Sélection de la langue

Recherche

Analyse sectorielle – Tendances dans le secteur des produits de la mer en Lituanie

Juillet 2019

Sommaire

La Lituanie est le trente-troisième marché mondial pour le poisson et les fruits de mer, avec des importations évaluées à 634 millions de dollars américains, et le douzième importateur de poisson et de fruits de mer de l'Union européenne, avec des importations évaluées à 443 millions de dollars américains en 2018. La Suède et la Norvège étaient les deux principaux fournisseurs de la Lituanie, et les principaux produits importés étaient le saumon de l'Atlantique frais ou réfrigéré et la morue congelée.

Le Canada a fourni 0,11 tonne de poisson et de fruits de mer d'une valeur totale de 83 252 dollars américains et a été le vingt-huitième plus important fournisseur de poisson et de fruits de mer non membre de l'Union européenne (UE) de la Lituanie.

La sensibilisation à la santé et l'adoption de modes de vie plus sains sont en évolution en Lituanie. La demande d'aliments favorisant la santé et le bien-être a augmenté au cours des dernières années, et la consommation de poisson a eu un certain effet sur la promotion des bienfaits perçus de cette consommation.

Les ventes au détail de poisson et de fruits de mer devraient atteindre 63,8 millions de dollars américains d'ici 2022, et le taux de croissance annuel composé (TCAC) atteindra 6,9 %. Le poisson et les fruits de mer frais devraient représenter 18,6 millions de dollars américains en 2022, tandis que le poisson et les fruits de mer réfrigérés et congelés devraient atteindre 35,7 millions de dollars américains en 2022.

La Lituanie est une consommatrice modérée de poisson et de fruits de mer et elle importe une part importante de ce qu'elle consomme. Les importations en provenance du Canada de 2014 à 2018 sont faibles comparativement à la valeur des importations mondiales totales en Lituanie. Le Canada a encore la possibilité d'augmenter considérablement la croissance de ses échanges commerciaux de poisson et de produits de la mer avec la Lituanie, en particulier grâce à l'élimination des droits de douane en vertu de l'Accord économique et commercial global entre le Canada et l'Union européenne (AECG).

Introduction

La Lituanie est un pays d'Europe du Nord situé sur la rive sud-est de la mer Baltique, entre la Lettonie et la Russie (Kaliningrad). La côte lituanienne a une longueur de 90 kilomètres et ses eaux territoriales et sa zone économique dans la mer Baltique ont une superficie de 7 000 kilomètres carrésNote de bas de page 1 Eurofish International Organization: Developing fisheries and aquaculture in Europe (en anglais seulement)

L'industrie de la pêche représente une composante des différents secteurs qui contribuent à l'activité commerciale de la Lituanie au sein de l'Union européenne. Le poisson et les fruits de mer sont importants pour l'économie du pays en général. L'industrie de la pêche en Lituanie a une longue tradition et joue un rôle important dans les petites collectivités qui occupent son littoral. Selon Eurofish International Organization: Developing fisheries and aquaculture in Europe (en anglais seulement)Note de bas de page 1, le secteur emploie plus de 6 000 travailleurs à temps plein au sein de l'industrie, dont 565 dans la pêche, 431 dans l'aquaculture et plus de 5 000 dans la transformation du poisson. Les pêcheries marines réalisent la majeure partie des captures lituaniennes en mer Baltique, ensuite les pêcheries océaniques et côtières à longue distance, suivies par les entreprises de l'aquaculture dont l'offre de production commune provient des étangs (environ 87 %), puis viennent les entreprises de transformation du poisson, qui sont importantes dans l'industrie en raison de leur taille économique et du taux d'emploi. Les produits fabriqués par les entreprises de transformation du poisson sont destinés à la consommation lituanienne (64 %), tandis que les autres produits sont destinés à l'exportation à l'étranger (36 %) [ 30 % vers les pays de l'UE et 6 % vers les pays non membres]. En outre, la majorité du matériel utilisé par les entreprises de transformation du poisson dans la production de produits du poisson est importé et représente 72 % de toutes les importations en 2017 et 2018.

La Lituanie est le seizième pays le plus peuplé de l'UE avec 2,8 millions d'habitants en 2018. Les dépenses totales par habitant pour le poisson et les fruits de mer en Lituanie s'élevaient à 141,1 dollars américains en 2018, ce qui représente une part de 7 % des dépenses.

Aperçu du commerce

La Lituanie est le trente-troisième marché mondial pour le poisson et les fruits de mer, avec des importations évaluées à 634 millions de dollars américains, et le douzième importateur de poisson et de fruits de mer de l'Union européenne, avec des importations évaluées à 443 millions de dollars américains en 2018. Le Canada, dont la part du marché mondial du poisson et des fruits de mer s'élevait à 2 %, occupait le quinzième rang.

Dix principaux marchés de poisson et de fruits de mer à l'échelle mondiale, en M$ US, données historiques
Pays 2014 2015 2016 2017 2018 TCAC* (%) 2014-2018 Part du marché (en %) en 2018
Total, à l'échelle mondiale 142 948,0 129 654,8 136 826,0 149 688,0 154 749,0 2,0 100,0
États-Unis 21 555,6 20 055,0 20 777,5 22 966,0 24 003,4 2,7 15,5
Japon 15 205,7 13 799,2 14 282,8 15 427,4 15 771,9 0,9 10,2
Chine 8 967,0 8 773,4 9 122,3 11 111,5 14 749,0 13,2 9,5
Espagne 6 978,6 6 503,0 7 178,5 8 065,3 8 655,7 5,5 5,6
France 6 781,3 5 942,8 6 356,0 6 903,4 7 132,5 1,3 4,6
Italie 6 123,0 5 575,0 6 198,4 6 621,6 7 075,2 3,7 4,6
Corée 4 373,0 4 451,5 4 728,1 5 210,6 6 060,2 8,5 3,9
Allemagne 6 118,8 5 278,2 5 752,2 5 905,6 5 984,5 −0,6 3,9
Suède 4 761,4 4 414,4 5 187,3 4 943,1 5 573,0 4,0 3,6
Royaume-Uni 4 753,1 4 326,2 4 420,0 4 362,0 4 523,9 −1,2 2,9
Lituanie (33) 510,4 450,0 539,8 576,3 634,0 5,6 0,4

Source : Global Trade Tracker, 2019

*TCAC : Taux de croissance annuel composé

Dix principaux marchés de poisson et de fruits de mer à l'échelle de l'Union européenne, en M$ US, données historiques
Pays 2014 2015 2016 2017 2018 TCAC* (%) 2014-2018 Part du marché (en %) en 2018
Total, à l'échelle de l'UE (28 États membres) 22 891,7 20 469,2 23 004,2 24 454,8 25 239,9 2,5 100
Italie 3 587,2 3 366,4 3 764,1 4 013,6 4 276,9 4,5 16,9
Allemagne 2 977,6 2 698,7 2 965,8 3 173,0 3 195,6 1,8 12,7
France 2 740,6 2 430,0 2 613,9 2 885,6 3 033,9 2,6 12,0
Espagne 2 101,4 1 973,4 2 187,7 2 374,7 2 505,2 4,5 9,9
Portugal 1 531,3 1 407,0 1 520,4 1 682,0 1 745,2 3,3 6,9
Pologne 1 567,0 1 323,0 1 561,1 1 446,1 1 657,3 1,4 6,6
Royaume-Uni 1 516,9 1 426,0 1 552,3 1 520,5 1 559,0 0,7 6,2
Pays-Bas 1 075,8 864,0 1 369,8 1 498,9 1 430,9 7,4 5,7
Belgique 1 397,0 1 154,5 1 316,5 1 422,8 1 285,7 −2,1 5,1
Danemark 715,6 583,1 675,6 655,3 619,1 −3,6 2,5
Suède 514,5 439,9 463,2 481,7 507,0 5,0 2,0
Lituanie (12) 365,1 312,3 380,9 413,9 443,0 −0,4 1,8

Source : Global Trade Tracker, 2019

*TCAC : Taux de croissance annuel composé

La Lituanie dispose d'un réseau d'approvisionnement diversifié en poisson et en fruits de mer. En 2018, les deux principaux fournisseurs de poisson et de fruits de mer de la Lituanie étaient la Suède (287 millions de dollars américains, 39 628 tonnes) et la Norvège (57,8 millions de dollars américains, 22 397 tonnes). Le Canada a fourni 83 252 dollars américains, soit 0,11 tonne, de poisson et de fruits de mer à la Lituanie en 2018.

Dix principaux fournisseurs de poisson et de fruits de mer à la Lituanie, en M$ US, données historiques
Pays 2014 2015 2016 2017 2018 TCAC* (%) 2014-2018
Total, à l'échelle mondiale 510,4 450,0 539,8 576,3 634,0 5,6
Suède 196,4 199,0 238,4 262,3 287,0 9,9
Norvège 52,5 51,1 52,5 65,5 57,8 2,4
Russie 7,8 16,2 32,4 29,1 41,7 52,0
États-Unis 24,0 25,5 21,5 24,0 50,0 14,4
Lettonie 32,0 28,6 31,7 33,6 37,6 4,5
Allemagne 48,5 22,8 52,0 46,3 36,1 −7,1
Pologne 12,7 13,4 10,9 13,8 18,8 10,2
Estonie 18,4 8,5 9,8 11,8 14,3 −6,2
Royaume-Uni 13,8 4,5 3,7 7,3 11,6 −4,2
Espagne 11,9 9,5 8,9 11,3 11,4 −1,1
Canada (45) 0,7 0,3 0,2 0,6 0,083 −40,8

Source :Global Trade Tracker, 2019

*TCAC : Taux de croissance annuel composé

Dix premiers fournisseurs de poisson et de fruits de mer de la Lituanie, volume en tonnes, données historiques
Pays 2014 2015 2016 2017 2018 TCAC* (%) 2014-2018
Total, à l'échelle mondiale 150 372 142 746 148 189 152 922 154 985 0,8
Suède 30 958 37 615 37 755 37 754 39 628 6,4
Norvège 22 912 22 941 22 183 25 403 22 397 −0,6
Lettonie 17 577 18 526 17 380 19 159 17 360 −0,3
États-Unis 9 851 9 376 7 707 8 936 12 136 5,4
Russie 2 029 4 301 9 250 7 514 9 039 45,3
Estonie 9 379 5 418 6 457 9 021 7 601 −5,1
Pologne 4 379 4 914 3 789 4 822 6 855 11,9
Allemagne 11 592 6 890 7 326 7 241 5 139 −18,4
Espagne 4 510 4 048 3 850 4 934 4 752 1,3
Royaume-Uni 7 468 2 767 1 851 2 906 4 642 −-11,2
Canada (55) 374 158 46 195 0,11 −86,9

Source : Global Trade Tracker, 2019

*TCAC : Taux de croissance annuel composé

Les principaux produits importés en Lituanie en 2018 étaient le saumon de l'Atlantique frais ou réfrigéré, d'une valeur de 289,9 millions de dollars américains, suivi de la morue congelée, d'une valeur de 56,3 millions de dollars américains. Les importations de saumon sockeye congelé et de filets de saumon du Pacifique congelés ont augmenté considérablement de 2014 à 2018, de même que celles de goberge congelée en général.

Dix principales importations de poisson et de fruits de mer en Lituanie par code du Système harmonisé (SH), en M$ US, données historiques
Code SH Description 2014 2015 2016 2017 2018 TCAC* (%) 2014-2018
Total 510,4 449,7 539,8 576,3 633,6 6,0
030214 Saumon de l'Atlantique frais ou réfrigéré 204,9 191,7 274,4 296,9 289,9 9,0
030363 Morue congelée 35,4 37,0 59,2 60,2 56,3 12,0
030489 Filets de poisson congelés, n.d.a.[1] 23,6 16,7 18,5 19,9 26,0 2,0
030495 Chair de poisson congelée, hachée ou non 6,1 14,7 5,9 11,4 18,7 32,0
030354 Maquereau congelé 20,2 11,7 11,9 14,0 16,3 −5,0
030311 Saumon sockeye surgelé 0,123 0,705 0,707 3,0 14,4 228,0
030365 Goberge congelée 3,8 11,9 7,5 8,3 13,1 36,0
030499 Chair de poisson surgelée, n.d.a.[1] 23,4 19,0 21,6 16,0 12,5 −14,0
030481 Filets de saumon du Pacifique congelés 1,5 4,5 4,6 2,7 12,2 70,0
160420 Poisson préparé ou en conserve 11,2 6,6 7,7 9,2 10,3 −2,0

Source : Global Trade Tracker, 2019

*TCAC : Taux de croissance annuel composé

1 : non dénommé ailleurs

Dix principaux fournisseurs de poisson et de fruits de mer de la Lituanie par type de produit, en 2018, en M$ US

1. Suède
Code SH 5 Principaux produits 2018
030214 Saumon de l'Atlantique et saumon du Danube frais ou réfrigéré 257,5
030363 Morue fraîche 5,8
030481 Filets de saumon du Pacifique congelés 5,0
030211 Truite fraîche ou réfrigérée 4,9
030365 Goberge congelée 3,5
Source : Global Trade Tracker, 2019
2. Norvège
Code SH 5 Principaux produits 2018
030363 Morue fraîche 18,2
030365 Goberge congelée 9,4
030481 Filets de saumon du Pacifique congelés 5,7
030214 Saumon de l'Atlantique et saumon du Danube frais ou réfrigéré 5,2
030486 Filets de hareng congelés 4,9
Source : Global Trade Tracker, 2019
3. Russie
Code SH 5 Principaux produits 2018
030363 Morue fraîche 26,9
030489 Filets de poisson congelés, n.d.a.[1] 13,5
160420 Poisson préparé ou en conserve 0,593
030471 Morue en croûte de millet surgelée 0,479
030474 Filets de merluche congelés 0,59

Source : Global Trade Tracker, 2019

1 : non dénommé ailleurs

4. États-Unis
Code SH 5 Principaux produits 2018
030495 Chair de poisson congelée, même hachée 18,4
030311 Saumon sockeye congelé (saumon rouge) 13,7
030494 Chair de lieu d'Alaska congelée, même hachée 7,8
030391 Foies, œufs et laitances de poissons, congelés 0,6
030312 Saumon du Pacifique congelé, sauf le saumon sockeye (saumon rouge) 0,4
Source : Global Trade Tracker, 2019
5. Lettonie
Code SH 5 Principaux produits 2018
030441 Filets de saumon du Pacifique, de l'Atlantique et du Danube, frais ou réfrigérés 5,5
030214 Saumon de l'Atlantique et saumon du Danube frais ou réfrigéré 3,9
160413 Sardines, sardinelles et haranguets, préparés ou en conserve, entiers ou en morceaux (non hachés) 3,1
160414 Thons, listaos et bonites, préparés ou en conserve, entiers ou en morceaux (non hachés) 1,7
030389 Poisson congelé n.d.a.[1] 1,6

Source : Global Trade Tracker, 2019

1 : non dénommé ailleurs

6. Allemagne
Code SH 5 Principaux produits 2018
030214 Saumon de l'Atlantique et saumon du Danube frais ou réfrigéré 19,3
030471 Morue en croûte de millet surgelée 3,0
030561 Harengs (clupea harengus, clupea pallasii), uniquement salés ou en saumure (sauf filets et abats) 1,7
030541 Saumons, fumés, du Pacifique, Atlantique, inclusive 1,5
030520 Foies, œufs et laitances de poissons, séchés, fumés, salés, en saumure 1,4
Source : Global Trade Tracker, 2019
7. Pologne
Code SH 5 Principaux produits 2018
030363 Morue congelée 2,1
030442 Filets de truite frais ou réfrigérés 1,4
051191 Produits de poisson ou de crustacés, mollusques, impropres à la consommation humaine 1,2
160420 Autres préparations et conserves de poisson (autres qu'entiers ou en morceaux) 1,2
03441 Filets de saumon du Pacifique, de l'Atlantique et du Danube, frais ou réfrigérés 1,1
Source : Global Trade Tracker, 2019
8. Estonie
Code SH 5 Principaux produits 2018
160420 Autres préparations et conserves de poisson (autres qu'entiers ou en morceaux) 5,9
160419 Poisson préparé ou en conserve, entier ou en morceaux 2,8
030441 Filets de saumon du Pacifique, de l'Atlantique et du Danube, frais ou réfrigérés 1,3
030214 Saumon de l'Atlantique et saumon du Danube, frais ou réfrigéré 1,0
030353 Sardines surgelées 0,6
Source : Global Trade Tracker, 2019
9. Royaume-Uni
Code SH 5 Principaux produits 2018
030354 Maquereau congelé 5,7
030214 Saumon de l'Atlantique et saumon du Danube, frais ou réfrigéré 1,0
130231 Agar-agar, même modifié 0,8
030211 Truite fraîche ou réfrigérée 0,7
160300 Extraits et jus de viande, poisson et crustacés, mollusques et autres invertébrés aquatiques. 0,6
Source : Global Trade Tracker, 2019
10. Espagne
Code SH 5 Principaux produits 2018
030366 Merluche congelée 5,3
030617 Crevettes congelées (sauf les crevettes nordiques) 1,4
030369 Poisson congelé (à l'exclusion de la morue, de l'aiglefin, de la goberge, de la merluche, du lieu d'Alaska et du bar noir congelé, n.d.a.) 0,9
030389 Poisson congelé, n.d.a.[1] 0,6
160414 Thons, listaos et bonites, préparés ou en conserve, entiers ou en morceaux (non hachés) 0,5

Source : Global Trade Tracker, 2019

1 : non dénommé ailleurs

Rendement du Canada

Les importations lituaniennes de poisson et de fruits de mer en provenance du Canada entre 2013 et 2017 n'étaient pas mesurables de manière détaillée. En 2018, la Lituanie a importé 83 252 dollars américains, soit 0,11 tonne, de poisson et de fruits de mer directement du Canada, mais ces chiffres ne tiennent pas pleinement compte du poisson et des fruits de mer canadiens importés à travers d'autres plus grands pays de l'UE. Selon des sources de l'industrie (citées dans Euromonitor International, 2018), la Lituanie a un approvisionnement très limité en poisson et fruits de mer locaux, la grande majorité des produits étant importésNote de bas de page 2. Les trois principales importations lituaniennes de poisson et de fruits de mer en provenance du Canada ont été les suivantes : poissons vivants, produits de poisson ou de crustacés, mollusques ou autres invertébrés aquatiques (83 211 dollars américains, 0,055 tonne); coraux et matières similaires, coquillages de mollusques, crustacés ou échinodermes (24 dollars américains, 0,005 tonne); filets de poisson surgelés, n.d a. (17 dollars américains, 0,050 tonne).

Trois principales importations de poisson et de fruits de mer canadiens par la Lituanie, en $ US et selon le volume (tonnes) en 2018
Code SH Description 2018 ($ US) 2018 (tonnes)
Total 83 252 0,11
051191 Produits de poisson ou de crustacés, mollusques ou invertébrés aquatiques 83 211 0,055
050800 Corail et matières similaires, coquillages de mollusques, crustacés ou échinodermes 24,0 0,005
030489 Filets de poisson congelés, n.d.a. (non dénommés ailleurs) 17,0 0,050

Source : Global Trade Tracker, 2019

*TCAC : Taux de croissance annuel composé

Tendances de consommation générales

La Lituanie connaît un déclin de sa population en raison de l'augmentation du niveau d'émigration de sa jeune génération (18 à 29 ans) à la recherche d'un emploi et de meilleures possibilités, malgré la récente baisse du taux de chômage et l'amélioration des conditions économiques en Lituanie. L'augmentation récente de l'émigration était à l'origine attribuée à ceux qui voulaient éviter une nouvelle taxe d'assurance maladie, ainsi qu'à ceux qui voulaient émigrer au Royaume-Uni avant la mise en place du Brexit. Toutefois, outre l'augmentation des possibilités d'emploi, d'autres facteurs tels que l'inégalité des revenus, l'insécurité à la retraite, l'exclusion sociale et l'absence d'une identité culturelle forte ont également été cités comme des raisons de l'exode des jeunes LituaniensNote de bas de page 2 (Euromonitor International, 2018). Néanmoins, la croissance de l'économie et l'accélération de la croissance des salaires ont stimulé la confiance des consommateurs, mais le prix demeure un facteur important lorsque les consommateurs envisagent d'acheter.

Le commerce électronique émerge, bien qu'il soit considéré comme relativement nouveau dans son utilisation, tandis que les achats transfrontaliers, principalement en Pologne et en Lettonie pour de meilleures affaires, sont en augmentation. Une enquête réalisée en 2017 par la SwedBank pour le compte de Delfi a révélé que la grande majorité des répondants (95 %) ont déclaré acheter principalement de la nourriture lorsqu'ils se rendent en Pologne, où certains produits bénéficient d'un taux préférentiel de 8 % de taxe sur la valeur ajoutée (TVA). Cette tendance a eu des répercussions sur le tourisme, les voyages à destination de la Pologne et de la Lettonie ayant respectivement augmenté de 40 % et de 67 %, de 2012 à 2017Note de bas de page 2 (Euromonitor International, 2018).

Les jeunes adultes âgés de 18 à 29 ans, ayant été élevés après l'ère soviétique, ont tendance à avoir une vision plus mondiale par rapport à leurs parents, ce qui a conduit à une augmentation de la propension aux aliments et aux marques internationaux. En revanche, la génération X, âgée de 35 à 54 ans, préfère les marques nationales aux marques étrangères et s'intéresse au développement durable et à d'autres questions écologiques. Les gens de cette génération soutiennent les entreprises qui font la promotion d'événements culturels ou de l'environnement et sont prêts à payer davantage pour des produits dont les emballages sont recyclés ou réutilisés. Les personnes âgées de 45 à 64 ans et de 65 à 79 ans sont plus conservatrices et préfèrent les marques nationales, particulièrement les personnes âgées qui vivaient sous le régime soviétique et qui étaient habituées au rationnement, à la nationalisation des biens et aux restrictions de voyageNote de bas de page 2 (Euromonitor International, 2018).

La consommation alimentaire lituanienne est variée, les jeunes Lituaniens privilégiant la cuisine internationale, tandis que les générations plus âgées préfèrent la cuisine traditionnelle, notamment les « zeppelins »Note de bas de page 3, les soupes froides, le hareng salé et les crêpes. Les Lituaniens préfèrent la fraîcheur (63 %) et la santé (25 %) lorsqu'ils achètent des aliments. Une enquête menée en 2017 sur les habitudes culinaires a révélé que 95 % d'entre eux considéraient les repas du soir à la maison comme une solution de rechange plus saine et moins coûteuse que les repas au restaurant et qui offre la possibilité de passer plus de temps de qualité en famille. De même, l'augmentation des revenus et la commodité ont stimulé la demande de plats cuisinés et de repas au restaurant.

La sensibilisation à la santé et des modes de vie plus sains gagnent du terrain en Lituanie. La demande d'aliments favorisant la santé et le bien-être a augmenté au cours des dernières années, et la consommation de poisson a eu un certain effet sur la promotion des bienfaits perçus de cette consommation. Les dépenses consacrées aux produits pour la santé et aux services médicaux ont récemment augmenté de 36 %, l'espérance de vie des hommes et des femmes étant respectivement de 63 et de 71 ans. La consommation d'alcool associée à un penchant pour les aliments et les boissons à forte teneur en gras saturés et en sucres a contribué en partie à plus de la moitié des décès des Lituaniens dus aux maladies cardiaques et à l'inactivité physique qui ont contribué à un taux d'obésité plus élevé. (Euromonitor international, 2018)

Comme le montre le tableau ci-dessous, les Lituaniens consomment plus de viande que de poisson et de fruits de mer. La part en pourcentage des dépenses et des dépenses par habitant pour la viande est beaucoup plus élevée dans les périodes antérieures et à venir en ce qui concerne la consommation de poisson et de fruits de mer. Toutefois, le TCAC prévu pour la part en pourcentage des dépenses consacrées au poisson et aux fruits de mer devrait s'aligner davantage sur le taux de croissance prévu des dépenses en pourcentage pour la viande d'ici 2023.

Dépenses passées et prévues par habitant consacrées au poisson et aux fruits de mer en Lituanie, en $ US
Catégorie 2014 2018 TCAC* (%) 2014-2018 2019 2023 TCAC* (%) 2019-2023
Part (en %) des dépenses consacrées au poisson et aux fruits de mer 5,7 6,9 4,9 7,3 8,7 4,5
Part (en %) des dépenses consacrées à la viande 26,8 32,2 4,7 34,1 40,9 4,7
Dépenses en poisson et fruits de mer par habitant ($ US) 112,1 141,1 5,9 150,4 183,4 5,1
Dépenses en viande par habitant ($ US) 523,6 658,5 5,9 702,2 858,8 5,2

Source : Euromonitor International, 2018

*TCAC : Taux de croissance annuel composé

Ventes au détail

Les Lituaniens consomment majoritairement plus de viande que de fruits de mer dans leur alimentation quotidienne. En 2018, la valeur au détail et le volume de la viande et des fruits de mer transformés ont tous deux augmenté, ce qui peut s'expliquer par divers facteurs tels que l'urbanisation croissante, outre l'augmentation du revenu disponible en Lituanie.

La dynamique de croissance de la catégorie du poisson et des fruits de mer peut être classée en fonction de la demande de produits de la mer frais et réfrigérés (transformés et entiers) transformés par rapport à la disponibilité de produits de la mer de longue conservation et séchés qui sont perçus comme étant composés de niveaux élevés de divers agents conservateurs. Ainsi que nous l'avons mentionné plus haut, la Lituanie a un approvisionnement très limité en produits de la mer locaux, la grande majorité des produits étant importés. Les consommateurs ont tendance à percevoir les produits de la mer congelés importés comme étant moins risqués, étant donné qu'ils doivent être importés de producteurs assez éloignés. Toutefois, les Lituaniens apprécient toujours le poisson frais et réfrigéré lorsqu'il est disponible, séché ou de longue conservation, même si sa quantité est limitée. La préférence des consommateurs pour les produits frais et réfrigérés est attribuable à la perception que ces produits sont de meilleure qualité, plus sains, de plus grande valeur nutritive et qu'ils ont un meilleur goût que les produits de longue conservation ou séchés. Les ventes au détail de poisson et de fruits de mer (transformés et entiers) frais et réfrigérés, crus et emballés, représentaient 76 % du total des ventes au détail de poisson et de fruits de mer en 2018.

Les ventes au détail de poisson et de fruits de mer devraient atteindre 63,8 millions de dollars américains d'ici 2022, et le TCAC prévu est de 6,9 %. Le poisson et les fruits de mer frais devraient représenter 18,6 millions de dollars américains en 2022, tandis que les catégories plus populaires, comme le poisson et les fruits de mer réfrigérés et congelés, devraient atteindre 35,7 millions de dollars américains en 2022. La prise de conscience croissante des bienfaits pour la santé associés à la consommation de poisson et de fruits de mer (acides gras oméga 3, riches en phosphore et en protéines) suscitée par les nutritionnistes

dans les médias de masse, associée à l'augmentation des revenus disponibles et à la demande croissante, aidera à augmenter la consommation future de poisson et de fruits de mer par les Lituaniens.

Ventes au détail de poisson et de fruits de mer en Lituanie, en M$ US, données historiques et prévisions
Catégorie 2015 2018 TCAC* (%) 2015-2018 2019 2022 TCAC* (%) 2019-2022
Total - Poisson et fruits de mer 43,5 49,8 4,6 52,2 63,8 6,9
Poisson et fruits de mer de longue conservation 4,1 4,6 3,9 4,8 5,8 6,5
Poisson et fruits de mer crus réfrigérés et emballés - transformés 11,4 13,0 4,5 13,4 16,1 6,3
Poisson et fruits de mer crus réfrigérés et emballés - entiers 9,2 10,7 5,2 11,2 14,0 7,7
Poisson et fruits de mer séchés 2,6 2,9 3,7 3,1 3,7 6,1
Poisson et fruits de mer frais 12,4 14,3 4,9 15,1 18,6 7,2
Poisson et fruits de mer congelés 3,8 4,3 4,2 4,6 5,6 6,8

Source : Global Data, 2019

*TCAC : Taux de croissance annuel composé

Le volume passé et prévu des ventes de poisson et de fruits de mer met en évidence une fois de plus la préférence des Lituaniens pour la consommation de poisson et de fruits de mer frais et réfrigérés ou congelés par rapport à la consommation de poisson et de fruits de mer séchés et de longue conservation. En 2018, le poisson et les fruits de mer frais, réfrigérés et congelés représentaient 82,5 % du volume total des ventes de poisson et de fruits de mer, comparativement à 17,5 % du volume total des ventes de poisson et de fruits de mer séchés et de longue conservation en 2018. Les ventes au détail devraient atteindre respectivement 85,1 % et 14,9 % d'ici 2022.

Ventes au détail de poisson et de fruits de mer en Lituanie en milliers de tonnes, données historiques et prévisions
Catégorie 2015 2018 TCAC* (%) 2015-2018 2019 2022 TCAC* (%) 2019-2022
Total - Poisson et fruits de mer 7 820 8 440 3,0 8 630 9 640 4,0
Poisson et fruits de mer de longue conservation 680 720 2,0 740 800 3,0
Poisson et fruits de mer crus réfrigérés et emballés - transformés 1 030 1 090 2,0 1 110 1 210 3,0
Poisson et fruits de mer crus réfrigérés et emballés - entiers 950 1 030 3,0 1 060 1 200 4,0
Poisson et fruits de mer séchés 710 760 2,0 770 850 3,0
Poisson et fruits de mer frais 3 630 3 950 3,0 4 040 4 550 4,0
Poisson et fruits de mer congelés 820 890 3,0 910 1 030 4,0

Source : Global Data, 2019

*TCAC : Taux de croissance annuel composé

Concentration du marché des entreprises

Le marché lituanien de la viande, du poisson et des fruits de mer transformés est dominé par Biovela UAB qui propose principalement deux marques importantes, Biovela et Utenos Mesa, qui couvrent la catégorie des viandes transformées. La société attribue son succès à une large variété de produits qui ciblent différents segments de consommateurs, ainsi qu'à un réseau de distribution solide et à une stratégie de commercialisation explicite. En ce qui concerne le marché lituanien du poisson et des fruits de mer, Viciunai & Ko Uab a maintenu sa position de chef de file dans le secteur des produits de la mer transformés en 2018. L'entreprise propose des marques diverses, dont trois grandes marques, Vici, Esva et Columbus. Vici tire profit de sa longévité sur les étagères des détaillants appuyée par la notoriété de la marque, diverses activités de commercialisation en plus de prix promotionnels. Esva et Columbus offrent des prix unitaires plus bas et peuvent cibler les consommateurs à faible revenu. Viciunai & Ko Uab fait d'importants investissements dans l'avancement des technologies de transformation des produits de la mer afin de garantir des normes de sécurité à tous les niveaux de transformation.

Concentration du marché de la viande et des produits de la mer transformés en Lituanie, par les cinq premières entreprises selon la valeur des ventes au détail (%)
Entreprise 2014 2015 2016 2017 2018 TCAC* (%) 2014-2018
Biovela UAB 18,9 18,9 19,1 19,0 19,8 1,2
Viciunai & Ko UAB 7,9 8,0 8,5 8,6 8,2 0,9
Krekenavos Agrofirma AB 8,1 8,4 8,6 8,4 8,1 0,0
Nematekas ZUB 8,4 8,4 8,3 7,8 7,6 −2,5
Samsonas UAB 7,5 6,8 6,3 5,4 4,8 −10,6

Source : Global Trade Tracker, 2018

*TCAC : Taux de croissance annuel composé

La plupart des Lituaniens achètent dans les supermarchés (42,5 %), car ils offrent plus de commodité, une variété plus large de produits et des prix compétitifs grâce à des promotions et des rabais non offerts par les épiciers traditionnels (représentant 21,4 %) du marché de la distribution en 2018. Les magasins à rabais comme Lidl, qui représentent 6,1 % du marché de la distribution, constituent un nouveau concept de magasinage et sont populaires auprès des jeunes consommateurs, car ils offrent des produits à bas prix et de marque maison de qualité. Les marchés locaux sont toujours populaires, car ils offrent aux consommateurs des produits frais et de meilleure qualité.

Distribution (en %) de la viande et des produits de la mer transformés en Lituanie selon les ventes au détail totales passées
Entreprise 2014 2015 2016 2017 2018 TCAC* (%) 2014-2018
Ventes en magasin 99,9 99,8 99,7 99,6 99,5 −0,1
Détaillants en alimentation 99,9 99,8 99,7 99,5 99,4 −0,1
Détaillants en alimentation modernes 75,0 76,1 76,9 77,4 78,0 1,0
Dépanneurs 11,2 11,8 11,8 12,0 12,0 1,7
Magasins de vente au rabais 7,6 2,7 5,2 6,1 −5,3
Détaillants rattachés à une station-service 1,3 1,3 1,4 1,4 1,5 3,6
Hypermarchés 15,9 16,3 16,1 16,0 15,8 −0,2
Supermarchés 38,9 46,7 44,9 42,8 42,5 2,2
Épiceries traditionnelles 24,9 23,7 22,8 22,2 21,4 −3,7
Commerces indépendants de petite taille 12,2 11,6 11,3 11,1 10,5 −3,7
Autres épiceries 12,7 12,1 11,5 11,1 11,0 −3,5
Ventes hors magasin 0,1 0,2 0,3 0,4 0,5 49,5
Ventes au détail en ligne 0,1 0,2 0,3 0,4 0,5 49,5

Source : Euromonitor International, 2018

*TCAC : Taux de croissance annuel composé

Analyse des produits manufacturés

Selon Mintel (2019), la Lituanie a fabriqué plusieurs produits contenant du poisson ou des fruits de mer comme ingrédient, de la sous-catégorie « poisson et produits de la mer » sur ses marchés entre juin 2013 et février 2019. Le type « poisson et produits de la mer » comprend le poisson, les mollusques et crustacés (crevettes, huîtres, moules, palourdes, crabe), les calmars, les poulpes et le homard, qu'ils soient frais, surgelés, séchés, en conserve ou fumés. Il comprend également les produits panés qui ne se présentent pas comme des hors-d'œuvre ainsi que les mélanges de fruits de mer et de légumes. Les produits manufacturés sont principalement nouveaux, une nouvelle variété ou un élargissement de la gamme, et certains de leurs attributs clés sont un emballage respectueux de l'éthique et de l'environnement, une facilité d'utilisation et aucun additif ou agent de conservation (de nombreux produits peuvent mentionner plus d'une allégation par emballage). Les principaux types d'emballage sont les barquettes, les emballages pelliplaqués, les cartons et les sachets ou barquettes souples à fond plat. La plupart des produits manufacturés peuvent être classés selon le type d'entrepôt frigorifique ou congelé, et la plupart sont distribués par les supermarchés.

Exemples de produits manufacturés

Bâtonnets de fruits de mer
Source : Mintel, 2019
Entreprise Sainsbury's
Marque Sainsbury's
Catégorie Produits de poisson, de viande et d'œufs transformés
Pays Royaume-Uni
Pays de fabrication Lituanie
Statut d'importation Produit importé
Date de publication Février 2019
Type de lancement Nouveau lancement
Prix en dollars américains 1,72

Les Sainsbury's Seafood Sticks ont été relancés avec une recette améliorée et un nouvel emballage. Ce produit de source responsable est décrit comme étant des bâtonnets de protéines de poisson surimi emballés individuellement avec de l'eau et de l'amidon. Il est maintenant vendu au détail dans un nouvel emballage largement recyclé contenant 16 bâtonnets et portant le logo de certification du Marine Stewardship Council (MSC).

Crevettes géantes de surimi à l'huile d'ail
Source : Mintel, 2019
Entreprise VG Handel
Marque Vici
Catégorie Produits de poisson, de viande et d'œufs transformés
Pays Autriche
Pays de fabrication Lituanie
Statut d'importation Produit importé
Date de publication Décembre 2018
Type de lancement Nouvel emballage
Prix en dollars américains 3,40

Vici Surimi in Jumbo-Garnelenform in Knoblauch-Öl (Crevettes géantes de surimi dans l'huile d'ail) ont un nouvel emballage avec un design légèrement modifié. Les crevettes d'imitation certifiées MSC sont fabriquées à partir de protéines de muscle de poisson et vendues au détail dans un emballage de 320 grammes (g) avec 200 g de poids égoutté.

Grands bâtonnets de fruits de mer
Source : Mintel, 2019
Entreprise Tesco
Marque Tesco Ready to eat
Catégorie Produits de poisson, de viande et d'œufs transformés
Pays Royaume-Uni
Pays de fabrication Lituanie
Statut d'importation Produit importé
Date de publication Novembre 2018
Type de lancement Nouvelle variété/élargissement de la gamme
Prix en dollars américains 0,58

Les grands bâtonnets de fruits de mer de Tesco Ready to Eat sont maintenant offerts. Le bâtonnet de surimi aromatisé au crabe est fait de lieu d'Alaska (Theragra chalcogramma) et de merluche (Merluccius productus) avec de l'eau et des amidons. Il est riche en protéines et se vend au détail dans un emballage de 50 g, arborant le logo de certification du Marine Stewardship Council (MSC).

Collation de fruits de mer avec fromage cottage et garniture à l'aneth
Source : Mintel, 2019
Entreprise Plunges Kooperatine Prekyba
Marque Vici
Catégorie Collations
Pays République tchèque
Pays de fabrication Lituanie
Statut d'importation Produit importé
Date de publication Janvier 2017
Source du produit Consommateur
Type de lancement Nouveau produit
Prix en dollars américains 1,56

Vici Surimi Rybí Tycinky s Tvarohovou Pomázánkou s Koprem (collation de fruits de mer au fromage cottage et à l'aneth) est une source de protéines et a une teneur élevée en gras non saturé. Le produit est vendu dans un emballage de 160 g.

Conclusion

La Lituanie est une consommatrice modérée de poisson et de fruits de mer et elle importe une part importante de ce qu'elle consomme. La Lituanie est le trente-troisième marché mondial du poisson et des fruits de mer avec des importations évaluées à 634 millions de dollars américains en 2018. Les importations en provenance du Canada de 2013 à 2017 n'étaient pas mesurables de façon détaillée, mais des améliorations modérées ont été enregistrées en 2018; il y a encore des possibilités de croissance, surtout grâce à l'élimination progressive des droits de douane en vertu de l'Accord économique et commercial global entre le Canada et l'Union européenne (AECG). Par exemple, avant l'entrée en vigueur de l'AECG, les droits de douane européens en ce qui concerne le maquereau congelé étaient de 20 %. L'élimination de ces droits de douane permettra au Canada d'avoir un meilleur accès au marché de l'UE et d'y accroître ses possibilités d'exportation.

Pour plus de renseignements

Les délégués commerciaux internationaux peuvent fournir à l'industrie canadienne une expertise de terrain concernant le potentiel des marchés, les conditions actuelles et les contrats d'affaires locaux, et sont une excellente ressource pour obtenir des conseils à l'exportation.

Pour obtenir d'autres renseignements sur ce marché et d'autres marchés, consultez la liste complète des analyses des marchés mondiaux à la page Renseignements sur les marchés internationaux de l'agroalimentaire, par région.

Pour obtenir de plus amples renseignements sur Seafood Expo Global 2019 (en anglais seulement) en Belgique, veuillez communiquer avec :

Ben Berry, directeur adjoint
Stratégie et organisation, foires commerciales
Agriculture et Agroalimentaire Canada
ben.berry@canada.ca

Ressources

Analyse sectorielle – Tendances dans le secteur des produits de la mer en Lituanie
Rapport d'analyse mondiale

Préparé par : Laurie Bernardi, analyste en recherche sur les marchés internationaux

© Sa Majesté la Reine du chef du Canada, représentée par le ministre de l'Agriculture et de l'Agroalimentaire (2019).

Photos
Les images figurant dans la présente publication sont reproduites avec la permission des titulaires des droits s'y rattachant. À moins d'avis contraire, Sa Majesté la Reine du chef du Canada est titulaire des droits d'auteur sur ces images.

Pour vous inscrire à notre liste de distribution ou pour suggérer d'autres sujets ou marchés de recherche, vous pouvez vous adresser à :

Agriculture et Agroalimentaire Canada, Analyses des marchés mondiaux
1341, chemin Baseline, Tour 5, 3e étage
Ottawa (Ontario) K1A 0C5
Canada
Courriel : aafc.mas-sam.aac@canada.ca

Le gouvernement du Canada a préparé le présent document en se fondant sur des sources d'information primaires et secondaires. Même s'il n'a ménagé aucun effort pour présenter des données exactes, Agriculture et Agroalimentaire Canada (AAC) n'assume aucune responsabilité à l'égard de toute décision qui pourrait être prise sur la base de ces renseignements.

Toute reproduction ou redistribution du présent document, en totalité ou en partie, doit énoncer clairement qu'Agriculture et Agroalimentaire Canada est le titulaire du droit d'auteur du document en respectant le modèle suivant : AAC – titre du rapport – année. Si le document reproduit ou redistribué reprend des données du présent document, il y a lieu d'y indiquer les sources telles qu'elles sont inscrites dans le présent document.

Agriculture et Agroalimentaire Canada fournit le présent document ainsi que d'autres services de production de rapports gratuitement à ses clients des industries agricole et alimentaire.

Signaler un problème sur cette page
Veuillez cocher toutes les réponses pertinentes :
Date de modification :