Sélection de la langue

Recherche

Alerte à la pourriture brune : Un système simple d'aide à la décision pour les producteurs de pommes de terre de l'Île du Prince Édouard

Code de projet : PRR07-650

Chef de projet

Rachael Cheverie - Gouvernement de l'Île-du-Prince-Édouard

Objectif

Accélérer l'adoption d'un système efficace de prédiction du mildiou pour aider les producteurs de pommes de terre de l'Île-du-Prince-Édouard à mettre en oeuvre des stratégies de réduction des risques dans leurs exploitations

Sommaire de résultats

L'Île-du-Prince-Édouard (Î.-P.-É) est une région qui offre au champignon dévastateur Phytophthora infestans (ou mildiou) des conditions de croissance idéales en raison du taux d'humidité élevé causé par la rosée, la pluie, le brouillard et par des températures modérées le jour et fraîches la nuit. Ce champignon peut se répandre très rapidement d'un champ à un autre à l'aide du vent et peut se propager à travers toute une région si les agriculteurs ne prennent pas les mesures de contrôle qui s'imposent. L'Î.-P.-É est une région où on pratique la culture de la pomme de terre de façon très intensive avec des exploitations très proches les unes des autres. Par conséquent, si un producteur ne protège pas convenablement son exploitation et si celle-ci est infectée, cette situation risque d'accroître la pression de la maladie dans toute la région. En conséquence, les producteurs dont les exploitations sont contiguës doivent exercer plus de contrôle afin de se protéger contre les infections.

Avec la méthode actuelle de contrôle du mildiou, qui une stratégie de contrôle axée sur un calendrier hebdomadaire de pulvérisation, l'Î.-P.-É dépense actuellement des sommes importantes en produits chimiques et en compensation pour les pertes de récoltes. Un changement de méthode de contrôle au profit d'une stratégie axée sur le risque d'infection permettrait de réduire l'utilisation de produits chimiques de façon drastique.

L'objectif de ce projet était d'accélérer l'adoption d'un système efficace de prédiction du mildiou pour aider les producteurs de pomme de terre de l'Î.-P.-É à mettre en oeuvre des stratégies de réduction des risques dans leurs exploitations.

PLANT-Plus est un système de prévision qui a été conçu aux Pays-Bas par la société Dacom. Ce model calcul les probabilités d'infection par le mildiou de la pomme de terre. Le modèle utilise des données de température comme la vitesse du vent, la pluviométrie, l'humidité, les prévisions météorologiques locales et les connaissances scientifiques sur le cycle de vie du mildiou. Ce modèle fournit des recommandations personnelles de pulvérisation aux producteurs en tenant compte des probabilités d'infection dans la région et du degré de protection de la culture par les applications de pesticides antérieures. Le modèle tient aussi compte de la croissance de nouvelles feuilles n'ayant pas été protégée par des pesticides.

Pour permettre à tous les producteurs de pommes de terre de l'Î.-P.-É de rester informés, les partenaires du projet ont élaboré une méthode d'information quotidienne, novatrice et simple. Pendant la période du 25 juin au 1er octobre, les données sur la probabilité d'une infection par le mildiou ainsi que celles sur la météo des dix prochains jours et les recommandations concernant la pulvérisation ont été transmises tous les jours par courrier électronique ou par télécopieur à quelque 120 producteurs. Des messages-textes supplémentaires ont été envoyés aux téléphones cellulaires de certains producteurs pour les inciter à suivre les conseils.

Atlantic AgriTech Inc. a mené une expérimentation indépendante pour vérifier l'exactitude des prévisions d'infection. Un champ expérimental a été mis en place dans lequel les recommandations fournies par le système Plant-Plus ont été appliquées. Le champ fut comparé à un champ ayant été pulvérisée selon les pratiques standards des agriculteurs. À la fin de la saison, la réduction du nombres de pulvérisation, les coûts et le niveau d'infection des plants furent évalués. Dans l'ensemble, les résultats ont démontré que le modèle de Plant-Plus offrait le même niveau d'efficacité que le système de contrôle conventionnel du mildiou, le modèle axé sur un calendrier hebdomadaire de pulvérisation. Malgré une infestation importante de mildiou dans la région, les deux types de régies de culture ont contrôlé efficacement le mildiou.

À la fin de la saison, un sondage a été mené auprès des producteurs pour recueillir leurs avis sur la pertinence des renseignements qui leur sont parvenus au cours de la saison. Les questions portaient surtout sur la quantité de produits chimiques utilisée et sur les différences comparativement aux pratiques courantes, comparativement aux agriculteurs ayant reçu des télécopies et des courriels et aux agriculteurs ayant reçu un message texte supplémentaire pendant des périodes critiques.

Les résultats de ce sondage ont révélé que le modèle Plant-Plus serait plus ou moins utilisé par les producteurs et ce, pour plusieurs raisons. De nombreux producteurs estiment qu'il serait difficile de suivre entièrement les recommandations des systèmes de prévision de mildiou, y compris celui de Dacom, en raison des superficies, des capacités des pulvérisateurs et des conditions météorologiques imprévisibles en été à l'Î.-P.-É Cependant, cela étant dit, 82 % des producteurs ayant reçu des télécopies se sont prononcés en faveur de la poursuite de ce service offert par le ministère de l'Agriculture de l'Î.-P.-É mais seulement 18 % ont affirmé être disposés à payer pour accéder à l'information fournie par le système de prévision Plant-Plus.

Signaler un problème sur cette page
Veuillez cocher toutes les réponses pertinentes :
Date de modification :