Sélection de la langue

Recherche

Analyse sectorielle - Tendances du marché de la viande au sein du Conseil de coopération du Golfe (CCG)

Avril 2018

Sommaire

Le Conseil de coopération du Golfe (CCG) comprend six pays : Bahreïn, Koweït, Oman, Qatar, Arabie saoudite et Émirats arabes unis, dont la population totalise 53,1 millions d’habitants. En date de janvier 2011, on prévoyait que la population musulmane à l’échelle mondiale augmenterait d’environ 35 % au cours des 20 prochaines années, passant de 1,6 milliard en 2010 à 2,2 milliards en 2030, selon le Pew Research Center.

On s’attend à ce que les pays du CCG connaissent l’une des croissances les plus rapides par rapport à la consommation de viande halal en raison de leur croissance démographique, de la hausse des revenus, du tourisme, de l’urbanisation et de la production agricole limitée à l’échelle locale.

Les importations de viande et de produits de viande de la région du CCG ont atteint 4,4 milliards de dollars US en 2016, l’insuffisance de la production nationale de viande pouvant difficilement satisfaire la demande du marché. La viande de volaille congelée, fraîche ou réfrigérée était la principale importation de viande des pays du CCG : 26,7 milliards de dollars US, soit 60 % des importations totales de viande en 2016. Par défaut, toute la viande destinée à la région du CCG doit être halal. Les exportateurs devraient être conscients de la réglementation halal et du processus d'obtention d'une certification qui sera reconnue sur le marché particulier du CCG.

Le Canada était le douzième fournisseur de viande du CCG en 2016, pour une valeur de 21 millions de dollars US, ce qui représente 0,5 % du total des importations de viande des pays du CCG. Le taux de croissance annuel composé du Canada était de 63 % de 2012 et 2016, soit la deuxième hausse en importance après l’Afrique du Sud et la Jordanie, toutes deux ayant un taux de croissance annuel composé de 150 %. En outre, les possibilités commerciales sont florissantes dans les États membres du CCG; il suffit de penser aux Émirats arabes unis, qui seront l’hôte d’Expo 2020 en octobre 2020, et au Qatar, qui accueillera la Coupe du monde en novembre 2022. Ces événements offrent d’extraordinaires possibilités commerciales pour le marché de la viande, en particulier pour l’industrie des services alimentaires.

Table des matières

Tendances au sein du Conseil de coopération du Golfe

Les six États du Golfe qui forment le CCG sont des producteurs de pétrole et de gaz, relativement stables, riches, et le niveau de vie de leurs habitants est l’un des plus élevés du Moyen-Orient. Les détaillants indépendants traditionnels qui vendent de la viande halal demeurent d’importantes destinations d’achat dans les marchés en développement avec une faible prolifération des détaillants modernes, comme les supermarchés, les dépanneurs et les vendeurs à rabais. Toute personne intéressée à exporter des produits halal au CCG doit avoir une bonne compréhension des certificats halal requis et avoir besoin de travailler avec un organisme de certification halal accrédité. Par exemple, pour les Émirats arabes unis, tout produit étiqueté halal doit être accompagné d'un certificat halal d'un organisme de certification halal accrédité. L'Autorité des Emirats Arabes Unis pour la Normalisation et la Métrologie est l'autorité des Émirats Arabes Unis chargée de superviser le halal. Toute personne intéressée à exporter des produits halal au CCG doit avoir une bonne compréhension des certificats halal requis et avoir besoin de travailler avec un organisme de certification halal accrédité. Par exemple, pour les Émirats arabes unis, tout produit étiqueté halal doit être accompagné d'un certificat halal d'un organisme de certification halal accrédité. L'Autorité des Emirats Arabes Unis pour la Normalisation et la Métrologie est l'autorité des Émirats Arabes Unis chargée de superviser le halal.

Le revenu brut moyen dans les pays du CCG était de 18 955 dollars US en 2016, supérieur au revenu brut moyen dans le monde (13 164 dollars US). Ce revenu élevé a eu pour effet de créer une forte demande de biens et d’aliments importés. À vrai dire, près de 90 % des aliments sont importés compte tenu des limites de la production agricole dans la région.

Euromonitor International souligne que le CCG est un marché en plein essor, les dépenses de consommation consacrées aux produits alimentaires et aux boissons non alcoolisées ayant atteint 100 milliards de dollars US en 2016.

L’urbanisation croissante dans les pays du CCG, le style de vie diversifié, la popularité grandissante des grands détaillants modernes en alimentation et la présence d’entreprises alimentaires internationales dans la région sont les principaux facteurs de la popularité des aliments prêts à servir auprès des consommateurs. En outre, la population locale aisée a modifié ses pratiques de consommation, délaissant un régime à base de glucides au profit d’un régime à base de protéines. Ce changement a eu pour effet d’accroître la demande de viande et de produits de viande, ainsi que de produits de santé et de bien-être.

Outre la consommation intérieure, les pays du CCG comptent parmi les principales destinations touristiques au monde. Les Émirats arabes unis font partie des dix destinations les plus importantes et constituent la destination la plus populaire du monde arabe, selon l’Organisation mondiale du tourisme des Nations Unies. Le ministère du Tourisme et du Commerce de Dubaï a dévoilé ses chiffres sur le nombre de visiteurs annuels : la ville a attiré 14,9 millions de visiteurs en 2016, enregistrant une augmentation de 5 % par rapport à 2015 et un taux de croissance annuel composé de 8 % de 2012 à 2016.

Ventes de viande dans les pays du Conseil de coopération du Golfe

Volume total des ventes* de viande** dans les pays du CCG – données historiques en milliers de tonnes de 2012 à 2016
Pays 2012 2013 2014 2015 2016
Arabie saoudite 1 334,4 1 389,0 1 395,4 1 426,8 1 463,3
Émirats arabes unis 369,4 392,4 420,2 452,3 481,4
Koweït – modélisées*** 208,0 224,5 235,3 260,5 282,0
Oman - modélisées 166,9 185,6 203,7 216,2 225,5
Bahreïn - modélisées 48,0 49,1 50,2 50,8 51,6
Qatar - modélisées 32,0 33,4 36,4 41,5 46,9
Total 2 158,7 2 274,0 2 341,2 2 448,1 2 550,7
  • Source : Euromonitor, 2017
  • * englobe les ventes au détail, les services alimentaires et les ventes institutionnelles (par exemple, école / hôpital) telles que définies par Euronomitor
  • ** Bœuf et veau, agneau, mouton et chèvre, volaille et autres viandes halal
  • *** Les données d’Euromonitor modélisées pour certains pays sont créées en reliant les pays ayant une culture de consommation et un niveau de développement similaires, en tenant compte des populations, des habitudes de dépenses de consommation et d’autres facteurs macroéconomiques.

Le volume total des ventes de viande (bœuf et veau, agneau, mouton et chèvre, volaille et autres viandes halal) est passé de 2,15 millions de tonnes en 2012 à 2,55 millions de tonnes en 2016. L’Arabie saoudite a enregistré les plus fortes ventes totales de viande en 2016 : 1,46 million de tonnes, soit 70,7 % du volume total des ventes dans les pays du CCG. Cette situation est principalement attribuable à une forte augmentation de sa population (31,7 millions), soit 60 % de la population totale des pays du CCG (53,1 millions).

Volume total des ventes de viande dans les pays du CCG* – données en milliers de tonnes de 2017 à 2021
Pays 2017 2018 2019 2020 2021
Arabie saoudite 1 500,4 1 531,2 1 558,7 1 582,0 1 602,4
Émirats arabes unis 515,8 555,7 602,0 651,4 692,1
Koweït 305,6 331,3 361,3 392,2 418,6
Oman 231,7 236,2 240,5 245,9 237,8
Qatar 51,9 57,1 62,8 68,9 74,4
Bahreïn 52,7 54,0 55,5 57,1 55,5
  • Source : Euromonitor, 2017
  • TCAC = Taux de croissance annuel composé
  • E- Estimation
  • F- Prévision

Selon les prévisions, l’Arabie saoudite devrait demeurer en tête des ventes totales de viande de 2017 à 2021, suivie des Émirats arabes unis. Tous les pays du CCG devraient connaître une croissance régulière au cours des cinq prochaines années. Cela offre de formidables possibilités pour les fournisseurs de viande canadiens.

Volume total des ventes de viande de volaille dans les pays du CCG – données historiques et prévisionnelles en milliers de tonnes
Pays 2012 2013 2014 2015 2016 TCAC* 2012-2016 2017E 2018P 2019P 2020P 2021P TCAC 2017-2021
Arabie saoudite 1 067 1 093 1 105 1 127 1 155 2 % 1 184 1 208 1 229 1 246 1 261 2 %
Émirats arabes unis 256 273 294 318 339 7 % 363 391 423 459 488 8 %
Koweït 132 145 152 168 182 8 % 196 212 229 248 264 8 %
Oman 115 128 139 147 153 7 % 157 160 163 167 161 1 %
Qatar 24 25 27 31 35 10 % 39 42 46 51 55 9 %
Bahreïn 33 33 34 34 34 1 % 35 36 37 38 37 1 %
Total 1 626 1 697 1 751 1 825 1 898 4 % 1 974 2 049 2 128 2 209 2 264 3 %
  • Source : Euromonitor, 2017
  • TCAC = Taux de croissance annuel composé
  • E- Estimation
  • F- Prévision

Parmi les trois principaux produits de viande vendus dans les pays du CCG, la volaille se classe au premier rang selon les données historiques et prévisionnelles sur les ventes. Les ventes totales de volaille de l’Arabie saoudite ont atteint 1,2 million de tonnes en 2016, soit 62 % des ventes totales de volaille de la région : 1,9 million de tonnes. Le Qatar a enregistré le plus haut taux de croissance annuel composé de 2012 à 2016, soit 10 %, et devrait afficher le taux de croissance annuel composé le plus élevé de 2017 à 2021 pour les ventes totales de volaille, soit 9 %.

Volume total des ventes de viande de bœuf et de veau dans les pays du CCG – données historiques et prévisionnelles en milliers de tonnes
Pays 2012 2013 2014 2015 2016 TCAC* 2012-2016 2017E 2018P 2019P 2020P 2021P TCAC 2017-2021
Arabie saoudite 110,4 117,3 117,7 122,0 125,8 3 % 129,3 132,5 135,5 138,4 141,0 2 %
Émirats arabes unis 40,8 43,6 47,1 51,1 54,8 8 % 59,1 64,2 69,9 75,6 80,6 8 %
Koweït 40,0 42,1 43,7 48,6 52,8 7 % 57,4 62,4 67,9 73,3 78,2 8 %
Oman 16,7 19,3 21,2 22,8 23,9 9 % 24,4 24,7 25,0 25,4 25,8 1 %
Qatar 7,1 7,2 7,8 8,9 10,1 9 % 11,3 12,5 13,7 15,0 16,2 9 %
Bahreïn 4,7 5,0 5,1 5,3 5,4 4 % 5,4 5,6 5,7 5,8 5,9 2 %
  • TCAC = Taux de croissance annuel composé
  • E - Estimation
  • F- Prévision

L’Arabie saoudite a enregistré les plus fortes ventes totales de viandes de bœuf et de veau en 2016 : 125 000 tonnes, soit 46 % du volume total des ventes dans les pays du CCG, et devrait demeurer en tête des ventes dans les années à venir. Le Qatar et Oman ont bénéficié du même taux de croissance annuel composé de 2012 à 2016, soit 9 %, et le Qatar devrait obtenir le plus haut taux de croissance annuel composé de tous les pays du CCG de 2017 à 2021, soit 9 %.

The GCC’s market sizes historic and forecast total volume sales of lamb, mutton and goat meat in thousands of tonnes
Pays 2012 2013 2014 2015 2016 TCAC* 2012-2016 2017E 2018P 2019P 2020P 2021P TCAC 2017-2021
Arabie saoudite 125,6 146,6 139,8 144,2 148,1 4 % 151,6 154,7 157,4 160,0 162,3 2 %
Émirats arabes unis 72,4 75,0 78,7 82,8 87,5 5 % 93,5 100,4 108,2 116,3 123,1 7 %
Koweït 35,4 37,8 39,4 43,4 47,1 7 % 51,7 56,8 64,0 70,5 76,6 10 %
Oman 27,3 30,0 34,8 37,2 39,0 9 % 40,4 41,4 42,4 43,5 41,0 0 %
Bahreïn 7,7 7,8 8,4 8,6 8,8 3 % 9,0 9,3 9,6 9,9 9,4 1 %
Qatar 0,6 0,6 0,6 0,7 0,8 7 % 0,9 0,9 1,0 1,1 1,2 7 %
  • TCAC = Taux de croissance annuel composé
  • E - Estimation
  • F- Prévision

L’Arabie saoudite a enregistré les plus fortes ventes totales de viande d’agneau, de mouton et de chèvre en 2016 : 148,1 milliers de tonnes, soit 45 % du volume total des ventes dans la région. Oman a enregistré le taux de croissance annuel composé le plus élevé de 2012 à 2016, soit 9 %. Le Koweït devrait connaître le taux de croissance annuel composé le plus élevé de 2017 à 2021, soit 10 %.

Dépenses et consommation

Consommation de viande de volaille par habitant en kilogrammes dans les pays du CCG de 2012 à 2017
Pays 2012 2013 2014 2015 2016 2017E
Koweït 35,8 37,8 38,4 41,2 43,3 45,8
Émirats arabes unis 30,7 32,8 34,5 36,3 37,8 39,8
Arabie saoudite 36,7 36,5 35,9 35,7 35,8 36,0
Oman 33,3 34,5 35,0 34,9 34,5 33,8
Bahreïn 26,9 26,5 25,5 24,7 24,1 23,9
Qatar 12,9 12,4 12,2 12,7 13,4 14,1
  • Source : Euromonitor, 2017
  • E=Estimation

Les deux principaux pays consommateurs de volaille par habitant en 2016 étaient le Koweït, avec 43,3 kg par personne, et les Émirats arabes unis, avec 37,8 kg par personne.

La croissance démographique, l’intensification du tourisme, les passagers en transit dans les pays du CCG, de même que les secteurs actifs des hôtels, des restaurants et des services alimentaires en établissement sont des facteurs qui contribuent de manière positive à la consommation accrue de volaille.

Consommation de viande de bœuf et de veau par habitant en kilogrammes dans les pays du CCG de 2012 à 2017
Pays 2012 2013 2014 2015 2016 2017E
Koweït 10,8 11,0 11,0 11,9 12,6 13,4
Émirats arabes 4,9 5,2 5,5 5,8 6,1 6,5
Oman 4,8 5,2 5,4 5,4 5,4 5,3
Qatar 3,9 3,6 3,5 3,7 3,9 4,1
Arabie saoudite 3,8 3,9 3,8 3,9 3,9 3,9
Bahreïn 3,9 4,0 3,9 3,8 3,8 3,7
  • Source : Euromonitor, 2017
  • E=Estimation

Le Koweït était le plus grand consommateur de viande de bœuf et de veau parmi les pays du CCG en 2016, avec 12,6 kg par personne.

Consommation de viande d’agneau, de mouton et de chèvre par habitant en kilogrammes dans les pays du CCG de 2012 à 2017
Pays 2012 2013 2014 2015 2016 2017E
Koweït 9,6 9,9 9,9 10,6 11,2 12,0
Émirats arabes unis 8,7 9,0 9,2 9,5 9,8 10,3
Oman 7,9 8,1 8,8 8,9 8,8 8,7
Bahreïn 6,4 6,2 6,4 6,3 6,2 6,2
Arabie saoudite 4,3 4,9 4,5 4,6 4,6 4,6
Qatar 0,3 0,3 0,3 0,3 0,3 0,3
  • Source : Euromonitor, 2017
  • E=Estimation

Le Koweït était également le plus grand consommateur de viande d’agneau, de mouton et de chèvre en 2016, avec 11,2 kg par personne, suivi des Émirats arabes unis, avec 9,8 kg par personne.

Principaux fournisseurs étrangers de viande et de produits de viande aux pays du Conseil de coopération du Golfe

La valeur totale des exportations de viande et de produits carnés aux pays du CCG a atteint 4 438 millions de dollars US en 2016. Le Brésil, l’Australie, l’Inde, les États-Unis et la France sont des exportateurs importants. Même si le Canada était le douzième fournisseur de viande aux pays du CCG en 2016, son taux de croissance annuel composé était de 63 % de 2012 à 2016, soit la deuxième hausse en importance après l’Afrique du Sud et la Jordanie, toutes deux ayant un taux de croissance annuel composé de 150 %. La part du Canada représente 0,5 % des importations de viande totales dans la région en 2016.

Principaux pays exportateurs de produits carnés aux pays du CCG en millions dollars US de 2012 à 2016
Rang Pays 2012 2013 2014 2015 2016 TCAC* 2012-2016
Exportations totales 4 408 4 848 4 773 5 046 4 438 0 %
1 Brésil 2 350 2 514 2 245 2 434 2 273 -1 %
2 Australie 453 614 760 717 584 7 %
3 Inde 520 612 667 663 518 0 %
4 États-Unis 266 278 276 214 215 -5 %
5 France 342 362 280 302 207 -12 %
6 Nouvelle-Zélande 151 151 178 181 126 -4 %
7 Éthiopie 70 70 80 94 93 7 %
8 Afrique du Sud 1 7 20 34 39 150 %
9 Argentine 42 27 36 70 31 -7 %
10 Jordanie 1 1 1 12 26 150 %
11 Turquie 6 10 15 20 24 44 %
12 Canada 3 15 8 20 21 63 %
  • Source : Global Trade Tracker, 2017
  • * TCAC: Taux de croissance annuel composé
  • ** HS: 0201  0202  0204  0207

La viande de volaille congelée, fraîche ou réfrigérée était la principale importation des pays du CCG : 2 671,9 millions de dollars US, soit 60 % des importations totales de viande en 2016. Le bœuf congelé présentait le taux de croissance annuel composé le plus élevé de 2012 à 2016, soit 11 %, comme l’indique le tableau ci-dessous.

Valeur historique des importations de produits de viande des pays du CCG en millions de dollars US de 2012 à 2016
Code SH Description 2012 2013 2014 2015 2016 *TCAC 2012-2016
Total 4 408,5 4 847,5 4 773,5 5 046,5 4 438,4 0 %
0207 Viande de volaille congelée, fraîche ou réfrigérée 2 764,7 3 143,6 2 788,5 3 026,9 2 671,9 -1 %
0204 Viande de mouton ou de chèvre congelée ou fraîche 596,8 644,8 825,7 780,4 719,7 5 %
0202 Viande de bœuf congelée 517,3 527,0 574,5 825,7 780,4 11 %
0201 Viande de bœuf fraîche 246,3 281,5 338,5 367,1 359,8 10 %
  • Source : Global Trade Tracker, 2017
  • * TCAC: Taux de croissance annuel composé
Valeur historique des importations de produits de viande des pays du CCG, par pays, en millions de dollars US de 2012 à 2016
Pays 2012 2013 2014 2015 2016 *TCAC 2012-2016
Total 4 408,5 4 847,5 4 773,5 5 046,5 4 438,4 0 %
Arabie saoudite 2 127,1 2 370,9 2 193,1 2 358,9 1 947,9 -2 %
Émirats arabes unis 1 184,9 1 285,3 1 356,1 1 375,1 1 334,9 3 %
Koweït 447,3 455,9 447,1 506,3 377,1 -4 %
Qatar 271,7 282,7 335,4 366,3 356,0 7 %
Oman 240,2 262,6 254,8 266,5 251,3 1 %
Bahreïn 137,3 190,1 187,0 173,4 171,3 6 %
  • Source : Global Trade Tracker, 2017
  • * TCAC: Taux de croissance annuel composé

L’Arabie saoudite a importé la plus grande quantité de produits de viande en 2016, d’une valeur de 1 947,9 millions de dollars US, soit 45 % des importations totales de viande des pays du CCG (4 438,4 millions de dollars US). L’Arabie saoudite et les Émirats arabes unis étaient les principaux importateurs, représentant près de 74 % des importations de produits de viande dans la région en 2016. Le Qatar a enregistré le taux de croissance annuel composé le plus élevé de 2012 à 2016, soit 7 %.

Contexte concurrentiel

La région du CCG constitue un marché important pour la viande de volaille, plus de 11,2 % (2 671,9 millions de dollars US) des exportations mondiales y étaient destinées en 2016 (23 770,8 millions de dollars US). En 2016, plus de la moitié des envois étaient destinés à l’Arabie saoudite, tandis que le quart étaient destinés aux Émirats arabes unis. La demande de viande de volaille importée est forte pour deux grandes raisons : la faible production nationale et la réexportation.

Exportation mondiale de volaille aux pays du CCG en millions de dollars US de 2012 à 2016
Pays 2012 2013 2014 2015 2016 Part des pays du CCG en 2016
Monde 26 053,1 27 292,6 28 183,1 24 258,9 23 770,8
Pays du CCG 2 764,7 3 143,6 2 788,5 3 026,9 2 671,9 11,2 %
Arabie saoudite 1 513,5 1 760,1 1 482,0 1 654,4 1 366,2 5,7 %
Émirats arabes unis 635,0 694,8 673,4 697,4 662,5 2,8 %
Koweït 237,7 253,5 209,3 225,9 205,6 0,9 %
Qatar 158,4 170,2 183,2 188,2 181,6 0,8 %
Oman 157,6 175,7 157,6 169,1 159,0 0,7 %
Bahreïn 62,6 89,3 82,9 91,8 97,0 0,4 %
Source : Global Trade Tracker, 2017
Principaux fournisseurs de produits de viande aux pays du CCG et principaux produits (dollar US), de 2015 à 2016
Pays Product 2015 2016
Brésil Viande de volaille 2 355 371 025 2 076 505 689
Viande de bœuf congelée 46 749 335 113 805 550
Viande de bœuf fraîche 32 243 533 83 018 356
Australie Viande de mouton et de chèvre 426 335 167 403 671 519
Viande de bœuf fraîche 150 901 117 106 869 110
Viande de bœuf congelée 139 212 824 72 878 096
Inde Viande de bœuf congelée 468 601 053 340 730 720
Viande de mouton et de chèvre 127 770 647 124 923 924
Viande de bœuf fraîche 56 977 739 48 163 240
États-Unis Viande de volaille 91 663 589 108 780 035
Viande de bœuf congelée 82 475 828 78 721 968
Viande de bœuf fraîche 39 333 436 26 935 257
France Viande de volaille 301 728 047 206 142 984
Viande de bœuf congelée 287 574 366 206
Viande de bœuf fraîche 186 938 120 233
Nouvelle-Zélande Viande de mouton et de chèvre 105 774 033 64 301 922
Viande de bœuf fraîche 49 116 120 47 515 402
Viande de bœuf congelée 24 110 192 11 863 172
Éthiopie Viande de mouton et de chèvre 93 757 516 91 035 691
Viande de bœuf congelée 148 376 1 838 165
Viande de bœuf fraîche 45 899 215 685
Afrique du Sud Viande de bœuf fraîche 22 401 043 29 139 927
Viande de bœuf congelée 11 749 612 9 785 239
Viande de mouton et de chèvre 657 30 217
Argentine Viande de volaille 60 219 466 28 671 048
Viande de bœuf fraîche 1 992 329 1 655 776
Viande de mouton et de chèvre 7 478 346 326 082
Jordanie Viande de volaille 8 837 120 21 370 417
Viande de bœuf congelée 3 059 299 4 250 271
Viande de mouton et de chèvre 233 135 229 706
Canada (12) Viande de bœuf congelée 14 961 976 14 559 964
Viande de bœuf fraîche 4 314 874 6 022 561
Viande de mouton et de chèvre 274 200 261 153
Source : Global Trade Tracker, 2017

Parmi les dix premiers fournisseurs de viande, la viande de volaille était le principal produit fourni par cinq fournisseurs (Brésil, États-Unis, France, Argentine et Jordanie). La viande de mouton et de chèvre était le principal produit fourni par trois fournisseurs (Australie, Nouvelle-Zélande et Éthiopie) de 2015 à 2016. Le Canada était le douzième fournisseur de viande aux pays du CCG de 2015 à 2016, le bœuf congelé étant le principal produit fourni.

Tendances du secteur de l’élevage

Les habitudes alimentaires évoluent en permanence; les consommateurs délaissant progressivement les aliments de consommation courante à base de glucides (p. ex. les céréales) au profit de produits riches en protéines, comme les produits de viande et les produits laitiers. Ces changements, jumelés à la croissance démographique et à l’augmentation du nombre de visiteurs, ont pour effet d’accroître la demande en produits du bétail.

Selon les chiffres de l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO), la production bovine, ovine, caprine et avicole augmente en moyenne de 9 % par année.

Production de bétail dans la région du CCG en 2014
Produit Pays Têtes Animaux abattus, y compris importations
Volaille Arabie saoudite 183 000 000 618 130 000
Koweït 44 203 000 28 100 000
Émirats arabes unis 22 500 000 36 469 000
Qatar 8 600 000 7 358 000
Oman 4 600 000 7 723 000
Bahreïn 550 000 4 307 000
Chèvre Arabie saoudite 3 450 000 2 014 507
Oman 2 100 000 773 998
Émirats arabes unis 1 920 000 2 650 480
Qatar 267 202 171 497
Koweït 153 391 44 850
Bahreïn 18 500 12 165
Mouton Arabie saoudite 11 650 000 5 034 904
Émirats arabes unis 2 150 000 390 819
Koweït 628 041 2 292 120
Oman 560 000 996 352
Qatar 545 440 571 859
Bahreïn 40 000 963 887
Bovin de boucherie Oman 365 000 182 035
Arabie saoudite 354 276 270 886
Émirats arabes unis 87 000 60 554
Koweït 27 310 17 875
Bahreïn 10 500 8 646
Qatar 8 491 4 194
Source : FAO 2017

L’Arabie saoudite était le plus important producteur de volailles de la région en 2014. Sa production correspond à environ 70 % des élevages de volailles dans les pays du CCG. L’Arabie saoudite était également le plus important producteur de chèvres et de moutons ainsi que le deuxième producteur de bovins de boucherie dans les pays du CCG.

Principaux fournisseurs d’animaux vivants aux pays du CCG selon la valeur en dollars US de 2012 à 2016
Rang Pays 2012 2013 2014 2015 2016 *TCAC 2012-2016
Total 818 637 777 749 418 418 929 335 301 962 789 800 787 677 020 -1 %
1 République islamique d’Iran 36 276 893 1 483 994 59 095 492 238 383 680 200 274 764 60 %
2 Jordanie 137 992 735 219 369 366 207 820 973 201 992 356 141 469 276 10 %
3 Australie 229 398 732 139 363 211 164 064 606 156 174 535 125 839 107 -9 %
4 Royaume-Uni 28 868 327 40 274 669 40 088 208 42 110 202 36 706 357 10 %
5 États-Unis 31 225 758 30 537 612 33 269 345 44 734 938 28 407 032 9 %
6 Inde 148 873 761 732 194 985 100 792 26 059 353 -9 %
7 Egypte 12 838 374 16 130 123 18 757 131 16 299 649 18 756 329 6 %
8 Éthiopie 24 507 571 26 307 861 33 875 600 25 636 204 17 980 699 1 %
9 Pays-Bas 23 149 500 45 104 057 36 998 037 26 777 085 17 016 733 4 %
10 Allemagne 23 234 687 24 160 890 29 650 012 18 367 990 16 144 847 -6 %
26 Canada 770 265 1 180 974 1 223 371 749 563 606 667 -1 %
  • Source : Global Trade Tracker, 2017
  • * TCAC: Taux de croissance annuel composé

L’Iran, la Jordanie et l’Australie étaient les trois principaux fournisseurs d’animaux vivants aux pays du CCG : 467,6 millions de dollars US en 2016, soit 60 % de l’approvisionnement total (787,7 millions de dollars US). Le Canada était le 26e fournisseur d’animaux vivants en 2016 avec une valeur de 606 667 dollars US. L’Iran a enregistré le taux de croissance annuel composé le plus élevé de 2012 à 2016, soit 60 %.

Selon l’article « Can more meat go to the Middle East? » de Tamer Qarmout, le Canada accuse du retard par rapport aux autres concurrents en ce qui concerne les exportations de bœuf et de bétail dans la région. Le Canada, l’un des chefs de file en production bovine et agricole ainsi qu’en technologies et en recherche sur la planète, peut contribuer à renforcer les capacités régionales indispensables en matière de recherche et de développement agricole. Le Canada peut établir des relations mutuellement avantageuses avec les pays du CCG et les entités de recherche dans le but d’établir des pratiques scientifiques et agricoles fondées sur la recherche ainsi que des solutions optimales. Une telle coopération peut se faire de deux manières : en favorisant les investissements des pays arabes dans le secteur de l’élevage et de la production bovine au Canada et en aidant les gouvernements de la région à acquérir les compétences et les capacités nécessaires dans ce secteur.

Conclusion

Les pays du CCG ont une population croissante, une production agricole locale limitée, une demande croissante pour des produits alimentaires importés et un marché de réexportation dynamique. Les produits agricoles canadiens sont considérés comme étant de haute qualité et sûrs.

La demande de viande halal, en particulier, dans les pays du CCG ne cesse d’augmenter en quantité et en qualité. Étant donné que l’approvisionnement en viande locale et que l’expansion des troupeaux sont limités par l’aridité de la terre et les pénuries d’aliments pour animaux et d’eau, les pays du CCG continueront à importer une part importante de leur viande de l’étranger.

Pour de plus amples renseignements

Les délégués commerciaux internationaux peuvent fournir à l’industrie canadienne une expertise de terrain concernant les potentiels de marché, les conditions actuelles et les contacts d’affaires locaux, et sont un excellent point de contact pour obtenir des conseils à l’exportation.

Pour obtenir d’autres renseignements sur ce marché et d’autres marchés, consultez la liste complète des analyses des marchés mondiaux à la page Renseignements sur les marchés internationaux de l’agroalimentaire, par région.

Pour de plus amples renseignements sur l’exposition Gulfood 2018 à Dubaï, veuillez communiquer avec :

Ben Berry, directeur adjoint
Stratégie et organisation, foires commerciales
Agriculture et Agroalimentaire Canada
ben.berry@canada.ca

Ressources

Analyse sectorielle : Tendances du marché de la viande au sein du Conseil de coopération du Golfe
Rapport d’analyse mondiale

Preparé par : Hongli Wang, analyste de marchés.

© Sa Majesté la Reine du chef du Canada, représentée par le Ministre de l'Agriculture et de l'Agroalimentaire (2018).

Images
Les images figurant dans la présente publication sont reproduites avec la permission des titulaires des droits s'y rattachant. À moins d'avis contraire, Sa Majesté la Reine du chef du Canada est titulaire des droits d'auteur sur ces images.

Pour vous inscrire à notre liste de distribution ou pour suggérer d'autres sujets ou marchés de recherche, vous pouvez vous adresser à :

Agriculture et Agroalimentaire Canada, Analyses des marchés mondiaux
1341, chemin Baseline, Tour 5, 3e étage
Ottawa (Ontario) K1A 0C5
Canada
Courriel : aafc.mas-sam.aac@canada.ca

Le gouvernement du Canada a préparé le présent document en se fondant sur des sources d'information primaires et secondaires. Même s'il n'a ménagé aucun effort pour présenter des données exactes, Agriculture et Agroalimentaire Canada (AAC) n'assume aucune responsabilité à l'égard de toute décision qui pourrait être prise sur la base de ces renseignements.

Toute reproduction ou redistribution du présent document, en totalité ou en partie, doit énoncer clairement qu'Agriculture et Agroalimentaire Canada est le titulaire du droit d'auteur du document en respectant le modèle suivant : AAC – titre du rapport – année. Si le document reproduit ou redistribué reprend des données du présent document, il y a lieu d'y indiquer les sources telles qu'elles sont inscrites dans le présent document.

Agriculture et Agroalimentaire Canada fournit le présent document ainsi que d'autres services de production de rapports gratuitement à ses clients des industries agricole et alimentaire.

Signaler un problème sur cette page
Veuillez cocher toutes les réponses pertinentes :
Date de modification :