Sélection de la langue

Recherche

Systèmes de production sans pesticides pour le lin, le blé et l'avoine

Code de projet : PRR03-230

Chef de projet

Byron Irvine - Agriculture et Agroalimentaire Canada

Objectif

Établir des systèmes de production sans pesticides pour trois plantes de grande culture - l'avoine, le blé et le lin

Sommaire de résultats

L'un des principaux objectifs des systèmes d'agriculture biologique consiste à produire une récolte qui n'a pas été traitée avec des produits antiparasitaires, réduisant ainsi les risques pour la santé humaine et la salubrité de l'environnement. Cependant, le système actuel de production biologique repose sur le travail intensif du sol pour lutter contre les mauvaises herbes, une pratique qui détruit l'habitat de la sauvagine, réduit la diversité microbienne du sol et augmente le risque d'érosion par l'eau et le vent.

En collaboration avec des chercheurs de l'Université du Manitoba, Byron Irvine et son équipe ont entrepris des recherches pour établir des systèmes de production sans pesticide (PSP) pour trois grandes cultures : le lin, le blé et l'avoine. Selon ce système, on n'applique aucun pesticide à la récolte en cours de croissance et on permet plutôt une culture sans travail du sol en appliquant un herbicide glyphosate avant la levée de la récolte pour lutter contre les mauvaises herbes et conserver le sol.

Grâce à ce système, on a produit de l'avoine avec succès sans utiliser d'herbicide pendant sept saisons consécutives, en faisant la rotation blé-canola-avoine-pois. Le canola Liberty Link cultivé avant l'avoine, combiné à un taux d'ensemencement d'avoine élevé et à l'ensemencement différé, a permis une excellente gestion de toutes les mauvaises herbes. Cependant, selon d'autres recherches publiées, l'ensemencement différé de l'avoine réduit le rendement.

Le lin, qui concurrence mal les mauvaises herbes, a aussi été évalué dans le cadre du système PSP. On a évalué l'effet de la perturbation de surface, de l'ensemencement différé et des pratiques pour augmenter le recrutement des semis de mauvaises herbes préplantation et ainsi réduire la banque de semences pour la saison en question. Dans tous les traitements, l'avoine sauvage a posé un problème considérable, en partie en raison de conditions climatiques très humides et, par conséquent, cette stratégie ne peut être recommandée pour les secteurs humides des Prairies de l'Est. De la même façon, la quantité d'avoine sauvage a augmenté considérablement dans la rotation blé-canola-avoine-pois quant on faisait la culture du blé et de l'avoine sans herbicide.

Dans le cadre du projet, on a élaboré un cédérom d'information sur la production d'avoine sans pesticide pour réduire les risques liés aux pesticides. Le CD, qu'on peut se procurer auprès de M. Byron Irvine d'Agriculture et Agroalimentaire Canada, constitue un point de départ pour les producteurs qui sont intéressés à cultiver l'avoine sans utiliser de méthode chimique d'intervention phytosanitaire sur la récolte. Le CD énonce les lignes directrices de la production d'une récolte d'avoine PSP d'une façon simple, accessible et interactive. On y présente des renseignements sur la préparation, l'établissement, le rendement et les effets sur la récolte qui suivra. On y décrit aussi les pratiques de gestion essentielles nécessaires pour cultiver l'avoine selon le système de PSP avec succès, y compris la rotation des cultures, le désherbage, la collecte de la paille, le choix des variétés, l'ensemencement et la fertilisation.

En outre, on a rassemblé des renseignements plus généraux sur les options de gestion des mauvaises herbes qui réduisent les risques liés aux pesticides. Ces renseignements son accessibles dans les sites Web et de l'Université du Manitoba du Centre de la lutte antiparasitaire.

En produisant des récoltes selon un système de PSP, les agriculteurs pourraient être en mesure de réduire les risques liés aux pesticides pour l'environnement et de réduire en même temps les coûts des intrants sans sacrifier le rendement.

Pour plus d'information sur ce projet, veuillez communiquer avec la personne-ressource suivante :

Byron Irvine, byron.irvine@agr.gc.ca, Ph.D.

Signaler un problème sur cette page
Veuillez cocher toutes les réponses pertinentes :
Date de modification :