Sélection de la langue

Recherche

Évaluation de l'efficacité du GF-120 comme produit de remplacement éventuel des insecticides organophosphorés pour lutter contre la mouche de la pomme dans les vergers de productions biologique et traditionnelle

Code de projet : BPI07-100

Chef de projet

Julia Reekie - Agriculture et Agroalimentaire Canada

Objectif

Évaluer le rendement du produit à base de spinosad GF-120 afin d’établir les allégations à insérer sur l’étiquette, de déterminer la dose d’application efficace la plus faible, d’optimiser l’efficacité du produit contre la mouche de la pomme, de communiquer les résultats à l’industrie et à la communauté scientifique et d’obtenir des données appuyant l’homologation du produit pour cet usage

Sommaire de résultats

Contexte

La mouche de la pomme (Rhagoletis pomonella) est indigène en Amérique du Nord et a été trouvée dans toutes les provinces canadiennes, à l’exception de Terre-Neuve. Comme les marchés appliquent une politique de tolérance zéro à l’égard des fruits infestés par la mouche de la pomme, la mise au point de produits de lutte efficaces contre ce ravageur revêt une importance économique vitale. L’annulation de l’homologation de nombreux produits chimiques plus anciens par suite de leur réévaluation accroît l’urgence de mettre au point des produits de remplacement efficaces pour la lutte durable à long terme contre le ravageur. Les producteurs biologiques disposent de très peu d’options en matière de lutte, et aucun des produits auxquels ils ont accès ne permet de réduire l’ampleur des infestations.

L’appât pour mouches à fruits GF-120 NF Naturalyte (GF-120 NF Naturalyte Fruit Fly Bait) (spinosad) semble une option de lutte prometteuse. Des études ont montré que ce produit est efficace contre un certain nombre d’espèces de mouches à fruits, et une évaluation récente a confirmé son potentiel pour la lutte contre la mouche de la pomme.

Approches

Des essais visant à évaluer l’efficacité du produit et à faciliter une éventuelle extension de son profil d’emploi ont été réalisés en Nouvelle-Écosse et en Ontario en 2007.

D’autres essais visant à optimiser l’utilisation du produit pour la lutte contre la mouche de la pomme dans des vergers biologiques ont été réalisés en 2008. Les chercheurs ont comparé l’efficacité de deux délais d’attente entre les applications et évalué l’efficacité de traitements restreints à la bordure des vergers ou à une rangée sur deux. Dans le cadre d’autres essais, ils se sont employés à améliorer les méthodes d’application afin de permettre une distribution uniforme du produit à l’intérieur du feuillage des pommiers et de favoriser sa pénétration dans le houppier en taillant les pommiers de plus grande taille.

Résultats

L’application de GF-120 à intervalle de 7 à 10 jours s’est révélée efficace contre la mouche de la pomme dans les vergers gravement infestés par des populations résidantes. Dans les vergers infestés par des populations non résidantes, les résultats indiquent que le traitement d’une rangée sur deux ou seulement du périmètre du verger peut aider à prévenir l’infestation du verger par des populations provenant de l’extérieur. Dans les vergers comportant de très grands arbres à feuillage dense, il est extrêmement important d’assurer une distribution uniforme du produit à l’intérieur du feuillage des pommiers et de favoriser sa pénétration dans le houppier pour lutter efficacement contre le ravageur.

Les résultats de ces essais ont été utilisés en appui à une demande d’homologation d’urgence du produit pour la lutte contre la mouche de la pomme dans les vergers biologiques en Nouvelle-Écosse, au Nouveau-Brunswick, à l’île du Prince-Édouard, en Ontario et en Saskatchewan en 2008, et subséquemment, en appui à une demande conjointe adressée à l’Agence de réglementation de la lutte antiparasitaire par Agriculture et Agroalimentaire Canada et le Ministère de l'Agriculture, de l'Alimentation et des Affaires rurales Ontario. Ces demandes ont mené à l’homologation complète du GF 120 pour ce profil d’emploi au Canada.

Conclusions

Les résultats des essais ont également montré que le GF-120 est aussi efficace que l’argile kaolin pour la lutte contre la mouche de la pomme dans les vergers de pommiers. Son utilisation requiert toutefois une bonne compréhension de la situation du verger, et le GF-120 doit être appliqué en conséquence pour être efficient et efficace. L’homologation du GF-120 signifie que le produit pourrait jouer un rôle important dans la lutte contre les ravageurs de la pomme et aider les pomiculteurs à adopter progressivement des stratégies de lutte plus durables contre les insectes.

Signaler un problème sur cette page
Veuillez cocher toutes les réponses pertinentes :
Date de modification :