Sélection de la langue

Recherche

Débouchés commerciaux – L’Accord de libre échange Canada Corée (ALECC)

Regardez le Service des délégués commerciaux du Canada souligner les avantages de l’Accord de libre échange Canada-Corée (ALECC) pour les exportateurs de produits agroalimentaires et de produits de la mer canadiens.

Transcription de la vidéo

[Début d’une musique électronique rapide.]

[Vue aérienne de Séoul. Du texte s’affiche sur une barre bleue qui apparaît au dessus de la vidéo.]

Texte à l’écran : Délégués commerciaux canadiens en agroalimentaire

[Le nouveau texte remplace l’ancien.]

Texte à l’écran : Accord de libre-échange Canada-Corée

[Plan de Tommy Couture. Du texte s’affiche sous lui sur une barre bleue.]

Texte à l’écran : Tommy Couture Délégué commercial, Agriculture et Agroalimentaire

Tommy Couture: L’accord de libre-échange entre le Canada et la Corée est le premier accord de libre échange du Canada dans la région de l’Asie-Pacifique.

[Plan d’un chantier naval au coucher du soleil.]

C’est un accord qui rentrait en vigueur le 1er janvier 2015.

[Du texte apparaît à l’écran.]

Texte à l’écran : En vigueur depuis le 1er janvier 2015

[Plan de travailleurs d’usine qui manipulent des poissons.]

Aujourd’hui au moment où on se parle, d’environ 93 % des exportations canadiennes sont déjà exemptes de tarifs douaniers…

[Plan d’un homme qui utilise un chariot élévateur à fourche.]

… et lorsque l’accord sera complètement en vigueur, presque 100% des marchandises envoyés et des produits canadiens seront exempts de tarifs douaniers.

[Vue aérienne de caisses d’expédition dans un chantier naval. Le texte recouvre l’écran.]

Texte à l’écran : Presque 100 % des produits canadiens exempts de tarifs douaniers

[Le texte s’estompe, puis un champ de blé apparaît à l’écran. Plan d’une poignée de grains de blé recueillie dans les mains.]

Les céréales et les oléagineux sont un des grands gagnants de cet accord de libre-échange-là.

[Retour au plan de Tommy Couture.]

Avant l’accord, on avait des tarifs douaniers d’environ 400-500% sur ces produits-là, donc ça représente des gains importants pour le Canada avec la diminution du tarif.

[Plan d’un champ de canola.]

Si nous prenons l’exemple de l’huile de canola l’année dernière en 2016, le Canada a eu des exportations de plus de 100 millions de dollars…

[Plan de bouteilles d’huile sur une courroie transporteuse. Du texte apparaît à l’écran.]

Texte à l’écran : Exportations d’huile de canola en 2016 100 millions $

[L’image passe à un travailleur d’usine à un poste d’emballage.]

… donc ça représente une augmentation déjà-là de 7% par rapport à l’année précédant de 2015.

[L’image passe à une main qui touche un plant de canola dans un champ.]

Et un autre exemple d’un succès intéressant pour le Canada, ça concerne les graines de chanvre.

[Plan de graines de chanvre. Du texte apparaît à l’écran.]

Texte à l’écran : Exportations de graines de chanvre en 2016 43 millions $

Le marché coréen a explosé l’année dernière, passant à plus de 43 millions en 2016, donc ç’a été un grand succès.

[Plan d’un bateau de pêche.]

Il y a maintenant environ plus de 82% des produits de la mer, poissons et fruits de mer canadiens, qui rentrent maintenant Corée exempt de droits de douane.

[Plan d’un pêcheur qui retire un filet de l’eau.]

[Plan de sacs d’oursins.]

Par exemple, les oursins, les homards congelés…

[Plan d’un travailleur d’usine qui manipule des filets de saumon.]

… le saumon, leurs tarifs douaniers étaient complètement éliminés lors de l’entrée en vigueur de l’accord de libre-échange.

[Plan d’un pêcheur qui remonte un filet.]

Les droits sur les homards et les crabes dormeurs on était complètement éliminés en janvier 2017.

[Plan de crabes dans des casiers à crabes.]

[Plan de crevettes qui grésillent sur un gril. Plan d’amas de palourdes, puis de bassins de concombres de mer.]

Les crevettes, les palourdes, et les concombres de mer sont exempts de droit en 2019.

[Plan d’un pêcheur sur un bateau.]

Puis en ce qui concerne les exportations de homard vivant vers la Corée de Sud, on a déjà dépassé le record qu’on avait établi l’année dernière pour les homards vivants…

[Plan d’une main qui attrape un homard dans un bassin. Du texte apparaît à l’écran.]

Texte à l’écran : Exportations de homard vivant en 2017

… avec des exportations de plus de 40 millions de dollars canadiens.

[Le texte change.]

Texte à l’écran : + 40 millions $

[Plan de caisses de homards à l’usine.]

Il y a même maintenant un vol hebdomadaire qui part d’Halifax vers Séoul pour desservir le marché des homards vivants…

[Plan d’une séquence en accéléré d’un avion en cours de chargement.]

… et puis la Corée est utilisée à ce moment-là comme une espèce de carrefour pour alimenter ensuite le reste de l’Asie.

[Plan d’une animation du globe, avec des lignes lumineuses qui s’étendent depuis l’Asie.]

[Plan d’une séquence en accéléré de gens qui déambulent une rue marchande.]

Notre service des délégués commerciaux à Séoul travaille étroitement avec Agriculture et Agroalimentaire Canada pour s’assurer que les exportateurs canadiens sont en mesure de profiter de l’accord de libre-échange.

[Du texte recouvre l’écran.]

Texte à l’écran : ALECC

[Retour au plan de Tommy Couture.]

Je m’appelle Tommy Couture, je suis délégué commercial à Séoul, et si vous avez de l’intérêt pour ce marché, la Corée du Sud, assurez-vous de me contacter.

[Plan du drapeau sud coréen. Plan d’une séquence en accéléré de Séoul. Du texte s’affiche à l’écran sur une barre bleue.]

Texte à l’écran : Apprenez-en plus sur la Corée du Sud

[Le texte change à l’écran.]

Texte à l’écran : deleguescommerciaux.gc.ca

[Plan du mot symbole « Canada ».]

Texte à l’écran : © Sa Majesté la Reine du chef du Canada, représentée par le ministère de l’Agriculture et de l’Agroalimentaire (2018)

[La musique électronique rapide s’atténue progressivement.]

[Fondu au noir.]

Signaler un problème sur cette page
Veuillez cocher toutes les réponses pertinentes :
Date de modification :