Brise-vent pour le bétail

Les brise-vent présentent des avantages pour les parcs d'engraissement, les pâturages et les aires de vêlage. En hiver, le ralentissement du vent diminue le stress subi par les animaux, améliore leur état de santé et augmente le taux de conversion des aliments.

Les brise-vent améliorent le cadre de travail dans les aires d'élevage et aux alentours. Ils atténuent aussi le bruit et les odeurs liées aux activités d'élevage.

Il est possible de protéger le bétail de plusieurs façons avec des arbres. Les brise-vent plantés le long des pâturages fournissent au bétail une protection contre le vent et la poudrerie. En été, l'ombrage créé par les arbres soulage les animaux durant les journées les plus chaudes. Autour des parcs d'engraissement, les brise-vent freinent le vent, ce qui réduit le stress subi par les animaux. Les porcs et les volailles bénéficient également de la protection et de l'ombre fournie par les arbres. Enfin, la protection fournie autour des étables, des enclos et des salles de traite peut favoriser le rendement des troupeaux laitiers.

Les brise-vent peuvent former un écran entre les zones inesthétiques et la route ou la maison. Ils filtrent la poussière produite par le travail du sol et par la circulation routière. Ils étouffent le bruit des machines et des véhicules. Les arbres absorbent également certaines odeurs ou les masquent grâce à la senteur aromatique dégagée par leur feuillage et leurs fleurs.

Chaque brise-vent doit être conçu pour répondre aux besoins propres de l'exploitation d'élevage. Un brise-vent correctement planifié et bien entretenu protègera le bétail en hiver comme en été et offrira des avantages à long terme. Il importe que les brise-vent soient séparés par une clôture pour les protéger du bétail. Les animaux peuvent endommager les arbres et arbustes, directement en broutant les feuilles et les tiges et indirectement en compactant la terre dans la zone d'enracinement.

Protection estivale et hivernale

Les brise-vent protègent le bétail contre les vents froids en hiver, tout en permettant une bonne circulation d'air dans le parc d'engraissement ou le pâturage en été, ce qui réduit le stress thermique subi par les animaux.

Pendant l'hiver, les brise-vent offrent des avantages considérables aux producteurs de bétail en réduisant les besoins fourragers, en augmentant le gain de poids et en améliorant la santé générale des animaux. Quand le bétail est élevé en confinement dans des bâtiments à température contrôlée, les brise-vent réduisent la quantité d'énergie nécessaire pour chauffer ou refroidir le bâtiment, selon la saison.

Il est recommandé de situer les mangeoires à une distance variant entre 25 mètres (m) et 40 m au sud de la rangée intérieure du brise-vent, afin d'éviter des problèmes tant en hiver qu'en été. En hiver, le chemin d'accès et l'allée d'affouragement seront idéalement situés au-delà de la zone d'accumulation de neige.

En été, les animaux souffrent rarement de la chaleur, car ils se trouvent en dehors de la zone de ralentissement du vent.

La description de cette image suit.
Description - Planification de brise-vent pour protéger le bétail du froid l'hiver

La figure est un croquis démontrant deux zones où l'on garde du bétail : un parc d'engraissement et une aire de vêlage et d'alimentation hivernale. Les vents dominants soufflent du nord ouest. Le croquis propose un brise-vent de trois à six rangées des côtés nord et ouest du parc d'engraissement, à une distance de 45 à 60 m du parc. L'aire de vêlage est protégés par un brise-vent de deux ou trois rangées à une distance des côtés nord, ouest et sud (dégagement de 45 à 60 m).

Concevoir le brise-vent

Les brise-vent doivent être placés perpendiculairement aux vents dominants d'hiver. Il faut s'assurer que les brise-vent du côté sud ne bloquent pas les brises estivales, car celles ci réduisent le stress thermique pour le bétail.

Le terrain doit être correctement égoutté pour permettre l'écoulement de l'eau de fonte des neiges et limiter la quantité de boue dans les parcs d'engraissement. Il faut veiller à diriger l'eau de ruissellement à l'écart des arbres, car la teneur élevée en nitrate due à la présence d'urine dans les eaux de ruissellement endommagera les brise-vent.

Il existe deux principaux types de brise-vent habituellement utilisés pour les enclos de bétail. Le premier est le modèle traditionnel à plusieurs rangées, et le deuxième est un modèle à deux rangées et à haute densité. Le choix du brise-vent dépend de la superficie disponible, de la zone à protéger et des buts visés.

Brise-vent à plusieurs rangées

Le brise-vent traditionnel compte au minimum trois rangées d'arbres et d'arbustes, dont au moins une rangée de conifères. L'espacement sur la rangée est habituellement de 0,3 à 1,0 m pour les arbustes, de 2,0 à 2,5 m pour les arbres feuillus et de 2,5 à 3,0 m pour les conifères. L'espacement entre les rangées est généralement de 5,0 m à 6,0 m, mais doit être adapté en fonction de la largeur du matériel d'entretien du brise-vent. Le modèle à plusieurs rangées permet d'obtenir un brise-vent de haute densité qui protège sur une grande distance.

Brise-vent de haute densité à doubles rangées

Dans ce type de brise-vent, on réduit l'espacement, tant sur le rang qu'entre les rangées comparativement au brise-vent traditionnel. Sur le rang, les arbustes sont espacés de 0,9 à 1,2 m et les arbres de 2,0 à 3,0 m. Les rangées sont espacées de 1,5 à 2,0 m. On peut planter une deuxième, voire une troisième double rangée à un intervalle de 7,5 à 15 m.

Plus l'espacement entre les doubles rangées est grand, plus il y aura de place pour l'accumulation de neige, et plus il sera facile de circuler à l'intérieur du brise-vent. En outre, la bande de terre située entre les doubles rangées peut être cultivée ou servir d'habitat pour la faune.

Voici les deux principaux avantages des brise-vent à double rangée :

  • densité plus élevée.
  • moins d'entretien contre les mauvaises herbes entre les rangées.

L'inconvénient est qu'il peut être nécessaire de renouveler le brise-vent plus tôt en raison de l'espacement plus étroit.

Il est possible de planter une combinaison de brise-vent à plusieurs rangées et à double rangée autour des parcs d'engraissement et dans d'autres zones consacrées à la production animale. La présence d'une double rangée d'arbustes plantés serrés à 15 m d'un brise-vent conventionnel, du côté exposé au vent, permettra de retenir la neige entre les deux plantations d'arbres. Encore une fois, il faut prévoir un bon drainage du terrain pour évacuer l'eau de fonte des neiges.

Les brise-vent conçus pour protéger le bétail doivent tenir compte des particularités du terrain et du type d'élevage. Plus les objectifs visés sont nombreux, plus la conception des brise-vent sera complexe.

Date de modification :