Tordeuse du pommier

Archips argyrospila

Hôtes

Frêne, caragana, orme, érable, peuplier et divers arbres fruitiers

La description de cette image suit
Chenille de la tordeuse du pommier.
Source : USDA Forest Service - Region 8 - Southern Archive, USDA Forest Service, Bugwood.org


Aspect et cycle de vie

La tordeuse du pommier hiverne sous forme d'œufs, qui éclosent à la fin mai. Le corps des chenilles est vert à vert brunâtre, et leur tête est brun clair à noire. Les chenilles arrivent à maturité au début juillet; elles mesurent alors 20 à 25 millimètres (mm) de longueur. Les adultes sont présents tout le mois de juillet. Leurs ailes antérieures sont marbrées, brun clair à brun rougeâtre, avec des marques argentées. Les femelles déposent 50 à 100 œufs en masses rondes sur les branches et les rameaux des arbres hôtes, où ils passeront l'hiver.

Dommages

Les jeunes chenilles endommagent les arbres en consommant les bourgeons qui commencent à s'ouvrir, les fleurs, les jeunes fruits et les feuilles naissantes. Plus tard, elles enroulent ensemble plusieurs feuilles en tissant de légers fils de soie. Ainsi, elles peuvent se nourrir des feuilles repliées tout en étant protégées des prédateurs et de la plupart des insecticides. Lorsqu'elles sont dérangées, les chenilles se tortillent vigoureusement pour retourner dans leur abri de feuilles roulées, ou elles se laissent tomber au sol. Généralement, elles causent seulement une légère perte de feuilles, mais, dans les cas d'infestation grave, un grand nombre d'arbres peuvent subir une défoliation complète.

La description de cette image suit
Adulte de la tordeuse du pommier.
Source : bugguide.net.

Lutte

Il n'est pas nécessaire d'utiliser de traitements chimiques contre la tordeuse du pommier dans les cas d'infestation légère. Dans les cas d'infestation grave, du carbaryl peut être appliqué dès l'apparition des premiers dommages.

Date de modification :