Sélection de la langue

Recherche

Développement et mise en place d'un modèle de vaporisation de fongicides contre le mildiou pour les producteurs de pomme de terre canadiens

Code de projet : PRR06-360

Chef de projet

Ron Pitblado - Université de Guelph

Objectif

Établir un modèle décisionnel en fonction des conditions météorologiques en vue d'aider les producteurs en appliquer les fongicides de manière efficace, économique et écologique pour lutter contre le mildiou de la pomme de terre

Sommaire de résultats

Le mildiou peut être une maladie dévastatrice et, si les conditions climatiques lui sont favorables, il peut entraîner des pertes de récolte tant dans les champs qu'en entreposage. Les cultivateurs réduisent les risques de production en pulvérisant une série de fongicides protecteurs. L'omission de lutter contre les maladies foliaires de la pomme de terre, et en particulier contre le mildiou, entraîne des coûts si élevés que les cultivateurs ne sont actuellement pas prêts à risquer leurs récoltes pour suivre un programme de réduction des épandages. Le présent projet vise à mettre en place un nouveau modèle de décision fondée sur les données météorologiques qui pourrait être utilisé partout au Canada afin d'aider les cultivateurs à déterminer quand les fongicides devraient être appliqués pour lutter contre le mildiou de la pomme de terre.

Initialement, quatre différents modèles de décision d'épandage fondée sur les données météorologiques, qui avaient déjà été utilisés, ont été comparés et évalués dans diverses régions de la Saskatchewan, du Manitoba et de l'Ontario. Les analyses indiquent que ces modèles ne comblaient pas entièrement les besoins des cultivateurs de pommes de terre ou que leur approche n'était pas très conviviale. Au cours de la saison 2006, le nombre de dates d'application prévues variait d'un modèle à l'autre, même si les conditions climatiques étaient identiques sur un même site. Par suite de ces incohérences entre les modèles actuels, Weather Innovations Incorporated (WIN) a mis au point un nouveau modèle appelé SPUDcast qui intégrait les avantages des modèles antérieurs tout en y ajoutant des options supplémentaires afin d'élargir son acceptation par les cultivateurs.

Le SPUDcast peut utiliser un capteur d'humidité de la feuille (capteur cylindrique LW de WIN) plutôt que de se fier uniquement aux mesures d'humidité relative. Le SPUDcast intègre une prévision sur trois jours afin de mieux aider les cultivateurs à prendre, à l'avance, des décisions sur la pulvérisation. Il en existe deux modèles afin de répondre aux besoins des petites et grandes entreprises de production de pommes de terre.

Le modèle A (pulvérisation à intervalle réglé) détermine la durée entre la première pulvérisation et les suivantes en fonction d'une valeur correspondant à un seuil critique. Au moyen de prévisions sur trois jours, le modèle A peut prévoir plusieurs jours à l'avance le moment où il faut se préparer à vaporiser les pommes de terre. On propose d'utiliser le modèle A dans les régions où le mildiou continue d'être une menace, sans toutefois se produire chaque année.

Le modèle B (modèle de dosage dynamique) se sert d'un calendrier de pulvérisation de sept jours, selon lequel les cultivateurs peuvent choisir de modifier la dose et la sorte de fongicide. La dose recommandée la plus faible sert dans la majeure partie de la saison; seulement lorsque les conditions météo favorisent le développement de la maladie recommande t-on d'appliquer une dose plus élevée de produit chimique. On propose d'utiliser le modèle B dans les régions où le mildiou est une menace constante, et où des flambées locales de la maladie se produisent chaque année. Le calendrier de 7 à 10 jours est maintenu, mais il permet de prendre de meilleures décisions quant au type de fongicide requis et à la dose la plus appropriée à appliquer. Les doses contrôlées diminueraient le nombre de fongicides systémiques ou thérapeutiques utilisés, ce qui réduirait les coûts financiers et la charge de pesticides dans l'environnement.

Les essais du SPUDcast ont montré que ce système fournit des recommandations qui conviennent à chaque région mise à l'essai au Canada (Saskatchewan, Manitoba, Ontario et I. P. E..). WIN continue de peaufiner le SPUDcast et cherche des étapes de mise en œuvre dans les diverses.

Signaler un problème sur cette page
Veuillez cocher toutes les réponses pertinentes :
Date de modification :