Sélection de la langue

Recherche

Évaluations de pesticides contre la moisissure verte dans la culture de champignons commerciale

Code de projet : SCR06-002

Chef de projet

James Coupland - FarmForest Research

Objectif

Trouver des produits alternatifs pour le contrôle de la moisissure verte dans la culture commerciale de champignons en effectuant des essais in vitro et in vivo des fongicides pré-sélectionnés et en évaluant l'efficacité et la phytotoxicité des fongicides prometteurs

Sommaire de Résultats

La moisissure verte du champignon « Trichoderma green mould » (Trichoderma aggressivum f. aggressivum; Taa) est un des champignons les plus destructeur dans les cultures de champignon commerciales. Actuellement, le nombre de fongicides chimiques qui inhibent la croissance du Trichoderma et qui permettent la croissance des champigons commerciaux (Agaricus bisporus ; Ab) est très limité. Le fongicide Senator 70WP, qui est un des seuls produits efficaces et qui est utilisé au Canada depuis 2003, est présentement sous homologation d'urgence. Des produits alternatifs pour lutter contre le Trichoderma seraient grandement appréciés par les producteurs.

Lors d'une étude terminée en décembre 2004 à l'université de Pennsylvannie, des chercheurs ont évalué environ 180 produits et/ou formulations contre le Trichoderma en faisant des essais in vitro, sur des plaques d'agar. Les résultats de cette recherche ont été utilisés comme point de départ par le Dr. Danny Lee Rinker (Université de Guelph) et le Dr. James Coupland (FarmForest Research, Almonte) pour choisir les produits ayant démontré une certaine efficacité et pour les évaluer plus en profondeur.

La première étape du projet a consisté à un criblage in vitro de 26 fongicides provenant de l'étude de Pennsylvanie. Ces fongicides ont été incorporé dans le milieu de culture (plaques d'agar) à différentes concentrations (5, 10, 20 et 40 ppm). Par la suite, les champignons Trichoderma (le pathogène) et Agaricus (le champignon commercial) ont été mis en culture sur les plaques d'agar et la croissance des leur mycélium a été évaluée. De cette première étape, 6 fongicides ont été retenus pour passer à l'étape suivante.

Pour la deuxième étape, on a évalué les 6 fongicides sélectionnés par des essais in vivo. On a utilisé des sacs remplis de composte, contenant le champignon commercial, et ayant été inoculé avec le champignon pathogène. Différentes concentrations de fongicides ont été testées, soient 500, 1000 et 1500 ppm. De cet essai, 4 fongicides se sont révélés être potentiellement efficaces, soient les fongicides Fungazil, Mertect, Rovral et Senator.

Finalement, la dernière étape a consisté à vérifier l'efficacité des 4 fongicides potentiels en conditions de culture commerciale. Le mycélium du champignon commercial a été inoculé avec le champignon pathogène, puis a été vaporisé avec les fongicides. Les concentrations utilisées furent 500 ppm pour le Fungazil, 1500 ppm pour le Mertect, 500 ppm pour le Rovral et 875 ppm pour le Senator.

Les fongicides ayant démontré la meilleure efficacité pour inhiber la croissance du champignon pathogène sont le Fungazil 100 SL (Imazil sulfate), le Mertect SC (thiabendiazole) et le Senator 70WP (thiophanate methyl). Ces fongicides ont permis un excellent contrôle du Trichoderma et n'ont pas eu d'effets négatifs sur le rendement de la production.

Signaler un problème sur cette page
Veuillez cocher toutes les réponses pertinentes :
Date de modification :