Sélection de la langue

Recherche

Évaluation de l’efficacité du Dazitol contre les nématodes dans les framboises

Code de projet : BPR13-040

Chef de projet

Thomas Forge Agriculture et Agroalimentaire Canada (AAC)
Brian Cortright Michigan Ag research farm, Albion, les États-Unis d'Amérique (E.U.A.)

Objectif

Générer des données sur l’efficacité du Dazitol™ à lutter contre les nématodes dans les framboises et sur la tolérance de la culture pour appuyer la présentation d’une demande d’homologation du produit dans les formes prescrites par règlement

Sommaire des résultats

Contexte

Les nématodes causent de graves problèmes dans la plupart régions productrices de framboises au Canada. Les producteurs disposent de seulement quelques produits pour lutter contre les nématodes. Lors de l’Atelier annuel d’établissement des priorités en matière de biopesticides en mars 2012, les producteurs canadiens ont déterminé que les nématodes dans les framboises étaient un enjeu prioritaire auquel il fallait s’attaquer.

Le Dazitol™ (huile de moutarde et oléorésine de piment), mis au point par Champon Millennium Chemicals, Incorporated, est un pesticide à large spectre applicable au sol qui pourrait être une solution possible selon les producteurs qui participaient à la réunion. Ce produit est homologué aux États-Unis (E.-U.) pour lutter contre les nématodes et d’autres ravageurs dans diverses cultures, dont celle de la framboise.

Méthodologie

On a mené deux essais pour évaluer l’efficacité du Dazitol™ à lutter contre les nématodes dans les framboises, dont un en Colombie-Britannique (Canada) et l’autre à Albion (Michigan, E.-U.). Les parcelles de l’essai au Michigan ont été inoculées avec des nématodes (Pratylenchus spp., Helicotylenchu spp et Xiphinema spp.), tandis que celles de l’essai au Canada étaient naturellement infestées de nématodes. On a appliqué manuellement le produit par bassinage à la dose recommandée de 60 Litres par hectare (L/ha) aux deux sites.

Résultats

Dans l’essai au Canada, les densités des populations de nématodes radicicoles étaient adéquates pour l’évaluation de l’efficacité du produit. Or on n’a pas observé de différences dans les comptes de nématodes et les dommages causés aux plants entre les parcelles traitées et non traitées.

Dans le site d’essai au Michigan, on a trouvé principalement des nématodes radicicoles (Pratylenchus sp) qui étaient plus nombreux dans les parcelles non traitées pour trois des quatre dates d’échantillonnage. Même si les différences observées n’étaient pas statistiquement significatives, elles étaient évidentes dans les observations (le nombre de nématodes a été réduit de plus de 50 pour cent (%) dans les parcelles traitées comparativement aux sols et aux tissus racinaires des parcelles non traitées pour la plupart des dates d’échantillonnage). Dans tous les cas, les dommages causés aux plants étaient légers et on n’a observé aucune différence entre les traitements. On n’a observé aucun signe de phytotoxicité dans les essais.

Les données issues de ces essais sont présentées dans le dossier qui accompagne la demande d’homologation du Dazitol™ au Canada.

Signaler un problème sur cette page
Veuillez cocher toutes les réponses pertinentes :
Date de modification :