Sélection de la langue

Recherche

Sensibilisation et bilan à la réduction des risques des pesticides en milieu agricole pour la santé et l'environnement

Code de projet : PRR07-300

Chef de projet

Claude Laniel - Conseil québécois de l'horticulture (CQH)

Objectif

Pour cinq produits agricoles (fraises, maïs, maïs sucré, oignons secs, pommes, pommes de terre), valider et implanter un progiciel d'indicateur des risques liés aux pesticides, former les conseillers en matière de cultures et évaluer la réduction des risques liés aux pesticides par suite de l'utilisation de l'indicateur

Sommaire des résultats

Contexte

En agriculture, le choix d'un produit de lutte contre les organismes nuisibles se fait généralement d'après le type d'organisme, l'efficacité, le coût, le délai avant la récolte ainsi que les risques pour la santé et l'environnement. Alors que l'utilisateur peut facilement mesurer la plupart de ces facteurs, les risques d'un produit donné pour la santé des humains (consommateurs et employés qui appliquent le produit) et pour l'environnement ne sont pas faciles à quantifier. De plus, il est difficile de déterminer clairement l'importance qu'accordent les exploitants agricoles à ces facteurs lorsqu'ils choisissent un produit de lutte dirigée. Mais, depuis le printemps 2007, les exploitants agricoles, les conseillers en matière de cultures et les entreprises agro-commerciales engagées dans la protection des végétaux au Québec ont accès à un nouvel outil en ligne pour aider à déterminer les risques liés aux pesticides, l'IRPeQ Express.

L'IRPeQ Express est basé sur l'IRPeQ, un outil de diagnostic des risques liés aux produits spécifiques et d'aide à la décision conçu pour optimiser la gestion des pesticides. L'IRPeQ comprend un volet santé (IRPeQ-santé) et un volet environnement (IRPeQ-environnement), servant à calculer les indices de risque pour la santé (IRS - représentant la toxicité aigüe et la toxicité chronique) et pour l'environnement (IRE - représentant les propriétés physicochimiques et écotoxicologiques) du produit, respectivement. En théorie, les produits possédant des indices IRS et IRE plus élevés sont plus toxiques que ceux possédant des indices moins élevés. Ainsi, l'IRPeQ permet à l'utilisateur de choisir des produits présentant moins de risques et, par conséquent, la gestion des organismes nuisibles dans un contexte de lutte intégrée.

Le logiciel d'indicateur IRPeQ Express est un outil en ligne développé pour aider les utilisateurs à calculer les risques de santé (IRPest-santé) et environnement (IRPest-environnement) pour l'ensemble des pesticides utilisés pour une exploitation agricole donnée. L'IRPeQ Express est donc un outil qui permet d'effectuer un suivi de l'évolution du risque d'une année à l'autre, même au niveau d'une région complète.

Méthodes

Le projet a été exécuté dans la province de Québec et est constitué de trois volets : la sensibilisation des intervenants à la valeur de l'outil IRPeQ Express ; la validation de l'outil avec des données réelles à la ferme ; et la compilation de bilans permettant la réalisation d'un diagnostic du risque des pesticides pour la santé et l'environnement. Cinq cultures (fraises, maïs sucré, oignons secs, pommes de terre et pommes) et un total de 100 entreprises furent choisies à titre expérimental.

Le progiciel IRPeQ Express a été utilisé pour calculer les indicateurs IRPest-santé et IRPest-environnement à partir des registres d'application de pesticides et de la dose appliquée par des entreprises choisies durant les 3 années d'étude (2007-2009). Les indicateurs IRPest-santé et IRPest-environnement ont été rapportés par hectare pour chaque entreprise.

Le calcul de l'indice de pression (kilogramme de matières actives par hectare) a également été intégré aux compilations. Puisque les quantités de pesticides appliquées et l'utilisation de pesticides à faible risque peuvent influencer le niveau de risque, l'indice de pression est une variable qui permet de déterminer si ce sont plutôt les produits utilisés ou bien les quantités utilisées qui ont le plus influencé le risque.

Les entreprises ont été suivies par des conseillers de clubs-conseils en agroenvironnement ou de clubs d'encadrement technique. Les conseillers étaient responsables d'obtenir les registres d'application de pesticides et de compiler les données par entreprise en utilisant l'IRPeQ Express, leur permettant ainsi de calculer les indicateurs de risque pour chaque entreprise pendant toute la période de la production. À la fin de chaque année, les bilans ont été compilés pour mesurer l'évolution du risque de chaque entreprise participante et pour chaque culture visée. Les risques associés à une même entreprise ont été comparés d'une année à l'autre pour observer l'évolution des risques associés aux pesticides de 2007 à 2009.

Résultats

Pour l'ensemble des entreprises suivies, selon les résultats obtenus par l'IRPeQ Express, 43% des entreprises ont réduit les risques pour l'environnement (IRPest-E/ha variant de -0,9% à -58,1%), 30% ont réduit les risques pour la santé (IRPest-S/ha variant de -1,4% à -69,9%) et 32% ont réduit la pression environnementale (indice de pression variant de -1,9% à -88,5%) liés à l'utilisation de pesticides de 2007 à 2009.

Durant cette même période, 55%, 45%, 50%, 55% et 55% des entreprises participantes cultivant respectivement les fraises, le maïs sucré, les oignons secs, les pommes de terre et les pommes ont réduit de façon significative les risques pour l'environnement et/ou pour la santé liés à l'application des pesticides, selon l'outil IRPeQ Express. Il faut noter qu'en 2008 et en 2009, la saison estivale a été très pluvieuse et la pression des maladies a été très élevée dans les champs et vergers par rapport à la saison estivale de 2007, ce qui a entraîné une utilisation intensive de fongicides, particulièrement dans les cultures de fraises, pommes et oignons secs.

Une certaine variabilité des indicateurs IRPest-environnement/ha, IRPest-santé/ha et de l'indice de pression a été observée pour certaines entreprises et pour une même culture. Certains facteurs, tels que le type et la nature des produits utilisés, la quantité appliquée et le nombre d'applications, sont des facteurs importants qui peuvent expliquer en partie cette variabilité.

Dans le cadre de ce projet, un sondage destiné aux conseillers ayant suivi les entreprises choisies a été effectué pour évaluer leur opinion sur l'outil et le progrès du projet, ainsi que pour évaluer l'importance et le recours que ceux-ci porteront à cet outil au cours des prochaines années à la suite de son implantation. La plupart des répondants ont énoncé que l'IRPeQ Express est un moyen utile pour aider les producteurs à réduire les risques liés aux pesticides. Par contre, ils ont aussi indiqué que les conseillers seraient plutôt ceux qui utiliseraient IRPeQ Express dans le cadre de leurs recommandations aux producteurs, pour compiler et faire un suivi des bilans de risque au niveau de leurs entreprises.

Conclusion

Dans une perspective générale, ce projet a permis de sensibiliser les intervenants aux avantages et à l'intérêt d'utiliser l'IRPeQ dans leur pratique professionnelle, a aidé à améliorer l'outil et a facilité l'adoption de l'indicateur auprès de producteurs et de conseillers. Il a été démontré que l'outil permet une sélection judicieuse des pesticides et des stratégies de lutte dirigée concernant une culture donnée. De plus, ce projet a permis aux conseillers d'être plus sensibilisés aux impacts de l'utilisation de pesticides sur l'environnement et sur la santé, ce qui devrait être reflété dans leurs futures recommandations aux producteurs.

Dans un contexte de lutte intégrée, l'IRPeQ met en perspective les risques associés aux pesticides tout en favorisant l'identification des solutions à moindre risque. L'IRPeQ Express est essentiel au secteur horticole puisqu'il facilite la prise de décision de la part des intervenants et des producteurs qui doivent régulièrement et rapidement faire des choix raisonnés et responsables en regard des pesticides.

Pour plus d'information, prière de contacter Claude Laniel du Conseil Québécois de l'Horticulture (CQH).

Signaler un problème sur cette page
Veuillez cocher toutes les réponses pertinentes :
Date de modification :