Sélection de la langue

Recherche

Analyse sectorielle – Tendances dans le secteur des produits de la mer au Japon

Juillet 2020

Sommaire

En 2019, le Japon était le troisième marché de produits de la mer en importance au monde, avec des importations évaluées à 15,6 milliards de dollars américains (G$ US) et 2,5 millions de tonnes. La même année, le Canada se trouvait au quinzième rang de ce classement, représentant 2,1 % de la part totale du marché mondial (3,3 G$ US et 0,5 million de tonnes).

Le Japon demeure l'un des plus importants consommateurs de produits de la mer. Plus de 90 % de la production japonaise est consommée dans le pays.

En 2019, le Canada se classait au douzième rang des plus grands fournisseurs de produits de la mer du Japon. La même année, les principaux produits de la mer importés du Canada étaient le crabe congelé (131,7 M$ US; 5,4 tonnes), les crevettes nordiques congelées (59,7 M$ US; 5,3 tonnes) et le homard congelé (30,6 M$ US; 1,2 tonne).

Les consommateurs japonais se soucient de leur santé et recherchent des produits de la mer transformés offerts dans un emballage pratique. Le marché des aliments et des boissons du Japon demeure axé sur les produits fonctionnels, sains et nutritifs. Les consommateurs demandent dernièrement de plus en plus d'approches novatrices visant les aliments riches en nutriments pour les personnes âgées et la population vieillissante.

On estime que la population âgée (60 ans et plus) constitue un segment de consommateurs qui exerce une certaine influence : ces derniers ont grandi en consommant du poisson et accordent la priorité à la salubrité des produits alimentaires plutôt qu'à la qualité et au prix au moment de choisir des produits. Par ailleurs, les enfants dont la mère a intégré le poisson et les fruits de mer à leur alimentation sont plus susceptibles de continuer de consommer des produits de la mer à l'âge adulte.

Introduction

Le Japon est un pays insulaire aux paysages montagneux et aux terres agricoles limitées. Depuis des siècles, la mer est la principale source d'alimentation et la principale source de protéines animales du paysNote de bas de page 1. Le Japon demeure l'un des plus importants consommateurs de produits de la mer. Plus de 90 % de la production japonaise est consommée dans le paysNote de bas de page 2.

La consommation des produits de la mer comme source de protéines n'est pas seulement inhérente à la culture et à la cuisine japonaises : elle ne cesse de gagner en popularité partout dans le monde. La demande pour les produits de la mer est à la hausse puisque la production de poisson est plus efficiente que celle du porc et du bœuf. En effet, pour produire la même quantité de protéinesNote de bas de page 3, elle demande moins d'intrants et a des répercussions environnementales moins importantes, notamment du point de vue des gaz à effet de serre et de l'utilisation des terres agricoles et de l'eau douce. De plus, la croissance de la demande des produits de la mer devrait se poursuivre, ce qui pourrait entraîner des risques environnementaux plus importants. L'Organisation des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO) estime que plus de 80 % des stocks mondiaux de poisson sont exploités au maximum, surexploités ou voie de reconstitutionNote de bas de page 4.

L'industrie japonaise de la pêche n'a pas été épargnée par l'exploitation des stocks mondiaux de poisson. Les prises japonaises, autres que les prises issues de la pêche pélagique (poissons pélagiques pêchés près de la surface de l'océan ou en profondeur moyenne), ont connu un déclin au cours des deux dernières décennies puisque la durabilité des ressources n'était pas considérée comme une priorité. En effet, la politique gouvernementale encourageait la croissance de l'industrie de la pêche japonaise comme moyen d'atténuer les pénuries alimentaires à la suite de la Seconde Guerre mondiale et d'augmenter les profits au sein de l'industrieNote de bas de page 5.

Les pêches de capture en mer et l'aquaculture sont les activités qui contribuent le plus à la production nationale : elles comptent pour plus de 98 % de la moyenne totaleNote de bas de page 5. Selon le ministère de l'Agriculture, des Forêts et des Pêches du Japon, environ la moitié des produits de la mer du pays sont transformés et consommés sous forme de produits salés, séchés ou fumés, en conserve ou de pâte de poisson. L'industrie de la transformation des produits de la mer est devenue de plus en plus importante puisque les consommateurs préfèrent les produits transformés faciles à utiliserNote de bas de page 6.

Les importations japonaises mondiales de produits de la mer ont augmenté selon un taux de croissance annuel composé (TCAC) de 3,1 % : les importations sont passées de 13,8 G$ US en 2015 à 15,6 G$ US en 2019, alors que le volume des importations mondiales a connu un déclin de 0,2 % au cours de la même période. Il faut mentionner que la valeur et le volume des importations japonaises de produits de la mer en provenance du Canada ont augmenté selon un taux de croissance de 1,6 % et de 0,3 % respectivement de 2015 à 2019.

La consommation de produits de la mer par habitant au Japon (en kilogrammes) a connu une baisse de 0,7 % par rapport aux données antérieures et, selon les prévisions, devrait connaître une autre baisse de 0,4 %. Par ailleurs, les dépenses en produits de la mer par habitant (en $ US) ont connu une augmentation selon un TCAC de 0,5 % par rapport aux données antérieures et, selon les prévisions, devraient augmenter selon un TCAC de 1,2 % d'ici 2023. En 2019, les ventes au détail de produits de la mer étaient évaluées à 8,8 G$ US et devraient connaître une augmentation de 0,5 % pour atteindre 9,1 G$ US d'ici 2024, alors que le volume des ventes au détail a connu un déclin de 0,9 % en 2019 et devrait enregistrer une autre baisse de 0,7 % d'ici 2024. De même, les ventes de produits de la mer des services alimentaires au Japon devraient connaître une augmentation de 1,3 %, passant d'une valeur de 11,3 G$ US en 2019 à 11,9 G$ US d'ici 2023.

La population japonaise devrait connaître un déclin et passer de 125,8 millions d'habitants en 2019 à 123,8 millions d'ici 2023. Ce déclin est attribuable à un faible taux de fécondité et à des lois d'immigration strictes, ce qui crée une population vieillissante qui croît rapidement et fait du Japon l'un pays comptant l'une des plus fortes proportions de personnes âgées au mondeNote de bas de page 7. Malgré le déclin et le vieillissement rapides de la population ainsi que la récente baisse du volume des importations mondiales, de la consommation par habitant et du volume des ventes au détail, les ventes de l'industrie japonaise de production de produits de la mer devraient continuer de croître en raison de la valeur nutritionnelle et des bienfaits pour la santé associés à la consommation de produits de la mer, ainsi que du caractère pratique, du goût et de l'innovation qu'offrent les produits de la mer transformés et à valeur ajoutée.

Le produit intérieur brut (PIB) du Japon devrait passer de 5,1 billions de dollars américains en 2019 à 6 billions d'ici 2023, faisant du Japon la troisième plus importante puissance économique mondiale en 2019, derrière les États-Unis et la Chine. La croissance économique devrait se poursuivre. En effet, la consommation intérieure en hausse, les dépenses en immobilisations privées plus élevées dans les secteurs des finances et des services, l'investissement plus important du secteur privé dans les stocks de matières premières comme le pétrole, et l'industrie touristique dynamique sont tous des facteurs qui contribuent à la croissance économique du pays. La consommation des ménages s'accentuera à court terme, avec une augmentation correspondante des salaires et des niveaux d'emploi en fonction de la demande mondiale en pleine croissance des produits japonais. De récents investissements (2016-2018) du gouvernement japonais dans des initiatives visant à augmenter la présence des femmes sur le marché du travail, notamment en favorisant l'éducation de 50 000 étudiantes, devrait stimuler la croissance économiqueNote de bas de page 7.

Aperçu des échanges commerciaux

En 2019, le Japon était le troisième marché de produits de la mer en importance au monde, avec des importations évaluées à 15,6 G$ US et 2,5 millions de tonnes. Le Japon affichait un TCAC de 3,1 % en raison de la croissance des importations, qui se chiffraient à 13,8 G$ US en 2015. Le volume des importations, lui, a toutefois connu un déclin de 0,2 % depuis 2015. En 2019, le Canada se classait au 15e rang des plus importants marchés de produits de la mer, représentant 2,1 % de la part totale du marché mondial (3,3 G$ US et 0,5 million de tonnes).

Dix principaux marchés mondiaux de produits de la mer, données historiques (en millions de dollars américains)
Pays 2015 2016 2017 2018 2019 TCAC* (%) 2015-2019 Part de marché en 2019 (%)
Total - Monde 129 701,3 137 176,0 149 547,7 158 414,4 154 134,3 4,4 100,0
États-Unis 20 054,9 20 776,1 22 965,0 23 992,4 23 522,0 4,1 15,3
Chine 8 773,4 9 122,3 11 110,5 14 745,2 18 413,6 20,4 11,9
Japon 13 799,2 14 282,8 15 427,4 15 771,9 15 562,7 3,1 10,1
Espagne 6 503,0 7 178,5 8 065,3 8 655,7 8 104,6 5,7 5,3
France 5 942,8 6 356,7 6 905,1 7 145,2 6 784,0 3,4 4,4
Italie 5 575,5 6 198,4 6 621,6 7 113,8 6 038,9[a] 8,5 3,9
Allemagne 5 278,2 5 752,3 5 905,6 6 172,2 5 848,2 2,6 3,8
Corée 4 451,5 4 728,2 5 210,7 6 060,3 5 717,9 6,5 3,7
Suède 4 414,4 5 187,3 4 952,3 5 630,1 5 221,5 4,3 3,4
Royaume-Uni 4 326,2 4 420,0 4 362,0 4 540,9 4 718,7 2,2 3,1
Canada (15) 2 755,7 2 881,6 3 019,4 3 085,1 3 256,6 4,3 2,1

Source : Global Trade Tracker, 2020

*TCAC : Taux de croissance annuel composé

a : Données de l'Italie disponibles en date de novembre 2019.

Dix principaux marchés mondiaux de produits de la mer, volume mesuré en millions de tonnes, données historiques
Pays 2015 2016 2017 2018 2019 TCAC* (%) 2015-2019 Part de marché en 2019 (%)
Total - Monde 35,8 37,2 38,1 308,6 37,4 1,1 100,0
Chine 4,1 4,0 4,9 5,2 6,3 11,3 16,7
États-Unis 2,7 2,7 2,8 2,9 2,8 1,5 7,6
Japon 2,5 2,4 2,5 2,4 2,5 −0,2 6,6
Thaïlande 1,6 1,9 1,9 2,1 2,0 6,0 5,5
Espagne 1,7 1,7 1,8 1,8 1,8 2,1 4,9
Corée 1,4 1,4 1,5 1,6 1,5 2,1 4,1
Danemark 1,4 1,5 1,4 1,4 1,3 −0,8 3,6
France 1,1 1,2 1,2 1,2 1,2 1,5 3,3
Allemagne 1,2 1,3 1,2 1,2 1,2 −1,6 3,1
Italie 1,1 1,1 1,1 1,1 1,0[a] −1,2 2,8
Canada (17) 0,5 0,5 0,5 0,5 0,5 1,6 1,5

Source : Global Trade Tracker, 2020

*TCAC : Taux de croissance annuel composé

a : Données de l'Italie disponibles en date de novembre 2019.

Le Japon dispose d'un réseau d'approvisionnement diversifié en produits de la mer. En 2019, les trois principaux fournisseurs de produits de la mer du Japon étaient la Chine (2,9 G$ US; 0,5 million de tonnes), le Chili (1,5 G$ US; 0,2 million de tonnes) et les États-Unis (1,2 G$ US; 0,3 million de tonnes). La même année, le Canada était le douzième plus important fournisseur de produits de la mer du Japon, fournissant pour une valeur de 434,4 M$ US et une quantité de 0,4 million de tonnes.

Dix principaux fournisseurs mondiaux de produits de la mer du Japon, données historiques (en M$ US)
Pays 2015 2016 2017 2018 2019 TCAC* (%) 2015-2019 Part de marché en 2019 (%)
Total - Monde 13 799,2 14 282,8 15 427,4 15 771,9 15 562,7 3,1 100,0
Chine 2 487,1 2 620,8 2 799,3 2 909,6 2 865,7 3,6 18,4
Chili 1 134,1 1 079,4 1 392,3 1 379,5 1 492,3 7,1 9,6
États-Unis 1 324,7 1 261,1 1 477,2 1 412,0 1 223,6 −2,0 7,9
Russie 882,2 1 034,3 1 114,7 1 269,6 1 116,6 6,1 7,2
Viet Nam 889,6 880,9 1 059,7 1 038,7 1 086,2 5,1 7,0
Thaïlande 993,3 977,0 981,5 1 032,8 1 031,7 1,0 6,6
Norvège 835,2 958,8 938,6 959,1 994,6 4,5 6,4
Indonésie 658,0 661,8 707,9 704,7 675,6 0,7 4,3
Corée 669,8 735,5 761,2 708,3 671,5 0,1 4,3
Taïwan 477,8 532,2 572,5 543,8 481,1 0,2 3,1
Canada (12) 407,1 431,2 465,5 413,5 434,4 1,6 2,8

Source : Global Trade Tracker, 2020

*TCAC : Taux de croissance annuel composé

Dix principaux fournisseurs mondiaux de produits de la mer du Japon, volume mesuré en millions de tonnes, données historiques
Pays 2015 2016 2017 2018 2019 TCAC* (%) 2015-2019 Part de marché en 2019 (%)
Total - Monde 2,5 2,4 2,5 2,4 2,5 −0,2 100,0
Chine 0,4 0,5 0,5 0,5 0,5 2,7 20,0
États-Unis 0,3 0,3 0,3 0,3 0,3 −3,5 11,3
Chili 0,2 0,2 0,2 0,2 0,2 0,5 8,5
Norvège 0,2 0,2 0,2 0,2 0,2 −2,4 7,0
Thaïlande 0,2 0,2 0,1 0,2 0,2 −1,5 7,0
Viet Nam 0,1 0,1 0,1 0,1 0,1 2,6 6,1
Russie 0,1 0,1 0,1 0,1 0,1 −1,4 4,8
Pérou 0,0 0,0 0,1 0,1 0,1 27,5 4,40.1
Indonésie 0,1 0,1 0,1 0,1 0,1 1,6 4,4
Corée 0,1 0,1 0,1 0,1 0,1 −3,1 3,8
Canada (13) 0,0 0,0 0,0 0,0 0,0 0,3 1,6

Source : Global Trade Tracker, 2020

*TCAC : Taux de croissance annuel composé

Les importations mondiales totales de produits de la mer du Japon ont connu une croissance selon un TCAC de 3,1 % : les importations sont passées de 13,8 G$ US en 2015 à 15,6 G$ US en 2019. En 2019, les principaux produits de la mer importés au Japon étaient les crevettes congelées (1,4 G$ US; 0,1 million de tonnes), suivis par les filets de thon congelés (808,6 M$ US; 0,1 million de tonnes), et par le saumon du Pacifique congelé (720,4 M$ US; 0,1 million de tonnes).

Dix principaux produits de la mer importés par le Japon, données historiques (en millions de dollars américains)
Code SH Description 2015 2016 2017 2018 2019 TCAC* (%) 2015-2019
Total 13 799,2 14 282,8 15 427,4 15 771,9

15 562,7

3,1
030617 Crevettes congelées 1 464,9 1 568,7 1 680,3 1 497,7 1 444,5 −0,3
030487 Filets de thon congelés 637,9 605,6 702,8 798,9 808,6 6,1
030312 Saumon du Pacifique congelé 479,5 463,5 601,7 648,9 720,4 10,7
160521 Crevettes, préparées ou en conserve 643,2 629,2 658,4 678,9 676,6 1,3
030489 Filets de poisson congelés, n.d.a[1] 494,4 511,5 531,0 551,4 590,2 4,5
030743 Seiches et calmars congelés 0,0 0,0 692,4 633,6 585,4 −8,1
030614 Crabe congelé 484,6 573,1 502,6 526,5 574,0 4,3
030499 Chair de poisson congelée, n.d.a.[1] 520,9 514,3 486,4 523,3 548,3 1,3
160419 Poisson, préparé ou en conserve, entier ou en morceaux 448,0 445,9 444,8 497,2 503,6 3,0
030391 Foies de poisson congelés 0,0 0,0 586,4 597,4 450,7 −12,3 (2017-2019)

Source : Global Trade Tracker, 2020

*TCAC : Taux de croissance annuel composé

1 : non dénommés ailleurs

Dix principaux produits de la mer importés par le Japon, volume mesuré en millions de tonnes, données historiques
Code SH Description 2015 2016 2017 2018 2019 TCAC* (%) 2015-2019
Total 2,5 2,4 2,5 2,4 2,5 −0,2
230120 Poisson ou crustacés impropres à la consommation humaine 0,2 0,2 0,2 0,2 0,2 −1,2
030617 Crevettes congelées 0,1 0,1 0,2 0,1 0,1 0,9
030499 Chair de poisson congelée, n.d.a.[1] 0,1 0,1 0,1 0,1 0,1 −1,6
030312 Saumon du Pacifique congelé 0,1 0,1 0,1 0,1 0,1 3,0
030489 Filets de poisson congelés, n.d.a.[1] 0,1 0,1 0,1 0,1 0,1 1,4
030494 Goberge de l'Alaska congelée 0,1 0,1 0,1 0,1 0,1 −2,3
030743 Seiches et calmars, congelés 0,0 0,0 0,1 0,1 0,1 −8,0 (2017-2019)
160419 Poisson, préparé ou en conserve, entier ou en morceaux 0,1 0,1 0,1 0,1 0,1 0,9
030389 Poisson congelé, n.d.a.[1] 0,1 0,1 0,1 0,1 0,1 −11,1
051191 Produits de poisson ou de crustacés impropres à la consommation humaine 0,0 0,0 0,0 0,0 0,1 16,9

Source : Global Trade Tracker, 2020

*TCAC : Taux de croissance annuel composé

1 : non dénommés ailleurs

Cinq principaux fournisseurs mondiaux de produits de la mer du Japon et leurs trois principaux produits, données historiques (en millions de dollars américains)

Chine
Code SH Description 2015 2016 2017 2018 2019 TCAC* (%) 2015-2019
Total 2 487,1 2 620,8 2 799,3 2 909,6 2 865,7 3,6
160419 Poisson, préparé ou en conserve 355,6 355,9 357,3 386,2 385,5 2,0
160417 Anguilles, préparées ou en conserve 297,4 275,2 290,9 324,8 313,1 1,3
030743 Seiches et calmars 0,0 0,0 296,7 291,3 266,4 −5,3

Source : Global Trade Tracker, 2020

*TCAC : Taux de croissance annuel composé

Chili
Code SH Description 2015 2016 2017 2018 2019 TCAC* (%) 2015-2019
Total 1 134,1 1 079,4 1 392,3 1 379,5 1 492,3 7,1
030312 Saumon du Pacifique congelé 441,2 432,9 541,3 605,8 684,2 11,6
030482 Filets de truite congelés 233,4 215,5 275,3 232,3 267,6 3,5
030481 Filets de saumon du Pacifique congelés 146,2 137,3 244,8 226,8 222,0 11,0

Source : Global Trade Tracker, 2020

*TCAC : Taux de croissance annuel composé

États-Unis
Code SH Description 2015 2016 2017 2018 2019 TCAC* (%) 2015-2019
Total 1 324,7 1 261,1 1 477,2 1 412,0 1 223,6 −1,9
030494 Goberge de l'Alaska congelée 323,9 295,3 328,4 351,1 360,7 2,7
030391 Foies de poisson congelés 0,0 0,0 281,9 224,1 197,4 −16,3

030389

Poisson congelé, n.d.a.[1] 188,9 199,7 239,9 205,6 158,6 −4,3

Source : Global Trade Tracker, 2020

*TCAC : Taux de croissance annuel composé

1 : non dénommés ailleurs

Russie
Code SH Description 2015 2016 2017 2018 2019 TCAC* (%) 2015-2019
Total 882,2 1 034,3 1 114,7 1 269,6 1 116,6 6,1
030614 Crabe congelé 200,3 294,1 261,5 322,1 338,2 14,0
030391 Foies de poisson congelés 0,0 0,0 268,7 343,8 230,6 −7,4
030311 Saumon rouge congelé 146,6 148,5 162,7 183,3 139,8 −1,2

Source : Global Trade Tracker, 2020

*TCAC : Taux de croissance annuel composé

Viet Nam
Code SH Description 2015 2016 2017 2018 2019 TCAC* (%) 2015-2019
Total 889,6 880,9 1 059,7 1 038,7 1 086,2 5,1
030617 Crevettes congelées 360,9 350,1 431,3 362,9 342,0 −1,3
160521 Crevettes, préparées ou en conserve 207,6 210,6 228,1 235,7 242,0 3,9
030743 Seiches et calmars 0,0 0,0 67,5 56,9 58,3 −7,1

Source : Global Trade Tracker, 2020

*TCAC : Taux de croissance annuel composé

Rendement du Canada

En 2019, le Canada se classait au douzième rang des plus grands fournisseurs de produits de la mer du Japon. La même année, le Japon a importé pour une valeur de 434,4 M$ US en produits de la mer en provenance du Canada, ce qui représente une augmentation de 1,6 % comparativement aux importations de produits de la mer de 2015, qui s'étaient chiffrées à 407,1 M$ US. Le volume des importations de produits de la mer en provenance du Canada a augmenté de 0,3 %, passant de 39 225 tonnes en 2015 à 39 628 tonnes en 2019. En 2019, les principaux produits de la mer importés du Canada étaient le crabe congelé (131,7 M$ US; 5,4 tonnes), les crevettes nordiques congelées (59,7 M$ US; 5,3 tonnes) et le homard congelé (30,6 M$ US; 1,2 tonne).

Trois principaux produits de la mer canadiens importés par le Japon, données historiques (en millions de dollars américains)
Code SH Description 2015 2016 2017 2018 2019 TCAC* (%) 2015-2019)
Total 407,1 431,2 465,5 413,5 434,4 1,6
030614 Crabe congelé 118,8 102,2 145,4 110,8 131,7 2,6
030616 Crevettes nordiques congelées 65,6 69,9 61,4 58,1 59,7 −2,3
030612 Homard congelé 24,8 33,9 28,5 19,9 30,6 5,3

Source : Global Trade Tracker, 2020

*TCAC : Taux de croissance annuel composé

Trois principaux produits de la mer canadiens importés par le Japon, volume mesuré en tonnes, données historiques
Code SH Description 2015 2016 2017 2018 2019 TCAC* (%) 2015-2019
Total 39,2 38,2 41,1 35,4 39,6 0,3
030614 Crabe congelé 7,9 5,8 7,8 4,9 5,4 −9,1
030616 Crevettes nordiques congelées 5,4 5,8 5,2 4,6 5,3 −0,5
030612 Homard congelé 1,4 1,5 1,3 0,9 1,2 −3,8

Source : Global Trade Tracker, 2020

*TCAC : Taux de croissance annuel composé

Tendances de consommation

Les consommateurs japonais sont perçus comme étant parmi les consommateurs les plus exigeants au monde en ce qui a trait à la qualité et à la fraîcheur des produits. Puisque ces produits nécessitent qualité et fraîcheur, transports fréquents et structures de distribution complexes, les consommateurs japonais tolèrent les prix relativement élevés des produits de la mer. La volonté de payer pour la qualité et la fraîcheur constituait le principe directeur des consommateurs japonais, mais en raison du ralentissement économique, certains consommateurs recherchent maintenant des produits moins chers et de qualité inférieure, particulièrement les consommateurs de la plus jeune générationNote de bas de page 8.

Les consommateurs japonais sont généralement soucieux de leur santé. Le marché des aliments et des boissons du Japon demeure axé sur les produits fonctionnels, sains et nutritifs. Les consommateurs demandent dernièrement de plus en plus d'approches novatrices visant les aliments riches en nutriments pour les personnes âgées et la population vieillissante.

Selon GlobalDataNote de bas de page 9, la consommation de produits de la mer au Japon est plus élevée chez les femmes (50,5 %) que les chez hommes (49,5 %), chez les habitants qui ont atteint le deuxième cycle de l'enseignement secondaire (32,9 %), ainsi que chez les personnes qui vivent en milieu urbain (99,5 %) plutôt qu'en milieu rural (0,5 %).

On estime que la population âgée (60 ans et plus) constitue un segment de consommateurs qui exercent une certaine influence : ces derniers ont grandi en consommant du poisson et privilégient la salubrité des produits alimentaires plutôt qu'à la qualité et au prix au moment de choisir des produits. Par ailleurs, les enfants dont la mère a intégré le poisson et les fruits de mer à leur alimentation sont plus susceptibles de continuer de consommer des produits de la mer à l'âge adulte. De plus, les personnes qui habitent seules, en plus des femmes de plus en plus nombreuses sur le marché du travail, devraient faire augmenter la demande pour l'alimentation traditionnelle, c'est-à-dire moins de viande et plus de légumes, de fruits et de poisson. Les personnes qui recherchent le côté pratique des produits à consommer devraient contribuer à stimuler la demande pour les produits de la merNote de bas de page 10. Bien que les répercussions du vieillissement et de la décroissance de la population engendrent des préoccupations à l'égard de la demande alimentaire, la demande globale demeure forte, et le marché japonais continue d'offrir des débouchés aux exportateursNote de bas de page 11.

La consommation de produits de la mer des Japonais repose sur les saisons et les tendances saisonnières. Les consommateurs japonais sont très sensibles aux changements saisonniers, et ce comportement tire son origine d'un concept clé de la cuisine japonaise, shun, qui détermine à quel moment les aliments saisonniers sont meilleurs et devraient être consommésNote de bas de page 6. Le choix de poisson à consommer change au gré des saisons : on mange notamment surtout du poisson pour « ressentir les saisons ».

La consommation japonaise de produits de la mer varie non seulement selon les tendances saisonnières, mais également selon les événements sociaux et les fêtes importantes : ce sont des moments où le prix et la quantité de certains produits de la mer augmentent. De plus, selon une tradition japonaise, on offre périodiquement des cadeaux pendant l'année, soit au milieu de l'année (ochugen) et à la fin de l'année (oseibo). Les œufs de hareng salés et le saumon sont des choix populairesNote de bas de page 6.

Certaines initiatives du gouvernement japonais ont également contribué à accroître la consommation intérieure de produits de la mer : on a récemment commencé à faire la promotion du tourisme en vue des Jeux Olympiques et des Jeux paralympiques de Tokyo à l'été 2020.

Taille du marché

Les dépenses totales en produits de la mer par habitant au Japon, réparties par segment, ont légèrement augmenté (0,5 %), passant de 69,6 $ US en 2016 à 70,6 $ US (e) en 2019. Selon les prévisions, les dépenses par habitant en produits de la mer devraient connaître une augmentation de 1,2 %, passant de 71,4 $ US en 2020 à 74,1 $ US en 2023.

Les segments des produits de la mer transformés crus, réfrigérés et emballés (20,9 $ US), des produits de la mer de longue conservation (18,8 $ US), et des produits de la mer entiers crus, réfrigérés et emballés (14,6 $ US) ont affiché les plus grandes dépenses en produits de la mer par habitant en 2019 (e) et, selon les prévisions, devraient demeurer les segments les plus importants. Ces segments révèlent une préférence générale des consommateurs japonais pour les produits de la mer réfrigérés et de longue conservation par rapport aux produits de la mer frais, séchés et congelés. Selon les achats des consommateurs par habitant, les produits de la mer frais (en vente libre) demeurent le segment le plus populaire enregistré selon les données historiques (10,7 $ US/10,8 $ US) et les prévisions (10,9 $ US/11,3 $ US) par rapport aux segments des produits de la mer séchés et des produits de la mer entiers transformés et congelés (moyenne de 5,4 $ US, données historiques et prévisions confondues).

Par ailleurs, la consommation totale de produits de la mer par habitant (mesurée en kilogrammes) a connu une légère baisse de 0,7 % de 2016 à 2019 et selon les prévisions, elle devrait encore baisser de 0,4 %, ce qui indique que le prix augmentera dans les deux cas. En comparaison, la consommation japonaise de produits de la mer par habitant (9,4 kg en 2017) est demeurée plus élevée que la consommation mondiale par habitant (5,4 kg) enregistrée en 2017 selon GlobalDataNote de bas de page 12. D'après Euromonitor International, le volume total des produits de la mer a poursuivi son déclin en 2019, une tendance qui se maintient et qui a des répercussions sur la catégorie depuis près de deux décennies. La consommation de produits de la mer est en déclin surtout auprès de la jeune générationNote de bas de page 13, ce qui s'explique entre autres par le manque de connaissances et de compétences relativement à la préparation des produits de la mer et l'internationalisation actuelle du régime alimentaire japonais.

Dépenses par habitant, réparties par segment (en $ US) et consommation de produits de la mer par habitant (kilogrammes) (ventes au détail) au Japon, données historiques et prévisions
Catégorie 2016 2019[e] TCAC* (%) 2016-2019 2020 2023 TCAC* (%) 2020-2023
Dépenses totales en produits de la mer par habitant (en $ US) 69,6 70,6 0,5 71,4 74,1 1,2
Produits de la mer de longue conservation 18,4 18,8 0,7 19,1 19,9 1,4
Produits de la mer crus réfrigérés emballés - transformés 20,7 20,9 0,3 21,2 21,9 1,1
Produits de la mer crus réfrigérés emballés - pièces entières 14,5 14,6 0,2 14,8 15,3 1,1
Produits de la mer séchés 3,3 3,4 1,0 3,4 3,5 1,0
Produits de la mer frais (en vente libre)[1] 10,7 10,8 0,3 10,9 11,3 1,2
Poisson transformé congelé 0,2 0,2 0,0 0,2 0,2 0,0
Produits de la mer congelés, pièces entières 1,8 1,9 1,8 1,9 1,9 0,0
Consommation de produits de la mer par habitant (kg) 9,5 9,3 −0,7 9,3 9,2 −0,4

Source : GlobalData Market Data 2020

e : estimation

*TCAC : Taux de croissance annuel composé

1 : En vente libre - produits de la mer frais, en morceaux ou en pièces entières, vendus par les poissonniers chez les détaillants

Ventes au détail

Les ventes au détail totales de produits de la mer du Japon sont demeurées stables de 2015 à 2019 (0,2 %); en 2019, les ventes au détail étaient évaluées à 8,8 G$ US et 1 172,9 millions de kilogrammes, et elles devraient connaître une légère augmentation de 0,5 % pour atteindre 9,1 G$ US et 1 129,1 millions de kilogrammes d'ici 2024. Selon les données historiques, le volume des ventes au détail de produits de la mer a connu une baisse de 0,9 %, et selon les prévisions, il devrait connaître un déclin de 0,7 % d'ici 2024.

Comme en témoignent la consommation et les dépenses totales par habitant pour les produits de la mer au Japon (voir le tableau précédent), le nombre de ventes au détail cumulées de 2019 révèle que les consommateurs préfèrent les produits de la mer réfrigérés transformés, les produits de la mer de longue conservation, et les produits de la mer réfrigérés en pièces entières (valeur de 6,8 G$ US ou part de marché de 77,1 % pour 2019) par rapport aux produits de la mer frais, séchés et congelés (2 G$ US). En effet, les segments des produits de la mer réfrigérés et de longue conservation ont enregistré les plus importantes ventes au détail, données historiques et prévisions confondues. De plus, le volume de ventes au détail de 2019 révèle également que les consommateurs japonais préfèrent les produits de la mer frais (en vente libre) (1,3 G$ US) aux produits de la mer séchés et congelés, transformés et en pièces entières (669,5 M$ US). D'après les prévisions, cette préférence devrait se maintenir.

Ventes au détail de produits de la mer au Japon, réparties par segment, (en millions de dollars américains), taux de change fixe de 2018, données historiques et prévisions
Segment 2015 2019 TCAC* (%) 2015-2019 2020 2024 TCAC* (%) 2020-2024
Total - Produits de la mer 8 715,2 8 798,2 0,2 8 872,9 9 063,5 0,5
Produits de la mer de longue conservation 2 298,2 2 344,6 0,5 2 370, 2 439,9 0,7
Produits de la mer crus réfrigérés emballés - transformés 2 601,0 2 614,4 0,1 2 633,7 2 681,1 0,4
Produits de la mer crus réfrigérés emballés - pièces entières 1 812,9 1 824,2 0,2 1 838,1 1 873,0 0,5
Produits de la mer séchés 414,5 416,8 0,1 420,0 427,8 0,5
Produits de la mer frais (en vente libre) 1 334,7 1 342,2 0,1 1 352,2 1 378,3 0,5
Poisson transformé congelé 24,3 24,7 0,4 24,9 25,6 0,7
Produits de la mer congelés, pièces entières 229,4 231,4 0,2 233,3 237,7 0,5

Source : Global Data, Market Data : Segment Insights, 2020

*TCAC : Taux de croissance annuel composé

Ventes au détail (hors débits) de produits de la mer au Japon, volume mesuré en millions de kilogrammes, données historiques et prévisions
Segment 2015 2019 TCAC* (%) 2015-2019 2020 2024 TCAC* (%) 2020-2024
Total - Produits de la mer 1 216,7 1 172,9 −0,9 1 163,4 1 129,1 −0,7
Produits de la mer de longue conservation 176,4 172,4 −0,6 171,4 167,5 −0,6
Produits de la mer crus réfrigérés emballés - transformés 356,2 341,9 −1,0 338,8 328,1 −0,8
Produits de la mer crus réfrigérés emballés - pièces entières 268,3 258,7 −0,9 256,6 249,0 −0,7
Produits de la mer séchés 53,2 51,3 −0,9 50,9 49,3 −0,8
Produits de la mer frais (en vente libre) 318,7 306,3 −1,0 303,6 294,2 −0,8
Poisson transformé congelé 3,9 3,8 −0,6 3,8 3,7 −0,7
Produits de la mer congelés, pièces entières 40,0 38,7 −0,8 38,4 37,3 −0,7

Source : Global Data, 2020

*TCAC : Taux de croissance annuel composé

Paysage concurrentiel

En 2018, les marques de fabrique (94,5 %) dominaient le marché de détail des produits de la mer au Japon comparativement aux marques maison, qui représentaient une part de marché de 5,5 %. Les ventes au détail des marques de fabrique et des marques maison ont connu une croissance de 0,1 %, passant de 8 703,8 M$ US en 2014 à 8 747,4 M$ US en 2018. En 2018, Hagoromo (8,5 %), Nissui (8,3 %), Maruha (2,3 %) et Daiichi (1,3 %) étaient les marques principales selon la part de marché, alors que les autres marques représentaient une part de marché de 74,1 %. Hagoromo a également connu la plus importante croissance de ventes au détail (4,1 %), passant de 633,3 M$ US en 2014 à 744,5 M$ US en 2018.

Ventes au détail des principales entreprises de produits de la mer au Japon,(en millions de dollars américains), taux de change fixe de 2018, données historiques et prévisions et part de marché (%)
Entreprise 2014 2015 2016 2017 2018 TCAC* (%) 2014-2018 Part de marché en 2018 (%)
Total 8 703,8 8 715,2 8 725,6 8 732,3 8 747,4 0,1 100,0
Autres 6 633,0 6 595,8 6 557,5 6 517,4 6 480,5 −0,6 74,1
Hagoromo (Hagoromo Foods Corporation)) 633,3 660,8 688,5 715,2 744,5 4,1 8,5
Nissui (Nippon Suisan Kaisha, Ltd.) 704,4 708,9 713,4 717,8 722,6 0,6 8,3
Marques maison 422,4 437,4 452,5 467,0 483,0 3,4 5,5
Maruha (Maruha Nichiro Corporation) 196,3 197,7 199,1 200,2 201,9 0,7 2,3
Daiichi (Daiichi Suisan Co, Ltd.) 114,4 114,5 114,6 114,8 114,9 0,1 1,3

Source : Global Data, 2020

*TCAC : Taux de croissance annuel composé

Les hypermarchés et les supermarchés (78,8 %) sont les principaux canaux de distribution des produits de la mer au Japon. Les deux plus grands supermarchés nationaux au Japon sont AEON et Ito YokadoNote de bas de page 14. La forte concurrence des prix, l'innovation et l'expansion de ces deux chaînes au cours de la dernière décennie ont permis au marché d'exiger des prix plus basNote de bas de page 15. Une caractéristique inhérente aux établissements de vente au détail du Japon est le grand nombre de supermarchés régionaux moins connus qui offrent des spécialités locales et qui tiennent compte des préférences culturelles locales. La chaîne de supermarchés SuperTamade à Osaka, par exemple, offre les prix les plus bas aux consommateurs jeunes et dynamiques d'Osaka, reconnus pour leur caractère sobre sur le plan économiqueNote de bas de page 15. Les dépanneurs (7,7 %) et les grands magasins (6,4 %) sont les autres canaux de distribution des produits de la mer au Japon.

Ventes au détail par les principaux canaux de distribution des produits de la mer au Japon,(en millions de dollars américains), taux de change fixe de 2018, données historiques et prévisions et part de marché (%)
Canal de distribution 2014 2015 2016 2017 2018 TCAC* (%) 2014-2018 Part de marché en 2018 (%)
Total 8 703,8 8 715,2 8 725,6 8 732,3 8 747,4 0,1 100,0
Hypermarchés et supermarchés 6 733,8 6 784,3 6 820,6 6 853,3 6 891,0 0,6 78,8
Dépanneurs 693,2 688,9 684,0 678,7 674,2 −0,7 7,7
Grands magasins 516,5 529,8 540,8 551,8 562,8 2,2 6,4
Spécialistes de l'alimentation et des boissons 577,5 545,9 515,8 485,3 455,2 −5,8 5,2
Autres 148,8 131,8 129,6 127,8 128,5 −3,6 1,5
Magasins payer-emporter et clubs-entrepôts 34,0 34,5 34,9 35,3 35,7 1,2 0,4

Source : Global Data, 2020

*TCAC : Taux de croissance annuel composé

Services alimentaires

La valeur des ventes de produits de la mer de l'industrie des services alimentaires du Japon a connu une croissance de 1,9 %, passant de 10,7 G$ US en 2016 à 11,3 G$ US en 2019. La croissance de la valeur des ventes devrait se poursuivre, mais à un taux inférieur de 1,3 % : on s'attend à ce que les ventes atteignent une valeur de 11,9 G$ US d'ici 2023.

Les restaurants représentent le sous-secteur le plus important du Japon, avec des ventes de produits de la mer qui sont passées de 8,1 G$ US en 2016 à 8,6 G$ US en 2019 et un TCAC de 1,8 %. Selon les prévisions, le sous-secteur des restaurants connaîtra encore une croissance de 1,2 %, et les ventes devraient atteindre une valeur de 9 G$ US d'ici 2023. Le type de restaurants kaiten-sushi (les « sushis sur tapis roulant ») a permis d'empêcher un autre déclin de la consommation des produits de la mer, particulièrement chez les jeunes générations. Contrairement aux restaurants de sushis traditionnels, les kaiten-sushi font une promotion active de nouveaux types de poisson ou de nouvelles façons de servir les sushis afin d'attirer les consommateurs et de stimuler les ventesNote de bas de page 16. En 2019, les établissements d'hébergement se classaient au deuxième rang des sous-secteurs les plus importants, avec des ventes d'une valeur de 989,7 M$ US, suivis par les magasins de détail (676,3 M$ US), les pubs, clubs et bars (571,9 M$ US), et le milieu de travail (275,7 M$ US). Le sous-secteur du milieu de travail a affiché le TCAC le plus important (2,7 %) de 2016 à 2019 et selon les prévisions, cette tendance devrait se maintenir avec un TCAC de 1,9 %. Tous les sous-secteurs ont atteint un niveau de croissance mesurable de 2016 à 2019 et selon les prévisions, ils devraient maintenir leur niveau de croissance, mais à un taux légèrement inférieur.

Valeur des ventes de produits de la mer par les services alimentaires du Japon,(en millions de dollars américains), taux de change fixe de 2018, données historiques et prévisions et part de marché (%)
Sous-secteur 2016 2019 TCAC* (%) 2016-2019 2020 2023 TCAC* (%) 2020-2023
Total - Produits de la mer 10 672,2 11 289,3 1,9 11 483,7 11 938,4 1,3
Restaurants 8 122,9 8 575,2 1,8 8 717,0 9 047,7 1,2
Hébergement 933,5 989,7 2,0 1 009,6 1 053,6 1,4
Détail 630,7 676,3 2,4 690,2 724,2 1,6
Pubs, clubs et bars 543,1 571,9 1,7 580,0 600,1 1,1
Milieu de travail 254,4 275,7 2,7 282,5 298,8 1,9
Loisirs 123,3 131,8 2,3 134,4 140,7 1,5
Voyage 60,5 64,7 2,3 66,0 69,1 1,5
Exploitants mobiles 3,8 4,0 1,7 4,0 4,2 1,1

Source : Global Data, Foodservice, 2020

*TCAC : Taux de croissance annuel composé

Analyse des nouveaux produits lancés

D'après la base de données mondiale des nouveaux produits (GNPD) de Mintel, 317 produits alimentaires contenant du poisson ou des produits du poisson (comme ingrédient) ont été lancés au Japon entre janvier 2015 et décembre 2019.

En ce qui concerne les nouveaux produits lancés contenant du poisson et des produits du poisson comme ingrédient déterminés selon les caractéristiques de 2019, c'est en 2018 et en 2019 qu'on a observé le plus grand nombre de produits lancés, soit 104 et 106 respectivement. En 2018 et en 2019, les principales sous-catégories de produits alimentaires offerts étaient les nouilles instantanées, les collations à base de pommes de terre et les repas préparés. Les principales allégations (plus d'une allégation peut apparaître sur un même emballage) étaient celles concernant l'absence d'organismes génétiquement modifiés (OGM) et celles liées à la préparation du produit (temps/rapidité, et produit utilisable au four à micro-ondes). Les emballages souples et en tubes constituaient les emballages principaux, lancés principalement en tant que nouvelle variété/élargissement de gamme ou remise en marché. Les principaux ingrédients relevés étaient le poisson et les produits du poisson, la sauce au poisson, le jus de poisson, la sauce au poisson en poudre et les extraits de poisson.

Nouveaux produits lancés contenant du poisson et des produits du poisson comme ingrédient au Japon, de 2015 à 2019, selon les caractéristiques des produits de 2019
Caractéristiques des produits Nombre de produits lancés par année
2015 2016 2017 2018 2019
Produits lancés par année 32 33 42 104 106
Cinq principales sous-catégories
Nouilles instantanées 2 3 17 23
Collations à base de pommes de terre 3 3 7 14 21
Produits de poisson 8 12 15 9 13
Repas préparés 8 8 5 22 10
Soupes en poudre 1 2 1 7 7
Cinq principales allégations
Sans OGM 3 3 5 22 25
Temps/rapidité 4 20 24
Produit utilisable au four à micro-ondes 11 12 5 31 20
Sans additifs/sans agents de conservation 6 14 11 17 17
Comarques 5 9
Statut d'importation
Non importé 9 9 8 25 17
Importé 1 3 2
Principaux types d'emballage
Souple 20 17 27 50 48
Tube 4 3 4 19 27
Sachet souple à fond plat 1 2 1 3 9
Barquette 4 9 7 12 9
Sachet souple 3 2 2 17 7
Principaux types de lancement
Nouvelle variété/élargissement de gamme 17 16 28 53 63
Remise en marché 8 8 7 32 28
Nouveau produit 4 6 1 8 8
Nouvel emballage 2 3 6 11 7
Cinq principales saveurs (y compris les mélanges)
Sans saveur/nature 4 6 10 5 5
Kimchi 2 3 5
Mentaiko (œufs de morue épicés) 2 2 4
Poisson 2 1 4
Fruits de mer 2 1 3 4
Cinq principaux ingrédients
Poisson et produits du poisson 32 33 42 104 106
Sauce au poisson et jus de poisson 6 8 5 52 44
Sauce au poisson en poudre 6 3 15 29 39
Extraits de poisson 13 15 20 29 36
Flocons de bonite 3 3 1 8 17
Source : Mintel, 2019

Exemples de nouveaux produits lancés

Oden Downtown style Tokyo
Entreprise Kibun Foods
Marque Kibun
Catégorie Meals and Meal Centers
Sous-catégorie Repas et plats principaux
Marché Japon
Nom du commerce Kibun Foods
Type de commerce Vente directe
Date de lancement Décembre 2019
Type de lancement Nouvelle variété/Élargissement de gamme
Prix en dollars américains 3,83

L'oden Downtown style Tokyo est maintenant en vente. Il comprend sept ingrédients ajoutés au bouillon de bonite et à la sauce soya, soit des boulettes de poisson, un tendon de requin tendre, une galette de poisson satsuma age frite, une galette de poisson grillée, un daikon, un œuf bouilli et du konjac. Le produit doit être chauffé dans un bain-marie et se vend en format de 445 grammes. Il a été lancé le 1er août 2019 au prix de détail recommandé de 419 yen.

Source : Mintel 2020

Collation aux crevettes à base de blé à saveur de pizza aux fruits de mer
Entreprise Calbee
Marque Calbee Kappa Ebisen
Catégorie Collations
Sous-catégorie Collations à base de blé et d’autres céréales
Marché Japon
Nom du commerce Y's Mart
Type de commerce Supermarché
Date de lancement Novembre 2018
Type de lancement Nouvelle variété/Élargissement de gamme
Prix en dollars américains 0,96

La collation aux crevettes à base de blé à saveur de pizza aux fruits de mer Calbee Kappa Ebisen est une variété saisonnière pour l'Halloween 2018. Le produit aurait un goût umami de fruits de mer et une riche saveur de fromage, et se vend en format de 65 grammes dans un emballage sur lequel figure un casse-tête. Le produit a été lancé le 1er octobre 2018. Le prix de détail recommandé n'est pas disponible.

Source : Mintel 2020

Boulettes de crevettes
Entreprise Kibun Foods
Marque Kibun Nabedane
Catégorie Produits transformés à base de poisson, de viande et d'œufs
Sous-catégorie Produits de poisson
Marché Japon
Nom du commerce Kibun Foods
Type de commerce Vente directe
Date de lancement Septembre 2016
Type de lancement Acheteur
Product source Remise en marché
Prix en dollars américains 2,18

Les boulettes de crevettes Kibun Nabedane ont été remises en marché. Ce produit exempt d'agents de conservation est conçu pour les fondues, et les boulettes sont maintenant plus moelleuses et plus savoureuses. Le produit se vend en format de 150 grammes et comprend six boulettes. Il a été lancé le 29 août 2016 au prix de détail recommandé de 248 yen.

Source : Mintel 2020

Soupe aux tomates et aux fruits de mer
Entreprise Nisshin Foods
Marque Ao No Dokutsu
Catégorie Soupes
Sous-catégorie Soupes liquides
Marché Japon
Nom du commerce Tokyu Store
Type de commerce Supermarché
Date de lancement Septembre 2015
Type de lancement Nouveau produit
Prix en dollars américains 2,92

La soupe aux tomates et aux fruits de mer Ao No Dokutsu marie des saveurs de crabe, de mye, de pétoncles et de tomate sûre agréable. Ce produit peut être chauffé au four à micro-ondes et se vend en format de 160 grammes dans un emballage recyclable portant un code QR. Il a été lancé le 20 août 2015 au prix de détail recommandé de 324 yen.

Source : Mintel 2020

Débouchés pour le Canada

En 2019, le Japon était le troisième marché de produits de la mer en importance au monde, avec des importations évaluées à 15,6 G$ US et 2,5 millions de tonnes. La même année, le Canada se trouvait au quinzième rang de ce classement, représentant 2,1 % de la part totale du marché mondial (3,3 G$ US et 0,5 million de tonnes).

En 2019, le Canada se classait au douzième rang des plus grands fournisseurs de produits de la mer du Japon. La même année, les principaux produits de la mer importés du Canada étaient le crabe congelé (131,7 M$ US; 5,4 tonnes), les crevettes nordiques congelées (59,7 M$ US; 5,3 tonnes) et le homard congelé (30,6 M$ US; 1,2 tonne). Le Canada peut donc encore grandement accroître sa présence sur le marché japonais en tant que fournisseur de produits de la mer salubres et de grande qualité et de produits à valeur ajoutée (produits du poisson transformés). Par la suite, le 7 octobre 2019, les États-Unis et le Japon ont conclu un accord commercial prévoyant des réductions tarifaires limitées et des augmentations des contingents pour améliorer l'accès aux marchés. L'accord n'élimine pas les droits de douane sur les produits de la mer américains importés par le Japon, ce qui confère un avantage au Canada, qui a un accès préférentiel pour les produits de la mer grâce à l'Accord de partenariat transpacifique global et progressiste (PTPGP), tandis que les États-Unis continueront de payer les droits standards de la nation la plus favorisée du Japon.

Le 8 mars 2018, le Canada a signé le PTPGP. Il s'agit d'un accord de libre-échange entre le Canada et dix autres pays de la région de l'Asie-Pacifique, soit l'Australie, Brunéi, le Chili, le Japon, la Malaisie, le Mexique, la Nouvelle-Zélande, le Pérou, Singapour et le Viet Nam. Cet accord donne au Canada un accès préférentiel à des marchés clés en Asie et en Amérique latine. Par conséquent, la plupart des lignes tarifaires de tous les pays du PTPGP ont été exemptées des droits de douane lors de l'entrée en vigueur de l'Accord. Les droits de douane sur d'autres biens seront éliminés progressivement lors de périodes « d'élimination progressive ». Ces périodes sont différentes d'un pays à l'autre et sont détaillées dans les listes tarifaires propres à chaque pays (consultez l'annexe 2-D de l'Accord pour trouver les listes tarifaires de tous les pays du PTPGP).

Élimination globale des droits de douane au titre du PTGP

On recommande fortement aux exportateurs de travailler avec un agent d'importation local, un distributeur et l'utilisateur final pour s'assurer que les produits sont conformes à la réglementation du Japon et que tous les documents appropriés ont été remplis. Pour obtenir de plus amples renseignements, veuillez consulter le document d'exportation d'aliments hors du Canada (Agence canadienne d'inspection des aliments), le Guide pas-à-pas à l'exportation (Service des délégués commerciaux du Canada) ainsi que les normes et les règlements de la Japan External Trade Organization (en anglais seulement).

Les exportateurs doivent également déterminer la classification de l'importation et le droit tarifaire des produits. L'outil Info-Tarif Canada peut aider les exportateurs à déterminer l'information tarifaire pour un produit donné et un pays avec lesquels le Canada a conclu un accord de libre-échange. Par ailleurs, le site Web du service des douanes du Japon permet de demander une décision anticipée quant à un classement tarifaire (en anglais seulement), option offerte aux importateurs et aux parties associées.

Il convient de mentionner que CanExport offre du financement aux petites et moyennes entreprises (PME) pour les aider à se tailler une place au sein des marchés d'exportation et à réaliser des projets de commercialisation stratégique, comme une participation à des salons professionnels. Les PME canadiennes qui souhaitent participer à ce programme sont invitées à présenter une demande de financement. Pour toute question au sujet de l'exportation de vos produits agricoles ou alimentaires ou pour obtenir de l'aide, veuillez communiquer avec le Secrétariat de l'accès aux marchés, Agriculture et Agroalimentaire Canada, à l'adresse aafc.mas-sam.aac@canada.ca.

Pour de plus amples renseignements

Les délégués commerciaux internationaux peuvent fournir à l'industrie canadienne une expertise de terrain concernant les potentiels de marché, les conditions actuelles et les contacts d'affaires locaux, et sont un excellent point de contact pour obtenir des conseils à l'exportation.

Pour obtenir d'autres renseignements sur ce marché et d'autres marchés, consultez la liste complète des analyses des marchés mondiaux à la page Renseignements sur les marchés internationaux de l'agroalimentaire, par région.

Pour de plus amples renseignements sur Foodex Japan (en anglais seulement), veuillez communiquer avec :

Ben Berry, directeur adjoint
Stratégie et organisation, foires commerciales
Agriculture et Agroalimentaire Canada
ben.berry@canada.ca

Ressources

Analyse sectorielle – Tendances dans le secteur des produits de la mer au Japon
Rapport d'analyse mondiale

Préparé par : Laurie Bernardi, analyste en recherche sur les marchés internationaux

© Sa Majesté la Reine du chef du Canada, représentée par le ministre de l'Agriculture et de l'Agroalimentaire (2020).

Photos
Les images figurant dans la présente publication sont reproduites avec la permission des titulaires des droits s'y rattachant. À moins d'avis contraire, Sa Majesté la Reine du chef du Canada est titulaire des droits d'auteur sur ces images.

Pour vous inscrire à notre liste de distribution ou pour suggérer d'autres sujets ou marchés de recherche, vous pouvez vous adresser à :

Agriculture et Agroalimentaire Canada, Analyses des marchés mondiaux
1341, chemin Baseline, Tour 5, 3e étage
Ottawa ON  K1A 0C5
Canada
Courriel : aafc.mas-sam.aac@canada.ca

Le gouvernement du Canada a préparé le présent document en se fondant sur des sources d'information primaires et secondaires. Même s'il n'a ménagé aucun effort pour présenter des données exactes, Agriculture et Agroalimentaire Canada (AAC) n'assume aucune responsabilité à l'égard de toute décision qui pourrait être prise sur la base de ces renseignements.

Toute reproduction ou redistribution du présent document, en totalité ou en partie, doit énoncer clairement qu'Agriculture et Agroalimentaire Canada est le titulaire du droit d'auteur du document selon le modèle suivant : AAC, titre du document, année. Si le document reproduit ou redistribué reprend des données du présent document, il y a lieu d'y indiquer les sources telles qu'elles sont inscrites dans le présent document.

Agriculture et Agroalimentaire Canada fournit le présent document ainsi que d'autres services de production de rapports gratuitement à ses clients des industries agricole et alimentaire.

Signaler un problème sur cette page
Veuillez cocher toutes les réponses pertinentes :
Date de modification :