Sélection de la langue

Recherche

États-Unis et Canada : Partenaires dans la croissance

Transcription de vidéo

Texte : Chers voisins, la présente vidéo a été tournée avant la pandémie de COVID-19. Le Canada a été un partenaire commercial engagé des États-Unis pendant la pandémie et il le demeurera après. Nous déployons des efforts pour assurer la sécurité alimentaire, protéger les travailleurs, maintenir les emplois et soutenir les entreprises des deux côtés de la frontière. Salutations, vos voisins canadiens

[Une musique entraînante commence. Un camion de transport roule sur une route.]

Arnie Peterson : Ça remonte aux années 1970…

[Un panneau annonce la ville de Gretna avec un drapeau des États-Unis et du Canada.] .

.. quand nous allions à Gretna pour acheter des pièces.

[Un tracteur qui roule sur une route de terre.]

Lloyd Wiebe : Nous sommes à 10 kilomètres de la frontière des États-Unis. Nous faisons beaucoup de commerce transfrontalier.

[Un camion servant au transport du bétail entre dans un terminal routier.]

Arnie : C'est une division entre deux pays, mais tout fonctionne de la même façon.

[Arnie et Lloyd sont sur une route entre la frontière canado-américaine. Un rectangle blanc contenant du texte s'affiche à l'écran.]

Texte : É.U. et Canada, Partenaires dans la croissance

[Arnie parle dans un dépôt de semences. Une bannière blanche contenant du texte et un drapeau des États-Unis s'affiche à l'écran.]

Texte : Arnie Peterson, Agriculteur, Cavalier ND

Je m'appelle Arnie Peterson, je viens de Cavalier au Dakota du Nord à l'extrémité nord de la vallée de la rivière Rouge.

[Lloyd parle au même endroit. Du nouveau texte s'affiche à l'écran avec un drapeau du Canada.]

Texte : Lloyd Wiebe, Agriculteur, Altona MB

Lloyd : Je m'appelle Lloyed Wiebe et je suis producteur de céréales et de semences de 3e génération dans le sud du Manitoba.

[Vue de l'exploitation agricole de Lloyd.]

Nous possédons également deux exploitations d'élevage. Donc ce que nous faisons, c'est que nous produisons des porcelets et nous les expédions dans le Midwest.

Arnie : Votre bétail du côté canadien vient aux États-Unis pour la transformation…

[Un camion sort d'un terminal routier.]

… puis il est exporté sous forme de côtelettes de porc…

[Une femme choisit de la viande dans une épicerie.]

… de jambon, ce genre de chose.

[Arnie et de Lloyd marchent sur la route entre la frontière canado-américaine.]

Ce qui aide notre côté de la frontière à fournir de la farine de maïs et de soja à ce bétail.

[Arnie et Lloyd rient ensemble.]

Il s'agit donc d'une coopération à cent pour cent entre les deux pays. Et ça fonctionne bien.

Lloyd : Oui, il est extrêmement important de garder le commerce transfrontalier ouvert et simple.

[Vue du dépôt de semences.]

Il y a beaucoup de risques que nous pouvons gérer. Nous pouvons gérer le risque lié au taux de change.

[Une moissonneuse de grain se fraie un chemin dans un champ.]

Nous pouvons gérer le risque lié aux céréales. Nous pouvons gérer une grande partie de notre risqué lié au prix.

[Lloyd et Arnie discutent.]

La seule chose qui échappe à notre contrôle est le risque lié à la politique.

Nous avons assisté à une intensification des débats commerciaux, mais nos relations avec les gens avec qui nous travaillons dans le Midwest, le sud du Minnesota et le nord-ouest de l'Iowa se sont renforcées. Ces relations sont probablement plus solides que les relations avec mes voisins.

[Les deux hommes rirent.]

Arnie : Il y a quelques années, j'ai travaillé pour American Crystal Sugar comme un spécialiste agricole. Nous devions mesurer toutes les superficies de betterave à sucre. Donc un jour, je mesurais et j'ai découvert que j'étais au Canada parce qu'au coin, il y avait le poste frontalier canadien et j'avais quatre rangées au Canada. La frontière est donc essentiellement une ligne imaginaire, mais nous faisons de l'agriculture de chaque côté et cela n'a pas d'importance. La terre est la même, la récolte est la même.

[Un tracteur roule. Un carré blanc contenant du texte et une illustration de camions de transport rouges s'affiche à l'écran.]

Texte : Importations agricoles des États-Unis en provenance du Canada = 24,7 G$

[Lloyd et d'Arnie sont appuyés sur une camionnette. Du nouveau texte s'affiche à l'écran.] T

Texte : Exportations agricoles des États-Unis vers le Canada = 25,6 G$

[Plan de tracteurs près du dépôt de semences. Du nouveau texte s'affiche à l'écran.]

Texte : Chaque 1 G$ d'exportations agricoles américaines soutient environ 8100 emplois aux États-Unis Le commerce bilatéral est nécessaire pour les deux économies…

[Arnie et de Lloyd sont sur une route entre la frontière canado-américaine.]

… et il est avantageux pour les deux pays de faciliter le passage transfrontalier pour tous les produits. De notre côté, du côté canadien, tout va bien.

Ensemble : Pour faire croître de bonnes choses!

[Les hommes se serrent la main. Un rectangle blanc contenant du texte s'affiche à l'écran.]

Texte : Pour obtenir plus d'information, veuillez visiter le site agr.gc.ca/partenairesag

Signaler un problème sur cette page
Veuillez cocher toutes les réponses pertinentes :
Date de modification :