Sélection de la langue

Recherche

Relevé d’espèces et évaluation de la résistance au chlorpyrifos des espèces de Delia dans les régions productrices de crucifères du genre Brassica au Canada

Code du projet : PRR15-020

Chef de projet

Josée Owen - Agriculture et Agroalimentaire Canada

Objectif

Les légumes du genre Brassica, comme le chou, le brocoli, le chou fleur et le rutabaga, sont cultivés dans toutes les provinces du Canada. La mouche du chou, Delia radicum (Diptera: Anthomyiidae), est l’un des ravageurs les plus endémiques et les plus problématiques de ces cultures.

Les décisions en matière de lutte intégrée tiennent compte de la prévalence d’autres espèces de Delia et de leur rôle dans les dommages causés aux cultures. Différentes espèces, comme D. platura, D. floralis, D. planipalpis et D. florilega, ont également été découvertes dans les champs attaqués par la mouche du chou. Plusieurs sont des ravageurs primaires de certaines cultures tandis que d’autres sont des ravageurs secondaires qui s’attaquent aux cultures endommagées. Les données relatives à leur répartition dans les régions sont toutefois incomplètent et ne sont souvent plus à jour.

Le chlorpyrifos est le seul insecticide homologué au Canada encore disponible pour lutter contre la mouche du chou. Cependant, la résistance des insectes à ce pesticide augmente. En 2013, 75 % des populations étudiées en Colombie Britannique étaient résistantes au chlorpyrifos. On ignore quel est l’état de la résistance dans les autres provinces.

Au cours de ce projet échelonné sur deux ans, l’équipe établira des partenariats avec les provinces et les groupes de producteurs et élaborera des protocoles pour le prélèvement de spécimens dans les champs. Les spécimens seront identifiés à l’aide des clés d’identification récemment mises à jour. Une série d’analyses biotoxicologiques en laboratoire permettra d’évaluer la résistance au chlorpyrifos. Des études sur l’alimentation seront également menées afin de déterminer quelles espèces présentes dans les champs sont aussi responsables des dommages aux cultures. Le projet fournira des données à jour sur les espèces impliquées dans les dommages causés par la mouche du chou et établira l’état actuel de la résistance au chlorpyrifos dans les régions productrices de crucifères du genre Brassica au Canada.

Signaler un problème sur cette page
Veuillez cocher toutes les réponses pertinentes :
Date de modification :