Sélection de la langue

Recherche

Évaluation des biofongicides pour la lutte contre l'oïdium et le mildiou de la vigne

Code de projet BPI09-080

Chef de projet

Peter Sholberg, Ph.D. - Agriculture et Agroalimentaire Canada

Objectif

Comparer l'efficacité d'une seule application de Regalia SC (5 % matière active) à celle de Regalia Max (20 % matière active) pour lutter contre les maladies fongiques, l'oïdium de la vigne (Uncinula necator) et le mildiou du raisin (Plasmopara viticola)

Sommaire de résultats

Au Canada, le raisin est cultivé en Ontario (75 %), en Colombie-Britannique (24 %), au Québec (1 %) et en Nouvelle-Écosse (> 1 %). La vigne appartient au genre Vitis (Vitacaea), V. vinifera étant l’espèce la plus importante sur le plan économique parmi les quelque 60 qui existent.

De nombreux pathogènes fongiques, dont le mildiou (Plasmopara viticola) et l’oïdium de la vigne (Uncinula necator), influencent la production et la qualité des fruits. L’oïdium de la vigne attaque toutes les parties aériennes de la plante, créant des plaques poudreuses blanchâtres ou blanc verdâtre sur les feuilles qui deviennent tachetées ou se déforment, s’enroulent et flétrissent. Les bourgeons infectés sèchent ou n’atteignent pas le stade de nouaison, et un motif réticulé roussâtre se forme à la surface des fruits qui peuvent se fendiller, sécher ou se détacher de la grappe. Le mildiou s’attaque aux tiges, aux pétioles et aux vrilles, provoquant une décoloration et un affaissement des tissus. L’oïdium de la vigne, la pourriture grise et autres pourritures après la récolte sont les principales maladies qui nuisent à la production de raisins de cuve en Colombie-Britannique. En 2009, des essais ont été réalisés dans un vignoble mature sur six différents produits à risque réduit, pour juger de leur efficacité contre ces maladies. Les résultats ont été comparés à ceux obtenus avec le schéma thérapeutique standard classique utilisant Nova, Flint, Sorvan, Elevate et Vanguard.

Ces essais ont révélé que MilStop et MilStop/PureSpray sont efficaces contre l’oïdium de la vigne, alors que Regalia SC est efficace contre les pourritures post-récolte.

Regalia Max et Regalia SC n’ont pas été efficaces contre l’oïdium sur les feuilles, mais ont réduit la gravité de cette maladie sur les fruits. Regalia Max a réduit la gravité de la pourriture grise et de la pourriture bleue, alors que Regalia SC a atténué la gravité de la pourriture grise et a sensiblement diminué l’incidence et la gravité du dessèchement des raisins. Son efficacité contre la pourriture bleue s’est également révélée comparable à celle du traitement standard. De plus, les grappes traitées avec Regalia SC ont présenté beaucoup moins de moisissure sur le rachis. Ces résultats indiquent que Regalia SC et Regalia Max devraient être utilisés contre la pourriture grise et autres pourritures, davantage que pour lutter contre l’oïdium de la vigne.

MilStop et MilStop/PureSpray ont été efficaces contre l’oïdium de la vigne sur le feuillage au début de la saison de croissance. L’ajout de PureSpray à 0,5 % en huile a été nécessaire pour accroître l’efficacité de MilStop à un niveau comparable à celui obtenu avec le programme de traitement standard appliqué en septembre pour lutter contre l’oïdium sur le feuillage. L’application de MilStop/PureSpray a diminué l’incidence de l’oïdium sur les fruits en septembre, alors que MilStop et MilStop/PureSpray se sont tous deux révélés efficaces pour supprimer les symptômes jusqu’à la récolte. Les deux ont également atténué la gravité de l’oïdium de la vigne sur les fruits durant la saison de croissance.

MilStop et MilStop/PureSpray en huile se sont révélés efficaces pour réduire la gravité de la pourriture grise et l’incidence de la pourriture bleue. Cependant, malgré l’efficacité de MilStop et de MilStop/PureSpray contre l’oïdium de la vigne, le poids des raisins infectés a été sensiblement inférieur au poids des raisins traités selon le protocole standard. Ce résultat pourrait être attribuable à un effet de phytotoxicité qui a nui au développement des fruits. Donc, même si MilStop et MilStop avec PureSpray 0,5 % en huile sont efficaces contre l’oïdium de la vigne, il y aurait lieu de mener des essais pour tenter de prévenir les dommages à la surface des fruits en réduisant les doses après la floraison et en alternant avec d’autres produits, afin de résoudre ce problème.

La comparaison des produits à l’étude avec le programme de traitement standard n’a révélé aucune différence significative dans quelques paramètres liés à la qualité du jus, ce qui signifie qu’aucun de ces produits ne devrait nuire à la vinification.

Les renseignements recueillis dans le cadre de ce projet ont été partagés avec les titulaires de l’homologation des produits à l’étude; Réduction des risques liés aux pesticides (RRP) pourra également tirer avantage de toutes les possibilités d’extension du profil d’emploi qui pourraient découler des activités de soutien réglementaire lié aux biopesticides. Les priorités du soutien en matière de réglementation des biopesticides sont définies par les producteurs canadiens durant l’Atelier annuel sur l’établissement des priorités en matière de biopesticides.

Signaler un problème sur cette page
Veuillez cocher toutes les réponses pertinentes :
Date de modification :