Sélection de la langue

Recherche

Abreuvement en hiver

Les vaches avec un accès direct à l'eau
L'abreuvement à accès direct pendant
l'hiver peut diminuer la qualité de l'eau et
peut causer la mort du bétail par noyade.

Pendant des années, les producteurs ont abreuvé leurs bovins et autres bestiaux pendant tous les mois d'hiver en pratiquant des trous dans la glace. Même si les animaux peuvent boire, des problèmes à long terme sont associés à cette pratique d'abreuvement. La mort du bétail par noyade ou des suites de l'exposition au froid peut devenir un problème important. La perte d'un animal qui a défoncé la couche de glace occasionne une perte de profit considérable et impose un stress énorme à l'animal qui y survit.

L'accès direct à l'abreuvement en hiver diminue aussi la qualité de l'eau en raison de l'accumulation de fumier autour et à l'intérieur des points d'eau. À la fonte des glaces au printemps, les excréments des animaux introduisent dans l'eau des organismes pathogènes, tels que des bactéries, des virus et des parasites.

Les excréments introduisent aussi dans l'eau des éléments nutritifs qui peuvent causer une croissance excessive d'algues et de plantes pendant les mois d'été.

Les avantages d'un système d'abreuvement d'hiver isolé

Les systèmes d'abreuvement isolés permettent aux producteurs d'approvisionner le bétail en eau pendant l'hiver à l'extérieur de l'enclos habituel, ce qui réduit les coûts et accroît la fertilité du terrain. Ces systèmes diminuent les risques de blessures aux pattes, de décès, de compétition et de pollution de l'eau qui surviennent habituellement lorsque le bétail accède de façon non contrôlée à une eau de surface.

Les caractéristiques d'un système d'abreuvement d'hiver isolé

Les installations d'abreuvement d'hiver diffèrent selon l'emplacement. Il est essentiel de choisir un emplacement adéquat pour un système d'abreuvement isolé. La plupart des sources d'eau isolées sont permanentes. L'accumulation de fumier est donc inévitable. Il est donc important d'analyser et de contrôler l'eau de ruissellement potentielle afin de maintenir une bonne qualité de l'eau.

Mis à part la disponibilité d'eau de qualité, d'autres facteurs doivent être pris en considération au moment de choisir un site d'abreuvement : la distance de la source d'eau, la dénivellation et l'abri.

La conception générale du système dépend des préférences personnelles, de la fiabilité, de la taille du troupeau, de la distance et de l'emplacement. Il faut aussi tenir compte d'autres facteurs, notamment le taux optimal de pompage, la distance entre la pompe et les sorties, la dénivellation entre la source et les sorties et les besoins quotidiens maximaux en eau.

La plupart des systèmes d'abreuvement hivernal actuellement vendus sur le marché ont un mode d'installation semblable. Les principaux éléments du système sont la prise d'eau, le puits de captage, la source d'énergie et la pompe. Le puits de captage est installé adjacent à un cours d'eau de surface, ce qui permet l'installation rapide et pratique d'un abri pour une pompe distributrice d'eau.

La description de cette image suit
Description : Schématique d'un système d'abreuvement du bétail en hiver

Système d’abreuvement du bétail en hiver illustrant un étang-réservoir recouvert d’une couche de glace. Sous la glace, la prise d’eau est retenue en place par un flotteur et un massif d’ancrage en béton. Elle peut être réglée à l’aide d’une corde de réglage de la profondeur qui fixe le système à un poteau situé au bord de l’étang-réservoir. La prise d’eau est branchée à l’aide d’un tuyau en polyéthylène à une pompe au fond du puits de captage. Ce tuyau est également relié à un diffuseur qui repose au fond de l’étang-réservoir et libère de l’air dans l’eau. Le puits de captage est situé entre 5 et 10 mètres du bord de l’étang-réservoir.


On recommande d'ériger un monticule surélevé autour du puits de captage. Ce monticule à pente douce agit comme un isolant et aide à prévenir l'accumulation de glace. Il favorise également le drainage des eaux de surface. Le fait d'avoir un lieu d'abreuvement surélevé pendant les périodes de dégel de la fin de l'hiver et du printemps assure un site d'abreuvement sec, propre et sans danger.

On recommande d'installer un système d'admission d'eau flottant pour puiser de la source l'eau de la meilleure qualité. Un peu avant l'hiver, on abaisse le flotteur sous le niveau prévu de la glace.

L'eau coule alors par gravité de l'étang vers le puits, par la prise d'eau.

Options des systèmes de pompage

Les technologies de pointe utilisées pour les sources d'énergie naturelles comme la chaleur géothermique et l'énergie solaire et éolienne offrent plusieurs options aux producteurs quant au pompage de l'eau à partir des puits de captage et à la protection de l'eau du gel.

Chaque système a ses qualités et ses lacunes. Voici la description de quelques modèles parmi les plus courants :

Porte-interrupteur

La description de cette image suit
Un interrupteur situé sur la porte
basculante active la pompe. Une série de
petits trous permettent à l'eau de s'évacuer
dans le puits.

Ce système s'installe directement par-dessus le puits de captage. Un interrupteur situé sur la porte basculante active la pompe. Lorsqu'un animal atteint l'auge-abreuvoir, il doit ouvrir légèrement la porte en poussant. L'interrupteur actionne alors la pompe placée près du fond du puits. L'eau monte alors jusqu'à l'abreuvoir. À l'arrière de l'abreuvoir, le tuyau de retour du trop-plein d'eau est recouvert d'un grillage.

Le niveau de l'eau est régularisé par la hauteur de l'ouverture du tuyau de trop-plein. Un circuit temporisé empêche les arrêts-démarrages fréquents de la pompe. La pompe fonctionne pendant une période prédéterminée après la fermeture de la porte, ce qui permet à l'animal suivant de recevoir un peu d'eau. Après que les animaux ont fini de boire, la pompe s'arrête. Une série de petits trous de drainage sont pratiqués au bas des tuyaux de vidange d'eau et de trop-plein. Ces trous permettent à l'eau de s'évacuer dans le puits de façon à éviter qu'elle ne demeure dans l'auge et y gèle.

Les producteurs qui utilisent ce type de système constatent que le bétail s'y adapte bien en quelques jours.

Système de pompage avec détecteur de mouvement

La description de cette image suit
Ce système utilise un détecteur de
mouvement pour démarrer la pompe
lorsque le bétail s'en approche.

Ce système utilise un détecteur de mouvement pour démarrer la pompe. L'auge-abreuvoir à double paroi se trouve sur le puits de captage. Lorsqu'un animal approche de l'auge-abreuvoir, l'eau est pompée dans l'auge-abreuvoir par le bas. Le niveau de l'eau s'élève dans le bassin jusqu'à un ensemble de trous de déversement du trop-plein qui retournent l'excès d'eau au puits.

Ces trous sont situés près du rebord de l'auge afin de prévenir tout déversement sur le sol.

La pompe fonctionne tant qu'il y a des mouvements dans la zone de détection du détecteur de mouvement. Pour éviter des départs et des arrêts de la pompe, un dispositif à retardement est intégré afin de permettre à la pompe de fonctionner pendant le temps prédéterminé. Ce dispositif permet à l'animal suivant de s'approcher de l'abreuvoir et de boire avant que la pompe ne s'arrête.

L'eau qui reste dans le bassin retourne dans le puits par le fond de l'auge de façon à éviter qu'il reste de l'eau qui puisse geler. Un filtre empêche les débris d'entrer avec l'eau dans la pompe. Les systèmes à détecteur de mouvement peuvent être adaptés à diverses configurations.

On doit nettoyer le filtre régulièrement pour permettre à l'eau de retourner dans le puits et éviter qu'elle ne gèle dans l'auge ou dans les conduits d'approvisionnement. Si ces systèmes de pompage sont tenus en bon état, ils fonctionnent très bien, sans geler.

Circulation d'air

La description de cette image suit
Ce système fait circuler l'eau
(au moyen d'air ou d'eau) dans une auge
isolée.

Ce système pompe l'eau du puits de captage jusqu'à une auge isolée en forme d'anneau. Un petit compresseur à air fonctionne en continu afin de prévenir le gel de l'eau. Il tire l'air tiède du puits et l'injecte près du panneau d'accès et du flotteur-interrupteur. Le flotteur-interrupteur envoie un signal à la pompe lorsque le niveau d'eau est trop bas pour garder l'auge pleine.

Les bovins boivent par des panneaux d'accès aménagés dans un couvercle isolé qui s'ajuste sur le dessus du puits. Le système de circulation d'air tire parti de la chaleur naturelle du sol; aucune chaleur additionnelle n'est donc nécessaire. Il comporte aussi d'autres avantages : l'addition d'air améliore la qualité de l'eau et comme il y a plus d'un panneau d'accès, plus d'un animal peut boire à la fois; de plus, l'eau ne retourne pas à la source.

Pendant les nuits extrêmement froides, on pourra recouvrir tous les panneaux d'accès sauf un pour prévenir les pertes de chaleur.

Énergie solaire

Tous les systèmes susmentionnés peuvent fonctionner à l'énergie solaire. L'énergie solaire est une façon relativement peu coûteuse, efficace et écologique d'alimenter en énergie un endroit isolé. Les piles de stockage en courant continu qui actionnent la pompe du puits de captage doivent être protégées du froid. Une pile chaude se recharge plus facilement et transmet plus d'énergie au besoin.

Un congélateur domestique horizontal qui ne sert plus est idéal pour contenir la pile, tout en la protégeant une fois enfoui dans le sol et couvert de paille ou de neige.

Abreuvoir portatif sans glace

Dans ce système, une petite installation portative bien isolée comprend une citerne en polyéthylène qui contient plusieurs centaines de gallons d'eau, à plusieurs degrés au-dessus du point de congélation. Les animaux boivent dans une auge dont uniquement une petite partie se trouve à l'extérieur du bâtiment. La température des bâtiments est modérée par la chaleur latente de l'eau.

Ce système fonctionne à son plein potentiel si une grande quantité d'eau (ou toute) est changée quotidiennement. Si l'eau n'est pas toute consommée ni remplacée, elle refroidira et le système gèlera en commençant par la zone d'abreuvement.

Lorsque le bâtiment est bien isolé, le système fonctionne très bien et les baisses des températures nocturnes n'auront aucun effet notable sur la température intérieure. Un nombre suffisant d'animaux doit boire à ce système pour qu'au moins 1 300 litres (300 gallons) d'eau soient consommés et remplacés quotidiennement. L'effet refroidissant des trous d'abreuvement et des chutes de température dans le bâtiment sera éliminé par le remplissage d'eau fraîche chaque jour.

Il se peut que de la glace doive être enlevée des tubes d'abreuvement lors des jours très froids. En général, aucun autre entretien n'est nécessaire. Le plus grand avantage de ce système est que les températures à l'intérieur du bâtiment demeurent au-dessus du point de congélation et que les piles et/ou les génératrices à essence à l'intérieur du bâtiment fonctionnent plus efficacement. En plus, ce petit bâtiment peut être chargé sur un camion de ramassage de balles et déplacé vers des endroits plus appropriés, s'il y a lieu.

Abreuvoir géothermique dans un pneu de l'industrie minière

Ce système permet au bétail de s'abreuver dans une auge faite à partir d'un pneu usé de l'industrie minière. L'eau est amenée par un tuyau d'alimentation enfoui d'un système déjà en place. Le trou du pneu est placé sous la terre, ce qui permet à la chaleur géothermique de remonter pour empêcher le conduit de geler et pour conserver le fond de l'abreuvoir chaud.

Ce processus fonctionne à son plein potentiel si le pneu est fait d'un caoutchouc très épais. Plus le caoutchouc est épais, plus la valeur « R » de l'auge augmente aussi. Par des températures froides, le flotteur gèle en une couche de glace qui devra être retirée chaque jour. Mais si le système est construit adéquatement, la chaleur géothermique empêchera le tuyau d'alimentation sous l'auge de geler lors des grands froids.

Par ailleurs, si le tuyau d'alimentation passe dans la zone de gel dans le sol, le système a plus de risque de geler.

La couche de glace de l'auge en pneu minier devra être retirée tous les matins. Ensuite, le bétail, en s'abreuvant, empêchera la création de glace pendant la journée. Le nombre d'animaux qui s'abreuveront dans l'auge doit être suffisant pour permettre un remplacement complet de l'eau tous les jours. Autrement, l'eau se refroidira et gèlera.

Le système convient parfaitement aux pipelines enfouis profondément dans le sol sur une longue distance et qui se trouvent trop loin pour qu'on puisse alimenter le système en électricité pour y faire fonctionner des éléments chauffants.

Abreuvoir géothermique sans glace

Ce système permet au bétail de s'abreuver directement d'un tube situé sur le dessus d'une buse galvanisée isolée ayant un diamètre de 1,2 mètre (m) (4 pieds (pi)). La buse de trois m (10 pi) est installée à la verticale et une longueur de 2,4 m (8 pi) est enfouie dans le sol. La chaleur géothermique et latente de l'eau aide à empêcher la formation de glace dans le tube d'abreuvement de petit diamètre, même lors des journées très froides.

Le tuyau d'alimentation en eau entre dans le fond de la buse sous la zone de gel et remonte au milieu de la buse sous le couvercle isolé. Un robinet à flotteur contrôle le niveau de l'eau entre 6 et 12,7 centimètres (3 à 5 pouces) du dessus de la buse pour que le bétail atteigne l'eau facilement.

Ces installations fonctionnent très bien avec très peu de gestion et conviennent parfaitement aux pipelines souterrains sur une longue distance. Parfois, les pipelines enfouis profondément sont installés sur plus de 1,61 km du point d'approvisionnement en eau.

Les principaux avantages de ces installations sont les suivants : coûts d'entretien minimes, aucuns frais d'électricité et aucun élément chauffant requis pour retirer la glace. Par contre, leur plus grand inconvénient est que de la glace peut se former et obstruer le trou du tube d'abreuvement si les températures sont extrêmement froides. Il faudra alors retirer cette glace.

On peut adapter ces installations pour les utiliser avec des pompes de puits profonds à courant continu et des puits forés en n'y effectuant que des modifications mineures.

Signaler un problème sur cette page
Veuillez cocher toutes les réponses pertinentes :
Date de modification :