de marque représente près de 46 % des lancements, les produits réfrigérés (par opposition aux produits de longue conservation ou congelés) étaient le mode d'entreposage préféré, tandis que les allégations liées à l'éthique, au respect de l'environnement et à la facilité d'utilisation prédominent parmi les nouveaux produits.

New Launches of processed fish products in United Kingdom from March 2017 to March 2018, by feature
Caractéristique Nombre de lancements
Dix principales entreprises
Tesco 12
Whitby seafoods 6
Asda 5
Other- Marqueed Étiquette 4
Fishmonger's favourite 3
John west specialities 2
New England seafood 2
Waitrose 2
Autre – marque maison 2
Silver tide 2
Entreposage
Marque maison 28
Produit de marque 24
Cinq principales allégations[1]
Produit éthique/écologique 42
Facile à utiliser 23
Emballage éthique/écologique 17
Teneur faible/réduite/nulle en matières grasses, gras ou gras trans 6
Réchauffable au four à micro-ondes 4
Entreposage
Réfrigéré 29
Produit de longue conservation 12
Congelé 11
Cinq principaux types d'emballage
Plateau 23
Boîte de conserve 12
Souple[2] 10
Godet 6
Pelliplacage 1

Source : Mintel, Base de données mondiale de Mintel sur les nouveaux produits, 2018.

  • 1 : À noter que la somme totale du nombre et des pourcentages de lancements de produits, par allégation, peut être supérieure à 52 (100%), car plusieurs allégations peuvent être utilisées pour un même produit.
  • 2 : L'emballage est fait de matières souples ou qui se compriment aisément (par exempl : papier, feuille métallique, pellicule plastique).

Exemples de nouveaux produits

Selon les données de 2018 de Mintel International, voici quelques exemples de nouveaux produits lancés sur le marché du Royaume-Uni de mars 2017 à mars 2018, y compris les trois principales allégations liées au respect de l'environnement et à la facilité d'utilisation.

Filets de morue panés à la bière
Enterprise Tesco
Marque Tesco Finest
Étiquette Marque maison
Situation d'importation Produits non importés
Prix en dollars américains 6,21
Type de lancement Nouvel emballage
Date de mise en marché Mars 2018
Emballage Plateau en plastique (PET)
Type d'entreposage Réfrigéré

Description du produit : Les filets de morue panés à la bière « Tesco Finest » ont été conditionnés dans un nouvel emballage recyclable de 385 grammes (g), contenant deux morceaux et présentant les produits de la mer certifiés par le MSC comme provenant de sources durables et les logos de la brasserie Black Sheep. Les filets sans peau et congelables sont recouverts d'une panure croustillante à la bière Black Sheep, qui a été choisie pour son goût doux-amer.

Sélection de produits de la mer
Enterprise Asda
Étiquette Marque maison
Prix en dollars américains 6,35
Type de lancement Nouvelle variété / élargissement de la gamme
Date de mise en marché Février 2018
Emballage Sachet souple à fond plat
Type d'entreposage Congelé

Description du produit : Asda Seafood Selection consiste en un succulent mélange de chair de moule cuite, d'anneaux de calmar cuits et de crevettes cuites et pelées dans un glaçage de protection. Ce produit provenant de sources durables a été congelé rapidement après sa capture pour en préserver la fraîcheur, est prêt à cuire et peut simplement être décongelé avant consommation ou chauffé et ajouté à un plat.

Sugo Benessere Leggerezza Seafood Medley
Enterprise Iceland Foods
Marque Iceland
Étiquette Marque maison
Prix en dollars américains 4,85
Type de lancement Nouvelle variété / élargissement de la gamme
Date de mise en marché Janvier 2018
Emballage Barquette, carton, plastique scellé sous vide
Type d'entreposage Congelé

Description du produit : Seiches, palourdes, crevettes, tomates cerises et courgettes dans une sauce au curcuma et au safran. Le produit est faible en gras saturés, peut être réchauffé et servi avec des pâtes; un demi-paquet contient 57 calories. Il peut aussi être sauté en sept minutes.

Pour de plus amples renseignements

Les délégués commerciaux internationaux peuvent fournir à l'industrie canadienne une expertise de terrain concernant les potentiels de marché, les conditions actuelles et les contacts d'affaires locaux, et sont un excellent point de contact pour obtenir des conseils à l'exportation.

Pour obtenir d'autres renseignements sur ce marché et d'autres marchés, consultez la liste complète des analyses des marchés mondiaux à la page Renseignements sur les marchés internationaux de l'agroalimentaire, par région.

Pour de plus amples renseignements sur Seafood Expo Global (SEG) 2018, veuillez communiquer avec :

Ben Berry, Deputy Director
Stratégie et organisation, foires commerciales
Agriculture et Agroalimentaire Canada
ben.berry@canada.ca

Ressources

Analyse sectorielle – Tendances du marché des produits de la mer au Royaume-Uni
Rapport d'analyse mondiale

Préparé par : Erin-Ann Chauvin, analyste en recherche sur les marchés internationaux

© Sa Majesté la reine du chef du Canada, représentée par le ministre de l'Agriculture et de l'Agroalimentaire (2018).

Images
Les images figurant dans la présente publication sont reproduites avec la permission des titulaires des droits s'y rattachant. À moins d'avis contraire, Sa Majesté la Reine du chef du Canada est titulaire des droits d'auteur sur ces images.

Pour vous inscrire à notre liste de distribution ou pour suggérer d'autres sujets ou marchés de recherche, vous pouvez vous adresser à :

Agriculture et Agroalimentaire Canada, Analyses des marchés mondiaux
1341, chemin Baseline, Tour 5, 3e étage
Ottawa (Ontario) K1A 0C5
Canada
Courriel : aafc.mas-sam.aac@canada.ca

Le gouvernement du Canada a préparé le présent rapport en se fondant sur des sources d'information primaires et secondaires. Même s'il n'a ménagé aucun effort pour présenter des données exactes, Agriculture et Agroalimentaire Canada (AAC) n'assume aucune responsabilité à l'égard de toute décision qui pourrait être prise sur la base de ces renseignements.

Toute reproduction ou redistribution du présent document, en totalité ou en partie, doit énoncer clairement qu'Agriculture et Agroalimentaire Canada est le titulaire du droit d'auteur du document en respectant le modèle suivant : AAC – titre du rapport – année. Si le document reproduit ou redistribué reprend des données du présent document, il y a lieu d'y indiquer les sources telles qu'elles sont inscrites dans le présent document.

Agriculture et Agroalimentaire Canada fournit le présent document ainsi que d'autres services de production de rapports gratuitement à ses clients des industries agricole et alimentaire.

Signaler un problème sur cette page
Veuillez cocher toutes les réponses pertinentes :
Date de modification :