Sélection de la langue

Recherche

Analyse sectorielle - Tendances dans le secteur de la viande en Chine

Février 2018

Sommaire

La Chine était le plus important marché de viande au monde (76,4 millions de tonnes en 2016) et le plus grand consommateur (65,6 millions de tonnes en 2016); les trois catégories les plus importantes étant le porc, le poulet et le bœuf. La Chine était également le plus grand importateur de viande au monde, affichant des importations d’une valeur de 10,3 milliards de dollars américains en 2016, ce qui correspond à 9 % des importations mondiales de viande, dont la valeur s’élève à 113 milliards de dollars américains.

La Chine constituait le deuxième importateur de produits de viande du Canada après les États Unis en 2016, ces importations représentant 626 millions de dollars américains ou 321 764 tonnes, soit 0,5 % du volume total des produits de viande consommés en Chine. Ce nombre fait foi d’un taux de croissance annuel composé (TCAC) de 23 % en matière de volume entre 2012 et 2016 et place le Canada au sixième rang des fournisseurs de viande de la Chine sur le plan du volume. En outre, la Chine continue d’être le deuxième marché d'exportation pour les produits agroalimentaires et de la mer du Canada.

La demande de viande en Chine continue de progresser en quantité et en qualité. L'offre intérieure de viande étant limitée par des problèmes d’espace, d’approvisionnement en moulée et en eau et de chaîne d’approvisionnement, la Chine continuera d’importer une bonne partie des produits de viande qu’elle consomme.

Table des matières

Production de viande de la Chine

La Chine est un intervenant de poids de l’industrie mondiale de la viande pour la production, la consommation et, ces dernières années, le commerce.

Production de viande de la Chine par année

La production de viande de la Chine a atteint un niveau record : la deuxième production en importance de l’histoire. La Chine a produit 76,4 millions de tonnes métriques de viande (porc, poulet et bœuf) en 2016; de ce nombre, le porc, le poulet et le bœuf représentaient, respectivement, 56,5, 13,1 et 6,8 millions de tonnes métriques. Si l’on étudie les données remontant à 1988, on constate que la production de viande a connu une croissance soutenue entre 1988 et 2016 afin de répondre à la demande élevée des clients chinois, dont le niveau de vie a augmenté considérablement au cours des 29 dernières années.

Production de viande de la Chine de 2012 à 2016 (en milliers de tonnes)
Catégorie 2012 2013 2014 2015 2016
Porc 53 427 54 930 56 710 56 375 56 500
Poulet 13 700 13 350 13 000 13 025 13 100
Bœuf 6 623 6 730 6 890 6 750 6 785
Total 73 750 75 010 76 600 76 150 76 385

Source : beef2live - China Meat Production By Year (en anglais seulement).

Sommaire des échanges commerciaux de la Chine

Parmi les dix plus importants fournisseurs de viande de la Chine sur le plan de la valeur, le Canada se situait au dixième rang, comptant des exportations d’une valeur de 491 millions de dollars américains; c’est le Brésil qui arrive en tête grâce à ses exportations de viande de 1,75 milliard de dollars américains. Le Canada comptait pour 5 % de la valeur totale des exportations mondiales de viande vers la Chine. Neuf des dix plus grands exportateurs de viande ont vu leur taux de croissance annuel composé (TCAC) augmenter de façon continue entre 15 % et 55 % pendant la période 2012 2016, une situation que l’on peut, avec optimisme, attribuer à la forte demande du marché de la Chine. Cela dit, les États Unis ont enregistré un taux de croissance annuel composé négatif de -13 % pendant la même période.

Les dix plus grands fournisseurs de viande de la Chine sur le plan de la valeur en millions de dollars américains, entre 2012 et 2016
Rang Pays 2012 2013 2014 2015 2016 *TCAC 2012-2016
Monde 4 334 5 657 5 699 6 735 9 493 22 %
1 Brésil 574 446 521 1 094 1 757 32 %
2 Allemagne 291 320 339 597 983 36 %
3 Hong Kong 435 172 337 126 784 16 %
4 Australie 411 1 179 1 057 988 712 15 %
5 Nouvelle‑Zélande 334 724 883 855 698 20 %
6 Espagne 169 188 253 365 687 42 %
7 États-Unis 1 002 1 061 705 336 585 -13 %
8 Uruguay 99 323 345 542 572 55 %
9 Danemark 305 319 314 396 539 15 %
10 Canada 239 278 220 370 491 20 %

Source : Global Trade Tracker, 2017.

*TCAC : Taux de croissance annuel composé.

Les dix plus grands fournisseurs de viande de la Chine sur le plan du nombre de tonnes métriques, entre 2012 et 2016
Rang Pays 2012 2013 2014 2015 2016 *TCAC 2012-2016
Monde 2 325 441 2 555 236 2 525 395 2 822 552 4 593 022 19 %
1 Brésil 247 359 191 991 228 505 409 824 738 220 31 %
2 Allemagne 175 115 199 442 214 748 380 619 595 058 36 %
3 Espagne 99 388 106 093 138 948 210 080 388 480 41 %
4 Hong Kong 344 039 130 120 241 420 74 865 385 978 3 %
5 États-Unis 623 942 637 260 423 749 184 708 337 460 -14 %
6 Canada 139 355 167 534 133 759 160 672 321 766 23 %
7 Danemark 189 634 186 760 192 182 232 519 301 747 12 %
8 Pays-Bas 19 085 109 63 49 462 110 570 238 629 88 %
9 Nouvelle-Zélande 94 824 188 708 210 959 226 087 212 676 22 %
10 Australie 108 216 288 420 254 803 240 196 190 180 15 %

Source : Global Trade Tracker, 2017.

*TCAC : Taux de croissance annuel composé.

Parmi les dix plus importants fournisseurs de viande de la Chine sur le plan du volume, le Canada se situait au sixième rang, exportant 321 766 tonnes de produits, ce qui représente 7 % des exportations mondiales totales vers la Chine. Le Canada a enregistré un taux de croissance annuel composé de 23 %, alors que les Pays Bas ont obtenu le taux de croissance annuel composé le plus élevé parmi les dix plus grands fournisseurs entre 2012 et 2016, soit un TCAC de 88 %. Encore une fois, les États Unis sont le seul exportateur à avoir connu un taux de croissance annuel composé négatif pour la période 2012 2016, soit -14 %.

Les dix produits de viande, par code SH, que le Canada a le plus exportés vers la Chine en millions de dollars américains, entre 2012 et 2016
Code SH Description 2012 2013 2014 2015 2016
Total 239 278 220 370 491
02032900 Viande de porc congelée 88 116 92 93 271
02064900 Abats comestibles de porc, congelés 113 94 67 52 100
02032200 Jambons et épaules de porc, et leurs morceaux, non désossés, congelés 13 27 15 18 61
02023000 Coupes de bœuf, désossées, congelées 4 24 35 192 44
02091000 Graisses de porc, sans parties maigres, réfrigérées/congelées/salées/en saumure/séchées/fumées 2 1 1 0 5
02031220 Épaules de porc et leurs morceaux, non désossées, fraîches ou réfrigérées 6 7 2 7 3
02101110 Jambons et leurs coupes de porcins, non désossés, marinés 0 0 0 0 2
02062900 Abats comestibles des animaux de l'espèce bovine, congelés 0 1 0 0 1
02032100 Carcasses et demi-carcasses de porc congelées 0 0 0 0 1
02064100 Foies de porc, abats comestibles, congelés 0 0 0 0 0.6

Source : Global Trade Tracker, 2017.

La valeur des exportations totales de viande du Canada vers la Chine en 2016 s’est élevée à 491 millions de dollars américains; de ce nombre, la viande de porc congelée comptait pour 271 millions de dollars américains, un montant qui a presque triplé entre 2015 et 2016, tandis que les abats comestibles de porc congelés comptaient pour 100 millions de dollars américains, ce montant ayant doublé entre 2015 et 2016. Les principaux produits de viande sont le porc, le bœuf et leurs abats.

Les dix produits de viande que le Canada a le plus exportés vers la Chine en tonnes métriques, entre 2012 et 2016
Code SH Description 2012 2013 2014 2015 2016
Total 139 356 167 534 133 759 160 673 321 764
02032900 Viande de porc congelée 53 264 74 826 61 401 70 429 198 186
2064900 Abats comestibles de porc, congelés 66 058 58 297 48 668 37 462 68 539
02032200 Jambons et épaules de porc, et leurs morceaux, non désossés, congelés 8 455 19 505 11 591 13 752 38 426
02023000 Coupes de bœuf, désossées, congelées 1 334 5 425 6 421 31 981 5 895
02091000 Graisses de porc, sans parties maigres, réfrigérées/congelées/salées/en saumure/séchées/fumées 1 469 617 300 598 4 928
02031220 Épaules de porc et leurs morceaux, non désossées, fraîches ou réfrigérées 2 456 3 301 909 3 175 1 305
02101110 Jambons et leurs coupes de porcins, non désossés, marinés 0 130 27 26 828
02064100 Foies de porc, abats comestibles, congelés 204 181 256 205 705
02032100 Carcasses et demi-carcasses de porc congelées 26 63 56 0 635
02062900 Abats comestibles des animaux de l'espèce bovine, congelés 0 687 0 0 572

Source : Global Trade Tracker, 2017.

Le Canada a exporté 321 764 tonnes de viande vers la Chine en 2016; de ce nombre, la viande de porc congelée comptait pour 198 186 tonnes, une quantité qui a presque triplé entre 2015 et 2016, tandis que les abats comestibles de porc congelés comptaient pour 68 539 tonnes, soit une augmentation substantielle entre 2015 et 2016. En outre, la quantité de « jambons et épaules de porc, et leurs morceaux, non désossés, congelés » a presque triplé entre 2015 et 2016.

Consommation et dépenses

Le volume total de produits de viande consommés en Chine a atteint les 65,6 millions de tonnes, ce qui représente une légère hausse en 2016. Le porc était la viande la plus consommée en Chine en 2016 (40,8 millions de tonnes, soit 62 % de la consommation totale de viande), suivi de la volaille (14,1 millions de tonnes), du bœuf (5,86 millions de tonnes) et de l’agneau, du mouton et de la chèvre (3,55 millions de tonnes). La consommation de porc a diminué en 2016 par rapport à celle enregistrée en 2013, en 2014 et en 2015, alors que la consommation de toutes les autres catégories de viande a augmenté entre 2012 et 2016. Cette situation est attribuable aux connaissances accrues des consommateurs, lesquelles les ont amenés à consommer moins de porc ou à opter pour d’autres types de viande ou produits de la mer en tant que sources de protéines.

Volume total de ventes** de viande par catégorie, en milliers de tonnes – données antérieures, entre 2012 et 2016
Catégorie 2012 2013 2014 2015 2016 *TCAC 2012-2016
Porc 40 090,3 41 293,0 42 490,5 41 300,8 40 846,5 0 %
Volaille 13 143,2 13 590,1 13 223,1 13 765,3 14 068,1 2 %
Bœuf et veau 4 855,4 5 112,7 5 368,4 5 615,3 5 856,8 5 %
Agneau, mouton et chèvre 3 220,3 3 310,5 3 396,6 3 478,1 3 554,6 2 %
Autres viandes 1 133,0 1 155,7 1 177,6 1 202,4 1 226,4 2 %
Total (viande) 62 442,2 64 462,0 65 656,2 65 361,8 65 552,3 1 %

Source : Global Trade Tracker, 2017.

*TCAC : Taux de croissance annuel composé.

Remarque : **Volume total de ventes : comprend les ventes au détail ainsi que dans le secteur de la restauration et les établissements institutionnels (p. ex. écoles/hôpitaux) définies par Euronomitor.

Entre 2012 et 2016, le volume total de ventes de viande a augmenté à un taux de croissance annuel composé de 1 %. C’est la catégorie du bœuf et du veau qui a enregistré le taux de croissance annuel composé le plus élevé, soit 5 %. La catégorie de l’agneau, du mouton et de la chèvre et celles de la volaille et des autres viandes ont crû à un taux de croissance annuel composé de 2 %. Enfin, la catégorie du porc a affiché une légère croissance, mais constituait tout de même la catégorie la plus importante.

Volume total de ventes** de viande prévu par catégorie, en milliers de tonnes, entre 2017 et 2021
Catégorie 2017 2018 2019 2020 2021 *TCAC 2017-2021
Porc 40 805,6 41 132,1 41 420,0 41 668,50 41 835,2 1 %
Volaille 14 349,5 14 550,4 14 739,5 14 901,70 15 050,7 1 %
Bœuf et veau 6 079,3 6 273,8 6 462,1 6 636,50 6 809,1 3 %
Agneau, mouton et chèvre 3 629,2 3 698,2 3 761,1 3 821,20 3 878,6 2 %
Autres viandes 1 248,5 1 268,4 1 290,0 1 309,40 1 326,4 2 %
Total (viande) 66 112,1 66 922,9 67 672,7 68 337,30 68 899,9 1 %

Source : Euromonitor International 2017.

*TCAC : Taux de croissance annuel composé.

Remarque : **Volume total de ventes : comprend les ventes au détail ainsi que dans le secteur de la restauration et les établissements institutionnels (p. ex. écoles/hôpitaux) définies par Euronomitor.

Il est prévu qu’en 2021, le volume total de ventes de viande en Chine atteindra les 68,9 millions de tonnes, ce qui représente une augmentation de 3,3 millions de tonnes par rapport à 2016. La catégorie du bœuf et du veau continuera d’afficher le taux de croissance annuel composé le plus élevé, soit 3 %, suivie de la catégorie de l’agneau, du mouton et de la chèvre et de celle des autres viandes, qui enregistreront toutes les deux un taux de croissance annuel composé de 2 %. Les catégories du porc et de la volaille, quant à elles, connaîtront un taux de croissance annuel composé de 1 %. Le Canada devrait continuer de profiter de ces possibilités de croissance pour exporter davantage de produits de viande vers la Chine.

Ventes au détail de viande par catégorie: valeur en milliards de dollars américains – données antérieures, entre 2012 et 2016
Catégorie 2012 2013 2014 2015 2016 *TCAC 2012-2016
Porc  101,6 106,9 112,7 112,9 127,5 6 %
Bœuf et veau 12,2 13,1 14,1 15,1 16,1 7 %
Volaille 12,0 12,7 13,3 14,1 14,8 5 %
Agneau, mouton et chèvre 7,1 7,5 7,8 8,2 8,5 5 %
Autres viandes 1,3 1,4 1,4 1,5 1,6 5 %
Total (viande) 134,3 141,6 149,4 151,8 168,4 6 %

Source : Euromonitor International 2017.

*TCAC : Taux de croissance annuel composé.

Les ventes au détail de produits de viande en Chine ont atteint une valeur de 168,4 milliards de dollars américains en 2016 et ont crû à un taux de croissance annuel composé de 6 % entre 2012 et 2016.

Ventes au détail de viande par catégorie : volume en milliers de tonnes – données antérieures, entre 2012 et 2016
Catégorie 2012 2013 2014 2015 2016 *TCAC 2012-2016
Porc  24 025,9 24 628,2 25 264,3 24 809,5 24 784,7 1 %
Volaille 4 337,3 4 444,0 4 572,1 4 709,3 4 860,0 3 %
Bœuf et veau 1 602,3 1 671,9 1 750,1 1 841,1 1 940,5 5 %
Agneau, mouton et chèvre 1 062,7 1 082,5 1 107,3 1 136,1 1 167,9 2 %
Autres viandes 373,9 377,9 383,9 390,8 398,6 2 %
Total (viande) 31 402,0 32 204,4 33 077,7 32 886,8 33 151,7 1 %

Source : Euromonitor International 2017.

*TCAC : Taux de croissance annuel composé.

Le volume total des ventes au détail de viande en Chine en 2016 s’est élevé à 33,2 millions de tonnes. Le porc a continué d’être le type de viande le plus populaire, affichant un volume de ventes au détail de 24,8 millions de tonnes, suivi de la volaille (4,9 millions de tonnes), du bœuf et du veau (1,9 million de tonnes) et de l’agneau, du mouton et de la chèvre (1,2 million de tonnes). C’est la catégorie du bœuf et du veau qui a enregistré le taux de croissance annuel composé le plus élevé entre 2012 et 2016, soit 5 %, suivie de celle de la volaille (3 %), ainsi que de celles de l’agneau, du mouton et de la chèvre et des autres viandes (2 %). Le taux de croissance annuel composé le plus faible, soit 1 %, a été observé dans la catégorie du porc; le même taux a été enregistré pour le total des viandes entre 2012 et 2016.

Volume de ventes au détail de viande prévu par catégorie, en milliers de tonnes, entre 2017 et 2021
Catégorie 2017 2018 2019 2020 2021 *TCAC 2017-2021
Porc 25 007,8 25 457,9 25 890,7 26 305,0 26 673,2 2 %
Volaille 5 030,1 5 216,2 5 414,4 5 631,0 5 861,9 4 %
Bœuf et veau 2 047,2 2 163,9 2 289,4 2 426,8 2 574,8 6 %
Agneau, mouton et chèvre 1 202,9 1 240,2 1 282,4 1 329,8 1 383,0 4 %
Autres viandes 407 416,4 426,4 437 448,8 2 %
Total (viande) 33 695,0 34 494,6 35 303,3 36 129,6 36 941,8 2 %

Source : Euromonitor International 2017.

*TCAC : Taux de croissance annuel composé.

Le volume de ventes au détail de viande atteindra les 36,9 millions de tonnes en 2021, ce qui représente une augmentation de 3,8 millions de tonnes comparativement aux ventes au détail en 2016. Encore une fois, c’est la catégorie du bœuf et du veau qui enregistrera le taux de croissance annuel composé le plus élevé, soit 6 %, suivie de celle de la volaille (4 %), de l’agneau, du mouton et de la chèvre (4 %), des autres viandes (2 %) et du porc (2 %).

Volume de ventes au détail de viande biologique en milliers de tonnes, entre 2012 et 2016
Catégorie 2012 2013 2014 2015 2016 *TCAC 2012-2016
Viande biologique 109,9 115,9 129 138,1 149,2 8 %

Source : Euromonitor International 2017.

*TCAC : Taux de croissance annuel composé.

Il y a lieu de souligner que la viande biologique gagne en popularité en Chine, les ventes au détail affichant un taux de croissance annuel composé de 8 % entre 2012 et 2016. Les consommateurs chinois demandent davantage de produits biologiques, même à des prix plus élevés, en raison de la popularité de ces produits et de la sensibilisation accrue à cet égard.

Prix unitaires de la viande au détail en dollars américains par kilogramme, entre 2015 et 2016
Catégories 2015 2016
Viande 4,86 5,27
Bœuf et veau 8,62 8,59
Agneau, mouton et chèvre 7,60 7,50
Porc 4,79 5,33
Volaille 3,14 3,16
Autres viandes 4,05 4,06

Source : Euromonitor International 2017.

Remarque : Les données sont disponibles uniquement à partir de 2015.

Le bœuf et le veau étaient les produits les plus coûteux en 2016, leur prix s’élevant à 8,59 dollars américains par kilogramme. La volaille, coûtant 3,16 dollars américains par kilogramme, était le produit le moins cher en 2016.

Dépenses de la Chine par habitant au titre de la viande en dollars américains, entre 2012 et 2016
Catégorie 2012 2013 2014 2015 2016
Viande 99.70 104.60 109.80 111.00 122.50
Bœuf et veau 9.10 9.70 10.30 11.00 11.70
Agneau, mouton et chèvre 5.30 5.50 5.80 6.00 6.20
Porc 75.40 79.00 82.80 82.60 92.80
Volaille 8.90 9.40 9.80 10.30 10.80
Autres viandes 1.00 1.00 1.10 1.10 1.10

Source : Euromonitor International 2017.

Les dépenses par habitant au titre de produits de viande par les consommateurs chinois se sont élevées à 122,5 dollars américains en 2016, soit une hausse par rapport au montant de 111 dollars américains enregistré en 2015, et devraient atteindre les 160 dollars américains en 2020.

Secteur de la restauration en Chine

Regroupant 1,38 milliard de Chinois, soit le cinquième de la population de la planète, la Chine est le premier marché mondial de la viande fraîche. Près de 50 % de la viande consommée en Chine en 2016 a été servie dans les établissements institutionnels et de restauration. En Chine, les restaurants sont importants non seulement pour la vie sociale et culturelle, mais aussi pour la réussite du travail et des affaires, et ce, tout autant aujourd’hui qu’ils l’ont été dans le passé.

Les achats groupés sont répandus dans l’industrie des services de traiteur. Les achats groupés découlent de la pratique qui consiste, pour les entreprises, à offrir des produits et des services à des prix considérablement réduits à la condition qu’un nombre minimal de personnes consentent à acheter un même produit ou service. Cette tendance est attribuable au développement rapide des plateformes de commerce électronique, comme le service Alipay de la société Alibaba, lequel est un système de paiement en ligne qui a également été lancé au Canada le 25 septembre 2017 afin de permettre aux détaillants canadiens d’accepter la devise chinoise des consommateurs chinois par l’entremise d’un portefeuille mobile. Sept cents marchands canadiens acceptent déjà le service Alipay, ce qui renforce la capacité des marchands canadiens d’étendre leur marché jusqu’à la Chine.

Distribution de la viande par catégorie en pourcentage (%), entre 2012 et 2016
Catégorie 2012 2013 2014 2015 2016 *TCAC 2012-2016
Détail 50,3 50 50,4 50 50 0 %
Restaurants 27,9 28 28,2 28 28 1 %
Institutions 21,8 22 21,4 22 22 1 %
Total 100 100 100 100 100 0 %

Source : Euromonitor International 2017.

*TCAC : Taux de croissance annuel composé.

Le secteur de la restauration demeure le principal acheteur de produits de bœuf et de veau puisque les consommateurs chinois de la classe moyenne sont moins habitués à cuisiner le bœuf que le porc et, en raison de leur train de vie élevé, ils tendent à préférer le bœuf aux autres sources de protéines lorsqu’ils mangent à l’extérieur.

Principales importations de viande de la Chine selon le point d’entrée

Chine – Importations mondiales de viande selon les dix principaux points d’entrée en millions de dollars américains, entre 2012 et 2016
Point d'entrée 2012 2013 2014 2015 2016
Shanghaï 808 1 170 1 143 1 836 2 722
Tianjin 889 1 417 1 425 1 843 2 703
Guangzhou 248 280 413 326 1 187
Shenzhen 685 753 714 951 1 165
Dalian 719 1 386 1 218 603 693
Qingdao 107 168 246 332 452
Nanjing 230 313 272 290 262
Ningbo 1 3 15 63 123
Zhengzhou 0 0 0 0,75 120
Hefei 0 3 1 0 102

Source : Global Trade Tracker, 2017.

Shanghaï, Tianjin et Guangzhou étaient les trois points d’entrée les plus importants pour les importations mondiales de viande, comptant pour 64 % des importations de viande totales de la Chine; la valeur des importations mondiales se chiffrant à 10,3 milliards de dollars américains en 2016.

Chine – Importations de viande à partir du Canada selon les dix principaux points d’entrée en dollars américains, entre 2012 et 2016
Point d'entrée 2012 2013 2014 2015 2016
Tianjin 121 499 209 169 103 465 128 480 735 133 666 067 273 505 999
Shanghaï 21 862 885 36 556 436 30 871 455 46 898 553 95 651 636
Guangzhou 22 721 235 23 334 933 21 669 446 16 294 210 81 985 002
Nanjing 9 828 057 18 175 138 7 716 376 77 751 727 51 115 700
Shenzhen 10 010 704 6 192 714 5 902 395 18 774 659 35 433 578
Dalian 41 501 433 105 463 054 47 956 616 47 509 599 34 923 869
Beijing 0 26 619 0 31 421 21 044 366
Qingdao 5 240 014 9 685 589 5 176 336 4 310 360 19 545 068
Xiamen 10 181 666 3 408 044 3 154 169 3 994 048 3 291 099
Huangpu 1 067 966 0 0 2 554 225 3 053 295

Source : Global Trade Tracker, 2017.

Encore une fois, Tianjin, Shanghaï et Guangzhou étaient les trois points d’entrée les plus importants pour les importations de viande à partir du Canada, comptant pour 72 % des importations de viande totales de la Chine; la valeur des importations en provenance du Canada se chiffrant à 626 millions de dollars américains en 2016.

Conclusion

La demande de viande en Chine continue de progresser en quantité et en qualité. L'offre intérieure de viande étant limitée par des problèmes d’espace, d’approvisionnement en moulée et en eau et de chaîne d’approvisionnement, la Chine continuera d’importer une bonne partie des produits de viande qu’elle consomme. La 15e édition de la China International Meat Industry Exhibition (CIMIE 2017), organisée par la China Meat Association (CMA) et l’Office international de la viande (OIV), a été tenue récemment à Qingdao, du 18 au 20 octobre 2017. Le Canada aura un pavillon dans le cadre de l’événement Food and Hospitality China qui aura lieu à Shanghaï du 14 au 16 novembre 2017 en vue de faire connaître les produits de viande et d’autres produits.

Le marché de la viande de la Chine a connu une croissance de 2 % entre 2011 et 2016 et devrait afficher un taux de croissance annuel composé de 4 % en 2021. Connus pour leur tradition culinaire et leur appétit pour un vaste éventail d’aliments, les Chinois sont les plus grands consommateurs de viande au monde. Les conditions économiques en Chine ont favorisé la croissance en assoyant le sentiment de certitude des entreprises et en renforçant la confiance des consommateurs au chapitre des dépenses. Les avancées technologiques, particulièrement dans le commerce électronique, et le pouvoir d’achat accru font de la Chine un marché prometteur non seulement pour le secteur de la viande, mais aussi pour d’autres secteurs de produits de grande valeur.

Pour de plus amples renseignements

Les délégués commerciaux internationaux peuvent fournir à l’industrie canadienne une expertise de terrain concernant les potentiels de marché, les conditions actuelles et les contacts d’affaires locaux, et sont un excellent point de contact pour obtenir des conseils à l’exportation.

Pour obtenir d’autres renseignements sur les marchés de la Chine et d’autres, consultez la liste complète des analyses de marchés mondiaux à la section Statistiques et renseignements sur les marchés, et vous y trouverez les analyses classées par secteur et par région d’intérêt.

Pour obtenir de plus amples renseignements sur l’événement Food and Hospitality China (FHC) de 2017, veuillez communiquer avec :

Ben Berry, directeur adjoint
Stratégie et organisation, foires commerciales
Agriculture et Agroalimentaire Canada
ben.berry@canada.ca

Ressources

Analyse sectorielle - Tendances dans le secteur de la viande en Chine
Rapport d’analyse mondiale

Preparé par : Hongli Wang, analyste de marchés.

© Sa Majesté la Reine du chef du Canada, représentée par le Ministre de l'Agriculture et de l'Agroalimentaire (2018).

Images
Les images figurant dans la présente publication sont reproduites avec la permission des titulaires des droits s'y rattachant. À moins d'avis contraire, Sa Majesté la Reine du chef du Canada est titulaire des droits d'auteur sur ces images.

Pour vous inscrire à notre liste de distribution ou pour suggérer d'autres sujets ou marchés de recherche, vous pouvez vous adresser à :

Agriculture et Agroalimentaire Canada, Analyses des marchés mondiaux
1341, chemin Baseline, Tour 5, 3e étage
Ottawa (Ontario) K1A 0C5
Canada
Courriel : aafc.mas-sam.aac@canada.ca

Le gouvernement du Canada a préparé le présent document en se fondant sur des sources d'information primaires et secondaires. Même s'il n'a ménagé aucun effort pour présenter des données exactes, Agriculture et Agroalimentaire Canada (AAC) n'assume aucune responsabilité à l'égard de toute décision qui pourrait être prise sur la base de ces renseignements.

Toute reproduction ou redistribution du présent document, en totalité ou en partie, doit énoncer clairement qu'Agriculture et Agroalimentaire Canada est le titulaire du droit d'auteur du document en respectant le modèle suivant : AAC – titre du rapport – année. Si le document reproduit ou redistribué reprend des données du présent document, il y a lieu d'y indiquer les sources telles qu'elles sont inscrites dans le présent document.

Agriculture et Agroalimentaire Canada fournit le présent document ainsi que d'autres services de production de rapports gratuitement à ses clients des industries agricole et alimentaire.

Signaler un problème sur cette page
Veuillez cocher toutes les réponses pertinentes :
Date de modification :