Sélection de la langue

Recherche

Essais sur l'optimisation de l'emploi des produits biologiques BlightBan C9-1 et Bloomtime pour supprimer le feu bactérien des vergers canadiens

Code de projet : BPI07-230

Chef de projet

Antonet Svircev - Agriculture et Agroalimentaire Canada

Objectif

Réduire le nombre d'applications de streptomycine, valider l'exactitude des modèles de prévision dans les cas de microclimat, et recommander des pratiques exemplaires aux cultivateurs en fonction des résultats expérimentaux

Erwinia amylovora est un pathogène bactérien qui a une incidence sur la production commerciale mondiale de pommes et de poires. Au cours de la floraison et sous des conditions météorologiques idéales, le pathogène peut détruire un verger entier au cours d'une saison de croissance. Au Canada, les cultivateurs avaient les pratiques de gestion des vergers et la streptomycine pour contrôler la maladie du feu bactérien. En Colombie Britannique, un certain nombre de vergers sont à risque en matière de résistance à la streptomycine. Le lancement récent d'agents biologiques avec l'aide du Centre de lutte antiparasitaire a fourni aux cultivateurs des outils supplémentaires pour lutter contre ce pathogène et contre le développement de la résistance à la streptomycine dans le verger.

Deux produits de lutte biologique commerciaux ont été fournis aux cultivateurs canadiens. Les antagonistes bactériens BlightBan C9-1 et Bloomtime permettent de contrôler l'agent pathogène du feu bactérien, au moyen d'une concurrence pour l'obtention d'éléments nutritifs et (ou) de la production d'antibiotiques microbiens. Historiquement, les agents biologiques ont une efficacité de 45 p. 100 à 65 p. 100, et ils devraient être utilisés en combinaison avec la streptomycine. L'efficacité des biopesticides varie selon la charge pathogène, les conditions climatiques et le moment opportun des pulvérisations. La streptomycine ne doit pas être appliquée dans des vergers présentant des isolats de E. amylovoara résistants. Le projet vise à optimiser ce système, où des agents biologiques procurent une protection et aident à réduire le nombre d'applications de streptomycine.

On fera le point sur le rendement des biopesticides BlightBan C9-1 et Bloomtime dans quatre différentes zones agricoles du Canada et dans trois sous régions météorologiques de l'Ontario. Le produit Apogee sera utilisé dans certaines régions pour étudier le contrôle du feu bactérien en fin de saison.

Signaler un problème sur cette page
Veuillez cocher toutes les réponses pertinentes :
Date de modification :