Sélection de la langue

Recherche

Rapport sur les résultats ministériels 2018-2019 - Financement pluriannuel initial

Renseignements généraux

Nom du bénéficiaire L’Institut canadien des politiques agroalimentaires
Date de mise en œuvre 14 décembre 2006
Date d’échéance 31 mars 2022
Lien au Répertoire des programmes Sans objet
Description La subvention conditionnelle à l’Institut canadien des politiques agroalimentaires encourage la recherche indépendante sur les politiques au bénéfice du secteur agricole canadien. La subvention aidera à assurer le succès continu de l’établissement d’un dialogue permanent, ouvert à tous et progressiste sur l’avenir de l’agriculture canadienne et fournira une tribune stable et durable pour débattre des enjeux importants pour l’industrie.
Résultats de l’audit effectué par le bénéficiaire au cours de l’exercice visé par le rapport, et plans futurs Les activités financières de 2018-2019 de l’Institut canadien des politiques agroalimentaires sont présentées dans les « États financiers de l’Institut canadien des politiques agroalimentaires au 31 mars 2019 ». Ce rapport confirme qu’au cours de l’exercice financier du 1er avril 2018 au 31 mars 2019, les « résultats de ses activités et de ses flux de trésorerie pour l’exercice terminé à cette date, conformément aux Normes comptables canadiennes pour les organismes sans but lucratif ».
Résultats de l’évaluation effectuée par le bénéficiaire au cours de l’exercice visé par le rapport, et plans futurs Sans objet. La prochaine évaluation aura lieu en 2020.
Sommaire des résultats atteints par le bénéficiaire

Au cours de l’année financière 2018-2019, l’Institut canadien des politiques agroalimentaires a continué de miser sur quatre secteurs clés importants pour le secteur agroalimentaire canadien :

  • (1) Améliorer le capital naturel
    • L’Institut canadien des politiques agroalimentaires s’est associé au Clean Economy Fund pour financer les contributions uniques de l’agriculture à la lutte contre les changements climatiques. Le Conseil du Clean Economy Fund a reçu plusieurs présentations en février 2018 et l’Institut canadien des politiques agro-alimentaires a préparé et publié sur son site Web un Livre blanc intitulé : « Une croissance écologique en agriculture ».
    • En 2019, l’Institut canadien des politiques agroalimentaires a organisé deux dialogues sur « L’optimisation de l’utilisation des terres pour une croissance durable ». Grâce à ces dialogues, sept documents ont été commandés et la plupart ont été publiés sur le site Web de l’Institut canadien des politiques agroalimentaires.
    • L’Institut canadien des politiques agroalimentaires a commandé un projet de recherche pour estimer les externalités positives et négatives associées à l’agriculture canadienne. Une première ébauche a été livrée en octobre 2018, et le rapport final sera publié sur le site Web de l’Institut canadien des politiques agroalimentaires d’ici la fin de 2019.
    • L’Institut canadien des politiques agroalimentaires a réuni une équipe multidisciplinaire de quatre étudiants diplômés pour entreprendre un projet de recherche visant à explorer les problèmes intersectionnels de gestion et d’utilisation de l’eau en agriculture. Chaque étudiant réalisera un projet individuel, et toute l’équipe rédigera un rapport de recherche conjoint sur « L’agriculture et l’eau » au cours de l’année financière 2019-2020.
  • (2) Optimiser la croissance
    • L’Institut canadien des politiques agroalimentaires a terminé ses travaux sur « La vision d’avenir Barton », avec une « conversation nationale » qui s’est tenue en mai 2018. En juin 2018, l’Institut canadien des politiques agroalimentaires a publié un résumé intitulé « Ce que nous avons entendu – la vision d’avenir Barton : Optimisation de la croissance dans le secteur agroalimentaire ». L’Institut canadien des politiques agroalimentaires a également présenté des recommandations fondées sur ces travaux au président de la Table de la Stratégie économique du secteur agroalimentaire.
    • L’Institut canadien des politiques agroalimentaires a fait profiter le gouvernement des Territoires du Nord-Ouest de l’expertise acquise lors des consultations auprès des intervenants du rapport Barton pour élaborer une proposition de projet. Il a élaboré un document d’orientation axé sur une approche globale à l’égard du système alimentaire, accompagné d’une politique et d’un cadre réglementaire, et faisant ressortir les analyses sectorielles régionales pour accentuer le potentiel agricole des Territoires du Nord. Les résultats de ce document ont été présentés aux représentants du gouvernement des Territoires du Nord-Ouest en mars 2019.
  • (3) Faciliter le commerce
    • En octobre 2018, l’Institut canadien des politiques agroalimentaires a réuni un groupe de chefs de file de l’industrie agroalimentaire pour une conversation avec Andrew Wu, expert en marketing international, en vue d’en apprendre davantage sur le marché chinois et sur la façon dont les exportateurs agroalimentaires canadiens pourraient accroître leurs échanges commerciaux. Les leçons tirées de cet événement ont été publiées sur le site Web de l’Institut canadien des politiques agroalimentaires.
    • L’Institut canadien des politiques agroalimentaires a entrepris une analyse conjointe avec la United States Farm Foundation sur le commerce de produits agricoles entre le Canada et les États Unis. Dans le cadre de cet effort, le chef de la direction de l’Institut canadien des politiques agroalimentaires a présenté un exposé sur « L’Accord de partenariat transpacifique global et progressif et l’agriculture canadienne » au Forum de la Fondation sur le commerce entre le Canada et les États-Unis, en mars 2018. L’Institut canadien des politiques agroalimentaires a également commandé le document de recherche intitulé « Accord de partenariat transpacifique global et progressif et ses avantages pour l’agriculture canadienne ». On s’attend à ce que d’autres travaux sur le commerce et le développement durable soient entrepris à l’automne 2019.
  • (4) S’assurer de la confiance du public
    • L’Institut canadien des politiques agroalimentaires a continué de participer aux activités du Groupe de travail national spécial sur la politique alimentaire, en partageant des données probantes et des idées pour permettre d’approfondir les discussions sur les enjeux futurs de la politique alimentaire et la création possible d’un Conseil national de la politique alimentaire.
    • Le stagiaire d’été de l’Institut canadien des politiques agroalimentaires a étudié le cadre réglementaire d’approbation de la viande in vitro, une nouvelle technologie alimentaire émergente. Le document de recherche qui en a résulté a été publié en octobre 2018.
Renseignements financiers (en dollars)
Dépenses réelles
2016–2017
Dépenses réelles
2017–2018
Dépenses prévues
2018–2019
Autorisations totales pouvant être utilisées
2018–2019
Dépenses réelles (autorisations utilisées)
2018–2019
Écart (dépenses réelles en 2018-2019 moins dépenses prévues
en 2018-2019)
0 0 0 0 0 0
Explications sur les écarts L’entente avec l’Institut canadien des politiques agroalimentaires a été conclue le 31 mars 2007, et le montant total de 15 millions de dollars a été versé au bénéficiaire pendant l’exercice 2006-2007 sous la forme d’un fonds de financement à retirer progressivement sur une période 15 ans s’échelonnant jusqu’au 31 mars 2022 à raison d’un million de dollars par année.
Signaler un problème sur cette page
Veuillez cocher toutes les réponses pertinentes :
Date de modification :