Activités de recherche

Une des sept priorités de la Stratégie pour la science et l'innovation d'AAC concerne précisément la biodiversité, en particulier l'amélioration de la compréhension des bioressources canadiennes et de la protection de la conservation de la diversité génétique. Les activités scientifiques canadiennes liées à l'agriculture contribuent à conserver la diversité génétique du pays grâce à des programmes efficaces de recherche en matière de biodiversité. Les connaissances acquises au moyen de ces activités sont communiquées à des partenaires canadiens et étrangers.

Études sur la biodiversité

Les recherches sur la biodiversité permettent non seulement d'élaborer de nouvelles cultures pour le Canada ainsi que des produits et des procédés visant à répondre à la demande alimentaire du pays et du monde, mais aussi de surmonter les obstacles liés au climat et aux sols canadiens. Les études aident également à réduire l'incidence présente et future des nouvelles espèces envahissantes et des espèces déjà établies. Les chercheurs d'AAC ont grandement contribué à la préservation de la biodiversité en mettant au point plusieurs centaines de nouvelles variétés végétales ainsi qu'en menant des recherches sur la zoogénétique et sur la conservation du germoplasme.

Principaux programmes nationaux

Les RPC et les collections nationales canadiennes, deux importants programmes d'AAC, contribuent à la préservation de la biodiversité des cultures du pays en permettant non seulement de protéger les ressources génétiques agricoles du Canada, mais également de fournir des services d'identification et du matériel génétique aux scientifiques canadiens et étrangers.

Ressources phytogénétiques du Canada (RPC)

AAC identifie, recueille et préserve les cultures produites au Canada et encourage leur utilisation par l'entremise du Programme canadien de ressources génétiques - (RPC). Les activités liées au programme se déroulent principalement au Centre de recherche de Saskatoon, en Saskatchewan, et dans plusieurs centres de collections du pays.

  • 1-A) Préservation des végétaux et des semences

    Le Centre de Saskatoon gère plus de 1 000 espèces végétales et conserve plus de 113 000 échantillons de semences dans sa banque de semences. Dans le cadre des programmes canadiens de ressources génétiques du Centre, on est chargé d'acquérir et de préserver des espèces végétales indigènes du pays qui ont une importance économique ou des végétaux menacés d'extinction au sein de la biodiversité. En outre, le Centre est officiellement responsable, pour le compte du Canada, des principales collections mondiales de germoplasme d'orge et d'avoine. Il doit également préserver les collections de réserve mondiales de spécimens de millet à chandelle, d'oléagineux et de crucifères au cas où la principale collection serait détruite.
    En 2008, on a transféré des échantillons de semences de RPC à la banque mondiale de semences de la Norvège afin de diversifier davantage les lieux de stockage du matériel phytogénétique du Canada.

  • 1-B) Autres banques de matériel phytogénétique des RPC

    1. Banque canadienne de clones
      Dans le cadre du Programme canadien de ressources génétiques d'AAC, on conserve également une collection de plus de 3 500 plants de fruits de vergers et de petits fruits à la Banque canadienne de clones du Centre de recherches sur les cultures abritées et industrielles à Harrow, en Ontario. Même si le Canada ne cultive pas toutes les variétés à des fins commerciales, chacune d'entre elles est distincte, et l'information génétique qu'elles contiennent pourrait devenir une ressource précieuse, car les scientifiques se tournent vers le passé lorsqu'ils créent de nouvelles variétés.

    2. Banque de gènes de la pomme de terre
      Les scientifiques du Centre de recherches sur la pomme de terre de Fredericton, au Nouveau Brunswick, conservent une collection de plus de 130 variétés de semences patrimoniales et modernes de pommes de terre du Canada. Les variétés de pommes de terre sont beaucoup plus nombreuses que ce nous voyons en magasin. Aujourd'hui, l'installation principale de la collection du Centre international de la pomme de terre du Pérou compte plus de 7 500 variétés différentes de pommes de terre provenant du monde entier.

  • 1-C) RPC et la conservation du patrimoine génétique animal

    Le centre de RPC de Saskatoon met aussi en œuvre le nouveau Programme canadien des ressources génétiques animales (PCRGA), une initiative conjointe entre AAC et l'Université de la Saskatchewan. Ce programme créé en 2005 assure la conservation à long terme de la diversité génétique des races animales et aviaires canadiennes grâce à la cryoconservation du germoplasme.

Collections nationales canadiennes

Sur le plan scientifique, AAC dispose d'une solide équipe de chercheurs en taxonomie, c'est à dire la science de la classification des espèces. AAC fait appel à l'expertise de ses scientifiques pour l'identification officielle d'espèces indigènes et étrangères de végétaux, d'insectes, de nématodes et de champignons.

  • 2-A) Rôle des collections nationales

    Les collections nationales, qui se trouvent au Centre de recherches de l'Est sur les céréales et oléagineux situé sur la Ferme expérimentale centrale, à Ottawa, sont considérées comme un trésor national. En outre, elles jouent un rôle essentiel dans la mise au point de nouvelles cultures et biotechnologies et de nouveaux bioproduits pouvant assurer la qualité et le rendement à long terme de l'agriculture canadienne. Les recherches liées à la biodiversité et à la taxonomie permettent :
    1. de déceler rapidement les espèces envahissantes;
    2. de diagnostiquer correctement la présence de ravageurs et d'agents pathogènes;
    3. de fournir des renseignements pouvant servir lors de recherches liées à l'écologie; et
    4. d'accroître la sécurité des frontières du Canada en réduisant le risque que des obstacles au commerce surgissent.

  • 2-B) Collections de référence

    Parmi les collections de référence actives mentionnons :
    1. la Collection nationale canadienne d'insectes, d'arachnides et de nématodes Cette collection, qui comprend environ 16 millions de spécimens, est considérée comme l'une des meilleures de ce genre en ce qui concerne la taille, la représentation des espèces et le niveau de conservation.
    2. l'Herbier des plantes vasculaires (DAO) du Canada. Il s'agit de la plus importante collection de plantes vasculaires séchées du pays. Justement appelée herbier, on y trouve 1,5 million de spécimens irremplaçables protégés dans un milieu à ambiance contrôlée. Lorsqu'ils sont bien protégés contre l'humidité et les ravageurs, les spécimens séchés peuvent être conservés pendant des centaines d'années dans l'herbier. La collection constitue une ressource extrêmement précieuse qui permet d'identifier des végétaux provenant de partout au Canada et qui appuie les recherches sur la classification des végétaux réalisées dans le monde entier.
    3. la Collection in vitro de gloméromycètes (GINCO) Il s'agit d'une collection unique de champignons mycorhiziens à arbuscules (CMA), des micro organismes symbiotiques qui vivent en association avec des végétaux. La collection GINCO, qui est la première collection internationale de cultures de gloméromycètes, comprend 150 spécimens. Elle a été établie dans le cadre d'une collaboration scientifique internationale entre le Centre de recherches de l'Est sur les céréales et oléagineux d'AAC, la Collection de cultures fongiques canadiennes et la Mycothèque de l'Université catholique de Louvain.
    4. l'Herbier national de mycologie Il s'agit d'une collection qui contient 350 000 spécimens.
    5. la Collection de cultures fongiques canadiennes (CCFC) Il s'agit d'une collection qui contient 16 000 souches de cultures fongiques vivantes.