Sélection de la langue

Recherche

Analyse sectorielle – Aliments emballés : tendances en Corée du Sud

Août 2019

Sommaire

La Corée du Sud a une population de 51,4 millions d'habitants (2017) et ce nombre ne devrait augmenter que de un million d'ici 2030. Dans ce pays, 81,5 % de la population est considérée comme urbaine et concentrée dans les basses terres, où la densité démographique est élevée.

La plus grande ville de Corée du Sud, Séoul, compte 9,9 millions d'habitants. Ensemble, Séoul et la province environnante de Gyeonggi-do représentent près de la moitié du bassin de consommateurs du pays, principalement en raison de la taille de leur population et de leur emplacement idéal.

La Corée du Sud est un importateur net de denrées alimentaires. Plus de 60 % de ses besoins de nourriture, lesquels ne cessent de croître, sont comblés par des fournisseurs étrangers. En 2018, le déficit commercial de la Corée du Sud au chapitre des produits agroalimentaires et des produits de la mer s'est chiffré à 25,4 milliards $ US, les importations atteignant 33,2 milliards $ US et les exportations, 7,8 milliards $ US.

Les ventes au détail d'aliments emballés ont atteint 27,4 milliards $ US en 2018, avec un TCAC de 2,5 % entre 2014 et 2018. D'ici à 2023, les ventes au détail devraient atteindre les 31,3 milliards $ US, soit une hausse du taux de croissance de 2,7 %. La facilité de préparation des aliments et les préoccupations liées à la santé déterminent les habitudes alimentaires des Sud-Coréens, si bien que les fabricants tablent sur des produits alimentaires plus pratiques et plus sains.

Les fabricants investissent dans la mise au point de produits de repas préparés plus savoureux et plus nutritifs pour remplacer les repas préparés à la maison. De ce fait, outre les consommateurs célibataires, les couples mariés et les personnes âgées manifestent également un intérêt accru pour les produits de ce type.

Profil des consommateurs

La Corée du Sud a une population de 51,4 millions d'habitants (2017) et ce nombre ne devrait augmenter que de un million d'ici 2030. Dans un pays couvert à 70 % de terres montagneuses, 81,5 % de la population est considérée comme urbaine et concentrée dans les basses terres, où la densité démographique est élevée. La province de Gyeonggi au nord-ouest, qui entoure la capitale, Séoul, et comprend le port d'Incheon, est la province la plus densément peuplée.

Principales villes de Corée du Sud (2018)
Rang Villes Population
1 Séoul 9 963 000
2 Busan 3 467 000
3 Incheon 2 763 000
4 Daegu (Taegu) 2 221 000
5 Daejon (Taejon) 1 558 000
6 Gwangju (Kwangju) 1 518 000
Source : CIA World Fact Book

La plus grande ville de Corée du Sud, Séoul, compte 9,9 millions d'habitants. Ensemble, Séoul et la province environnante de Gyeonggi-do comptent près de la moitié des consommateurs du pays, principalement en raison de la taille de leur population et de leur emplacement idéal. On prévoit que les bassins de consommation de Chungcheongbuk-do et de Ulsan connaîtront la croissance la plus rapide, en raison de l'expansion de la ville de Sejong et des gains de la capacité de production industrielle à Ulsan.

La Corée du Sud est la quatrième économie d'Asie, avec 1,65 trillion de dollars US, après la Chine, le Japon et l'Inde. Les consommateurs sud-coréens sont considérés comme aisés, en raison d'un revenu annuel moyen disponible de 40 821 $ US et de 42 463 $ US par ménage rural et urbain (2017), respectivement. En comparaison, le revenu annuel moyen disponible des ménages canadiens ruraux et urbains est de 54 606 $ US et de 67 382 $ U.S.

Importations

La Corée du Sud est un importateur net de denrées alimentaires, puisqu'elle dépend de l'importation pour plus de 60 % de ses besoins alimentaires, lesquels ne cessent de croître. En 2018, le déficit commercial de la Corée du Sud au chapitre des produits agroalimentaires et des produits de la mer a atteint 25,4 milliards $ US, les importations se chiffrant à 33,2 milliards $ US et les exportations, à 7,8 milliards $ US. Les importations sud-coréennes de denrées agroalimentaires et de produits de la mer ont augmenté de 10,0 % depuis 2017, et ont enregistré un TCAC de 2,9 % entre 2014 et 2018. La Corée du Sud a conclu 15 accords de libre-échange (ALE) avec 52 pays.

Le Canada est le 10efournisseur en importance de denrées agroalimentaires et de produits de la mer de la Corée du Sud, derrière les États-Unis, la Chine, l'Australie, le Brésil, le Vietnam, la Russie, la Thaïlande, l'Allemagne et l'Indonésie. Néanmoins, l'Accord de libre-échange entre le Canada et la Corée (ALECC) a réduit les droits d'importation de nombreuses denrées alimentaires, ce qui a abouti à une croissance des importations d'aliments de provenance canadienne. En 2018, les principales importations de produits agroalimentaires et de produits de la mer de la Corée du Sud étaient le maïs, le porc congelé, les préparations alimentaires, le blé et le méteil ainsi que le bœuf désossé congelé.

Ventes au détail

Les ventes au détail des aliments emballés se sont chiffrées à 27,4 milliards $ US en 2018, et ont enregistré un TCAC de 2,5 % entre 2014 et 2018. D'ici à 2023, les ventes au détail devraient atteindre le chiffre de 31,3 milliards $ US, avec un TCAC de 2,7 %. La facilité de préparation de la nourriture détermine les habitudes alimentaires des Sud-Coréens, si bien que les fabricants tablent sur des produits plus pratiques et plus sains.

La Corée du Sud se classe au troisième rang mondial pour la consommation de poisson et de fruits de mer frais par habitant, le ménage moyen en ayant consommé 159 kg en 2017, en hausse de 12 % depuis 2012. La consommation de viande fraîche a également augmenté (à 131 kg en 2017), le porc étant la viande la plus consommée et celle dont la croissance est la plus rapide.

Les aliments des petits déjeuners occidentaux, comme les céréales et le pain grillé sont de plus en plus courants, en plus du petit déjeuner coréen traditionnel, constitué de soupe aux algues avec des légumes, du poisson et du riz. Le repas de midi se compose généralement d'une soupe, de nouilles ou de kimbaps (collation au riz) distribués par les vendeurs de nourriture ambulants et les cafés. Toutefois, les consommateurs achètent de plus en plus des boîtes à lunch et des bols de salade dans les dépanneurs et les supermarchés.

Les plats préparés gagnent en popularité : les repas préparés, la viande et les fruits de mer transformés et les soupes affichent tous une croissance supérieure à la moyenne en raison des modes de vie plus occupés, ayant pour effet une baisse de la fréquence des repas cuisinés à la maison.

Ventes au détail d'aliments emballés en Corée du Sud, historiques et prévues, en millions de dollars américains
Catégorie 2014 2018 TCAC* % 2014-2018 2019 2023 TCAC* % 2019-2023
Aliments emballés 24 790,5 27 389,8 2,5 28 135,4 31 335,4 2,7
Riz, pâtes et nouilles 5 164,0 5 055,0 −0,5 5 107,1 5 358,7 1,2
Viandes et produits de la mer transformés 2 979,4 3 499,3 4,1 3 674,4 4 418,8 4,7
Produits de boulangerie 2 269,9 3 547,2 11,8 3 715,3 4 390,4 4,3
Produits laitiers 4 579,8 4 409,7 −0,9 4 396,5 4 371,6 −0,1
Plats cuisinés 940,1 1 702,5 16,0 1 904,2 2 647,0 8,6
Collations salées 1 787,0 1 942,1 2,1 1 972,0 2 077,3 1,3
Sauces, vinaigrettes et condiments 1 354,0 1 516,2 2,9 1 574,2 1 768,7 3,0
Confiseries 1 334,7 1 494,9 2,9 1 525,9 1 668,8 2,3
Crème glacée et desserts congelés 1 801,4 1 467,4 −5,0 1 427,3 1 326,5 −1,8
Biscuits sucrés, barres tendres et collations aux fruits 1 025,9 1 016,3 −0,2 1 017,5 1 041,4 0,6
Soupes 99,9 238,8 24,3 300,0 648,7 21,3
Tartinades sucrées 303,3 348,9 3,6 365,6 431,8 4.2
Huiles de table 428,8 426,0 −0,2 423,6 418,8 −0,3
Aliments pour bébés 448,4 432,6 −0,9 425,5 410,9 −0,9
Céréales pour petit-déjeuner 200,7 225,1 2,9 237,4 282,1 4,4
Fruits et légumes transformés 73,3 67,8 −1,9 68,6 73,9 1,9

Source : Euromonitor International, 2018

*TCAC : Taux de croissance annuel composé

Entreprises, marques et distribution

Soupes

Le secteur sud-coréen des soupes devrait passer de 99,9 millions de dollars américains en 2014 à 238,8 millions de dollars américains en 2022, avec un TCAC de 24,3 %.

La catégorie des soupes de longue durée conservation vient au premier rang : les ventes ont atteint 112,4 millions de dollars américains en 2018 et devraient connaître la croissance la plus rapide durant la période de 2018 à 2023, avec un TCAC de 28,7 %, suivie des soupes froides (12,3 %) et instantanées (12,2 %).

Les hypermarchés (Costco, Emart) et les supermarchés (Lotte Super, Hanaro Mart) sont les principaux points de distribution du secteur des soupes en Corée du Sud (82,6 % de la valeur totale des ventes en 2017). Les dépanneurs (7 Eleven, CU) (8,7 %), les spécialistes des aliments et des boissons (0,9 %) et les détaillants en ligne (0,6 %) étaient les autres principaux points de distribution au cours de la même année. Les hypermarchés et les supermarchés constituent également les principaux points de distribution dans toutes les catégories.

Ventes au détail de soupe, historiques et prévues, en millions de dollars américains
Catégorie 2014 2018 TCAC* % 2014-2018 2019 2023 TCAC* % 2019-2023
Soupes 99,9 238,8 24,3 300,0 648,7 21,3
Soupe de longue conservation 21,6 112,4 51,0 154,7 425,0 28,7
Soupes réfrigérées 41,7 77,1 16,6 90,2 143,7 12,3
Soupes instantanées 14,1 38,3 28,4 46,0 73,0 12,2
Soupes déshydratées 22,5 11,1 −16,2 9,2 7,0 − 6,6

Source : Euromonitor International, 2018

*TCAC : Taux de croissance annuel composé

Soupe de bœuf épicée

Compagnie E-Land Retailer
Marque O'price x Oegatjip
Catégorie Soupes
Sous-catégorie Soupes liquides
Pays Corée du Sud
Prix en devise locale (Won sud-coréen) 2,990 KRW
Prix en dollars américains 2,63

Cette soupe abordable est constituée d'un riche bouillon d'os de bœuf, de bœuf frais, de tiges de taro, de germes de soja, de radis blanc et de plusieurs aromates destinés à lui conférer une saveur riche et épicée. Elle peut être chauffée aux micro-ondes une fois versée dans un récipient adapté. Elle est vendue en emballage de 500 grammes (g) portant le logo Hazard analysis and critical control points (HACCP) et les instructions de cuisson.

Repas préparés

Le secteur sud-coréen des repas préparés était évalué à 159,8 millions de dollars américains en 2016 et devrait connaître un TCAC de 7 % durant la période de 2016 à 2021. Ce secteur est composé de trois types de marché : les repas prêts à servir, les pizzas et les trousses-repas. Les repas prêts à servir constituent le marché le plus important (part de marché de 53,7 % en 2016), suivis des pizzas et des trousses-repas, représentant des parts de marché de 27,2 % et 19,1 %, respectivement.

Les ventes au détail des repas prêts à servir se sont chiffrées à 85,8 millions de dollars américains en 2016 et devraient atteindre 133,7 millions de dollars américains en 2021, soit un TCAC de 9,3 %, comparativement aux trousses-repas (6,1 %) et aux pizzas (2,5 %) durant la période de 2016 à 2021. Le marché des repas prêts à servir comprend des repas non réfrigérés, des repas réfrigérés, des repas déshydratés et des repas congelés. Parmi ceux-ci, la catégorie des repas non réfrigérés occupe la place la plus importante en termes de valeur et devrait connaître la croissance la plus rapide durant la période de 2016 à 2021. En raison de leur facilité d'utilisation et du manque de temps des consommateurs, le marché des repas prêts à servir devrait continuer de représenter le principal segment du marché, en valeur, des plats préparés d'ici 2021.

Les ventes au détail des trousses-repas ont atteint 30,6 millions de dollars américains en 2016, avec un TCAC de 3,1 %. Ces ventes devraient atteindre 41,1 millions de dollars américains d'ici 2021, à un TCAC de 6,1 % durant la période de 2016 à 2021. Le marché des trousses-repas comprend des repas non réfrigérés, des repas réfrigérés et des repas congelés. Parmi ceux-ci, les repas réfrigérés constituent la catégorie la plus importante en valeur et devraient connaître la croissance la plus rapide durant la période de 2016 à 2021, avec un TCAC de 6,2 %, pour atteindre 16,6 millions de dollars américains en 2021, suivis des repas congelés (6 %) et des repas non réfrigérés (5,9 %).

Le marché des pizzas a atteint 43,4 millions de dollars américains en 2016, avec un TCAC de 0,6 %. Il devrait atteindre 49,1 millions de dollars américains d'ici 2021, avec un TCAC de 2,5 % durant la période de 2016 à 2021. Le marché des pizzas se répartit en deux catégories : pizzas réfrigérées et pizzas congelées. La catégorie des pizzas réfrigérées est la plus importante en termes de valeur, et les deux catégories devraient croître à un TCAC de 2,9 % et de 1,7 %, respectivement, de 2016 à 2021.

Le secteur sud-coréen des repas préparés est très fragmenté, les cinq principaux acteurs ne représentant que 23,5 % des parts de marché en 2016. CjCheilJedang est la première marque, avec une part en valeur et en volume de 16,9 % et de 21,9 %, respectivement, en 2016. Dongwon, Pulmuwon et Shin Ramyun sont également d'importantes marques dans ce secteur.

Les hypermarchés et les supermarchés sont les principaux points de distribution des repas préparés en Corée du Sud, avec une part totale de 65,5 % en 2016. La part de la majorité des distributeurs a légèrement augmenté par rapport à 2011, tandis que celle des dépanneurs a augmenté de manière significative, passant de 21,4 % en 2011 à 22,3 % en 2016.

Taille du marché des repas préparés, historique et prévue; ventes au détail modélisées en millions de dollars américains
Marché Catégorie 2011 2016 TCAC* % 2011-2016 2016 2021 TCAC* % 2016-2021
Trousses-repas Repas non réfrigérés 10,1 11,8 3,0 11,8 15,7 5,9
Repas réfrigérés 10,5 12,3 3,2 12,3 16,6 6,2
Repas congelés 5,6 6,6 3,1 6,6 8,8 6,0
Global 26,3 30,6 3,1 30,6 41,1 6,1
Pizzas Pizzas réfrigérées 27,7 29,1 1,0 29,1 33,6 2,9
Pizzas congelées 14,4 14,3 −0,1 14,3 15,5 1,7
Global 42,1 43,4 0,6 43,4 49,1 2,5
Repas prêts à servir Repas non réfrigérés 24,6 33,2 6,2 33,2 55,5 10,8
Repas réfrigérés 12,4 16,5 5,9 16,5 26,9 10,3
Repas déshydratés 16,0 21,2 5,8 21,2 34,3 10,1
Repas congelés 14,4 14,9 0,8 14,9 17,0 2,6
Global 67,3 85,8 5,0 85,8 133,7 9,3
Global Global 135,7 159,8 3,3 159,8 223,9 7,0

Source : Global Data, 2019

*TCAC : Taux de croissance annuel composé

Salade de poulet et mayonnaise crémeuse au citron

Compagnie GS Retail
Marque Simply Cook
Catégorie Repas et plats principaux
Sous-catégorie Salades
Pays Corée du Sud
Prix en devise locale (Won sud-coréen) 4,300 KRW
Prix en dollars américains 3,79

Ce produit est conçu pour être consommé avec du poulet chaud et des légumes frais. Il va au micro-ondes et se vend au détail dans un emballage de 243 g.

Viandes et produits de la mer transformés

Viande - transformée

La catégorie des produits transformés à base de viande crue et transformée a augmenté à 984,8 millions de dollars américains en 2018, avec un TCAC de 2,5 %. Cette catégorie devrait atteindre 1 109,6 millions de dollars américains d'ici 2023, avec un TCAC de 2,4 % durant la période de 2018 à 2023.

Harim, CJ, Lotto et Ottogi sont les quatre plus grandes marques du secteur de la viande en Corée du Sud. Harim détenait une part de marché, en valeur, de 0,7 % en 2018 et CJ détenait une part de 0,2 % la même année. Lotto et Ottogi détenaient chacune des parts de marché de 0,1 %. En outre, les marques maison représentaient 19,9 % et 21,4 %, respectivement, de la valeur et du volume des ventes au cours de la même année.

Les hypermarchés et les supermarchés constituent les principaux points de distribution du secteur des viandes de la Corée du Sud. Ils représentaient une part de marché de 67,8 % en 2018; venaient ensuite les spécialistes de l'alimentation et des boissons ainsi que les dépanneurs, avec des parts respectives de 27,6 % et de 3,6 %.

Viande emballée crue réfrigérée - transformée - Analyse de la valeur par segment (millions de dollars américains), 2013-2023
Catégorie 2013 2018 TCAC* % 2013-2018 2019 2023 TCAC* % 2019-2023
Bacon 307,3 353,7 2,9 366.1 400,8 2,5
Burgers et grillades 145,0 162,0 2,2 166.3 181,9 2,3
Portions enrobées 55,2 63,1 2,7 65.3 72,3 2,8
Boulettes de viande 189,4 211,4 2,2 216.9 235,4 2,2
Saucisses 172,4 194,6 2,4 199.9 219,1 2,4
Globale 869,3 984,8 2,5 1,014.6 1 109,6 2,4

Source : Global Data, 2019

*TCAC : Taux de croissance annuel composé

Saucisses à saveur de patate douce

Compagnie Jinju Ham
Marque Jinju Double Ring
Catégorie Produits transformés à base de poisson, de viande et d'œufs
Sous-catégorie Produits de viande
Pays Corée du Sud
Prix en devise locale (Won sud-coréen) 6,980 KRW
Prix en dollars américains 6,16

La saucisse à saveur de patate douce de Jinju Double Ring est décrite comme renfermant une quantité généreuse de mousse de patate douce, ce qui lui confère un goût à la fois sucré et salé. Ce produit congelé contient de la patate douce

cuite à la vapeur et du porc coréen. Il est vendu dans un emballage de 2 × 240 g portant le logo HACCP.

Poisson et fruits de mer congelés - transformés

La catégorie du poisson et des fruits de mer congelés a atteint 300 millions de dollars américains en 2017, avec un TCAC de 5,7 %. Elle devrait atteindre 400 millions de dollars américains d'ici 2022, à un TCAC de 5,5 % durant la période de 2017 à 2022. La catégorie du poisson et des fruits de mer crus emballés - transformés a atteint 1,1 milliard $ US en 2017, avec un TCAC de 5,5 %. Cette catégorie devrait atteindre 1,5 milliard $ US d'ici 2022, à un TCAC de 5,4 % durant la période de 2017 à 2022.

Dongwon, Ottogi, Pulmuone et Sajo Chamchi sont les quatre principales marques du secteur du poisson et des fruits de mer de la Corée du Sud. Si Dongwon représentait une part de 1,9 % du marché en 2017, Ottogi et Pulmuone détenaient des parts de 1,5 % et 0,4 % respectivement. Sajo Chamchi représentait une part de marché de 0,1 % la même année.

Les hypermarchés et les supermarchés constituent le principal point de distribution du secteur du poisson et des fruits de mer en Corée du Sud. Cela représentait une part en valeur de 85,2 % en 2017; venaient ensuite les dépanneurs et les spécialistes de l'alimentation et des boissons, avec des parts respectives de 9 % et 3,8 %.

Poisson et fruits de mer congelés - Analyse de la valeur par segment (milliards $ US), 2012-2022
Catégorie 2012 2017 TCAC* % 2012-2017 2022 TCAC* % 2017-2022
Poisson transformé congelé 0,2 0,3 5,7 0,4 5,5
Poisson et fruits de mer crus réfrigérés et emballés - transformés 0,9 1,1 5,5 1,5 5,4

Source : Global Data, 2019

*TCAC : Taux de croissance annuel composé

Bouillie de homard

Compagnie Damiwon Seafood
Marque Damiwon Olbareun Susan
Catégorie Repas et plats principaux
Sous-catégorie Produits de viande préparés
Pays Corée du Sud
Prix en devise locale (Won sud-coréen) 3,800 KRW
Prix en dollars américains 3,34

Ce produit pouvant être chauffé au four à micro-ondes est vendu dans un emballage de 260 g.

Possibilités

Les consommateurs optent pour des solutions pratiques au chapitre de l'alimentation, afin de gagner du temps; ils commandent de plus en plus des plats finement cuisinés et offerts en livraison rapide, ou achètent des plats préparés pouvant être réchauffés en quelques minutes. C'est particulièrement vrai pour les repas prêts à servir, les soupes, la viande et les fruits de mer transformés. Les nouveaux choix se multiplient rapidement et ciblent un large éventail de groupes de consommateurs.

Les fabricants investissent dans des aliments tout préparés plus savoureux et plus nutritifs qui prennent la place des repas préparés de toutes pièces à la maison. De ce fait, outre les consommateurs célibataires, les couples mariés et les personnes âgées manifestent également un intérêt accru pour les produits de ce type. Conformément à cette tendance vers une plus grande simplicité et commodité d'utilisation, les détaillants proposent également des portions de plus en plus de petites et des ingrédients prêts à cuire, ciblant les consommateurs qui aiment cuisiner à la maison.

L'Accord de libre-échange Canada-Corée

Selon le Service des délégués commerciaux du Canada, l'Accord de libre-échange Canada-Corée (ALECC), devrait, une fois sa mise en oeuvre complète, en 2032, accroître le produit intérieur brut du Canada de 1,7 milliard de dollars et augmenter les exportations canadiennes en Corée de 30 %.

En vertu de l'ALECC, la Corée éliminera les droits de douane qu'elle applique à près de 70 % des produits de l'agriculture d'ici 2019, et 99 % des exportations canadiennes seront admises en franchise de droits d'ici 2029. Depuis l'entrée en vigueur de l'ALECC le 1er janvier 2015, les échanges de produits agroalimentaires et de fruits de mer du Canada avec la Corée du Sud ont augmenté de plus de 20 % en date de mai 2018.

Pour plus de renseignements

Les délégués commerciaux internationaux peuvent fournir à l'industrie canadienne une expertise de terrain concernant le potentiel des marchés, les conditions actuelles et les contrats d'affaires locaux, et sont une excellente ressource pour obtenir des conseils à l'exportation.

Pour obtenir d'autres renseignements sur ce marché et d'autres marchés, consultez la liste complète des analyses des marchés mondiaux à la page Renseignements sur les marchés internationaux de l'agroalimentaire, par région.

Pour de plus amples renseignements sur le salon de l'alimentation Seoul Food (en anglais seulement), veuillez communiquer avec :

Ben Berry, directeur adjoint
Stratégie et organisation, foires commerciales
Agriculture et Agroalimentaire Canada
ben.berry@canada.ca

Ressources

Analyse sectorielle – Aliments emballés : tendances en Corée du Sud
Rapport d'analyse mondiale

Préparé par : Kris Clipsham, analyste de marché international, analyse mondiale

© Sa Majesté la Reine du chef du Canada, représentée par le ministre de l'Agriculture et de l'Agroalimentaire (2019).

Photos
Les images figurant dans la présente publication sont reproduites avec la permission des titulaires des droits s'y rattachant. À moins d'avis contraire, Sa Majesté la Reine du chef du Canada est titulaire des droits d'auteur sur ces images.

Pour vous inscrire à notre liste de distribution ou pour suggérer d'autres sujets ou marchés de recherche, vous pouvez vous adresser à :

Agriculture et Agroalimentaire Canada, Analyses des marchés mondiaux
1341, chemin Baseline, Tour 5, 3e étage
Ottawa (Ontario) K1A 0C5
Canada
Courriel : aafc.mas-sam.aac@canada.ca

Le gouvernement du Canada a préparé le présent document en se fondant sur des sources d'information primaires et secondaires. Même s'il n'a ménagé aucun effort pour présenter des données exactes, Agriculture et Agroalimentaire Canada (AAC) n'assume aucune responsabilité à l'égard de toute décision qui pourrait être prise sur la base de ces renseignements.

Toute reproduction ou redistribution du présent document, en totalité ou en partie, doit énoncer clairement qu'Agriculture et Agroalimentaire Canada est le titulaire du droit d'auteur du document en respectant le modèle suivant : AAC – titre du rapport – année. Si le document reproduit ou redistribué reprend des données du présent document, il y a lieu d'y indiquer les sources telles qu'elles sont inscrites dans le présent document.

Agriculture et Agroalimentaire Canada fournit le présent document ainsi que d'autres services de production de rapports gratuitement à ses clients des industries agricole et alimentaire.

Signaler un problème sur cette page
Veuillez cocher toutes les réponses pertinentes :
Date de modification :