Sélection de la langue

Recherche

Évaluation des options à faible risque de lutte contre les mauvaises herbes pour les haricots mange-tout, les haricots de Lima, les betteraves rouges, les pois et les haricots secs

Code de projet : MUR06-030

Chef de projet

Rob Nurse - Agriculture et Agroalimentaire Canada

Objectif

Évaluer de nouveaux herbicides à faible taux d'application, à risque réduit, respectueux de l'environnement pour des cultures de haricots mange tout, de haricots de Lima, de haricots secs, de carottes, de betteraves rouges et de pois

Sommaire des résultats

Les cultures maraîchères de faible superficie représentent une importante composante économique de la production agricole au Canada. Or, la lutte contre les mauvaises herbes demeure l'un des principaux problèmes auxquels sont confrontés les producteurs. Pour remédier à la situation, des recherches ont été menées entre 2006 et 2007 afin de répertorier de nouveaux herbicides à faible taux d'épandage et à faible risque en vue d'une homologation éventuelle pour plusieurs cultures de faible superficie. Dans le but d'assurer le suivi de ce projet, on a consacré, en 2008, une autre année de recherche sur certains aspects de l'étude. Divers produits ont été évalués dans le cadre d'essais sur les betteraves rouges, les pois de transformation, les carottes de transformation, les haricots mange-tout, les haricots de Lima, les haricots rouges mexicains et les haricots Pinto. L'évaluation portait sur le quotient d'impact environnemental (QIE), la tolérance aux herbicides des cultures, l'efficacité de la lutte contre les mauvaises herbes et les rendements finaux.

Au début de l'étude, les producteurs de betteraves rouges ne pouvaient recourir qu'à quelques traitements homologués pour la lutte contre les mauvaises herbes. En Ontario, les programmes de micro-épandage d'herbicides déjà offerts pour les cultures de betteraves à sucre ont fait l'objet d'une mise à l'essai pour les cultures de betteraves rouges. Celles-ci ont révélé une bonne tolérance à l'herbicide et la lutte contre les mauvaises herbes a été efficace, même si le QIE risque d'être supérieur au résultat voulu. Le Betamix (desmédiphame/phenmédiphame) et l'UpBeet (triflusulfuron-méthyl), deux herbicides pour les cultures de betteraves à sucre, ont également fait l'objet d'un épandage à titre expérimental sur les cultures de betteraves rouges. Les données recueillies durant trois ans révèlent que la tolérance à ces deux produits semble convenir, sans entraîner une réduction draconienne du rendement, l'UpBeet étant particulièrement prometteur. On a également mené des recherches sur la période d'épandage appropriée du Dual II Magnum (s-métolachlore/bénoxacor). Les résultats portent à croire qu'il est sécuritaire d'homologuer le Dual II Magnum pour l'épandage dans les cultures de betteraves rouges, quelle que soit la période. Toutefois, dans certaines conditions environnementales, l'épandage du Dual II Magnum risque de causer des lésions et d'entraîner une certaine réduction de rendement.

La tolérance des pois de transformation aux nouveaux herbicides Impact (topramezone), Kixor (saflufenacil; homologation en cours) et KIH-485 a été évaluée. Bien que la tolérance des cultures à ces herbicides soit excellente lorsque l'épandage a lieu au cours de la prélevée, l'épandage de l'Impact à l'étape de la post-levée a causé des dégâts aux cultures.

La tolérance des haricots mange-tout et de Lima à plusieurs herbicides à faible risque a été mise à l'essai. Bien que les espèces d'haricots ont présenté des différences à ce chapitre, on a constaté que la plupart des traitements ont entraîné des dégâts considérables aux cultures. Il faudra mener d'autres recherches afin de circonscrire les modes et les quantités d'épandage potentiellement viables pour le marché des haricots mange-tout et des haricots de Lima.

La tolérance de la carotte de transformation à plusieurs herbicides a été évaluée à diverses étapes. Cette tolérance s'est révélée acceptable en ce qui concerne le Command (clomazone) épandu aux étapes de la prélevée ou de la post-levée. Pour leur part, le Chateau (flumioxazine) et l'Impact n'ont pas influé sur le rendement, comparativement à l'absence d'épandage. On a également mis à l'essai la période d'épandage du Dual II Magnum. Selon les résultats de recherche obtenus pendant un an, le Dual II Magnum devrait être épandu avant le présemis ou à l'étape de la prélevée, de façon à ce que les carottes de transformation puissent bien tolérer cet herbicide.

En 2008, d'autres essais relatifs à la tolérance de la carotte de transformation ont été réalisés avec le Nortron (éthofumesate) et le Prowl H20 (pendiméthaline). Les résultats ont révélé que le Nortron est d'une certaine efficacité pendant la post-levée et que la carotte de transformation semble bien tolérer le Prowl H20 au cours de la prélevée et de la post-levée. La lutte contre les mauvaises herbes a été efficace dans tous les traitements, à l'exception du traitement effectué avec le produit Nortron lorsque celui-ci est épandu sans aucun autre produit à l'étape de la post-levée. Une fois mélangé en cuve avec du linuron, le Nortron donne des résultats acceptables à ce chapitre. Les rendements les plus élevés ont résulté du mélange en cuve du Prowl H20 ou du Nortron.

Les haricots rouges mexicains et les haricots Pinto ont montré une bonne tolérance aux herbicides épandus au cours de la prélevée ou de la post-levée, exception faite du KIH-485. Celui-ci, épandu avant le présemis, a entraîné de lourds dégâts aux cultures.

Bien que la tolérance de ces haricots aux herbicides ait augmenté lorsque ceux-ci ont été épandus à la prélevée, les rendements demeuraient réduits. Dans le cadre d'un programme de lutte contre les mauvaises herbes où le Pursuit (imazéthapyr) était épandu à la post-levée, on a découvert que l'ajout de Basagran Forte (bentazone) permettait d'atténuer jusqu'à 50 p. 100 les dégâts visibles dans les cultures, et ce, sans que le rendement final ne s'en trouve modifié.

Ce projet de recherche a permis d'obtenir des données à l'appui d'une homologation et de trois autres demandes d'expansion du profil d'emploi. L'UpBeet est désormais homologué pour l'épandage sur les cultures de betteraves rouges; c'est également l'herbicide dont le QIE était le plus modéré dans les champs. Une demande d'homologation du Dual II Magnum pour l'épandage à la prélevée des cultures de carottes de transformation a été présentée. En outre, on a établi que plusieurs herbicides pouvaient se prêter à de plus amples recherches, notamment le Dual II Magnum, pour l'épandage sur les cultures de betteraves rouges et de carottes de transformation, et le Lontrel (clopyralide), pour l'épandage sur les cultures de betteraves rouges. Dans l'ensemble, les nouveaux herbicides évalués dans le cadre de ces essais présentent un QIE dans les champs qui se situe bien en deçà de la norme de l'industrie relativement aux herbicides homologués actuellement disponibles. Certes, il faudra poursuivre les travaux à ce chapitre. Cependant, les essais ont révélé qu'il existe des options efficaces de lutte contre les mauvaises herbes dans les cultures de faible superficie, et que ces options aideront les producteurs du Canada à demeurer concurrentiels dans un contexte de production légumière respectueuse de l'environnement.

Signaler un problème sur cette page
Veuillez cocher toutes les réponses pertinentes :
Date de modification :