Sélection de la langue

Recherche

Analyse sectorielle – Tendances du marché de la viande en Corée du Sud

Août 2019

Sommaire

En 2018, la production de viande (porc, poulet et bœuf) de la Corée du Sud a totalisé 2,6 millions de tonnes (MT), dont 1,4 MT de viande de porc, 0,9 MT de viande de poulet et 0,3 MT de viande de bœuf.

Parmi les dix principaux fournisseurs de viande de la Corée du Sud, le Canada s'est classé au sixième rang en 2018, en volume, avec 49 508 tonnes, soit 3,6 % des exportations mondiales (1,4 million de tonnes) destinées à ce pays.

En 2018, les exportations de viande du Canada vers la Corée du Sud se sont chiffrées à 145,8 millions $ US; les principaux produits étaient le porc frais ou réfrigéré (38,9 millions $ US), et le porc congelé non désossé (34,2 millions $ US).

Si on considère la valeur des exportations ventilées par province canadienne, l'Alberta venait en tête avec 66,1 millions $ US en 2018, soit près de la moitié des exportations de viande du Canada (145,8 millions $ US) en Corée du Sud. En 2018, le Québec s'est classé deuxième, avec des exportations de 41,9 millions $ US, suivi du Manitoba, avec 28,5 millions $ US.

Harim Corporation, CJ Group et Lotte Co., Ltd. sont les principaux acteurs du secteur de la viande de la Corée du Sud. Les hypermarchés et les supermarchés sont les principaux canaux de distribution de produits carnés dans le pays.

En vertu de l'Accord de libre-échange Canada-Corée du sud (ALECC), les exportations canadiennes de bœuf seront exemptes de droits de douane et de mesures de sauvegarde à partir du 1er janvier 2030. Les exportations canadiennes de viande de porc et de produits à base de viande de porc en Corée seront exemptes de droits de douane et de mesures de sauvegarde à partir du 1er janvier 2028.

La production de viande en Corée du Sud

En 2018, la production de viande (porc, poulet et bœuf) de la Corée du Sud a totalisé 2,6 millions de tonnes (MT), dont 1,4 MT de viande de porc, 0,9 MT de viande de poulet et 0,3 MT de viande de bœuf. La production de viande de porc et de poulet a connu une croissance régulière de 2014 à 2018, tandis que la production de viande de bœuf a diminué à un taux de croissance annuel composé (TCAC) de −4,3 %.

Production de viande de la Corée du Sud en milliers de tonnes, 2014-2018
Produit 2014 2015 2016 2017 2018 TCAC* % 2014-2018
Porc 1 200 1 217 1 266 1 280 1 375 1,6
Poulet 792 878 899 852 910 1,8
Bœuf et veau 335 323 277 281 285 −4,3
Total 2 327 2 418 2 442 2 413 2 570 0,9

Source : United States Department of Agriculture (USDA) production, approvisionnement et distribution, 2019

*TCAC : Taux de croissance annuel composé

Résumé des échanges de la Corée du Sud

Parmi les dix principaux fournisseurs de viande en Corée du Sud, en valeur, le Canada s'est classé au sixième rang, avec 145,8 millions $ US en 2018, comparativement au plus grand exportateur de viande du monde, les États-Unis, avec 2,5 milliards $ US. Le Canada représentait 2,6 % de la part du marché mondial de la Corée du Sud. En raison de la forte demande du marché sud-coréen, neuf des dix principaux exportateurs de viande ont connu un TCAC stable entre 2014 et 2018, allant de 6,2 % (Chili) à 32,9 % (Thaïlande). En contraste, le TCAC de la Nouvelle-Zélande était de 0,0 % au cours de la même période.

Dix principaux fournisseurs de viande de la Corée du Sud, en millions de dollars américains, 2014 à 2018 (HS02, HS1601, 1602)
Pays 2014 2015 2016 2017 2018 TCAC* % 2014-2018 Part de marché (%) en 2018
Total mondial 3 730,0 3 607,2 4 103,5 4 435,8 5 570,8 10,5 100,0
États-Unis 1 404,5 1 308,4 1 479,3 1 738,0 2 451,6 14,9 44,0
Australie 976,9 1 076,6 1 174,5 1 048,4 1 250,7 6,4 22,5
Allemagne 243,7 201,0 272,2 360,9 379,1 11,7 6,8
Espagne 169,4 146,0 170,9 190,5 292,8 14,7 5,3
Brésil 137,0 181,7 170,7 170,0 199,1 9,8 3,6
Canada 111,2 81,6 122,6 125,8 145,8 7,0 2,6
Nouvelle-Zélande 131,4 105,4 123,6 118,8 131,4 0,0 2,4
Chili 102,4 127,3 103,3 115,8 130,4 6,2 2,3
Thaïlande 37,4 28,5 44,1 93,8 116,7 32,9 2,1
Pays-Bas 58,3 64,7 72,0 80,7 90,9 11,8 1,6

Source :Global Trade Tracker, 2019

*TCAC : Taux de croissance annuel composé

Parmi les dix principaux fournisseurs de viande de la Corée du Sud, en volume, le Canada s'est également classé au sixième rang en 2018, avec 49 508 tonnes, soit 3,6 % du total des exportations mondiales (1,4 million de tonnes) vers ce pays. Le Canada a enregistré un TCAC moyen de 3,3 % de 2014 à 2018, tandis que la Thaïlande a atteint le plus haut TCAC (36,9 %) parmi les dix principaux fournisseurs. La Nouvelle-Zélande était le seul exportateur à afficher un TCAC négatif (-1,0 %) pendant la période de 2014 à 2018.

Dix principaux fournisseurs de viande de la Corée du Sud en tonnes, 2014 à 2018 (HS02, HS1601, 1602)
Pays 2014 2015 2016 2017 2018 TCAC* % 2014-2018 Part de marché (%) en 2018
Total mondial 930 194 985 010 1 102 097 1 142 071 1 381 418 10,4 100,00
États-Unis 326 384 303 582 343 785 383 183 507 438 11,7 36,7
Australie 187 341 212 397 228 686 199 962 227 888 5,0 16,5
Allemagne 74 866 75 871 89 269 109 645 125 442 13,8 9,1
Brésil 51 849 93 310 91 839 89 575 115 240 22,1 8,3
Espagne 56 107 61 329 71 852 68 907 98 027 15,0 7,1
Canada 43 546 42 595 49 689 44 714 49 508 3,3 3,6
Chili 26 934 35 157 30 033 27 955 33 885 5,9 2,5
Thaïlande 8 705 6 302 10 974 24 432 30 547 36,9 2,2
Pays-Bas 16 507 23 409 23 311 26 338 30 546 16,6 2,2
Nouvelle-Zélande 30 517 27 766 31 154 29 738 29 344 −1,0 2,1

Source : Global Trade Tracker, 2019

*TCAC : Taux de croissance annuel composé

En 2018, les trois principaux produits de viande des États-Unis exportés en Corée du Sud étaient la viande bovine congelée désossée (603,8 millions $ US), la viande de porc congelée (560,5 millions $ US) et les coupes de viande bovine congelée non désossée (539,7 millions $ US). La viande bovine désossée, fraîche ou réfrigérée a enregistré le TCAC le plus élevé (49 %) de 2014 à 2018.

Dix principaux produits carnés exportés des États-Unis en Corée du Sud, en millions de dollars américains
Code SH Description 2014 2015 2016 2017 2018 TCAC* % 2014-2018
Total 1 404,5 1 308,4 1 479,3 1738,0 2 451,6 14,9
020230 Viande bovine désossée congelée 336,0 324,9 417,9 333,6 603,8 15,8
020329 Viande de porc congelée, non désossée 345,3 389,6 297,9 403,0 560,5 12,9
020220 Coupes de viande bovine non désossée, congelée 365,2 290,5 368,2 407,9 539,7 10,3
020130 Viande bovine désossée, fraîche ou réfrigérée 96,6 132,7 200,4 370,3 476,4 49,0
020120 Coupes de viande bovine non désossée, fraîche ou réfrigérée 17,4 19,1 27,2 35,4 48,2 28,9
020629 Abats de bovins congelés 23,1 28,5 38,5 46,3 45,6 18,5
160100 Saucisses ou produits de viande semblables, abats ou sang 24,8 25,0 31,8 32,9 34,2 8,4
020649 Abats comestibles de porcs, surgelés (sauf les foies) 19,5 18,6 13,4 17,1 24,5 5,9
020610 Abats de bovins, frais ou réfrigérés 6,8 11,2 12,6 17,1 21,9 34,1
020319 Viande de porc, fraîche ou réfrigérée, non désossée 31,6 23,4 18,8 16,0 18,6 −12,4

Source : Global Trade Tracker, 2019

*TCAC : Taux de croissance annuel composé

En 2018, les exportations totales de viande du Canada en Corée du Sud s'élevaient à 145,8 millions $ US. Les principaux produits étaient le porc frais ou réfrigéré (38,9 millions $ US) et le porc congelé non désossé (34,2 millions $ US). Les jambons, les épaules et les coupes de porc, frais et réfrigéré, non désossé, avaient le plus haut TCAC (194,6 %) entre 2014 et 2018.

À l'heure actuelle, le Canada n'a pas accès au marché de la Corée du Sud pour la volaille et les produits avicoles. En ce qui concerne le porc, le Canada a accès à l'ensemble du marché, mais dans le cas du bœuf, l'accès est accordé établissement par établissement. Pour plus d'information sur l'accès aux marchés, veuillez consulter le site Web de l'ACIA : Liste des établissements approuvés pour exportation en Corée.

Dix principaux produits carnés exportés du Canada en Corée du Sud, en millions de dollars américains, de 2014 à 2018
Code SH Description 2014 2015 2016 2017 2018 TCAC* % 2014-2018
Total 111,1 81,5 122,6 125,8 145,8 7,0
020319 Viande de porc, fraîche ou réfrigérée 26,3 21,9 24,1 33,7 38,9 10,3
020329 Viande de porc congelée, non désossée 46,2 29,0 21,3 20,2 34,2 −7,3
020322 Jambons, épaules et découpes de porc congelés, non désossés 7,9 21,0 24,8 27,9 28,6 38,1
020230 Viande bovine désossée congelée 7,0 1,7 13,4 6,0 9,6 8,5
020220 Coupes de viande bovine non désossée, congelée 11,9 1,2 16,7 10,6 9,5 −5,6
020649 Abats de porc congelés 3,8 2,5 6,9 7,9 9,3 25,2
020312 Jambons, épaules et découpes de porc, frais ou réfrigérés, non désossés 0,1 0,9 6,7 6,7 8,2 194,6
020130 Viande bovine désossée, fraîche ou réfrigérée 1,8 0,1 0,1 3,8 3,2 15,0
020910 Lard de porc, frais/réfrigéré/congelé/salé/en saumure/séché ou fumé 3,4 3,0 5,2 6,4 2,8 − 5,1
020629 Abats de bovins congelés 0,9 0,2 3,0 2,1 0,7 −8,2

Source : Global Trade Tracker, 2019

*TCAC : Taux de croissance annuel composé

En termes de volume des échanges, le Canada a exporté 49 507 tonnes de viande en Corée du Sud en 2018. Les principaux produits exportés étaient du porc congelé non désossé (18 922 tonnes) et de la viande de porc fraîche ou réfrigérée (8 524 tonnes). Les jambons, les épaules et les coupes de porc, frais ou réfrigérés, non désossés, ont enregistré le plus haut TCAC (215 %) de 2014 à 2018. Au cours de cette période, le volume des échanges de viande porcine congelée non désossée et de gras de porc a fluctué et s'est traduit par un taux de croissance négatif.

Dix principaux produits carnés exportés du Canada en Corée du Sud, en tonnes, de 2014 à 2018
Code SH Description 2014 2015 2016 2017 2018 TCAC* % 2014-2018
Total 43 529 42 575 49 688 44 715 49 507 3,3
020329 Viande porcine congelée, non désossée 24 514 23 481 18 389 13 072 18 922 −6,3
020319 Viande porcine, fraîche ou réfrigérée 7 829 5 375 5 204 6 419 8 524 2,1
020322 Jambons, épaules et coupes de porc congelés, non désossés 3 017 7 910 8 046 8 682 7 539 25,7
020649 Abats de porc congelés 2 135 1 768 4 918 4 800 5 465 26,5
020910 Gras de porc, frais, réfrigéré, congelé, salé, en saumure, séché ou fumé 2 688 3 285 4 610 5 733 2 617 −0,7
020220 Coupes de viande bovine non désossée, congelée 1 504 268 3 675 2 312 2 165 9,5
020230 Viande bovine désossée congelée 965 190 2 356 1 036 1 701 15,2
020312 Jambons, épaules et coupes de porc, frais ou réfrigérés, non désossés 17 186 1 436 1 267 1 673 215,0
020130 Viande bovine désossée, fraîche ou réfrigérée 244 17 14 474 328 7,7
020629 Abats de bovin comestibles, congelés 129 23 933 832 215 13,6

Source : Global Trade Tracker, 2019

*TCAC : Taux de croissance annuel composé

En valeur des exportations ventilées par province canadienne, l'Alberta venait en tête, avec 66,1 millions $ US en 2018, soit près de la moitié des exportations de viande du Canada (145,8 millions $ US) en Corée du Sud. Le Québec s'est classé deuxième, avec 41,9 millions $ US en 2018, suivi du Manitoba avec 28,5 millions $ US.

Exportations de viande du Canada en Corée du Sud, par province, en milliers de dollars US
Province 2014 2015 2016 2017 2018 TCAC* % 2014-2018
Total 111 083,5 81 547,2 122 609,3 125 815,8 145 779,3 7,0
Alberta 52 984,2 36 956,4 62 190,5 56 141,3 66 170,5 5,7
Québec 33 532,1 25 879,2 35 386,3 35 193,9 41 893,1 5,7
Manitoba 15 949,7 12 965,4 16 976,1 25 784,2 28 494,6 15,6
Ontario 6 970,1 4 321,1 7 685,6 8 432,9 8 593,1 5.4
Colombie-Britannique 1 552,4 1 180,0 344,4 244,1 542,1 −23,1
Terre-Neuve et Labrador 95,0 36,4 0,0 0,0 54,8 −12,9
Nouvelle-Écosse 0,0 158,5 0,0 0,0 31,1 N.C.
Saskatchewan 0,0 50,3 0,0 19,3 0,0 N.C.
Île-du-Prince-Édouard 0,0 0,0 26,3 0,0 0,0 N.C.

Source :Global Trade Tracker, 2019

*TCAC : Taux de croissance annuel composé

N.C. : Non calculable

En volume d'exportation par province, le Québec a expédié 20 042 tonnes de viande en Corée du Sud en 2018, suivi de l'Alberta avec 14 700 tonnes et du Manitoba avec 10 965 tonnes.

Exportations de viande du Canada en Corée du Sud, par province, en tonnes, 2014-2018
Province 2014 2015 2016 2017 2018 TCAC* % 2014-2018
Total 43 531 42 576 49 689 44 713 49 508 3,3
Québec 16 878 18 541 21 063 18 622 20 042 4,4
Alberta 12 637 10 591 15 123 12 848 14 700 3,9
Manitoba 10 374 9 336 9 712 9 466 10 965 1,4
Ontario 2 884 3 038 3 536 3 591 3 369 4,0
Colombie-Britannique 739 862 232 163 394 −14,5
Nouvelle-Écosse 0 140 0 0 23 N.C.
Terre-Neuve et Labrador 19 20 0 0 15 −5,7
Saskatchewan 0 48 0 23 0 N.C.
Île-du-Prince-Édouard 0 0 23 0 0 N.C.

Source : Global Trade Tracker, 2019

*TCAC : Taux de croissance annuel composé

N.C. :Non calculable

Analyse approfondie des principaux fournisseurs de viande de la Corée du Sud

1. Comment les États-Unis et l'Australie sont-ils devenus les deux principaux fournisseurs de bœuf de la Corée du Sud?

En raison de la forte demande de viande de bœuf dans le secteur du commerce de détail sud-coréen, les États-Unis sont devenus le premier fournisseur de ce pays, la valeur des ventes atteignant 1,2 milliard $ US en 2017 et 1,7 milliard $ US en 2018 (soit 57,3 % des exportations mondiales de bœuf en Corée du Sud cette année-là). Depuis l'année de la découverte de la maladie de la vache folle dans l'État de Washington en 2003, l'offre américaine de bœuf à destination de Corée du Sud était en recul. Toutefois, entre 2014 et 2018, le TCAC des exportations de bœuf des États-Unis a augmenté pour passer à 19,8 %.

En raison de l'accord de libre-échange (ALE) conclu entre les États-Unis et la Corée, les droits de douane de 21,3 % sur le bœuf américain, qui étaient encore en vigueur en 2018, devraient être éliminés d'ici 2026. En revanche, le bœuf australien est actuellement soumis à des droits de douane de 26,6 % cette année, qui seront éliminés d'ici 2028. Les droits de douane sur le bœuf américain étaient de 40 % avant l'entrée en vigueur de l'ALE le 15 mars 2012. L'Australie a été le principal fournisseur de viande de bœuf pendant 14 ans, profitant de l'ouverture créée par l'interdiction d'accès du bœuf américain en Corée du Sud en 2003. Plus récemment, l'Australie a accusé une baisse de 4 %, car elle a été touchée par la sécheresse et par les taux de droits de douane qui favorisent désormais le bœuf américain. (US Meat Export Federation, USMEF, 2019).

Le Canada était le quatrième fournisseur de bœuf de la Corée du Sud en 2018, pour une valeur de 23,2 millions $ US, soit 0,8 % des exportations mondiales de bœuf vers la Corée du Sud, ce qui représente une faible croissance (0,1 %) entre 2014 et 2018. La Corée du Sud était le sixième marché d'exportation du bœuf du Canada, pour un total de 4 438 tonnes en 2018.

Cinq principaux fournisseurs de viande de bœuf de la Corée du Sud, en millions de dollars américains, 2014-2018
Pays 2014 2015 2016 2017 2018 TCAC* % 2014-2018 Part de marché (%) en 2018
Total mondial 1 937,8 1 949,9 2 361,3 2 316,6 3 038,3 11,9 100,0
États-Unis 845,6 806,9 1 065,0 1 212,5 1 741,4 19,8 57,3
Australie 932,7 1 025,1 1 105,8 941,6 1 123,7 4,8 37,0
Nouvelle-Zélande 127,7 101,9 116,1 108,3 113,3 −2.9 3,7
Canada 23,1 3,3 33,6 23,1 23,2 0,1 0,8
Mexique 0,6 1,3 7,1 8,8 19,6 136,2 0,6

Source : Global Trade Tracker, 2019

*TCAC : Taux de croissance annuel composé

2. Comment les États-Unis sont-ils devenus le principal fournisseur de viande de porc de la Corée du Sud?

L'année 2018 fut une année record pour les exportations de porc des États-Unis en Corée du Sud, soit 696,6 millions $ US (volume : 262 603 tonnes), ce qui représentait 35,1 % du total des exportations mondiales de porc en Corée du Sud, et battait le précédent record établi en 2011. À cette époque, la Corée était aux prises avec des épidémies de fièvre aphteuse qui avaient réduit son cheptel porcin domestique d'environ un tiers et limité grandement son offre de viande de porc. Le Canada était le cinquième fournisseur de viande de porc en Corée du Sud en 2018, avec des exportations de 122,5 millions $ US, soit 6,2 % du marché, à un TCAC de 8,6 % de 2014 à 2018. La Corée du Sud était le cinquième marché d'exportation du porc en importance du Canada, pour un total de 45 054 tonnes en 2018.

La plus grande part de la viande porcine exportée des É.-U. en Corée est exempte de droits en vertu de l'accord de libre-échange entre la Corée et les États-Unis, et continue de bénéficier de l'exemption de droits en vertu de la version révisée de cet accord, qui est entrée en vigueur cette année. Il s'agit d'un facteur important de la compétitivité du prix de la viande de porc des É.-U. Les récentes activités promotionnelles de la USMEF sont financées grâce au soutien du programme d'accès aux marchés de l'USDA et du National Pork Board. (USMEF, 2019)

Cinq principaux fournisseurs de viande de porc de Corée du Sud, en millions de dollars américains, 2014-2018
Pays 2014 2015 2016 2017 2018 TCAC* % 2014-2018 Part de marché (%) en 2018
Total mondial 1 430,8 1 337,4 1 373,2 1 642,6 1 982,3 8,5 100,0
États-Unis 458,6 494,0 395,2 507,4 696,6 11,0 35,1
Allemagne 243,6 201,0 272,2 360,7 378,8 11,7 19,1
Espagne 169,1 145,5 170,7 189,5 292,7 14,7 14,8
Chili 100,0 122,3 99,5 112,4 125,9 5,9 6,4
Canada 88,0 78,2 89,2 102,7 122,5 8,6 6,2

Source : Global Trade Tracker, 2019

*TCAC : Taux de croissance annuel composé

La viande de porc des É.-U. a fait l'objet d'une promotion sur FoodJang, la principale plate-forme en ligne sud-coréenne consacrée aux substituts de repas à la maison. À la suite de la présentation de la viande de porc américain haut de gamme, dont de la viande des races Berkshire et Duroc, lors du Seoul Food & Hotel Show 2018, la USMEF a organisé des promotions de porc Berkshire auprès des entreprises de commerce électronique qui ciblent différents publics. MeatBox, une plate-forme de commerce électronique interentreprises qui met en relation les fournisseurs et les acheteurs, comme les boucheries et les restaurants, a organisé une promotion proposant de petites portions à des fins d'essai.

Le Seoul Cafe Show 2018 est le plus grand salon professionnel de l'industrie du café en Asie; à cette occasion, la USMEF a encouragé les exploitants de boulangerie et de café à inclure dans leurs menus des produits de viande porcine transformés aux États-Unis. Le stand de la USMEF présentait des échantillons de dégustation de viande de porc effiloché, de jambon, de saucisses et de bacon provenant des É.-U.

Consciente de la popularité croissante de la bière artisanale en Corée, la USMEF a proposé des saucisses de porc comme collation à la Beer Week Seoul, un événement qui attire des milliers de jeunes professionnels coréens. La USMEF a eu recours aux médias sociaux pour promouvoir les saucisses de porc américain auprès des jeunes consommateurs adultes coréens, en leur proposant une collation savoureuse et de qualité au festival Waterbomb de Séoul. L'USMEF a distribué des échantillons de saucisses de marques Johnsonville et Oscar Mayer à environ 10 000 visiteurs de son stand au festival. Cet événement a attiré plus de 60 000 personnes, principalement de jeunes adultes âgés de 20 à 30 ans. (USMEF 2019)

Consommation et dépenses

1. Volume total des ventesNote de bas de page 1

Le volume total des ventes de viande en Corée du Sud a atteint 2,6 millions de tonnes en 2018. Le porc représentait le plus gros volume de viande vendue en Corée du Sud en 2018, avec 1,2 million de tonnes, ce qui représentait 48,5 % des ventes totales de viande, suivie de 0,7 million de tonnes de viande de volaille et de 0,6 million de tonnes de viande bovine. Les ventes de viande de toutes catégories ont augmenté de 2014 à 2018. La viande de bœuf et de veau a enregistré le TCAC le plus élevé (3,4 %) et la viande de porc, le TCAC le plus faible (0,8 %) pendant cette période. Cela s'explique en partie par le fait qu'à mesure que les consommateurs en connaissent davantage sur les aliments, ils prennent des décisions éclairées et consomment moins de porc ou se tournent vers d'autres sources de protéines dans la catégorie des viandes ou des fruits de mer.

On prévoit qu'en 2023, les ventes totales de viande enregistrées en Corée du Sud atteindront 2,6 millions de tonnes. On prévoit que le TCAC du bœuf et du veau atteindra 1,3 %, suivi de celui de la volaille (1,1 %), tandis que le TCAC du porc sera le plus faible à 0,3 % de 2019 à 2023.

Volume total historique et projeté des ventes de viande par catégorie, en milliers de tonnes, de 2014 à 2023
Catégorie 2014 2018 TCAC* % 2014-2018 2019 2023 TCAC* % 2019-2023
Viande 2 385,5 2 550,4 1,7 2 554,1 2 633,3 0,8
Porc 1 197,3 1 238,1 0,8 1 242,3 1 257,6 0,3
Volaille 649,0 697,9 1,8 700,0 731,4 1,1
Bœuf et veau 520,8 594,5 3,4 591,4 622,9 1,3
Autres viandes 14,8 15,8 1,6 16,1 16,7 1,0
Agneau, mouton et chèvre 3,6 4,1 3,3 4,2 4,7 2,3

Source : Global Trade Tracker, 2019

*TCAC : Taux de croissance annuel composé

La consommation de viande par habitant (d'après le volume total des ventes) des consommateurs sud-coréens était de 49,4 kilogrammes (kg) en 2018 (47 kg en 2014), et devrait atteindre 50,5 kg en 2023.

Consommation de viande par habitant en Corée du Sud, en kilogrammes, de 2014 à 2023
Catégorie 2014 2018 TCAC* % 2014-2018 2019 2023 TCAC* % 2019-2023
Viande 47,0 49,4 1,3 49,2 50,5 0,7
Porc 23,6 24,0 0,4 23,9 24,1 0,2
Volaille 12,8 13,5 1,3 13,5 14,0 0,9
Bœuf et veau 10,3 11,5 2,8 11,4 11,9 1,1
Autres viandes 0,3 0,3 0,0 0,3 0,3 0,0
Agneau, mouton et chèvre 0,1 0,1 0,0 0,1 0,1 0,0

Source : Euromonitor International, 2019

*TCAC : Taux de croissance annuel composé

2. Ventes au détail : valeur et volume

Le secteur sud-coréen de la viande est dominé par la catégorie de la viande fraîche (vendue au comptoir), tandis que la viande congelée devrait enregistrer la plus forte croissance en valeur au détail de 2019 à 2022.

Le secteur sud-coréen de la viande est passé de 12,5 milliards $ US en 2015 à 13,1 milliards $ US en 2018, avec un TCAC de 1,6 %. Ce secteur devrait atteindre 13,7 milliards $ US d'ici 2022, à un TCAC de 0,8 % entre 2019 et 2022.

Ventes au détail historiques et projetées de viande par catégorie, en millions de dollars américains, de 2015 à 2022
Catégorie 2015 2018 TCAC* % 2015-2018 2019 2022 TCAC* % 2019-2022
Porc 5 950,4 6 431,3 2,6 6 552,2 6 677,1 0,6
Bœuf 3 688,7 3 677,1 −0,1 3 714,7 3 768,6 0,5
Poulet 2 442,9 2 568,6 1,7 2 619,2 2 749,9 1,6
Autres 233,1 245,5 1,8 250,5 262,7 1,6
Dinde 162,7 170,9 1,6 174,1 181,6 1,4
Agneau 34,1 38,9 4,5 40,2 43,6 2,7
Total 12 511,8 13 132,3 1,6 13 350,8 13 683,6 0,8

Source : GlobalData 2019

*TCAC : Taux de croissance annuel composé

Du point de vue du volume de vente au détail, le secteur est passé de 840,2 millions de kg en 2015 à 877,6 millions de kg en 2018, enregistrant un TCAC de 1,5 %. On s'attend à ce que ce secteur continue de croître et atteigne 924,4 millions de kg d'ici 2022, avec un TCAC de 1,2 % de 2019 à 2022.

Ventes au détail historiques et projetées de viande par catégorie, en millions de kilogrammes, de 2015 à 2022
Catégorie 2015 2018 TCAC* % 2015-2018 2019 2022 TCAC* % 2019-2022
Porc 449,9 479,5 2,1 487,8 501,3 0,9
Poulet 234,8 243,9 1,3 248,5 263,2 1,9
Bœuf 135,7 133,3 −0,6 134,3 137,4 0,8
Dinde 13,4 13,9 1,3 14,2 14,9 1,8
Autres 3,7 3,8 1,3 3,9 4,1 1,9
Agneau 2,8 3,1 4,0 3,2 3,5 3,0
Total 840,2 877,6 1,5 891,8 924,4 1,2

Source :GlobalData, 2019

*TCAC : Taux de croissance annuel composé

3. Principaux acteurs et grandes marques du secteur de la viande en Corée du Sud

Harim Corporation, CJ Group et Lotte Co., Ltd. sont les principaux acteurs parmi les grandes marques du secteur de la viande de la Corée du Sud. Cependant, les marques maison détenaient une part de marché de 19,9 %, tandis que les autres marques détenaient 79,1 % du marché en 2018.

Parmi les grandes marques, Harim, CJ, Lotto et Ottogi occupent les quatre premières places du secteur de la viande de la Corée du Sud. Harim détenait une part de marché, en valeur, de 0,7 % et CJ, une part de 0,2 % en 2018. Lotte et Ottogi représentaient chacun une part en valeur de 0,1 %.

Parts des marques (en valeur et en volume) dans le secteur de la viande, 2018
Marque (propriétaire de la marque) Part en valeur % Part du volume %
Harim (Harim Corporation) 0,7 0,3
CJ (CJ Group) 0,2 0,3
Lotte (Lotte Co., Ltd.) 0,1 0,1
Ottogi (Ottogi Co, Ltd.) 0,1 0,1
Dongwon (Dongwon F&B) 0,003 0,003
Marque maison 19,9 21,4
Autres 79,1 77,8
Source : GlobalData, 2019

Canaux de distribution des ventes de viande au détail

En 2017, les hypermarchés et les supermarchés étaient les principaux canaux de distribution (67,8 %) du secteur de la viande en Corée du Sud, suivis des spécialistes des produits alimentaires et des boissons (27,6 %) et des dépanneurs (3,6 %).

Part des principaux canaux de distribution pour les ventes de viande, 2017
Canal Croissance annuelle* de la valeur (%) Millions $ US Part %
Hypermarchés et supermarchés 4,6 8 731,8 67,8
Spécialistes d'aliments et boissons 4,5 3 557,6 27,6
Dépanneurs 3,7 461,8 3,6
Libre-service de gros et club-entrepôts 4,8 66,0 0,5
Autres 7,5 36,9 0,3
Détaillants en ligne 5,1 28,7 0,2
Total 12 882,7 100,0

Source : GlobalData, 2019

* : Données publiées jusqu'en 2017

Consommation de viande en restauration, Corée du Sud

Bien que la Corée du Sud connaisse actuellement un développement économique stable, la reprise de la consommation est lente. En raison des leçons tirées de la récession économique, les Sud-Coréens profitent de cette période de stabilité pour rembourser leurs emprunts hypothécaires au lieu d'augmenter leurs achats discrétionnaires. Néanmoins, l'évolution des modes de vie, le vieillissement de la population et la hausse des salaires auront pour effet de réordonner certaines priorités et de faire grimper les dépenses dans certaines catégories (Euromonitor International).

Dans le secteur de la restauration, en 2018, 75,4 % de la viande consommée en Corée du Sud l'était dans les restaurants, le reste étant consommé dans les sept autres types de points de vente. En Corée du Sud, les restaurants jouent un rôle crucial non seulement dans la vie sociale et culturelle, mais aussi dans la réussite au travail et en affaires, tant traditionnellement que maintenant.

Viande consommée dans les restaurants, en millions de dollars américains, de 2014 à 2018
Type de point de vente 2014 2015 2016 2017 2018 Part de marché 2018 (%)
Hébergement 157,1 159,5 161,9 164,4 167,9 3,5
Loisirs 143,4 145,7 148,2 150,7 154,1 3,2
Opérateur mobile 2,1 2,1 2,2 2,2 2,3 0,05
Pubs, clubs et bars 267,4 272,1 276,9 282,0 288,5 6,0
Restaurants 3 396,1 3 448,3 3 504,3 3 562,7 3 640,5 75,4
Détaillant 241,3 244,9 248,6 252,4 257,9 5,3
Voyage 86,8 88,0 89,4 90,8 92,7 1,9
Lieu de travail 209,9 213,2 216,6 220,1 225,0 4,7
Viande, total 4 504,1 4 573,8 4 648,1 4 725,3 4 828,9 100,0
Source : GlobalData, 2019

Le secteur des services de restauration grand public se développe parallèlement à l'essor de la classe moyenne, et devrait atteindre des ventes totales de 86,6 milliards $ US d'ici 2022, comparativement à 74,7 milliards $ US en 2018 (GlobalData). Les repas pris au restaurant, au café, au bar ou dans les établissements de restauration rapide connaissent une certaine vogue en Corée du Sud, car ils font gagner du temps. Les services de restauration en Corée du Sud continuent de se restructurer à mesure que les grandes entreprises de services d'alimentation et les distributeurs de services de restauration prennent de l'expansion aux dépens des petites entreprises indépendantes. Cela explique que le secteur crée une demande supplémentaire de produits ayant un goût nouveau, une valeur ajoutée, une offre stable, une qualité uniforme et des caractéristiques adaptées à l'industrie. Les plus longues heures de travail, le nombre croissant de ménages à une seule personne et le nombre croissant de transactions mobiles font en sorte que les Coréens apprécient la commodité de la restauration rapide et des choix d'aliments sains. La livraison à domicile et les repas à emporter devraient être les segments du marché des services de restauration qui afficheront la croissance la plus rapide.

Dans la mesure où les points de vente des chaînes de restauration sont principalement exploités par de grandes marques mondiales, elles auront probablement accès à plus de ressources, ce qui leur permettra de mieux s'adapter que les commerces indépendants aux dernières technologies et aux environnements les plus récents en Corée du Sud. Les cafés spécialisés continuent de connaître la plus forte croissance dans le sous-secteur des cafés/bars. Les bars et les pubs ont connu une croissance marginale en valeur de ventes, car les jeunes consommateurs sont attirés par d'autres services de restauration. Les cafés/bars indépendants ont également enregistré une croissance plus lente que les points de vente des chaînes de restauration.

Les applications de livraison des repas de Corée du Sud, comme -Yogiyo et Baedal Minjok, ont connu un vif essor ces dernières années, en raison de l'augmentation des ménages à une seule personne et de l'engouement des consommateurs pour la commodité du service. Les applications de livraison des repas contribueront à stimuler les ventes des petits exploitants indépendants moins connus des consommateurs que les grandes chaînes, et les aideront ainsi à maintenir leurs recettes dans le contexte de l'expansion continue des chaînes de restauration (GlobalData).

Possibilités pour le Canada

L'Accord de libre-échange Canada-Corée

Selon le Service des délégués commerciaux du Canada, le premier accord bilatéral de libre-échange conclu pour le Canada dans la région Asie-Pacifique (ALECC), devrait, une fois sa mise en œuvre complète, en 2032, accroître le produit intérieur brut du Canada de 1,7 milliard de dollars et augmenter les exportations canadiennes en Corée de 30 %.

Depuis l'entrée en vigueur de l'ALECC le 1er janvier 2015, les échanges de produits agroalimentaires et de fruits de mer du Canada avec la Corée du Sud ont augmenté de plus de 20 % en date de mai 2018. En vertu de l'ALECC, la Corée éliminera les droits de douane qu'elle applique à près de 70 % des produits de l'agriculture d'ici 2019, et 99 % des exportations canadiennes seront admises en franchise de droits d'ici 2029. En moyenne, les droits qu'applique la Corée du Sud sont trois fois plus élevés que ceux qu'impose le Canada (13,3 % par rapport à 4,3 %), ce qui signifie que l'élimination des droits sera particulièrement avantageuse pour les entreprises canadiennes qui exportent vers le marché sud-coréen.

En vertu de l'ALECC, les exportations canadiennes de bœuf en Corée du Sud seront exemptes de droits de douane et de mesures de sauvegarde à compter du 1er janvier 2030.

Les exportations canadiennes vers la Corée de porc et de produits de porc seront exemptes de droits de douane et de mesures de sauvegarde à partir du 1er janvier 2028.

Ces réductions tarifaires ont eu les effets suivants :

Préférences tarifaires pour les principales exportations canadiennes de produits du bœuf vers la Corée :

Préférences tarifaires pour les principales exportations canadiennes de porc vers la Corée :

L'ALECC peut aider les exportateurs canadiens :

Il est important que les exportateurs canadiens collaborent étroitement avec leurs partenaires importateurs pour s'assurer que les exigences de la Corée du Sud en matière d'importation sont respectées et que la documentation nécessaire est fournie. Plus de précisions sur l'ALECC sont fournies sur le site Web d'Affaires mondiales Canada.

Seoul Food and Hotel 2019

Le plus grand salon international de l'alimentation en Corée du Sud, Seoul Food and Hotel (SFH) 2019, offre aux exportateurs canadiens de produits alimentaires et de boissons une excellente occasion de scruter les débouchés commerciaux, de montrer leurs produits et de rencontrer les gens d'affaires sud-coréens, notamment les importateurs, les distributeurs, les détaillants, les grossistes hôteliers, les restaurateurs, les acheteurs et les fabricants.

Lors de ce salon phare pour Agriculture et Agroalimentaire Canada (AAC), les entreprises canadiennes qui se joignent au pavillon du Canada sont admissibles au soutien du Programme du pavillon du Canada.

Exemples d'activités organisées par le Service des délégués commerciaux :

Programme Agri-marketing

Le Programme Agri-marketing est une subvention du gouvernement canadien visant à soutenir les projets d'expansion des exportations mis sur pied par les entreprises de produits agroalimentaires et de boissons. Le programme a été conçu pour rembourser une partie des dépenses admissibles afin d'aider les petites et moyennes entreprises (PME) à rejoindre les marchés d'exportation et à réaliser des projets de marketing stratégique, comme la participation aux salons professionnels ou aux missions commerciales dirigées par le gouvernement. Dans le cadre du Partenariat agricole canadien (PAC), le programme Agri-marketing fournira un soutien aux entreprises de produits agroalimentaires et de boissons jusqu'en 2023. Les PME canadiennes intéressées sont invitées à présenter une demande de subvention.

Pour plus de renseignements

Les délégués commerciaux internationaux peuvent fournir à l'industrie canadienne une expertise de terrain concernant le potentiel des marchés, les conditions actuelles et les contrats d'affaires locaux, et sont une excellente ressource pour obtenir des conseils à l'exportation.

Pour obtenir d'autres renseignements sur ce marché et d'autres marchés, consultez la liste complète des analyses des marchés mondiaux à la page Renseignements sur les marchés internationaux de l'agroalimentaire, par région.

Pour plus de renseignements sur la foire commerciale Seafood Expo Global 2019, veuillez communiquer avec :

Ben Berry, directeur adjoint
Stratégie et organisation, foires commerciales
Agriculture et Agroalimentaire Canada
ben.berry@canada.ca

Ressources

Analyse sectorielle – Tendances du marché de la viande en Corée du Sud
Rapport d'analyse mondiale

Préparé par : Hongli Wang, analyste de marché

© Sa Majesté la Reine du chef du Canada, représentée par le ministre de l'Agriculture et de l'Agroalimentaire (2019).

Photos
Les images figurant dans la présente publication sont reproduites avec la permission des titulaires des droits s'y rattachant. À moins d'avis contraire, Sa Majesté la Reine du chef du Canada est titulaire des droits d'auteur sur ces images.

Pour vous inscrire à notre liste de distribution ou pour suggérer d'autres sujets ou marchés de recherche, vous pouvez vous adresser à :

Agriculture et Agroalimentaire Canada, Analyses des marchés mondiaux
1341, chemin Baseline, Tour 5, 3e étage
Ottawa (Ontario) K1A 0C5
Canada
Courriel : aafc.mas-sam.aac@canada.ca

Le gouvernement du Canada a préparé le présent document en se fondant sur des sources d'information primaires et secondaires. Même s'il n'a ménagé aucun effort pour présenter des données exactes, Agriculture et Agroalimentaire Canada (AAC) n'assume aucune responsabilité à l'égard de toute décision qui pourrait être prise sur la base de ces renseignements.

Toute reproduction ou redistribution du présent document, en totalité ou en partie, doit énoncer clairement qu'Agriculture et Agroalimentaire Canada est le titulaire du droit d'auteur du document en respectant le modèle suivant : AAC – titre du rapport – année. Si le document reproduit ou redistribué reprend des données du présent document, il y a lieu d'y indiquer les sources telles qu'elles sont inscrites dans le présent document.

Agriculture et Agroalimentaire Canada fournit le présent document ainsi que d'autres services de production de rapports gratuitement à ses clients des industries agricole et alimentaire.

Signaler un problème sur cette page
Veuillez cocher toutes les réponses pertinentes :
Date de modification :