Sélection de la langue

Recherche

Évaluation des nématodes entomopathogènes comme agents de lutte biologique contre les charançons des racines dans les pépinières de plantes ornementales extérieures

Code du projet PRR19-020

Chef de projet

Anne Marie Fortier, Phytodata

Objectif

Améliorer les mesures de lutte contre les charançons des racines dans les pépinières de plantes ornementales extérieures au Canada, par l’évaluation des produits contenant des nématodes entomopathogènes offerts sur le marché

Les insectes qui s’attaquent aux plantes ornementales d’extérieur sont ressortis comme un enjeu prioritaire dans le cadre de consultations des intervenants et d’une évaluation systématique du potentiel de réduction des risques liés aux pesticides. Pour plusieurs de ces ravageurs, les mesures de lutte consistent en des traitements insecticides chimiques répétés. De nombreux insecticides sont homologués pour lutter contre les insectes et les acariens chez diverses plantes de pépinière, notamment des composés organophosphorés (par exemple le malathion) et des néonicotinoïdes (par exemple l’imidaclopride). En plus de constituer une importante charge de pesticides pour l’environnement, l’utilisation répétée de ces produits augmente la probabilité que l’agent pathogène acquière une résistance aux produits. Il faut donc mettre au point et adopter des méthodes de lutte à risque réduit pour diversifier les outils dont les producteurs disposent et réduire l’utilisation d’insecticides, tout en maintenant une répression efficace de ces organismes nuisibles considérés comme une menace pour le secteur.>p>

Des essais réalisés sur le terrain ont montré que les nématodes entomopathogènes (familles des Steinernematidae et des Heterorhabditidae) ont un potentiel comme outils de lutte contre les charançons des racines dans les cultures de plantes ornementales en pots et en pleine terre. Toutefois, il faut réaliser des essais pour évaluer diverses mesures d’efficacité, pour amener l’industrie à avoir confiance en ces méthodes de lutte alternatives et à les adopter. Dans le cadre du présent projet, des nématodes entomopathogènes seront appliqués pour lutter contre le charançon de la racine du fraisier (Otiorhynchus ovatus) et le charançon noir de la vigne (O. sulcatus), qui s’attaquent aux racines et au collet des plantes ornementales et peuvent causer des dommages considérables dans les pépinières. Ces insectes ont des hôtes diversifiés, notamment les épinettes (Picea spp.), les azalées et les rhododendrons (Rhododendron spp.), les lilas (Syringa spp.), les thujas (Thuja spp.), les vignes (Vitis spp.) et plusieurs autres plantes vivaces. Les mesures d’efficacité évaluées sont les suivantes : taux de mortalité des ravageurs, dommages causés aux plantes et taux de survie des nématodes bénéfiques. De plus, la température et la teneur en eau du sol seront mesurées, à titre de facteurs environnementaux ayant une incidence sur le taux de survie et l’efficacité des nématodes. Le projet comprendra également une analyse coûts-avantages tenant compte des coûts des intrants et de la main-d’œuvre ainsi que du rendement et de la valeur des plantes cultivées, pour comparer les aspects économiques des pratiques de lutte classiques contre les charançons des racines à ceux des méthodes faisant appel aux nématodes bénéfiques et pour déterminer la faisabilité de la mise en œuvre de ces méthodes à l’échelle commerciale.

Signaler un problème sur cette page
Veuillez cocher toutes les réponses pertinentes :
Date de modification :