Sélection de la langue

Recherche

Évaluation des élagueurs-vaporisateurs quant à la date de livraison du fongicide sur les feuilles entaillées de tomate pour la lutte contre la pourriture grise

Code de projet : PRR06-590

Chef de projet

Iris Bitterlich - National Greenhouse Vegetable Growers

Objectif

Évaluer l'efficacité des applications de fongicides homologués à l'aide d'élagueurs pulvérisateurs directement sur les coupures des feuilles de tomates de serre durant l'émondage

Sommaire de résultats

Il a été déterminé, au cours de la réunion tenue à Ottawa au sujet de l'Établissement des priorités nationales relatives aux pesticides à usage limité (2005), que la pourriture des tiges causées par le Botrytis cinerea constitue la priorité numéro un parmi les maladies qui attaquent les tomates de serre. Cette affection a également été désignée comme une priorité nationale au cours de la réunion du "Pesticide Reduced Risk Steering Committee" (Comité directeur de réduction des risques des pesticides) (2006).

La pourriture des tiges est causée par le Botrytis cinerea (la pourriture grise) et il s'agit de la maladie la plus répandue parmi les plants de tomate de serre (Lycopersicon esculentum Mill). Elle atteint les tiges, les feuilles, les fleurs et les fruits, à toutes les étapes de leur développement. Ce pathogène produit un grand nombre de spores qui sont rapidement disséminées par les courants d'air, l'irrigation, la machinerie, les équipements et les travailleurs. Les spores s'introduisent dans cette plante principalement par les blessures, les orifices naturels et même par pénétration directe. Souvent, l'infection causée par le Botrytis cinerea contamine d'abord les entailles des feuilles, puis provoque des lésions, des chancres ou la formation d'une enveloppe autour de la tige, pour finalement causer le flétrissement et la mort des plants. Les entailles causées par l'élagage peuvent rester humides pendant plusieurs heures, permettant ainsi aux spores du Botrytis cinerea de pénétrer facilement. Les fongicides protecteurs qui sont couramment appliqués sur les feuilles n'aident pas à prévenir l'infection parce qu'habituellement, on n'applique pas de fongicides au moment de la taille.

La présente étude avait pour objectif d'évaluer l'efficacité de trois fongicides chimiques homologués, le Decree (fénhexamide), le Botran (dichloran) et le Milstop (bicarbonate de potassium), ainsi qu'un fongicide biologique, le Rootshield (Trichoderma harzianum), ayant été appliqués au moyen de sécateurs assortis de pulvérisateurs (plus, précisément, du modèle Felco Spray Pruner no 19) directement sur les lésions subies par les feuilles de la tomate au cours de la taille, afin d'empêcher la pénétration du pathogène dans le plant à travers des entailles.

Les résultats de cette étude démontrent que le fongicide Decree est plus efficace que les autres pour chacune des variétés de la tomate - Trust, Tricia et Clarence - lorsqu'il est appliqué avec un sécateur assorti d'un pulvérisateur. L'incidence et la gravité de l'infection, par le Botrytis cinerea, des plants traités avec Decree sont comparables à celles d'un échantillon de plants non inoculés, en bonne santé, alors qu'elles diffèrent considérablement des controls inoculés. Aucun des autres fongicides appliqués à l'aide d'un sécateur assorti d'un pulvérisateur n'a diminué de manière significative l'incidence de la pourriture grise par rapport au control inoculé. Cela signifie que l'application de Decree, au moyen d'un sécateur assorti d'un pulvérisateur, directement sur les lésions subies par les feuilles de la tomate au cours de la taille, peut diminuer considérablement l'incidence et la gravité de la maladie.

Signaler un problème sur cette page
Veuillez cocher toutes les réponses pertinentes :
Date de modification :