Sélection de la langue

Recherche

Analyse sectorielle - Produits de poisson au Japon

Mai 2017

Analyse sectorielle - Produits de poisson au Japon (Version PDF, 675Ko) | Aide sur les formats téléchargeables

Contenu

Sommaire

Les Japonais sont des consommateurs aisés qui créent des tendances en Asie. L'attitude et les habitudes de consommation des Japonais font de ce marché établi un marché considérablement distinct de celui des autres pays asiatiques. Les consommateurs japonais s'intéressent de plus en plus à une diversité d'aliments sains, nutritifs et supérieurs sur le plan du goût. Ils exigent des produits alimentaires de grande qualité et sont prêts à payer un supplément pour se les procurer, pourvu qu'ils dépassent leurs attentes.

Selon Euromonitor, la population du Japon vieillit plus vite que celle de tous les autres pays et près de 30 % des Japonais auront plus de 65 ans d'ici 2020. Comme, de plus, le Japon affiche l'espérance de vie la plus élevée au monde, la demande d'aliments sains y est forte. Les produits alimentaires qui apportent des bienfaits pour la santé, par ex. qui abaissent le taux de cholestérol ou qui affichent une teneur élevée d'antioxydants naturels, tels que les oméga-3, bénéficient d'un avantage concurrentiel au Japon.

Les relations commerciales entre le Canada et le Japon continuent d'occuper une place importante. Le Japon était le troisième marché d'exportation du Canada et a enregistré un excédent commercial de l'ordre de 3,7 milliards $ CA. Le Canada exporte depuis longtemps des produits au Japon. Les pêches canadiennes ont ici l'occasion de se diversifier et de tirer profit de notre cadre réglementaire pour offrir des produits de poisson novateurs et de grande qualité dans ce marché de connaisseurs.

Attitudes des consommateurs

Le Japon connaît un important déclin de sa population avec un taux de natalité à la baisse et un nombre grandissant de personnes âgées, qui ont continué d'influencer la consommation alimentaire en 2016. Euromonitor rapporte que les ventes de produits de poisson transformés destinés aux consommateurs japonais, et surtout aux personnes âgées, continueront de croître. Il en va de même pour les produits qui apportent des bienfaits pour la santé, surtout les produits qui plaisent aux générations plus âgées. De plus, compte tenu du nombre croissant de petits et de monoménages, de l'accroissement du nombre de femmes professionnelles et des contraintes de temps de plus en plus fortes auxquelles sont confrontés les consommateurs, les produits de poisson grandement pratiques, tels que les plats préparés et les plats transformés congelés, gagnent en popularité.

Par ailleurs, la population japonaise vieillissante base ses choix alimentaires sur des facteurs bien précis, qui ont surtout trait à la santé et au bien-être. Les produits annoncés comme améliorant la valeur nutritive des aliments et leurs bienfaits pour la santé, et qui sont à la fois de grande qualité, goûteux et novateurs, plaisent aux consommateurs japonais qui souhaitent accroître leurs chances de vivre plus longtemps et améliorer leur santé. Ces produits se vendront plus cher, probablement pour une quantité moindre, mais ils ne compenseront pas pour autant la baisse attendue de la valeur des ventes sur le marché alimentaire du Japon, et les produits de poisson se classent dans cette catégorie.

De leur côté, les transformateurs de poisson offrent de plus en plus de repas prêts-à-manger, auxquels ils cherchent à conférer l'apparence de plats traditionnels. Par exemple, la viande que l'on retrouve dans les plats à base de poisson sans arêtes est façonnée en forme de poisson.

Selon Euromonitor, la taille des ménages japonais diminue et le nombre de monoménages augmente. Dans ce contexte, les ménages ont de plus en plus recours à la livraison à domicile et au magasinage en ligne.

Consommation

Le taux de consommation de poisson par habitant du Japon compte parmi les plus élevés au monde, et le poisson y a toujours joué un rôle essentiel dans l'alimentation et été la principale source de protéines. De nos jours, les Japonais consomment quelque 33 kilogrammes (kg) de poisson par habitant. En comparaison, le taux de consommation de poisson est beaucoup plus faible au Canada, où il se chiffre à environ 5,6 kg par habitant, ce qui est légèrement supérieur au taux de 5 kg par habitant enregistré aux États-Unis.

Bien que la consommation de poisson par habitant soit élevée au Japon, celle-ci diminue à mesure que l'alimentation des Japonais s'occidentalise. La chute de la consommation de poisson est particulièrement marquée chez les jeunes Japonais de moins de 40 ans, qui préfèrent les aliments transformés alors que les générations plus âgées (60 ans et plus) achètent trois fois plus de poisson frais que leurs congénères de moins de 40 ans.

Actuellement, les Japonais consomment une grande variété d'espèces, y compris un important volume de produits frais ou réfrigérés et de produits de grande valeur, tels que le saumon et le thon. Toutefois, les filets et autres produits en conserve sont également populaires.

Le Japon est un grand importateur d'un certain nombre de produits de la mer de qualité que le Canada peut offrir. Des « prêts-à-manger » pratiques et faciles à préparer trouveraient preneurs au Japon, un pays où la consommation de poisson et de fruits de mer par habitant a toujours été élevée.

Consommation par habitant au Japon de 2011 à 2016, en kilogrammes – Données antérieures
Catégorie 2011 2012 2013 2014 2015 2016
Poisson et fruits de mer 32,8 33,2 32,5 33,0 33,2 33,5
Crustacés 4,2 4,1 3,9 4,0 4,0 4,1
Poissons 21,4 22,1 21,8 22,5 22,9 23,3
Mollusques et céphalopodes 7,2 6,9 6,8 6,5 6,3 6,1
Source : Euromonitor 2017.

En chiffres

Le volume des importations de poisson vivant, frais, congelé et transformé du Japon a diminué de 0,7 % entre 2011 et 2015, pour s'établir à 1,5 million de tonnes métriques. Pendant la même période, on a assisté à une baisse de 6,2 % de la valeur des importations, qui est passée de 10,5 milliards $ US en 2011 à 8,1 milliards $ US. Toutefois, les ventes de 2016 semblent laisser présager une tendance inverse. La Chine, les États-Unis, la Norvège, le Chili et la Russie ont été les principaux fournisseurs de poisson et de fruits de mer du Japon en 2015.

Les dix principaux fournisseurs de poisson vivant, frais, congelé et transformé du Japon selon la valeur en 2015, en millions $ US (selon les données sur les importations du Japon)
Rang Pays 2011 2012 2013 2014 2015 2016* TCAC 2011-2015
S.O. Monde 10 578,2 11 052,3 9 037,1 8 826,2 8 188,8 8 452,7 −6,2 %
1 Chine 1 759,6 1 789,3 1 483,9 1 426,1 1 405,2 1 446,2 −5,5 %
2 États-Unis 1 231,7 1 338,3 1 050,7 1 107,5 1 140,8 1 094,3 −1,9 %
3 Norvège 891,8 914,3 788,0 856,9 812,2 918,6 −2,3 %
4 Chili 1 430,2 1 450,5 1 023,5 1 199,1 958,0 915,4 −9,5 %
5 Russie 692,0 786,8 690,9 591,9 482,5 514,8 −8,6 %
6 Taïwan 657,8 617,6 414,1 448,2 451,4 494,4 −9,0 %
7 Thaïlande 533,0 578,8 482,7 462,3 426,0 430,4 −5,4 %
8 Corée du Sud 622,6 617,4 506,9 446,7 362,3 396,4 −12,7 %
9 Indonésie 398,4 431,1 325,6 293,1 228,6 242,1 −13,0 %
10 Vietnam 146,9 175,7 144,7 167,3 171,7 194,2 4,0 %
12 Canada 177,0 164,9 140,1 142,4 115,0 142,3 −10,2 %
Source: Global Trade Tracker, 2017
Sans objet (S.O.)
*Nota: 2016 (De janvier à novembre)
Les dix principaux fournisseurs de poison vivant, frais, congelé et transformé du Japon selon le volume en 2015, en tonnes (selon les données sur les importations du Japon)
Rang Pays 2011 2012 2013 2014 2015 2016* TCAC 2011-2015
S.O. Monde 1 588 353 1 601 999 1 461 401 1 500 121 1 543 443 1 483 132 −0,7 %
1 États-Unis 238 530 215 480 195 890 205 643 213 561 211 815 −2,7 %
2 Chine 173 268 169 107 154 758 164 170 187 407 186 264 2,0 %
3 Norvège 188 016 217 256 177 076 147 541 155 891 141 357 −4,6 %
4 Chili 113 423 110 744 97 649 95 692 93 362 93 421 −4,7 %
5 Thaïlande 72 963 75 412 73 319 77 130 84 501 86 963 3,7 %
6 Taïwan 102 072 104 229 110 384 99 851 87 841 84 059 −3,7 %
7 Russie 68 328 65 344 60 828 55 930 51 356 51 200 −6,9 %
8 Corée du Sud 66 568 66 351 59 073 55 663 52 541 49 017 −5,7 %
9 Indonésie 19 944 17 065 17 343 21 343 17 917 20 025 −2,6 %
10 Vietnam 33 450 36 794 30 232 37 677 39 386 41 970 4,2 %
15 Canada 19 944 17 065 17 343 21 343 17 917 20 025 −2,6 %
Source: Global Trade Tracker, 2017
Sans objet (S.O.)
*Nota: 2016 (De janvier à novembre)

Selon les plus récentes données de l'Organisation des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO), la production japonaise de poisson et de fruits de mer diminue d'année en année. L'épuisement des stocks de poisson a contribué aux compressions dans l'industrie de la transformation du poisson au Japon.

Production japonaise de poisson et de fruits de mer par catégorie entre 2011 et 2013, en tonnes – Données antérieures
Catégorie 2011 2012 2013
Poissons pélagiques 1 759 945,11 1 735 610,69 1 659 061,30
Poissons de fond 862 013,59 952 986,25 927 685,81
Crustacés 970 487,48 1 005 750,03 906 333,81
Mollusques, autres 917 895,41 904 766,55 819 416,12
Poissons de mer, autres 931 972,96 845 685,67 730 783,86
Céphalopodes 465 112,71 452 784,69 499 797,92
Source : Organisation des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO) 2017.

Selon Global Trade Tracker, l'augmentation marquée des importations japonaises de poisson enregistrée en 2015 était surtout due aux importations de saumon congelé, de maquereau congelé, de filets de thon congelés, de listao congelé et de goberge de l'Alaska. La goberge offre une multitude de possibilités et sert de matière de base pour la confection de nombreux plats transformés outre les galettes de poisson ordinaires, tels que les saucisses de poisson et les galettes de poisson braisé en forme de tube.

Rendement du Canada

Le Canada a été le douzième fournisseur de poisson vivant, frais, congelé et transformé du Japon avec des exportations totalisant 142,3 millions $ US en date de novembre 2016 (selon les données sur les importations du Japon), ce qui représente une hausse de 24 % comparativement à la même période en 2015. La valeur finale des exportations de poisson vivant, frais, congelé et transformé au Japon sera assurément beaucoup plus élevée lorsque les valeurs de toutes les exportations et leurs volumes auront été déclarés pour 2016.

Les dix principales importations japonaises de poisson vivant, frais, congelé et transformé du Canada en 2016, en $ US
Code SH Description 2015 2016* 2016/2015
030520 Foies et œufs de poisson séchés, fumés, salés ou en saumure 27 474 897 33 112 814 21 %
030389 Poisson congelé 22 010 858 20 935 842 −5 %
030390 Foies et œufs de poisson congelés 13 210 424 20 901 161 58 %
030214 Saumon de l'Atlantique frais ou réfrigéré 5 374 121 16 428 795 206 %
030331 Flétan noir ou du Groenland congelé 14 826 399 16 346 056 10 %
030235 Thon rouge frais ou réfrigéré 8 240 307 7 692 139 −7 %
030312 Saumon du Pacifique congelé 3 827 171 4 494 281 17 %
160432 Succédanés du caviar préparés à partir d'œufs de poisson 2 293 256 4 075 291 78 %
030351 Harengs congelés 2 012 800 3 640 350 81 %
030483 Filets de poisson plat surgelés 4 813 664 2 709 955 −44 %
Source: Global Trade Tracker, 2017
Système harmonisé (SH)
*Nota: Statistiques annuelles partielles pour 2016.

En 2016, on observe une augmentation particulièrement marquée des importations canadiennes de saumon de l'Atlantique frais/réfrigéré, de hareng congelé, de succédané du caviar, de foie et d'œufs de poisson congelés et de produits de foie ou d'œufs de poisson séchés, fumés ou salés.

Taille des marchés

Euromonitor prévoit que les ventes de produits de poisson continueront d'accuser une hausse sur le marché japonais, à mesure que les consommateurs continuent de rechercher des solutions de repas pratiques tandis qu'ils connaissent des changements démographiques et modifient leur style de vie. De plus, les fabricants continueront de lancer des produits de poisson à valeur ajoutée destinés aux jeunes générations, ce qui devrait contribuer à maintenir le rythme des ventes de produits de poisson.

Valeur des ventes de poisson et de fruits de mer au Japon par produit (en M$ US) – Données antérieures
Catégorie 2011 2012 2013 2014 2015 2016 TCAC 2011-2016
Produits de la mer transformés (total) 29 319 28 637 28 311 28 686 28 441 28 236 −0,8 %
Produits de la mer de longue conservation 2 489 2 715 2 837 2 889 2 760 2 669 1,4 %
Fruits de mer transformés réfrigérés 26 154 25 269 24 827 25 175 25 042 24 914 −1,0 %
Fruits de mer transformés surgelés 676 653 646 622 639 653 −0,7 %
Source : Euromonitor, 2017.
Taux de croissance annuel composé (TCAC)
Remarque : Le volume des ventes de poisson et de fruits de mer comprend les ventes du secteur de la restauration et du secteur de la vente au détail. Tout écart mineur dans les totaux des colonnes est dû aux valeurs arrondies.

En ce qui concerne les ventes, la catégorie de poisson et de fruits de mer la plus importante est celle des fruits de mer transformés réfrigérés, ce qui confirme la tendance à privilégier la commodité observée par Euromonitor. Compte tenu des changements démographiques rapides qui balaient la société japonaise, les consommateurs cherchent de plus en plus à gagner du temps et pour ce faire, ils achètent des repas préparés et des produits de poisson semi-transformés. Cette tendance devrait se maintenir.

Valeur des ventes de poisson et de fruits de mer au Japon par produit, en millions $ US - Prévisions
Catégorie 2017P 2018P 2019P 2020P TCAC 2017-2020
Produits de la mer transformés (total) 28 744,9 29 172,7 29 578,8 29 987,9 1,4 %
Produits de la mer de longue conservation 2 650,6 2 632,3 2 621,2 2 618,2 −0,4 %
Fruits de mer transformés réfrigérés 25 418,5 25 845,2 26 244,0 26 638,2 1,6 %
Fruits de mer transformés surgelés 675,9 695,1 713,6 731,6 2,7 %
Source : Euromonitor, 2017.
Taux de croissance annuel composé (TCAC)
Prévision (P)
Remarque : Le volume des ventes de poisson et de fruits de mer comprend les ventes du secteur de la restauration et du secteur de la vente au détail. Tout écart mineur dans les totaux des colonnes est dû aux valeurs arrondies.

Tendances au chapitre des nouveaux produits

Selon Mintel, de tous les nouveaux produits de poisson emballés lancés sur le marché, 250 ont été lancés sur le marché japonais entre janvier 2011 et décembre 2016, dont 59 nouveaux produits pendant la seule année 2016.

La commodité joue un rôle important dans la commercialisation des produits de poisson au Japon. Mintel rapporte que les poissons prêts-à-cuire et prêts-à-manger sont très recherchés, puisque davantage de consommateurs sont prêts à payer un supplément pour se les procurer. De plus, en raison de la vaste gamme de produits de viande à valeur ajoutée disponible sur le marché japonais, la viande gagne en popularité et livre concurrence au poisson et aux produits de poisson. Le poisson et les plats à base de poisson sont reconnus dans le monde entier pour apporter des bienfaits pour la santé et améliorer le bien-être. La richesse en acides gras oméga-3 du poisson le rend plus populaire, surtout sur le marché japonais.

Lancements de nouveaux poissons et produits de poisson sur le marché japonais entre janvier 2011 et décembre 2016
Année Nouveaux produits lancés
2011 29
2012 26
2013 28
2014 62
2015 46
2016 59
Source: Mintel, 2017.
Lancements de nouveaux poissons et produits de poisson sur le marché japonais par ingrédient, entre janvier 2011 et décembre 2016
Ingrédient 2011 2012 2013 2014 2015 2016
Extrait de poisson 2 0 1 20 8 12
Extrait de bonite 7 3 8 8 9 12
Graisses de poisson 2 2 3 1 10 5
Extrait de crabe 2 1 2 3 3 5
Morue 13 11 13 17 3 5
Extrait de pétoncle 2 2 1 4 4 2
Tambour jaune 1 1 2 6 1 2
Poisson à tête de serpent 5 6 7 5 4 1
Espadon 7 3 5 3 1 0
Source : Mintel, 2017

Les produits de poisson qui contiennent des extraits de poisson, des extraits de bonite et des graisses de poisson sont les trois types de produits les plus recherchés. La consommation de produits de poisson sous toutes ses formes, mais surtout la consommation de produits faits maison, demeure populaire dans bon nombre de foyers japonais, en particulier chez la génération plus âgée. Selon Mintel, la plupart des consommateurs japonais ont cité des préoccupations relatives à la salubrité des aliments pour expliquer que les produits de poisson qui se revendiquent naturels ou biologiques se classent au sommet de leurs choix en matière d'achats.

Il est à noter que les jeunes Japonais ont souvent une perception négative du poisson car ils n'en aiment pas l'odeur et n'apprécient pas toute la préparation qu'il nécessite. Toutefois, Euromonitor souligne que les succès obtenus ces dernières années en lien avec les bienfaits du poisson pour la santé pourraient raviver l'intérêt des consommateurs pour le poisson frais.

Lancements de nouveaux poissons et produits de poisson dans le marché japonais par allégation, entre janvier 2011 et décembre 2016
Catégorie d'allégations 2011 2012 2013 2014 2015 2016 Total des produits
Naturel 34,48 % 42,31 % 53,57 % 70,97 % 50,00 % 66,10 % 56,80 %
Convient à 27,59 % 26,92 % 32,14 % 11,29 % 34,78 % 28,81 % 25,60 %
Éthique et écologique 13,79 % 23,08 % 32,14 % 14,52 % 19,57 % 22,03 % 20,00 %
Commodité 24,14 % 50,00 % 35,71 % 11,29 % 8,70 % 8,47 % 18,40 %
Teneur accrue 0,00 % 7,69 % 10,71 % 20,97 % 26,09 % 23,73 % 17,60 %
Teneur réduite 31,03 % 23,08 % 32,14 % 9,68 % 10,87 % 11,86 % 16,80 %
Segment de population 20,69 % 19,23 % 14,29 % 6,45 % 10,87 % 8,47 % 11,60 %
Fonctionnel 3,45 % 7,69 % 7,14 % 0,00 % 2,17 % 8,47 % 4,40 %
Source : Mintel , 2017

Plus de 66 % des nouveaux produits lancés en 2016 portaient la mention « Naturel », ce qui était, de loin, l'allégation accompagnant le plus souvent les produits. Parmi les autres principales allégations se trouvaient « Convient à » et « Éthique et écologique ».

Entreprises japonaises ayant lancé le plus grand nombre de produits en 2016
Entreprise Q1 2016 Q2 2016 Q3 2016 Q4 2016
Kibun Foods 4 0 7 11
Nippon Suisan Kaisha 2 6 4 5
Aeon Co. 0 3 3 2
Marudai Food 0 2 3 1
Lawson 0 3 0 0
Maruha 0 0 2 0
Source: Mintel, 2017

Kibun a dominé le marché en termes de fabrication ou de lancement de nouveaux produits de poisson en 2016 avec 22 nouveaux produits. Elle était suivie de Nippon Suisan Kaisha avec 17 nouveaux produits et Aeon Co. venait au troisième rang avec huit nouveaux produits.

Lancements de produits de marque vs marques maison au Japon en 2016
Type de lancement Nouveaux produits lancés - Produits de marque Nouveaux produits lancés - Marques maison
Nouvelle variété/élargissement de la marque 21 9
Nouveau lancement 14  
Nouvel emballage 9 1
Nouveau produit 5 1
Source: Mintel Global New Products Database (GNPD), 2017

Les produits de marque, qui représentaient près de 82 % des nouveaux lancements, dominaient largement le secteur des produits composés de poisson et d'ingrédients de poisson, alors que seulement 18 % des nouveaux produits étaient lancés sous une marque maison. Kibun est l'entreprise qui a lancé le plus de produits de marque et Aeon, l'entreprise qui a lancé le plus de marques maison. La plupart des nouveaux lancements étaient associés à une nouvelle variété/élargissement de la marque (50 %), à un nouveau lancement (23,3 %), à un nouvel emballage (16,7 %) et à un nouveau produit (10 %).

Restauration

Le secteur de la restauration représente 47,6 % des ventes de poisson et de fruits de mer frais au Japon, suivi du secteur de la vente au détail avec 33,8 % Ces données illustrent l'importance du secteur de la restauration en matière de consommation de poisson et de fruits de mer au Japon. Les produits importés, tels que le saumon, le thon et le maquereau, sont très recherchés dans le secteur de la restauration.

Répartition des ventes de poisson et de fruits de mer au Japon – Ventilation selon le volume des ventes (%)
Canal 2010 2011 2012 2013 2014 2015
Restauration 47,9 47,9 48,0 48,0 47,8 47,6
Commerce de détail 35,0 35,0 35,0 35,0 34,2 33,8
Vente en institutions 17,1 17,1 17,0 17,0 18,0 18,6
Total 100,0 100,0 100,0 100,0 100,0 100,0
Source : Euromonitor, 2017
Principaux distributeurs de poisson et de fruits de mer au Japon en 2015
Nom de l'entreprise Type de produit Rang
OUG Holdings Inc. Poisson et fruits de mer 1
Chuo Gyorui Co. Ltd. Poisson et fruits de mer 2
Maruichi Co. Ltd. Poisson et fruits de mer 3
Source : Euromonitor, 2017

Conclusions

Les fabricants de produits alimentaires japonais veulent des ingrédients de qualité et des plats semi-transformés préparés très simplement qui permettent de réduire les coûts. Plus précisément, il semble que le marché offre de bons débouchés pour les produits de poisson de grande valeur.

Le Japon offre de nombreux débouchés aux entreprises canadiennes de transformation du poisson qui sont prêtes à prendre le temps de nouer des relations d'affaires et de satisfaire aux exigences réglementaires du pays. On y retrouve des débouchés commerciaux pour les produits de poisson qui facilitent la vie, répondent aux préoccupations émergentes en matière de santé et de vieillissement de la population et permettent aux consommateurs de s'offrir de nouvelles expériences.

Pour de plus amples renseignements

Les délégués commerciaux internationaux peuvent fournir à l'industrie canadienne une expertise de terrain concernant les potentiels de marché, les conditions actuelles et les contacts d'affaires locaux, et sont un excellent point de contact pour obtenir des conseils à l'exportation.

Pour obtenir de plus amples renseignements sur le marché japonais ou d'autres marchés, consultez la collection complète des rapports d'analyse des marchés mondiaux à la rubrique Statistiques et information sur les marchés, par secteur et région d'intérêt à l'adresse :

Pour de plus amples renseignements au sujet de l'exposition FOODEX 2017, veuillez communiquer avec :

Ressources

Analyse sectorielle - Les produits de poisson au Japon
Rapport d'analyse mondiale
© Sa Majesté la Reine du chef du Canada, représentée par le ministre de l'Agriculture et de l'Agroalimentaire (2017).

Pour vous inscrire à notre liste de distribution ou pour suggérer d'autres sujets ou marchés de recherche, vous pouvez vous adresser à :
Agriculture et Agroalimentaire Canada, Analyses des marchés mondiaux
1341, chemin Baseline, Tour 5, 4e étage
Ottawa (Ontario) K1A 0C5
Canada
Courriel : aafc.mas-sam.aac@canada.ca

Le gouvernement du Canada a préparé le présent document en se fondant sur des sources d'information primaires et secondaires. Même s'il n'a ménagé aucun effort pour présenter des données exactes, Agriculture et Agroalimentaire Canada n'assume aucune responsabilité à l'égard de toute décision qui pourrait être prise sur la base de ces renseignements.

Toute reproduction ou redistribution du présent document, en totalité ou en partie, doit énoncer clairement qu'Agriculture et Agroalimentaire Canada est le titulaire du droit d'auteur du document en respectant le modèle suivant : AAC – titre du rapport – année. Si le document reproduit ou redistribué reprend des données du présent document, il y a lieu d'y indiquer les sources telles qu'elles sont inscrites dans le présent document.

Agriculture et Agroalimentaire Canada fournit le présent document ainsi que d'autres services de production de rapports gratuitement à ses clients des industries agricole et alimentaire.

Signaler un problème sur cette page
Veuillez cocher toutes les réponses pertinentes :
Date de modification :