Sélection de la langue

Recherche

Trésor caché dans notre collection de matériel génétique d'avoine

Le Canada est le premier exportateur d'avoine au monde. La production d'avoine a généré une valeur à la ferme de 430 millions de dollars et a exporté pour 620 millions de dollars d'avoine de qualité en 2012. Les espèces d'avoine sauvage recèlent de nombreux secrets enfouis dans leur génome et elles peuvent contenir de l'information utile pour améliorer l'avoine cultivée. Les sélectionneurs d'avoine font souvent appel à ces espèces d'avoines ancestrales sauvages qui sont apparentées à l'avoine cultivée pour y puiser des traits utiles, comme la résistance à des maladies. Des scientifiques d'Agriculture et Agroalimentaire Canada (AAC) travaillent à perfectionner des méthodes pour l'analyse de la variabilité génétique qui se cache dans la collection de matériel génétique d'AAC, laquelle possède près de 30 000 variétés de 26 espèces d'avoine différentes.

L'équipe de recherche a cultivé, mesuré et photographié 300 échantillons de semences de toutes les espèces d'avoine disponibles et en a obtenu des informations génétiques. Son travail a permis de faire des avancées majeures dans la compréhension du génome de l'avoine. À l'aide de marqueurs génétiques sur la carte à haute résolution des chromosomes de l'avoine cultivée, l'équipe a identifié les espèces d'avoine sauvage les plus apparentées à l'avoine cultivée, et a rapproché, un par un, les chromosomes de l'avoine cultivée en regard de ceux de chacune des espèces sauvages pour déterminer quels sont les chromosomes les plus semblables.

Les résultats de cette recherche génèrent des données importantes relativement à l'évolution de l'avoine, en plus d'avoir des applications pratiques. La recherche aide à expliquer des difficultés auxquelles se butent les sélectionneurs lorsqu'ils tentent de faire des croisements et de recombiner des traits de différentes espèces d'avoine. Les résultats de la nouvelle carte à haute résolution éclaireront les choix et la sélection de traits.

Grâce aux nouveaux renseignements sur les ancêtres les plus proches de l'avoine, nous pourrons même créer une nouvelle avoine cultivée issue directement d'espèces parentes sauvages. Ces résultats offriront de nouvelles façons de découvrir les trésors cachés dans nos collections de matériel génétique d'avoine.

Signaler un problème sur cette page
Veuillez cocher toutes les réponses pertinentes :
Date de modification :