Sélection de la langue

Recherche

Effets d'un fongicide biologique (Pseudomonas syringae) et du fongicide chimique SCALA (pyrimethanil) sur la moisissure bleue et la moisissure grise des pommes après la récolte

Code de projet : MU03-PATH01

Chef de projet

Deena Errampalli - Agriculture et Agroalimentaire Canada

Objectif

Étudier les possibilités de recourir à l'utilisation d'un agent de lutte biologique (BioSave, Pseudomonas spp.) et à un fongicide chimique à risque réduit (SCALA, pyrimethanil) afin de lutter contre les moisissures bleue et grise de la pomme

Sommaire de résultats

La lutte contre les maladies postérieures à la récolte chez les pommes entreposées se fait dans de nombreuses entreprises commerciales canadiennes par application par immersion ou par bassinage d'un fongicide après la récolte. L'utilisation à grande échelle de Mertect (thiabendazole, TBZ), jusqu' à récemment seul fongicide homologué pour cette utilisation, a entraîné l'apparition de souches résistantes chez les pathogènes causant ces pourritures, ce qui explique peut-être en partie l'augmentation des pourritures d'entrepôt en Ontario et en Colombie-Britannique au cours des dernières années. Les maladies des pommes entreposées peuvent causer des pertes de 20 à 30 p. 100. Pour régler ce problème, les chercheurs ont évalué l'efficacité de produits phytosanitaires dont le mode d'action diffère de celui de TBZ contre les maladies postérieures à la récolte chez les pommes entreposées.

Un fongicide à risques réduits a été mis à l'essai pour la lutte contre la moisissure bleue et la moisissure grise en Ontario et en Colombie-Britannique. Un traitement de SCALA® (ingrédient actif, pyriméthanil) appliqué avant la récolte a été mis à l'essai pour la lutte contre la moisissure bleue et la moisissure grise, sur des cultivars McIntosh et Empire en Ontario et sur le cultivar Jonagold en Colombie-Britannique. Dans tous ces essais, une réduction importante de la moisissure bleue et de la moisissure grise a été observée chez les pommes traitées au SCALA® par comparaison aux témoins non traités. Cette utilisation un bon deux semaines avant la récolte a l'avantage de réduire les résidus de fongicide sur les pommes tout en les protégeant contre les maladies.

BioSave® (Pseudomonas syringae), un agent de lutte biologique, a aussi été évalué contre les maladies postérieures à la récolte des pommes et s'est avéré protéger efficacement les pommes contre la moisissure bleue et la moisissure grise. En tirant parti de la relation naturelle entre l'agent biologique bactérien et les pathogènes fongiques, il est possible de lutter contre les maladies et de réduire les dommages que subissent les récoltes en entrepôt.

Les données produites par les études ont été fournies aux entreprises respectives pour les aider à homologuer SCALA®, un fongicide à risques réduits, et BioSave®, un agent de lutte biologique, pour la lutte contre les maladies postérieures à la récolte chez les pommes. La mise au point réussie de stratégies de lutte contre les maladies postérieures à la récolte pour les pommes en entrepôt fournira une solution de rechange au TBZ et procurera un avantage économique aux producteurs tout en protégeant l'environnement et la santé de l'être humain.

Signaler un problème sur cette page
Veuillez cocher toutes les réponses pertinentes :
Date de modification :