Sélection de la langue

Recherche

Élaboration d'une approche moléculaire pour l'acquisition de la résistance aux insecticides et la surveillance des insectes ravageurs de la pomme de terre

Code de projet : PRR03-460

Chef de projet

Yvan Pelletier - Agriculture et Agroalimentaire Canada

Objectif

Concevoir un outil de diagnostic moléculaire qui permet aux producteurs de pommes de terre de suivre la résistance aux insecticides dans leurs champs (au moyen d'un service de surveillance des populations d'organismes nuisibles en agriculture)

Sommaire de résultats

Partout en Amérique du Nord, y compris dans les provinces de l'Atlantique, des cas d'insectes ravageurs de la pomme de terre ayant acquis une résistance aux pesticides synthétiques ont été documentés. L'inefficacité d'un produit à combattre un ravageur peut causer des pertes économiques considérables pour les producteurs de pommes de terre et se traduire par une charge inutile de pesticides dans l'environnement; par conséquent, la gestion de la résistance est un aspect important de toute stratégie de réduction des risques liés aux pesticides. Comme le seul test actuellement offert pour mesurer le degré de résistance dans une population de ravageurs doit être effectué immédiatement avant la date d'épandage normale - auquel temps le producteur a déjà acheté ses produits de lutte contre les organismes nuisibles - cette façon de procéder n'aide guère l'agriculteur.

Compte tenu que les mécanismes les plus courants d'apparition d'une résistance sont attribuables à des mutations ponctuelles, une approche moléculaire fondée sur la PCR a été utilisée pour analyser l'ADN des populations de ravageurs et identifier les altérations des gènes (mutations) connus pour leur rôle dans la détoxification des insecticides ou l'altération des sites cibles des insecticides. Parmi ces gènes figurant : le cytochrome P450, le glutathion-S-transférase, l'estérase et le récepteur de l'acétylcholine nicotinique.

On a élaboré une nouvelle méthode fondée sur cette approche moléculaire pour surveiller l'apparition de la résistance chez les populations de ravageurs. Actuellement, on effectue d'autres tests de validation de l'outil de surveillance et on recherche un partenaire commercial pour mettre au point l'outil. Parallèlement, des progrès ont été accomplis sur le plan de l'élaboration de stratégies de gestion de la résistance grâce à l'élaboration d'un outil de diagnostic (puce à ADN) qui peut être utilisé par les chercheurs pour les aider à découvrir des gènes de résistance aux insecticides.

Ces deux percées devraient améliorer la gestion de la résistance sur le terrain, par une surveillance améliorée et opportune des populations de ravageurs afin de veiller à ce que les producteurs n'utilisent pas d'insecticides inefficaces dans le cadre de leurs activités et par la découverte de nouveaux gènes résistant aux insecticides à intégrer, à l'avenir, dans les outils de surveillance.

Pour obtenir de plus amples renseignements, veuillez communiquer avec Yvan Pelletier au Centre de recherches sur la pomme de terre d'AAC, à Fredericton, au Nouveau-Brunswick.

Signaler un problème sur cette page
Veuillez cocher toutes les réponses pertinentes :
Date de modification :