Sélection de la langue

Recherche

Analyse sectorielle – Tendances dans le secteur du poisson et des produits de la mer aux Pays-Bas

Juin 2019

Sommaire

Selon le rapport Évaluation des occasions et des défis du marché de l'UE, le marché du poisson et des produits de la mer aux Pays-Bas est considéré comme l'un des plus prometteurs de l'Union européenne (UE) pour les exportateurs canadiens de poisson et de produits de la mer. D'après une analyse rigoureuse de la taille du marché, du taux de croissance et des réductions tarifaires sur les importations de l'UE s'appliquant à de nombreux produits de cette catégorie d'aliments, il a été établi que les Pays-Bas représentent une occasion idéale pour les exportateurs canadiens de poisson et de produits de la mer.

Les Pays-Bas sont le onzième plus grand importateur au monde de poisson et de produits de la mer et le septième marché en importance de l'UE28. Le marché néerlandais des importations de poisson et de produits de la mer était évalué à 5,6 milliards de dollars canadiens ($ CA) en 2018, soit une hausse de 68,3 % au cours des cinq dernières années. Les fournisseurs de produits importés des Pays-Bas sont très diversifiés, le poisson et les produits de la mer provenant de quelque 130 pays différents. En 2018, ces principaux fournisseurs ont été l'Islande (12,9 %), l'Allemagne (9,9 %), la Norvège (6,7 %) et la Belgique (6,2 %).

En 2018, les principales importations de poisson et de produits de la mer des Pays-Bas comprenaient les crevettes congelées (529 millions $ CA), le thon en conserve (356 millions $ CA), la morue en croûte de millet congelée (319 millions $ CA), la morue congelée (255 millions $ CA) et les crevettes transformées (249 millions $ CA).

Les importations du Canada ont été évaluées à 53 millions $ CA, et le Canada a été le douzième fournisseur non membre de l'UE de poisson et de produits de la mer en 2018. Les principaux produits de la mer importés du Canada ont été les huiles de poisson (15,1 millions $ CA), le homard congelé (11,0 millions $ CA), les crevettes transformées (7,2 millions $ CA) et le homard vivant (2,5 millions $ CA). Le poisson plat congelé et les pétoncles congelés ont affiché une augmentation marquée de l'approvisionnement de 1,7 million $ CA et de 1,6 million $ CA, respectivement, en ce qui concerne les importations du Canada.

Rendement du Canada

En 2018, le Canada s'est classé au douzième rang des fournisseurs non membres de l'UE de poisson et de produits de la mer aux Pays-Bas, avec des ventes s'élevant à une valeur de 53 millions $ CA. Il s'agit d'une hausse de 46,7 % par rapport à 2017, qui est attribuable à une augmentation des importations de homard congelé, d'huile de poisson et de crevettes transformées, lesquelles ont nettement augmenté depuis 2017. La concurrence locale des fournisseurs du nord de l'Europe continue d'influer sur l'offre canadienne, mais la mise en œuvre de l'Accord économique et commercial global (AECG) entre le Canada et l'Union européenne devrait faciliter l'exploitation des principaux débouchés offerts par l'UE, notamment les crevettes nordiques congelées, les pétoncles congelés et la morue congelée. La plupart des droits de douane seront progressivement éliminés au cours des trois, cinq ou sept prochaines années. Veuillez consulter le guide par chapitre pour connaître les principales dispositions de l'Accord.

Les Pays-Bas ont été le quatorzième plus grand marché d'exportation du Canada pour ce qui est du poisson et des produits de la mer, puisqu'environ 0,6 % des exportations totales de poisson et de produits de la mer étaient à destination des Pays-Bas en 2018. Dans l'ensemble, le secteur du poisson et des produits de la mer s'est classé au cinquième rang en importance en ce qui concerne les exportations canadiennes à destination des Pays-Bas, derrière les oléagineux, les aliments transformés ainsi que les fruits et légumes. Le secteur a représenté 0,7 % de toutes les exportations canadiennes de marchandises vers les Pays-Bas en 2018.

Tendances en matière de consommation

La consommation par personne de poisson et de produits de la mer aux Pays-Bas devrait passer de 4,8 kilogrammes (kg) en 2017 à 5,2 kg d'ici à 2022. Elle est inférieure aux niveaux mondiaux et régionaux (UE) qui étaient respectivement de 5,4 kg et de 10,7 kg en 2017. Les dépenses par habitant aux Pays-Bas se sont chiffrées à 63,3 de dollars américains ($ US) en 2017, ce qui est supérieur au niveau mondial (35,7 $ US), mais inférieur au niveau régional (116,5 $ US).

Parmi les dix principales espèces consommées aux Pays-Bas depuis dix ans, il faut mentionner le thon en boîte, la goberge congelée, les bâtonnets de poisson surgelés, le saumon congelé, le hareng salé, le hareng préparé en pots, le saumon fumé, le pangasius congelé, la morue congelée et le saumon frais. Les producteurs et détaillants de poisson et de produits de la mer cherchent à répondre à la demande de produits portant des étiquettes indiquant que le produit s'inscrit dans une approche durable vu que les consommateurs néerlandais sont sensibles aux questions liées à l'écologie et à la durabilité, et disposés à payer plus pour des produits d'origine certifiée.

La consommation de poisson et de produits de la mer aux Pays-Bas est plus élevée chez les hommes que chez les femmes. En outre, les consommateurs plus âgés (55 ans et plus) ont représenté la plus grande part de la consommation de poisson et de produits de la mer, soit 38,5 % de la part du volume en 2016.

En chiffres

Dix principales importations néerlandaises de poisson et de produits de la mer en 2018
Rang Principaux produits importés Valeur des importations ($ CA)
1 Crevettes congelées 529 129 165
2 Filets de bonite listao ou à ventre rayé préparés 356 021 266
3 Morue en croûte de millet congelée 319 766 217
4 Morue congelée (Gadus morhua) 255 051 463
5 Crevettes transformées, non emballées dans un récipient hermétique 248 858 601
6 Saumon de l'Atlantique et du Danube frais 189 956 764
7 Morue (Gadus morhua) 162 957 831
8 Crevettes congelées emballées dans un récipient hermétique 158 618 405
9 Filets de poisson frais 125 203 283
10 Filets de morue frais 117 025 108

Source : Global Trade Tracker, 2019

Dix principaux fournisseurs de poisson et de produits de la mer des Pays-Bas en 2018 (en millions de dollars canadiens)

Les chiffres ci-dessous sont indiqués en dollars canadiens. (Source : Global Trade Tracker, 2019.)

  1. Importations de l'Islande
    • Morue salée, en saumure : 139,.1 M$
    • Filets de morue frais : 109,9 M$
    • Morue en croûte de millet congelée : 104,4 M$
    • Filets de poisson séchés : 94,9 M$
    • Filets de lieu noir congelés : 25,9 M$
  2. Importation de l'Allemagne
    • Crevettes nordiques, fraîches ou préparées : 60,3 M$
    • Moules fraîches : 41,5 M$
    • Harengs frais : 37,2 M$
    • Saumon fumé du Pacifique : 30,4 M$
    • Poisson transformé : 26,9 M$
  3. Importations de de Norvège
    • Morue congelée (Gadus morhua) : 107,5 M$
    • Saumon frais de l'Atlantique : 60,7 M$
    • Morue séchée (Gadus morhua) : 32,0 M$
    • Morue en croûte de millet congelée : 31,4 M$
    • Aiglefin congelé : 30,7 M$
  4. Importations de Belgique
    • Crevettes congelées : 38,5 M$
    • Filets de poisson plat frais : 28,9 M$
    • Saumon du Pacifique frais : 26,2 M$
    • Poisson préparé : 24,7 M$
    • Plie fraîche : 24,6 M$
  5. Importations du Vietnam
    • Crevettes congelées : 117,5 M$
    • Crevettes transformées, dans des contenants non hermétiques : 87,1 M$
    • Filets de poisson-chat congelés : 59,5 M$
    • Filets de thon congelés : 22,1 M$
    • Crevettes préparées/en conserve : 21,1 M$
  6. Importations de Russie
    • Morue congelée (Gadus morhua) : 131,7 M$
    • Morue en croûte de millet congelée : 122,4 M$
    • Filets congelés d'aiglefin : 36,9 M$
    • Filets de poisson congelés : 8,3 M$
    • Crabe congelé : 6,5 M$
  7. Importations du Danemark
    • Poisson plat frais : 51,2 M$
    • Morue fraîche (Gadus morhua) : 28,0 M$
    • Moules fraîches : 20,8 M$
    • Plie fraîche : 14,1 M$
    • Saumon frais de l'Atlantique : 13,2 M$
  8. Importations du Maroc
    • Crevettes transformées, emballées dans un récipient hermétique : 126,9 M$
    • Crevettes transformées, non emballées dans un récipient hermétique : 76,6 M$
    • Sardines transformées : 30,1 M$
    • Crevettes congelées : 2,0 M$
    • Poulpe congelé : 1,4 M$
  9. Importations de la Chine
    • Filets de saumon du Pacifique congelés : 40,9 M$
    • Filets de poisson plat congelés : 36,0 M$
    • Crustacés transformés : 35,8 M$
    • Filets de goberge de l'Alaska congelés : 20,1 M$
    • Morue congelée (Gadus morhua) : 19,4 M$
  10. Importations de Turquie
    • Filets de poisson réfrigérés : 81,0 M$
    • Bar frais : 36,9 M$
    • Pageot frais : 28,8 M$
    • Filets de poisson congelés : 12,4 M$
    • Filets de truite congelés : 5,9 M$

Analyse du poisson et des produits de la mer

Crevettes

Les crevettes congelées sont les plus importantes importations de poisson et de produits de la mer aux Pays-Bas, puisqu'elles représentent 9,4 % du total des importations de poisson et de produits de la mer dont la valeur s'est chiffrée à 529 millions $ CA en 2018, soit une hausse annuelle de 4,4 % par rapport à la période quinquennale précédente. Les Pays-Bas se classent au deuxième rang derrière l'Espagne au chapitre des importations de crevettes congelées vers l'UE. Parmi les fournisseurs non membres de l'UE de crevettes congelées des Pays-Bas, il faut mentionner l'Inde, le Vietnam et le Bangladesh. Les importations en provenance du Canada sont négligeables; toutefois, avec la mise en œuvre de l'Accord économique et commercial global (AECG) entre le Canada et l'UE, les droits de douane perçus sur les crevettes congelées canadiennes ont été supprimés en 2017.

Thon

Les importations de thon (filets de bonite listao ou à ventre rayé) aux Pays-Bas ont constitué 6,3 % de toutes les importations de poisson et de produits de la mer et se sont chiffrées à 356 millions $ CA en 2018, soit une hausse annuelle de 7,0 % par rapport aux cinq années précédentes. Les importations néerlandaises de thon se classent au troisième rang en importance dans l'UE, derrière l'Espagne et l'Italie. Les principales sources des importations en dehors de l'UE sont l'Équateur et la République de Maurice. À l'heure actuelle, le Canada n'est pas un acteur important sur ce marché; toutefois, avec la mise en œuvre de l'AECG, les droits de douane perçus sur la bonite listao ou le thon préparé ou en conserve (24 %) seront progressivement éliminés d'ici 2024.

Morue

Les importations de morue en croûte de millet congelée se sont chiffrées à 319,8 millions $ CA en 2018, soit une augmentation annuelle de 2,7 % par rapport aux cinq années précédentes. Les importations néerlandaises classent au deuxième rang européen derrière l'Allemagne et au sixième rang mondial. Le Canada a été le onzième plus gros fournisseur des Pays-Bas et le troisième plus grand fournisseur en dehors de l'UE en 2018, derrière la Russie et la Chine. Avec la mise en œuvre de l'AECG, les principaux droits de douane sur la morue congelée de 7,5 % seront progressivement éliminés d'ici 2024 (accès en franchise de droits conformément aux contingents tarifaires [CT] pendant la période d'élimination des droits de douane).

Saumon

Les importations de saumon de l'Atlantique se sont chiffrées à 189,9 millions $ CA en 2018, soit une hausse annuelle de 15,4 % au cours des cinq dernières années. Les importations néerlandaises de saumon se classent au cinquième rang parmi les importations de saumon vers les pays de l'UE. Les pays de l'UE dominent la scène comme fournisseurs de saumon des Pays-Bas, les importations en provenance du Canada et de pays non membres de l'UE étant négligeables. Avec la mise en œuvre de l'AECG, les droits de douane sur le saumon canadien ont été progressivement éliminés.

Taille du marché

Les produits de la mer de longue conversation sont la catégorie la plus importante qui connaît la croissance la plus rapide avec des ventes de 136,3 millions $ US en 2018, lesquelles devraient augmenter à un TCAC de 3,0 % entre 2019 et 2023, et ils sont suivis par les produits de la mer transformés réfrigérés (3,0 %) et les produits de la mer transformés congelés (2,4 %).

Ventes antérieures et prévues de produits de la mer transformés par catégorie (en millions de dollars américains)
Catégorie 2014 2018 TCAC* (%) 2014-2018 2019 2023 TCAC* (%) 2019-2023
Produits de la mer transformés 296,5 329,2 2,6 339,0 379,3 2,8
Produits de la mer de longue conservation 116,3 136,3 4,0 141,2 158,9 3,0
Produits de la mer transformés réfrigérés 105,9 114,2 1,9 117,5 132,2 3,0
Produits de la mer transformés congelés 74,3 78,6 1,4 80,2 88,1 2,4

Source : uromonitor International, 2019

*TCAC : Taux de croissance annuel composé

Iglo, Princes, AH, John West et Jumbo sont les cinq plus grandes marques du secteur néerlandais du poisson et des produits de la mer. Même si Iglo représentait 15,9 % de la valeur du marché en 2018, Princes et AH ont enregistré des parts de marché de 13,3 % et 12,7 % respectivement. John West et Jumbo détenaient des parts de 10,6 % et de 7,0 % pour la même année.

Produits de la mer transformés - marques et leurs parts historiques (en %)
Nom de la marque (propriétaire de marque mondiale) 2014 2015 2016 2017 2018
Iglo (Nomad Foods Ltd) 17,0 16,7 16,3 15,9
Princes (Mitsubishi Corp.) 12,2 13,1 13,6 13,2 13,3
AH (marque de distributeur) 12,8 12,7 12,5 12,7 12,7
John West (Thai Union Frozen Products PCL) 10,8 10,8 10,5 10,6 10,6
Jumbo (marque de distributeur) 6,3 6,6 6,6 7,0 7,0
Ouwehand (Ouwehand Rederij en Visverwerking BV) 5,9 5,8 5,8 5,9 5,9
Rio Mare (Bolton Group, The) 4,2 4,3 4,5 4,6 4,7
Plus (marque de distributeur) 3,6 3,5 3,5 3,4 3,5
Deep Blue (Mitsui & Co Ltd) 3,8 3,5 3,2 3,3 3,3
Lidl (marque de distributeur) 2,6 2,8 2,8 2,9 3,0
Autres 37,8 19,9 20,3 20,1 20,1
Total 100,0 100,0 100,0 100,0 100,0

Source : uromonitor International, 2019

*TCAC : Taux de croissance annuel composé

Production de produits de la mer

Les produits de la mer arrivent aux Pays-Bas par l'intermédiaire de Dutch Fisheries et également par les Pays-Bas lorsqu'ils sont destinés à l'importation dans l'UE. Dans les deux cas, ils arrivent aux principaux ports de débarquement ou sont vendus aux enchères. Les Pays-Bas comptent onze encans autour d'Ijsselmeer où le poisson d'eau douce fait l'objet d'échange. Chaque encan possède une salle, connue localement sous le nom de « mijnzaal », où ont lieu les ventes aux enchères.

Les ventes aux enchères néerlandaises de poisson sont pourvues d'équipements modernes et répondent à toutes les exigences en matière de contrôle de température, d'hygiène et de manutention efficace s'appliquant au poisson. Les instances néerlandaises de sécurité sanitaire des aliments procèdent elles aussi à des inspections pour l'UE aux postes d'inspection frontaliers. Le plus grand nombre d'affectations vétérinaires en Europe a lieu aux Pays-Bas, où l'on possède de riches connaissances sur les espèces et les certificats/procédures de santé. Les importateurs, les transformateurs et les fournisseurs de services logistiques néerlandais entrent leurs activités dans toute l'UE.

Poissons transformés

Le poisson est souvent taillé en filets, pané, mis en conserve ou transformé avant d'être vendu aux consommateurs. Les Pays-Bas comptent environ 400 entreprises qui s'occupent de la transformation du poisson et du développement du commerce. Les transformateurs importants ont conclu des contrats spéciaux avec des armateurs.

La transformation du poisson plat, des crustacés et des mollusques représente la majeure partie des activités. La plupart des entreprises sont situées à Urk ou à IJmuiden. La transformation du hareng et d'autres espèces pélagiques représente 15 % du secteur de la transformation. La plupart des entreprises de ce secteur sont situées à Katwijk, Scheveningen et Vlaardingen (côte est des Pays-Bas).

Fjord Seafood est un important fournisseur mondial intégré de produits de la mer à valeur ajoutée. L'entreprise se concentre sur les besoins des consommateurs, la qualité, l'innovation et la responsabilité environnementale. Fjord Seafood Pieters Belgium prépare des produits pour les marchés néerlandais du détail et des services de restauration (par exemple, emballage-portion frais, aliments prêts à consommer et saumon fumé). Fjord Seafood Sterk est le spécialiste des produits enrobés aux Pays-Bas.

Réseaux de distribution

Les hypermarchés et les supermarchés constituent le principal réseau de distribution dans le secteur néerlandais du poisson et des produits de la mer. Ils représentaient une part de marché de 55,9 % en 2017, et étaient suivis des spécialistes de l'alimentation et des boissons ainsi que des dépanneurs avec des parts respectives de 25,5 % et de 15,3 %. Parmi les principales chaînes de vente au détail qui vendent du poisson et des produits de la mer aux Pays-Bas, il faut mentionner Albert Heijn, Superunie, Schuitema, Aldi et Super de Boer.

Le réseau des services de restauration est dominé par Sodexho, qui contrôle la plupart des services de restauration en établissement, et qui est complété par Compas Group, dont les activités sont axées sur les services de restauration dans les hôpitaux et les repas pris au travail. Schmidt Zeevis appartient au Kennemervis Group, qui fournit une grande partie des produits de la mer aux restaurants, aux traiteurs et aux hôtels.

Pour plus de renseignements

Les délégués commerciaux internationaux peuvent fournir à l'industrie canadienne une expertise de terrain concernant le potentiel des marchés, les conditions actuelles et les contrats d'affaires locaux, et sont une excellente ressource pour obtenir des conseils à l'exportation.

Pour obtenir d'autres renseignements sur ce marché et d'autres marchés, consultez la liste complète des analyses des marchés mondiaux à la page Renseignements sur les marchés internationaux de l'agroalimentaire, par région.

Pour d'autres renseignements sur le salon commercial, veuillez vous adresser à :

Ben Berry, directeur adjoint
Stratégie et organisation, foires commerciales
Agriculture et Agroalimentaire Canada
ben.berry@canada.ca

Ressources

Analyse sectorielle – Tendances dans le secteur du poisson et des produits de la mer aux Pays-Bas
Rapport d'analyse mondiale

Préparé par : Kris Clipsham, analyste des marchés internationaux, analyse des marchés mondiaux

© Sa Majesté la Reine du chef du Canada, représentée par le ministre de l'Agriculture et de l'Agroalimentaire (2019).

Photos
Les images figurant dans la présente publication sont reproduites avec la permission des titulaires des droits s'y rattachant. À moins d'avis contraire, Sa Majesté la Reine du chef du Canada est titulaire des droits d'auteur sur ces images.

Pour vous inscrire à notre liste de distribution ou pour suggérer d'autres sujets ou marchés de recherche, vous pouvez vous adresser à :

Agriculture et Agroalimentaire Canada, Analyses des marchés mondiaux
1341, chemin Baseline, Tour 5, 3e étage
Ottawa (Ontario) K1A 0C5
Canada
Courriel : aafc.mas-sam.aac@canada.ca

Le gouvernement du Canada a préparé le présent document en se fondant sur des sources d'information primaires et secondaires. Même s'il n'a ménagé aucun effort pour présenter des données exactes, Agriculture et Agroalimentaire Canada (AAC) n'assume aucune responsabilité à l'égard de toute décision qui pourrait être prise sur la base de ces renseignements.

Toute reproduction ou redistribution du présent document, en totalité ou en partie, doit énoncer clairement qu'Agriculture et Agroalimentaire Canada est le titulaire du droit d'auteur du document en respectant le modèle suivant : AAC – titre du rapport – année. Si le document reproduit ou redistribué reprend des données du présent document, il y a lieu d'y indiquer les sources telles qu'elles sont inscrites dans le présent document.

Agriculture et Agroalimentaire Canada fournit le présent document ainsi que d'autres services de production de rapports gratuitement à ses clients des industries agricole et alimentaire.

Signaler un problème sur cette page
Veuillez cocher toutes les réponses pertinentes :
Date de modification :