Sélection de la langue

Recherche

Évaluation de l'efficacité de mélanges d'huiles essentielles d'origine végétale dans la lutte contre la tordeuse du pommier

Code de projet : BPI07-120

Chef de projet

Murray Isman - Université de Colombie-Britannique

Objectif

Déterminer l'efficacité de diverses huiles essentielles contre la tordeuse du pommier et évaluer le potentiel de résistance croisée à ces substances chez des insectes ayant une résistance connue aux pesticides organophosphorés

Sommaire des résultats

La tordeuse à bandes obliques Choristoneura rosaceana, est devenue un ravageur de plus en plus important des pommiers dans la vallée de l'Okanogan et de nombreuses régions productrices en Amérique du Nord. Les chercheurs s'efforcent constamment de trouver des armes appropriées pour enrichir le piètre arsenal actuel. Ils ont notamment mené une étude pour déterminer le rôle potentiel des produits à base d'huiles essentielles comme nouvelles armes contre ce ravageur. Dans le cadre d'une initiative concernant les biopesticides, les travaux visaient la recherche d'huiles essentielles ou de formules possédant des propriétés insecticides. Ils ont servi notamment à déterminer les propriétés antiappétantes de ces composés, à tester les huiles sélectionnées pour la résistance croisée chez les tordeuses avec la résistance connue aux pesticides organophosphatés et à appliquer les résultats à l'élargissement des emplois sur l'étiquette ou à l'homologation de produits efficaces, le cas échéant.

Pour atteindre ces objectifs, les chercheurs ont procédé à des épreuves biologiques sur un éventail d'huiles essentielles et de produits formulés, notamment en pulvérisant chaque produit directement sur les larves nouveau-nées, à diverses concentrations. Au total, dix-huit huiles essentielles, quatre huiles de base et deux produits formulés ont été testés :

Huiles essentielles

Huiles de base

Produits formulés, source : EcoSMART Technologies, Inc

Parmi les huiles essentielles susmentionnées, celle de patchouli s'est avérée la plus toxique pour les tordeuses (concentration létale 50 moyenne de 0,227 p. 100), suivie de l'huile de thym commun (CL50 moyenne de 0,524 p. 100). Dans les deux cas, l'emploi du synergiste butoxyde de pipéronyle ou son analogue naturel, l'huile de camphrier, a réduit considérablement la CL50. Aucune des huiles de base, ni l'EcoTrol n'ont été particulièrement efficaces contre les tordeuses (la CL50 pour l'EcoTrol dépassait 10 p. 100). La formulation prototype ECX (à base d'huile essentielle/pyrèthre) s'est avérée la plus efficace (CL50 de 0,068 p. 100) en émulsion aqueuse. Il faudra toutefois poursuivre les recherches avant de pouvoir concocter des formules avec l'une ou l'autre de ces substances actives et d'amorcer le processus de consultation préalable à l'homologation. La US EPA étudie la possibilité d'homologuer le produit ECX en tant que biopesticide, ce qui pourrait faciliter l'approbation réglementaire au Canada.

Signaler un problème sur cette page
Veuillez cocher toutes les réponses pertinentes :
Date de modification :