Tétranyque de l'épinette

Oligonychus ununguis

Hôtes

Épinette blanche et épinette du Colorado

Aspect et cycle de vie

La description de cette image suit
Dommages causés par le tétranyque de l’épinette. Photo : Petr Kapitola, State Phytosanitary Administration, Bugwood.org

La description de cette image suit
Décoloration du feuillage causée par l'alimentation du tétranyque de l'épinette; à noter l'aspect poussiéreux des aiguilles dû à la présence de fils de soie laissés par le ravageur. Photo : Thérèse Arcand, Ressources naturelles Canada

Le tétranyque de l'épinette peut produire jusqu'à 8 générations par an. Les adultes sont de minuscules acariens (0,5 millimètres (mm)) dont la couleur varie du vert foncé au brun foncé. L'alimentation débute à la mi-mai et se poursuit tout au long de la période de croissance. Les œufs hivernants sont produits de la fin septembre jusqu'aux premières grosses gelées.

Dommages

Le tétranyque de l'épinette endommage le feuillage en transperçant les aiguilles de ses fines pièces buccales et en en suçant la sève. Cela se traduit par une décoloration des aiguilles, qui jaunissent ou brunissent et finissent souvent par se dessécher et tomber. Les dégâts sont habituellement découverts sur les branches inférieures, puis ils se propagent vers le haut et l'extérieur à mesure que l'infestation progresse. Cet acarien tisse de fines toiles de soie entre les rameaux et les aiguilles. Ces toiles sont plus facilement observables en dessous des rameaux, en raison de l'accumulation de particules de poussière, d'aiguilles mortes et de corps d'acariens qui y adhèrent. Dans les plantations d'épinettes, les infestations peuvent durer des années, entraînant une baisse de la vigueur et, à terme, la mort des arbres. Les jeunes arbres nouvellement plantés et les semis de pépinières ou les arbres stressés sont plus susceptibles de subir des blessures graves. Une façon de déceler les infestations consiste à secouer une branche au-dessus d'une feuille de papier blanc, puis ensuite de passer la main sur le papier ou de plier ce dernier en deux et de le presser entre les mains. La présence de taches rouges sur le papier indique la présence probable de l'acarien. Il convient d'effectuer des vérifications périodiques car les populations de tétranyques peuvent progresser rapidement.

Lutte

Les fortes pluies accompagnées de grands vents et les températures extrêmes sont des facteurs de répression naturels. L'arrosage des arbres avec un jet d'eau puissant contribue à réduire les infestations. Dans le cas de brise-vent ou de grands arbres, on peut recourir à l'application de produits tels le diazinon, le dicofol ou le malathion. Pour atteindre les rameaux et les toiles de l'intérieur, les applications doivent se faire à haute pression. Il pourrait être nécessaire de procéder à une seconde application, deux semaines après la première.

Date de modification :