Sélection de la langue

Recherche

Évaluation des filets à maille pour lutter tôt en saison contre la mouche du chou dans les cultures de légumes crucifères

Code du projet : PRR14-010

Chef de projet

Peggy Dixon - Agriculture et Agroalimentaire Canada

Objectif

Évaluer et démontrer l’efficacité des filets de mailles en polyéthylène pour la lutte, en début de saison, contre la mouche du chou dans les cultures de légumes crucifères dans les régions productrices de l’Atlantique et de la Colombie Britannique

La mouche du chou (Delia radicum L.) (Diptera: Anthomyiidae) cause de grandes pertes économiques dans les cultures de brassicacées au Canada. Deux organophosphates sont disponibles pour lutter contre ce ravageur au Canada : le diazinon, qui sera progressivement éliminé d’ici la fin de 2016, et le chlorpyrifos, qui fait actuellement l’objet d’une réévaluation réglementaire par l’Agence de réglementation de la lutte antiparasitaire (ARLA). De plus, des recherches ont confirmé la propagation de la résistance au chlorpyrifos dans les populations de mouches de chou. Il faut donc remplacer les organophosphates par des moyens à risque réduit qui deviendront des outils de lutte intégrée d’usage courant dans les cultures de brassicacées.

Ce projet vise à évaluer et à démontrer l’efficacité des filets de mailles en polyéthylène (communément appelés filets anti insectes) en tant que barrière physique pour la lutte, en début de saison, lorsque les légumes feuilles crucifères sont vulnérables aux dommages causés par la mouche du chou. La faisabilité de l’utilisation des filets de mailles en polyéthylène pour protéger les cultures contre la première génération du ravageur sera déterminée. Des essais seront menés en Colombie Britannique, en Nouvelle Écosse et à Terre Neuve et Labrador, et ces essais incluront aussi des observations relatives à d’autres ravageurs contre lesquels cette technologie pourrait peut être permettre de lutter (par exemple les altises). Des essais sur le terrain serviront à examiner l’efficacité de diverses grosseurs de mailles, à cerner les problèmes associés à la technologie (par exemple la lutte contre les mauvaises herbes), et à formuler des recommandations qui sont conformes aux pratiques régionales. Le projet évaluera et démontrera l’utilisation de la machinerie pour déployer et retirer les filets dans les exploitations de taille commerciale.

Signaler un problème sur cette page
Veuillez cocher toutes les réponses pertinentes :
Date de modification :