Sélection de la langue

Recherche

Application en plein champ de Metarhizium anisopliae pour lutter contre le charançon des racines dans les cultures de petits fruits

Code de projet : BPI07-090

Chef de projet

Kenna MacKenzie - Agriculture et Agroalimentaire Canada

Objectif

Préparer des données sur la valeur respectant les exigences de l'Agence de réglementation de la lutte antiparasitaire (ARLA) afin de confirmer les allégations sur l'étiquette du produit Met52 servant à contrôler le charançon des racines dans les cultures de petits fruits

Les insectes adultes de diverses espèces de charançon des racines (Coleoptera, Curculionidae, Entiminae) sont parthénogénétiques, très féconds et incapables de voler. Les larves se nourrissent de racines de plantes, ce qui cause des dommages économiques aux récoltes, notamment les conifères, les rhododendrons et azalées, les petits fruits et les raisins. Les insectes adultes hivernent souvent dans la végétation environnante et se déplacent depuis les extrémités jusqu'à l'intérieur des champs. Le charançon des racines est nuisible pour un certain nombre de récoltes de petits fruits au Canada, notamment les fraises, les bleuets et les framboises. Dans le cadre de la production de fraises partout au Canada, le charançon, même si on le considère souvent comme un ravageur occasionnel, peut atteindre des niveaux de population nécessitant la destruction du champ. En Colombie-Britannique, le charançon des racines adulte devient aussi un problème, car il contamine les bleuets cultivés et les framboises déjà récoltés. Il existe bien peu d'options chimiques permettant de contrôler le charançon des racines au Canada, et les produits offerts (le carbofuran, le malathion, l'azinphos-méthyl en Colombie Britannique) sont causes d'inquiétudes environnementales. L'industrie des petits fruits doit, partout au Canada, trouver des produits à faible risque qui ciblent les larves. Des champignons insectivores comme le Metarhizium anisopliae et le Beauveria bassiana, constituent des agents de contrôle des insectes efficaces et sont homologués pour divers ravageurs de récoltes agricoles dans de nombreux pays de l'Organisation de Coopération et de Développment Économiques, notamment le charançon des racines. Nombre d'études ont montré que le Metarhizium anisopliae F52 (aussi connu sous les appellations 275-86 et Bio1020 en Europe) est très pathogène pour le charançon noir de la vigne et très efficace pour la culture de pépinières conteneurisée. D'autres isolats du M. anisopliae se sont montrés efficaces contre le charançon de la vigne dans les fraisiers. La société Novozymes Biologicals demande présentement l'homologation au Canada du produit Met52, insecticide commercial à base de M. anisopliae (souche F52). Ce produit est homologué aux États Unis pour le contrôle du charançon des racines dans des utilisations non alimentaires. Au cours du présent projet, on effectuera des essais d'efficacité sur le terrain afin d'étayer l'homologation du Met52 au Canada pour les cultures de petits fruits.

Signaler un problème sur cette page
Veuillez cocher toutes les réponses pertinentes :
Date de modification :