Sélection de la langue

Recherche

Évaluation du Programme d’information sur les marchés (2014 à 2019) - Sommaire

À propos de l’évaluation

Le Bureau de la vérification et de l’évaluation d’Agriculture et Agroalimentaire Canada (AAC) a entrepris une évaluation du Programme d’information sur les marchés (PIM) afin d’examiner sa pertinence, sa conception, son exécution et son efficacité.

L’évaluation du PIM, qui visait une période de cinq ans (de 2014‑2015 à 2018‑2019), s’est appuyée sur plusieurs méthodes : un examen de la documentation; un examen de la littérature; un examen comparatif; des études de cas; des entrevues avec des membres du personnel d’AAC, d’autres ministères et organismes fédéraux et d’intervenants de l’industrie et des gouvernements provinciaux.

Constatations

Résumé du Programme d’information sur les marchés

Pertinence

Le PIM fournit des informations pertinentes aux intervenants d’AAC et aux intervenants externes du secteur agricole et agroalimentaire, informations qui ne seraient pas accessibles autrement. Le PIM occupe un créneau distinct, et ses activités ne sont pas un dédoublement des activités d’autres intervenants.

Le soutien à la croissance et à la compétitivité du secteur agricole et agroalimentaire du Canada est au cœur de la mission d’AAC. Le PIM soutient directement toute une gamme de politiques et de programmes qui contribuent directement à cette mission.

Conception et exécution

L’absence d’une structure officielle de gouvernance pourrait avoir des répercussions négatives à long terme sur la durabilité, la pertinence et l’efficacité du PIM.

Rendement

Le PIM a déjà démontré sa grande capacité de fournir l’information sur les marchés dont ont besoin tant les intervenants d’AAC que les intervenants externes pour prendre des décisions judicieuses et stratégiques. Le programme fournit des renseignements sur les marchés d’une qualité qu’aucune autre source ne peut fournir.

AAC bénéficierait d’une approche plus coordonnée en ce qui concerne la prestation de services de collecte et d’analyse de données, au-delà de ceux du PIM, pour répondre aux besoins des intervenants et ainsi assurer la durabilité, la pertinence et l’efficacité à long terme des services fournis par AAC.

Recommandations

R1 : Le sous-ministre adjoint de la Direction générale des services à l’industrie et aux marchés devrait élaborer une structure officielle de gouvernance pour le Programme d’information sur les marchés, dans le cadre d’une approche panministérielle des services de collecte et d’analyse des données.

R2 : Le sous-ministre adjoint de la Direction générale des politiques stratégiques devrait diriger l’élaboration et la mise en œuvre d’une approche panministérielle des services de collecte et d’analyse des données.

R3 : Le sous-ministre adjoint de la Direction générale des affaires publiques devrait diriger l’élaboration d’une stratégie et des changements aux canaux numériques d’AAC, y compris son site web externe, afin d’assurer une approche centrée sur l’utilisateur à l’échelle d’AAC qui permettra de rendre les données et les analyses pertinentes sur le marché accessibles et utilisables.

Réponse de la direction

La direction a accepté de prendre les mesures suivantes :

Signaler un problème sur cette page
Veuillez cocher toutes les réponses pertinentes :
Date de modification :