Sélection de la langue

Recherche

Évaluation environnementale et efficacité phytosanitaire d'un pulvérisateur récupérateur de dérive

Code de projet : PRR06-130

Chef de projet

Bernar Panneton - Agriculture et Agroalimentaire Canada

Objectif

Déterminer la réduction de la dérive, l'efficacité et les répercussions environnementales d'un nouveau pulvérisateur à récupération pour l'usage dans la production viticole

Sommaire de résultats

Contexte

Dans le cas des pulvérisateurs à jet d'air à large rayon traditionnels utilisés dans les vignes, seulement 55 % du produit se dépose sur le feuillage tandis que 25 % se retrouve dans le sol et 20 % est dérivé de sa trajectoire. La réduction du produit aspergé hors de sa trajectoire peut contribuer à réduire le risque de contamination au pesticide et améliorer l'efficacité d'épandage du pesticide. Une solution de pulvérisation de rechange était nécessaire pour éviter la perte de pesticide hors-trajectoire, en particulier en matière d'application des paramètres des zones tampons prévus par la loi près des endroits vulnérables (de 20 à 30 m au Québec). Des chercheurs à Agriculture et Agroalimentaire Canada ont mis au point une nouvelle technologie portant sur un pulvérisateur récupérateur de dérive (PRD) conçue pour être utilisée dans les vergers de pomme. Cette technologie combine les avantages et les configurations des modèles de pulvérisateur à tourelles et à tunnels. Un prototype de PRD a été adapté par la suite pour être utilisé dans les vignes et d'autres cultures dont la géométrie est similaire (p. ex. les framboises). Dans cette étude, on a évalué le potentiel du prototype de PRD pour les vignes à réduire la contamination au sol et la dérive.

Démarche

Une étude comparative a été effectuée pour évaluer le rendement économique et environnemental du prototype de PRD afin de maintenir l'efficacité, bonne atteinte de la culture et bonne couverture du feuillage tout en réduisant la dérive et en récupérant le produit aspergé. Des essais ont été menés chez un vignoble commercial à l'aide de deux pulvérisateurs : un pulvérisateur à jet d'air à large rayon conventionnel doté des bons séparateurs pour cibler le jet d'air vers la culture et un PRD.

Résultats

Les essais ont permis de confirmer que le nouveau modèle du PRD obtenait un équilibre satisfaisant entre une bonne atteinte de la culture et couverture du feuillage ainsi qu'une bonne efficacité (de 15 à 20 %) de récupération du pesticide. Il a été démontré que la technologie du PRD réduisait la dérive de 90 % et qu'elle pourrait servir à réduire les zones tampons jusqu'à 20 m sans conséquence pour l'environnement. Les essais sur le terrain indiquent que, lorsque la saison est avancée au moment où la vigne atteint sa pleine grosseur et densité, 10 % du produit pulvérisé peut être récupéré et recyclé. Une analyse économique axée sur la réduction de la dérive et des économies en matière de pesticide indique que la technologie du PRD s'autofinance en 15 ans en tenant compte de la réglementation actuelle. Cette technologie est plus viable sur le plan financier si elle est reconnue comme méthode de réduction de la dérive pour la gestion des zones tampons et, auquel cas, la période d'autofinancement pourrait être aussi courte que 2 ans et demi.

Pour faire suite aux résultats de l'étude dans le cadre de ce projet, un fabricant de machinerie agricole au Québec est en collaboration avec les chercheurs de Agriculture et Agroalimentaire Canada a St-Jean-sur-Richelieu et un producteur commercial de pomme et des petit fruits a fabriquer un prototype commercial de pulvérisateur récupérateur de dérive a 3 rangs. Cette prototype sera fabriquée selon les spécifications du PRD est sera évaluée dans les vergers de pomme commerciales en 2011 et les années suivantes.

Signaler un problème sur cette page
Veuillez cocher toutes les réponses pertinentes :
Date de modification :