Sélection de la langue

Recherche

Analyse sectorielle - Le marché du bœuf en Chine

Février 2017

Analyse sectorielle - Le marché du bœuf en Chine (Version PDF, 500Ko) | Aide sur les formats téléchargeables

Contenu


Sommaire

Le présent rapport vise à donner un aperçu de la taille du marché chinois du bœuf, de même que de la progression du pays en tant qu'importateur mondial. Il présente aussi une analyse des principaux fournisseurs de la Chine et fait le survol des principaux produits du bœuf importés selon le pays fournisseur concurrent. Enfin, le présent rapport contient une analyse régionale des points d'entrée (districts) des produits du bœuf en Chine.

Le rendement du Canada

La Chine demeure le deuxième plus important marché d'exportation de produits agroalimentaires et de fruits de mer et le quatrième plus important fournisseur de la Chine.

En mai 2011, la Chine a autorisé le Canada à reprendre ses exportations de bœuf congelé désossé provenant de bovins âgés de moins de 30 mois. Depuis, selon les statistiques sur les importations chinoises, le Canada a obtenu 7,4 % du marché chinois de viande de bovins. Pour 2015, les importations chinoises étaient évaluées à 228,0 M$ CAN, et le Canada était le sixième plus important fournisseur de produits de bœuf et de veau.

Production de bœuf en Chine

La Chine est un intervenant de poids de l'industrie mondiale du bœuf pour la production, la consommation et, ces dernières années, le commerce.

Selon les plus récentes données de l'Organisation des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO), le cheptel intérieur a diminué de 1,6 % par année en moyenne entre 2000 et 2013 alors que le taux de reconstitution des troupeaux a progressé de 1,5 % par année, passant de 31 % en 2000 à 46 % en 2013.

D'après ces mêmes données de la FAO, la production de bœuf a aussi augmenté de 1,8 % par année en moyenne au cours de cette période (pour atteindre 8 % de la production totale de viande de la Chine), soit plus vite que la reconstitution du cheptel en raison d'un rendement accru pour le bœuf (poids des carcasses avec os). Par contre, le poids moyen des carcasses en Chine reste bas d'après les normes occidentales (139  kilogrammes).

Production de bœuf
Production 2013 Hausse annuelle, 2000-2013 (%)
Sans objet (S.O.)
Kilogrammes (kg)
Nombre de bovins 103,8 millions −1,6
Proportion de bovins de boucherie (%) 66 S.O.
Nombre de bêtes abattues (têtes) 48,3 millions 1,5
Production de bœuf (tonnes) 6,7 millions 1,8
Importations formelles de bœuf (tonnes) 314 000 34
Taux d'abattage (commerce non compris) (%) 46 3,2
Poids moyen des carcasses de bétail intérieur (kg) 139 0,3

Sommaire des échanges commerciaux de la Chine

Comparativement au commerce intérieur, le marché chinois du commerce du bœuf, qu'il s'agisse des importations ou des exportations, était jadis très modeste. Le volume des importations a toutefois augmenté rapidement entre 2010 et 2015 en raison d'une consommation accrue et des prix élevés du bœuf chinois.

À l'échelle mondiale, les importations chinoises de produits de bœuf et de veau ont totalisé 56,6 G$ CAN et la Chine était le quatrième importateur mondial de produits de bœuf et de veau, la valeur des importations s'établissant à plus de 3,0 G$ CAN en 2015, soit 48,3 % de plus qu'en 2014. La majeure partie des importations chinoises de bœuf et de veau proviennent d'Australie, qui a signé un accord de libre‑échange avec la Chine (33,7 % des importations); viennent ensuite l'Uruguay (22,2 %) et la Nouvelle‑Zélande (15,2 %).

Les principales importations chinoises de produits de bœuf et de veau en 2015 comprenaient du bœuf congelé désossé (2,5 G$ CAN), du bœuf congelé non désossé (358,0 M$ CAN) et des abats comestibles de bœuf congelés (83,2 M$ CAN).

Toujours en 2015, la Chine a exporté pour un peu plus de 156,6 M$ CAN de bœuf et de produits du bœuf à travers le monde, soit 6,4 % de moins que l'année précédente. Ces exportations comprenaient surtout du bœuf transformé (98,6 M$ CAN), du bœuf désossé congelé (56,9 M$ CAN) et du bœuf salé ou saumuré (0,9 M$ CAN). Ces exportations étaient principalement destinées à Hong Kong (36,3 %), au Japon (30,0 %) et au Kirghizistan (20,2 %).

Chine – Principaux fournisseurs de produits de bœuf et de veau (viande) selon la valeur en M$ CAN, 2010-2015
Rang Pays 2010 2011 2012 2013 2014 2015
Source : Atlas mondial du commerce, 2016
Sans objet (S.O.)
Pas de données (p/d)
S.O. Monde 106,92 111,40 280,11 1 374,58 1 488,11 3 083,05
1 Australie 40,16 58,55 141,83 773,83 725,14 1 038,55
2 Uruguay 26,03 33,08 60,25 306,59 380,04 683,37
3 Nouvelle-Zélande 7,41 10,96 27,98 165,73 214,58 468,66
4 Brésil 32,86 8,77 37,97 0,00 0,00 382,85
5 Argentine 0,19 0,00 1,04 44,38 92,66 263,67
6 Canada 0,01 0,00 11,02 83,04 65,37 228,05
7 Costa Rica p/d p/d p/d 0,91 10,31 15,87
8 Chili p/d p/d p/d p/d p/d 1,93
9 Taïwan 0,14 0,04 0,01 0,02 0,01 0,02
10 États-Unis 0,00 0,00 0,00 p/d 0,00 0,02
Chine – Principaux fournisseurs de produits de bœuf et de veau (viande) en tonnes métriques, 2010-2015
Pays 2010 2011 2012 2013 2014 2015
Source : Atlas mondial du commerce, 2016
Pas de données (p/d)
Monde 32 858 26 725 70 575 314 437 317 119 494 946
Australie 9 121 11 011 31 513 163 995 141 885 162 173
Uruguay 9 533 10 029 18 488 79 630 99 833 135 114
Nouvelle‑Zélande 2 754 3 338 8 181 37 040 42 007 72 968
Brésil 11 376 2 342 8 951 p/d p/d 56 429
Argentine 16 0,0 220 9 220 16 983 42 688
Canada p/d p/d 3 216 24 387 14 724 23 125
Costa Rica p/d p/d p/d 141 1 683 2 192
Chili p/d p/d p/d p/d p/d 239,0
États‑Unis p/d p/d p/d p/d p/d 2,0

L'on prévoit que la demande de produits de bœuf et de veau en Chine restera forte à moyen et à long terme. Les importations chinoises de bœuf ont presque été multipliées par 15 au cours des cinq dernières années, passant de 32 858 tonnes en 2010 à 494 946 tonnes en 2015. La vigueur des importations traduit le déséquilibre de plus en plus marqué entre une demande intérieure en hausse et une production intérieure qui n'y suffit pas entièrement. La demande de bœuf et de veau de la Chine a totalisé près de 7 millions de tonnes en 2015 et devrait passer à environ 8 millions de tonnes en 2010, selon Euromonitor International.

Dépenses et consommation

En 2015, les consommateurs chinois ont acheté pour 159,1 G$ US de viande, soit 116,3 $ US par habitant contre 92,0 $ US en 2011. Ce montant devrait grimper à 160,0 $ US en 2020, ce qui représente une hausse significative.

Taille du marché – Historique des ventes au détail de bœuf et de veau frais, en M$ US
Catégorie 2011 2012 2013 2014 2015 TCAC % 2011-2015
Source : Euromonitor International, 2016
Taux de croissance annuel composé (TCAC)
Viande (total) 123 422,8 136 600,7 143 966,3 151 889,3 159 121,5 6,6
Bœuf et veau 12 413,1 13 423,0 14 383,0 15 452,9 16 534,9 7,4
Agneau, mouton et chèvre 7 645,3 8 266,8 8 647,8 9 078,7 9 501,2 5,6
Porc 90 621,3 100 637,6 105 937,7 111 539,9 116 502,2 6,5
Volaille 11 414,1 12 847,0 13 517,5 14 274,1 14 982,0 7,0
Autres viandes 1 329,1 1 426,3 1 480,4 1 543,6 1 601,2 4,8
Taille du marché – Prévisions des ventes au détail de bœuf et de veau frais, en M$ US
Catégorie 2016 2017 2018 2019 2020 TCAC % 2016-2020
Source : Euromonitor International, 2016
Taux de croissance annuel composé (TCAC)
Viande (total) 169 258,4 181 041,1 194 231,3 208 788,1 224 714,3 7,3
Bœuf et veau 17 985,7 19 696,0 21 660,3 23 894,9 26 431,9 10,1
Agneau, mouton et chèvre 10 108,2 10 821,7 11 629,2 12 530,1 13 538,0 7,6
Porc 123 522,5 131 662,2 140 728,5 150 671,9 161 446,1 6,9
Volaille 15 954,8 17 072,7 18 310,8 19 662,2 21 130,2 7,3
Autres viandes 1 687,2 1 788,5 1 902,5 2 029,0 2 168,1 6,5

Les ventes de bœuf et de veau ont totalisé 16,5 G$ US, soit 10,3 % des ventes totales de viande en 2015, et Euromonitor International estime que les ventes au détail atteindront 26,4 G$ US en 2020. Par ailleurs, la demande de bœuf et de veau a aussi progressé en 2015 pour atteindre 3,9 kilogrammes (kg) par habitant contre 3,3 kg en 2011, et elle devrait s'élever à 4,9 kg en 2020.

Chine – Historique de la demande de produits de bœuf et de veau par habitant, en kilogrammes
Catégorie 2011 2012 2013 2014 2015 TCAC % 2011-2015
Source : Euromonitor International, 2016
Taux de croissance annuel composé (TCAC)
Viande (total) 43,8 44,0 46,3 47,6 48,3 2,9
Bœuf et veau 3,3 3,5 3,6 3,8 3,9 4,0
Agneau, mouton et chèvre 2,3 2,2 2,4 2,4 2,5 5,3
Porc 28,5 28,3 29,8 30,5 31,2 3,0
Volaille 8,9 9,1 9,8 10,0 9,7 2,1
Autres viandes 0,8 0,8 0,8 0,9 0,9 3,0
Chine – Prévisions de la demande de produits de bœuf et de veau par habitant, en kilogrammes
Catégorie 2016 2017 2018 2019 2020 TCAC % 2016-2020
Source : Euromonitor International, 2016
Taux de croissance annuel composé (TCAC)
Viande (total) 50,5 51,8 53,0 54,3 55,7 2,5
Bœuf et veau 4,2 4,3 4,5 4,7 4,9 3,9
Agneau, mouton et chèvre 2,8 3,0 3,2 3,5 3,8 7,9
Porc 32,5 33,1 33,7 34,2 34,7 1,7
Volaille 10,1 10,4 10,7 11,1 11,4 3,1
Autres viandes 0,9 0,9 0,9 0,9 0,9 0,0
Chine – Historique des ventes au détail de bœuf et de veau frais, en milliers de tonnes
Catégorie 2011 2012 2013 2014 2015 TCAC % 2011-2015
Source : Euromonitor International, 2016
Taux de croissance annuel composé (TCAC)
Viande (total) 29 958,4 31 402,0 32 204,4 33 077,7 33 904,6 3,1
Bœuf et veau 1 568,5 1 602,3 1 671,9 1 750,1 1 834,1 4,0
Agneau, mouton et chèvre 1 040,4 1 062,7 1 082,5 1 107,3 1 135,0 2,2
Porc 22 901,6 24 025,9 24 628,2 25 264,3 25 845,4 3,1
Volaille 4 079,2 4 337,3 4 444,0 4 572,1 4 700,2 3,6
Autres viandes 368,8 373,9 377,9 383,9 390,1 1,4

Propulsée par une classe moyenne en expansion soutenue et par des revenus en hausse, la demande de bœuf et de veau frais en Chine continue d'augmenter de façon stable. Les volumes ont progressé de 17,8 % entre 2011 et 2015 comparativement à 5 % à l'échelle mondiale.

Le bœuf et le veau devraient continuer d'aiguillonner la progression des volumes entre 2016 et 2020 au taux de croissance annuel composé de 5,1 %. Après une progression anémique du cheptel et de la production intérieure, l'importation de viande – et de bœuf en particulier – devrait afficher une solide croissance. En outre, les craintes de plus en plus marquées des consommateurs de la classe moyenne et le nombre sans cesse plus élevé de ces derniers ont stimulé la demande, ce qui devrait hausser le volume des ventes de bœuf importé, produit qui a bonne réputation en raison de sa valeur nutritive élevée.

Chine – Prévision des ventes au détail de bœuf et de veau frais, en milliers de tonnes
Catégorie 2016 2017 2018 2019 2020 TCAC % 2016-2020
Source : Euromonitor International, 2016
Taux de croissance annuel composé (TCAC)
Viande (total) 34 738,7 35 579,2 36 425,7 37 278,0 38 122,4 2,4
Bœuf et veau 1 924,0 2 020,2 2 123,2 2 233,6 2 352,0 5,1
Agneau, mouton et chèvre 1 164,5 1 195,3 1 227,6 1 261,4 1 297,3 2,7
Porc 26 426,9 27 008,3 27 589,0 28 168,3 28 731,7 2,1
Volaille 4 827,1 4 952,6 5 076,4 5 198,2 5 317,8 2,4
Autres viandes 396,4 402,9 409,6 416,5 423,7 1,7

Euromonitor International souligne en outre que la viande biologique comme le bœuf et le veau est de plus en plus populaire en Chine. Les consommateurs chinois ont grandement besoin de produits biologiques, même à des prix beaucoup plus élevés, en raison des fréquents problèmes de salubrité dans le secteur du porc. Les prix du bœuf biologique peuvent atteindre 80 yen le kilogramme (environ 18,00 $ CAN). Même si le prix dépasse largement celui d'autres viandes, l'offre reste inférieure à la demande.

Secteur de la restauration en Chine

La Chine, qui regroupe le cinquième de la population de la planète, est le premier marché mondial de la viande fraîche. Selon Euromonitor International, presque 50 % de la viande consommée en Chine en 2015 a été servie dans les établissements institutionnels et de restauration. En Chine, les restaurants à service complet occupent une place de plus en plus importante dans la vie sociale, car la petite taille des lieux d'habitation pousse les consommateurs à se réunir hors de la maison.

Les achats groupés ont fait leur apparition dans le marché chinois de la restauration collective. Les achats groupés désignent le modèle dans lequel une entreprise offre des produits et des services à prix nettement réduit à condition qu'un nombre minimal d'acheteurs soient prêts à acheter le même article. Cette tendance a pris naissance vers la fin de 2010. Euromonitor International attribue la popularité croissante des achats groupés à la rapide expansion de plateformes de commerce électronique comme Alibaba.

Les fournisseurs de services de traiteur offrent des assortiments de plats à prix réduit sur des plateformes de commerce en ligne à l'intention de groupes d'acheteurs. Il existe actuellement en Chine un grand nombre de sites d'achats groupés semblables aux services nord-américains Groupon et Dealfind.

Chine – Historique de la distribution de viande dans les établissements institutionnels et de restauration, en milliers de tonnes
Catégories 2011 2012 2013 2014 2015 TCAC % 2010‑2015
Source : Euromonitor International, 2016
Taux de croissance annuel composé (TCAC)
Viande – Restaurants 17 125,3 17 440,1 18 049,3 18 515,0 19 137,0 2,7
Viande – Institutions 11 969,0 13 600,1 14 208,2 14 063,5 14 461,0 3,0
Chine – Historique de la distribution de viande – établissements de détail, de restauration et institutionnels, selon le format en %
Catégorie 2011 2012 2013 2014 2015
Source: Euromonitor International, 2016
Détail 50,7 50,3 50 50,4 50,2
Restaurants 29 27,9 28 28,2 28,4
Institutions 20,3 21,8 22 21,4 21,4
Total 100 100 100 100 100

Le secteur de la restauration demeure le principal consommateur de produits de bœuf et de veau puisque les consommateurs chinois de la classe moyenne sont moins habitués à cuisiner le bœuf que le porc et, en raison de leur train de vie élevé, ils tendent à préférer le bœuf aux autres sources de protéines lorsqu'ils mangent à l'extérieur.

Nota : La présente rubrique sur le secteur de la restauration a paru dans le rapport Le marché du porc en Chine destiné aux participants du salon Food & Hospitality China de novembre 2016. Veuillez consulter le texte intégral de ce rapport, qui met en lumière les perspectives que le secteur de l'alimentation et de la restauration de Chine offre aux producteurs canadiens de bœuf et de porc.

En chiffres

En 2015, on dénombrait une dizaine de coupes et de produits de bœuf différents importés en Chine. Les principales coupes, en volume, comprenaient le bœuf désossé congelé (368 381 tonnes), les coupes congelées avec os (98 111 tonnes) et les abats comestibles congelés à l'exception des langues et des foies (20 112 tonnes). Ces coupes sont intervenues pour environ 98,4 % (487 204 tonnes) du volume total des exportations (494 948 tonnes).

Chine – Principales importations de bœuf, en tonnes
Code SH Description Tonnes métriques
Source : Atlas mondial du commerce, 2016
Système harmonisé (SH)
Total Total des importations de bœuf et de veau 494 948
020230 Viande de bovins désossée, congelée 368 981
020220 Coupes de bovins congelées, avec os 98 111
020629 Abats comestibles de bovins, congelés 20 112
020130 Viande de bovins fraîche, désossée 5 988
020621 Viande fraîche avec os 965
020120 Langues de bovins comestibles congelées 704
020210 Carcasses et demi‑carcasses de bovins congelées 52
020622 Foies de bovins comestibles congelés 34
160250 Viande ou abats de bovins préparés 1
021020 Viande de bovins salée, saumurée, séchée ou fumée <1

L'Australie est de loin le principal fournisseur de bœuf de la Chine, avec 33,7 % du marché. Ses principaux concurrents sont l'Uruguay (22,2 % du marché) et la Nouvelle‑Zélande (15,2 % du marché).

Chine – Valeur ($ CAN) et principaux fournisseurs des importations de produits de bœuf
Code SH Description 2015 Fournisseur #1 Fournisseur #2 Fournisseur #3
Source : Atlas mondial du commerce, 2016
Système harmonisé (SH)
Sans objet (S.O.)
S.O. Total des importations de produits de bœuf et de veau 3 083 053 902 Australie (33,7 %) Uruguay (22,2 %) Nouvelle‑Zélande (15,2 %)
020230 Viande de bovins désossée, congelée 2 571 877 888 Australie
(32,2 %)
Uruguay (20,2 %) Nouvelle‑Zélande (15,0 %)
020220 Coupes de bovins congelées, avec os 358 060 686 Australie
(48,9 %)
Uruguay (30,3 %) Nouvelle‑Zélande (20,1 %)
020629 Abats comestibles de bovins, congelés 83 240 207 Uruguay
(60,3 %)
Australie (26,6 %) Nouvelle‑Zélande (11,7 %)
020130 Viande de bovins fraîche, désossée 57 324 031 Australie
(100 %)
S.O. S.O.
020120 Viande fraîche avec os 6 769 398 Australie
(100 %)
S.O. S.O.
020621 Langues de bovins comestibles congelées 5 506 912 Uruguay
(100 %)
S.O. S.O.
020210 Carcasses et demi‑carcasses de bovins congelées 175 130 Nouvelle-Zélande (100 %) S.O. S.O.
020622 Foies de bovins comestibles congelés 66 508 Australie
(70,5 %)
Uruguay (29,5 %) S.O.
160250 Viande ou abats de bovins préparés 31 344 Taïwan
(77,9 %)
États‑Unis (10,8 %) Italie
(7,2 %)
021020 Viande de bovins salée, saumurée, séchée ou fumée 1 798 États‑Unis (100 %) S.O. S.O.

Selon Euromonitor International, les produits de bœuf préemballés suscitent de plus en plus d'intérêt puisque les consommateurs chinois réclament des produits faciles à utiliser et à entreposer, et dont l'emballage est recyclable.

Les supermarchés et les hypermarchés prennent rapidement de l'expansion. Ils ont dominé les ventes selon le mode de distribution, et la vente au détail sur Internet a enregistré la plus forte progression en 2015. D'après Euromonitor International, les épiceries modernes ont créé des chaînes d'approvisionnement et des installations d'entreposage réfrigérées, assurant ainsi le stockage approprié des produits de bœuf et de veau.

Chine – Ventes de viande transformée selon la catégorie – Valeur en $ US, 2011-2015
Catégories 2011 2012 2013 2014 2015 TCAC % 2011-2015
Source: Euromonitor International, 2016
Taux de croissance annuel composé (TCAC)
Total – Viande rouge transformée (total) 9 083,5 9 553,4 10 556,3 10 253,6 10 032,5 2,9
Viande rouge transformée de longue conservation 5 145,8 5 372,2 5 970,0 5 679,6 5 473,0 1,6
Viande rouge transformée réfrigérée 3 350,1 3 561,2 3 913,7 3 837,5 3 756,4 2,9
Viande rouge transformée congelée 587,6 620,0 672,6 736,5 803,1 8,1

Principales importations de bœuf selon le point d'entrée

Chine – Importations mondiales de produits de bœuf et de veau selon les dix principaux points d'entrée, en M$ CAN
Point d'entrée 2011 2012 2013 2014 2015
Source : Atlas mondial du commerce, 2016
Shanghaï 32,9 73,4 316,1 407,6 1 114,9
Tianjin 36,3 105,1 486,8 580,6 1 006,3
Dalian 20,9 50,5 326,7 222,6 229,5
Qingdao 3,1 4,3 30,5 62,6 123,1
Shenzhen 11,5 16,7 31,4 40,0 122,6
Xiamen 0,3 4,0 8,8 16,8 77,4
Nanjing 1,4 5,8 60,4 61,7 71,3
Guangzhou 0,2 2,5 5,6 5,7 34,2
Ningbo - 0,2 2,6 4,5 17,2
Shijiazhuang 1,9 3,4 2,3 1,9 11,3
Chine – Importations de produits canadiens de bœuf et de veau selon les dix principaux points d'entrée, en $ CAN
Point d'entrée 2011 2012 2013 2014 2015
Source : Atlas mondial du commerce, 2016
Nanjing 0 0 0 2 907 835 89 930 991
Tianjin 0 2 997 419 17 961 529 21 910 247 70 396 533
Dalian 0 6 351 230 63 943 869 32 933 628 40 369 362
Shenzhen 0 0 0 0 11 779 236
Guangzhou 0 0 611 165 6 582 158 5 594 764
Huangpu 0 1 067 157 0 0 3 075 770
Shanghai 853 670 340 270 866 1 068 993 735 591
Beijing 0 0 27 429 0 40 190
Nanning 0 0 0 103 708 0
Qingdao 0 0 0 76 101 0

Conclusion

La demande de nourriture – et plus précisément de viande – en Chine continue de progresser en quantité et en qualité. L'offre intérieure de bœuf étant limitée par des problèmes d'espace, d'approvisionnement en moulée et en eau et de chaîne d'approvisionnement, la Chine doit encore importer une bonne partie du bœuf qu'elle consomme.

Le bœuf canadien n'est pas un nouveau produit sur le marché chinois, mais ce n'est qu'au cours des cinq dernières années que les importations du Canada profitent d'une traction significative. Le Canada a réintégré le marché chinois en 2011 et, à la fin de 2015, les importations provenant du Canada totalisaient plus de 220 M$ CAN, ce qui témoigne de la haute qualité des produits offerts et des débouchés sans cesse plus importants sur le marché de la Chine.

Pour de plus amples renseignements

Les délégués commerciaux internationaux peuvent fournir à l'industrie canadienne une expertise de terrain concernant les potentiels de marché, les conditions actuelles et les contacts d'affaires locaux, et sont un excellent point de contact pour obtenir des conseils à l'exportation.

Pour obtenir de plus amples renseignements sur le marché français et d'autres marchés, consulter la collection complète des rapports d'analyse mondiale sous la rubrique Statistiques et renseignements sur les marchés qui présente les revues de marché par secteur d'intérêt et par région, à l'adresse :

Pour de plus amples renseignements à propos du salon Food and Hospitality China (FHC) 2017, veuillez communiquer avec :

Ressources

Analyse sectorielle : Le marché du bœuf en Chine
Rapport d'analyse mondiale
© Sa Majesté la Reine du chef du Canada, représentée par le ministre de l'Agriculture et de l'Agroalimentaire (2016).

Pour vous inscrire à notre liste de distribution ou pour suggérer d'autres sujets ou marchés de recherche, vous pouvez vous adresser à :
Agriculture et Agroalimentaire Canada, Analyses des marchés mondiaux
1341, chemin Baseline, Tour 5, 3e étage
Ottawa (Ontario)  K1A 0C5
Canada
Courriel : aafc.mas-sam.aac@canada.ca

Le gouvernement du Canada a préparé le présent document en se fondant sur des sources d'information primaires et secondaires. Même s'il n'a ménagé aucun effort pour présenter des données exactes, Agriculture et Agroalimentaire Canada n'assume aucune responsabilité à l'égard de toute décision qui pourrait être prise sur la base de ces renseignements.

Toute reproduction ou redistribution du présent document, en totalité ou en partie, doit énoncer clairement qu'Agriculture et Agroalimentaire Canada est le titulaire du droit d'auteur du document en respectant le modèle suivant : AAC – titre du rapport – année. Si le document reproduit ou redistribué reprend des données du présent document, il y a lieu d'y indiquer les sources telles qu'elles sont inscrites dans le présent document.

Agriculture et Agroalimentaire Canada fournit le présent document ainsi que d'autres services de production de rapports gratuitement à ses clients des industries agricole et alimentaire.

Signaler un problème sur cette page
Veuillez cocher toutes les réponses pertinentes :
Date de modification :