Sélection de la langue

Recherche

Champs scientifiques

Bienvenue sur notre page de campagne Champs scientifiques – où vous pourrez vous renseigner sur les chercheurs d'Agriculture et Agroalimentaire Canada (AAC) et comment ils s'assurent que les aliments que vous consommez sont salubres, haute qualité et produits de manière durable.

Rencontrez nos scientifiques

Apprenez pourquoi ils sont passionnés par leurs recherches.

Karen Beauchemin Ph. D.
Karen Beauchemin, Ph. D.
Chercheuse scientifique
Nutrition des ruminants
Lethbridge (Alberta)
Julie Brassard, Ph.D.
Julie Brassard, Ph. D.
Chercheuse scientifique
Virologie alimentaire et environnementale
Saint-Hyacinthe (Québec)
Charles Forney, Ph.D.
Charles Forney, Ph. D.
Chercheur scientifique
Physiologie post-récolte
Kentville (Nouvelle-Écosse)
Helen Tai, Ph.D.
Helen Tai, Ph. D.
Chercheuse scientifique
Génétique et génomique des végétaux
Fredericton (Nouveau-Brunswick)

Vérifiez vos agri-connaissances

1. Vrai ou faux : Agriculture et Agroalimentaire Canada (AAC) est le plus important organisme canadien menant des travaux de recherche agricole.
Réponse

Réponse : Vrai.

AAC collabore entre autres avec les chefs de l'industrie, le milieu universitaire, les organismes internationaux ainsi que les gouvernements provinciaux et territoriaux. Grâce à la recherche et à l'innovation, nous favorisons la croissance et le développement du secteur canadien agricole et nous créons de meilleures possibilités pour les agriculteurs et les Canadiens.

2. Vrai ou faux : Le nom « canola » vient de la combinaison des mots « Canada » et « huile ».
Réponse

Réponse : Vrai.

Le canola, l'une des cultures les plus importantes du Canada, a été mis au point par des chercheurs canadiens dans les années 1960. Aujourd'hui, le Canada est le premier pays producteur et exportateur de canola au monde. Nous produisons environ 20 millions de tonnes de canola par an, dont plus de la moitié est exportée à l'échelle mondiale.

3. Vrai ou faux : AAC a trouvé un champignon microscopique pouvant servir d'herbicide naturel.
Réponse

Réponse : Vrai

Le Phoma macrostoma est un champignon microscopique qui peut être utilisé comme bioherbicide naturel pour éliminer les mauvaises herbes. Lorsqu'il est absorbé par le sol, il s'introduit dans les racines des mauvaises herbes et infecte la plante, qui devient blanche et meurt. Le champignon ne nuit pas au gazon et comme on le trouve normalement dans la nature, il présente moins de risques pour les animaux, les plantes et l'environnement.

4. Les légumineuses sont une catégorie de plantes qui comprend les haricots secs, les petits pois, les lentilles et les pois chiches. Ces produits offrent de nombreux bienfaits. Lequel des suivants ne représente pas un bienfait des légumineuses?
Réponse

Réponse : C

Les légumineuses ne peuvent pas guérir les intolérances ni les sensibilités alimentaires, mais elles peuvent offrir des solutions à ceux qui présentent des intolérances alimentaires ou une sensibilité au gluten. Les légumineuses peuvent servir d'ingrédients dans la préparation d'aliments que les Canadiens mangent déjà, comme le pain. En effet, les pains faits avec des légumineuses contiennent un amidon qui se digère plus lentement. L'amidon à digestion plus lente améliore la santé intestinale et l'absorption du glucose, et aide à stabiliser la glycémie.

Plus de questions
5. Combien y a-t-il de centres de recherche et de développement d'AAC au Canada?
Réponse

Réponse : B

AAC compte 20 centres de recherche et développement au Canada. Les scientifiques et les chercheurs d'AAC d'un bout à l'autre du pays travaillent à des projets qui visent à aider les agriculteurs, l'industrie et les Canadiens. Nous maintenons également des ressources et des collections biologiques, comme la Collection nationale canadienne d'insectes, d'arachnides et de nématodes. Jetez un coup d'œil à nos centres de recherche et collections.

6. La recherche menée par le personnel scientifique d'AAC a abouti à de nombreuses découvertes. Parmi les suivantes, lesquelles peuvent être attribuées aux scientifiques d'AAC?
Réponse

Réponse : D

Les scientifiques d'AAC ont contribué à de nombreux projets dans l'intérêt des agriculteurs, de l'industrie et des Canadiens. Les travaux mentionnés ne sont que quelques exemples parmi tant d'autres. Toute cette recherche favorise l'innovation au sein du secteur canadien de l'agriculture et de l'agroalimentaire.

7. Vrai ou faux : Les pommes de terre peuvent être transformées en plastique biodégradable.
Réponse

Réponse : Vrai

Oui, vos frites et votre fourchette peuvent être fabriquées à partir de pommes de terre! Les plastiques biodégradables faits d'amidons de pomme de terre mettent environ deux mois à se décomposer.

Autres travaux scientifiques en agriculture et agroalimentaire

Capsules scientifiques

Les scientifiques d'Agriculture et Agroalimentaire Canada : Excellents dans leurs domaines

Que font-ils?

Leur objectif est simple – veiller à ce que les aliments que vous consommez soient salubres, de haute qualité et produits de façon écologique.

Julie Brassard (Ph. D.) : Chercheuse scientifique, virologie alimentaire et environnementale (Saint Hyacinthe, Québec)

José Ramon Úrbez-Torres (Ph.D.) : Chercheur scientifique, phytopathologie (Summerland, Colombie Britannique)

Helen Tai (Ph. D.) : Chercheuse scientifique, génétique et génomique des végétaux (Fredericton, Nouveau-Brunswick)

Ils réalisent environ la moitié de toutes les recherches qui se font au Canada dans le domaine agricole.

Ils travaillent dans 20 centres de recherche au pays.

Ils utilisent des chambres de croissance à ambiance contrôlée, des installations d'élevage d'insectes, des stations de surveillance météorologique et même de petites unités vinicoles.

Ils aident les agriculteurs à améliorer et à protéger leurs cultures et à produire de la nourriture pour les Canadiens de façon écologique.

Notre science a bon goût

Nos scientifiques travaillent afin de s'assurer que les aliments que nous consommons sont sains, de haute qualité et produits de manière durable. Voici quatre chercheurs en agriculture que vous pouvez croiser dans nos centres de recherche et le travail qu'ils accomplissent pour vous.

Julie Brassard (Ph. D.) – Saint Hyacinthe, Québec
Virologiste alimentaire et environnementale :
Mme Brassard étudie la façon dont les virus sont transmis entre les humains, les animaux et l'environnement et élabore des stratégies pour enrayer leur propagation de la ferme à l'assiette.

José Ramón Úrbez-Torres (Ph. D.) – Summerland, Colombie-Britannique
Phytopathologiste :
Des plantes saines produisent des aliments sains. M. Úrbez-Torres étudie les causes des maladies des plantes et les façons de combattre celles-ci afin que nous ayons des aliments sains et de grande qualité à consommer.

Heather McNairn (Ph. D.) – Ottawa, Ontario
Spécialiste de la télédétection :
Une meilleure compréhension des environnements des plantes aidera à produire de meilleurs aliments. Mme McNairn utilise des images satellitales pour surveiller les cultures et les conditions de leurs sols.

Sylvie Cloutier (Ph. D.) – Ottawa, Ontario
Généticienne moléculaire :
La production d'aliments de qualité commence à l'échelle microscopique. Mme Cloutier développe des cultures plus intelligentes en identifiant les gènes qui aident les plantes à s'adapter aux changements climatiques.

Signaler un problème sur cette page
Veuillez cocher toutes les réponses pertinentes :
Date de modification :