Sélection de la langue

Recherche

Mise à jour du contenu et la mise en œuvre de l’outil Web sur la gestion des mauvaises herbes

Code de projet : PRR11-080

Chef de projet

Jason Griffiths - Creative Donkeys

Objectif

Concevoir une application pour téléphone intelligent en vue de la gestion des mauvaises herbes, de façon à mieux faire connaître les stratégies de désherbage présentant des risques réduits dans le cas des grandes cultures, ainsi qu’à en accroître l’adoption

Sommaire de résultats

Contexte

Mauvaisesherbes.ca est un outil bilingue d'identification et de gestion des mauvaises herbes axé sur la prise de décisions, conçu antérieurement dans le cadre d'un projet appuyé par le Centre pour la lutte antiparasitaire d'Agriculture et Agroalimentaire Canada. Cet outil était développé initialement d'une base de données portant sur les 20 principales espèces de mauvaises herbes concernant le soya et le maïs et renfermait des renseignements sur les pratiques de gestion optimales. Depuis son lancement en 2007, plus de 100 nouvelles espèces ont été ajoutées à la version anglaise de la base de données (weedinfo.ca) et de nombreuses sources renvoient les utilisateurs vers ce site. C'est le cas, notamment, des médias grand public, ainsi que des sites de médias sociaux comme Facebook et Twitter. Cet outil en ligne, hébergé par le site Web officiel de la Société canadienne de malherbologie, reçoit plus de 100 000 visiteurs par année et aide les cultivateurs à identifier les espèces de mauvaises herbes et à prendre des décisions éclairées en matière de gestion des mauvaises herbes, ce qui permet de réduire l'utilisation d'herbicides chimiques.

On estime actuellement que plus de 25 % des utilisateurs ont accès à l'outil de gestion des mauvaises herbes à partir d'appareils portables et ce pourcentage augmente constamment. Compte tenu de la forte demande et de l'intérêt élevé que suscite la base de données chez les utilisateurs de téléphones intelligents, on a créé une application mobile préliminaire en 2010 (m.weedinfo.com), de façon à permettre aux utilisateurs d'accéder au site à partir de leurs appareils portables lorsqu'ils doivent prendre des décisions critiques en matière de gestion des mauvaises herbes dans les champs. Cependant, la majeure partie des données de la version initiale étaient présentées sous forme de fichiers PDF, ce qui fait qu'il était difficile de les consulter sur l'écran d'un appareil portable.

Ce projet visait donc à restructurer les renseignements contenus dans la base de données mauvaisesherbes.ca afin de tirer profit des améliorations apportées relativement à la prestation de données et à l'accès à celles ci pour les utilisateurs de téléphones intelligents, ainsi qu'à accroître la capacité de recherche. Le projet visait également à mettre à jour le contenu francophone de la base de données en ligne, en fonction des nouvelles espèces de mauvaises herbes.

Approches

Étant donné que la majorité des appareils portables n'ont qu'un petit écran et un petit clavier ou écran tactile, on a créé une version plus compacte de l'interface en ligne de la base de données sur les mauvaises herbes. On a recueilli les commentaires des utilisateurs de la nouvelle interface grâce à des enquêtes directes, ainsi que dans le cadre d'un cours de premier cycle universitaire sur la malherbologie (à l'Université de Guelph) et des présentations publiques aux trois grandes réunions destinées aux producteurs de l'Ontario durant l'hiver 2012. Les résultats des enquêtes ont aidé les concepteurs à régler les problèmes opérationnels restants et à peaufiner l'outil.

Le contenu relatif à 30 nouvelles espèces de mauvaises herbes figurant dans la version anglaise du site a été traduit et intégré à la version française du site (mauvaisesherbes.ca).

Résultats

Les sites Web weedinfo.ca et mauvaisesherbes.ca élargis et mis à jour ont été lancés en avril 2012, en même temps que l'application améliorée pour téléphones intelligents (m.weedinfo.com). La base de données actuelle de cet outil fait état de 137 espèces de mauvaises herbes dans la version anglaise du site (weedinfo.ca) et de 50 espèces dans la version française (mauvaisesherbes.ca). L'outil à jour est doté d'une plateforme plus puissante et de meilleures capacités de recherche, il est plus facile et plus convivial à utiliser et il indique clairement les caractéristiques des espèces de mauvaises herbes visées, ainsi que les options possibles en matière de gestion. Il indique également de quelle façon ces solutions se comparent entre elles sur le plan environnemental. À ce titre, l'outil aidera les producteurs à prendre des décisions éclairées au sujet des pratiques idéales de gestion des mauvaises herbes dans le cas du maïs, du soya et des céréales.

Les présentations et les enquêtes avec les utilisateurs ont joué un rôle important pour instruire les producteurs et les utilisateurs éventuels quant à la façon d'utiliser l'outil et l'information obtenus parmi une demande de renseignements. Le suivi assuré quant au nombre de consultations du site Web a démontré une augmentation marquée du nombre d'utilisateurs par suite des présentations dans le cadre de réunions de producteurs.

L'outil continuera d'être offert par la Société canadienne de malherbologie. Pour plus de renseignements, veuillez communiquer avec Mike Cowbrough, du Ministère de l'Agriculture, de l'Alimentation et des Affaires rurales de l'Ontario.

Signaler un problème sur cette page
Veuillez cocher toutes les réponses pertinentes :
Date de modification :