Scolyte de l'orme

Hylurgopinus rufipes

Hôte

Orme

Aspect et cycle de vie

La description de cette image suit
Larves matures.
Source : Thérèse Arcand, Ressources naturelles Canada, Service canadien des forêts, Centre de foresterie des Laurentides.

L'adulte est brun foncé à noir, mesure environ 3 mm de longueur et a un corps rugueux parsemé de poils jaunes, courts et raides. Cette espèce de coléoptère semble se diviser en deux groupes : le premier passe l'hiver dans l'écorce extérieure d'ormes vivants, près de la base, et le deuxième passe l'hiver sous forme de larve, dans l'écorce intérieure d'ormes morts. Dans les deux cas, après la reproduction, la femelle creuse deux galeries de ponte, entre l'écorce intérieure et le bois d'ormes morts, en train de mourir ou coupés. Ces galeries sont creusées à contre-fil et forment de larges « V ». La femelle dépose de minuscules œufs blanc perle, en groupes serrés, des deux côtés des galeries. Après l'éclosion, les jeunes larves creusent des galeries d'alimentation perpendiculairement aux galeries de ponte, généralement dans le sens des fibres du bois. Arrivées à maturité, les larves, blanches et dépourvues de pattes, se transforment en nymphe puis en adulte. Les individus ayant passé l'hiver sous forme de larve sont présents au stade adulte à la fin juin et en juillet. Les individus ayant passé l'hiver sous forme adulte sont présents à la fin juillet et en août. Dans les deux cas, on compte une génération par année au Canada.

Dommages

La description de cette image suit
Galeries sur un tronc d'orme.
Source : Thérèse Arcand, Ressources naturelles Canada, Service canadien des forêts, Centre de foresterie des Laurentides.

Le scolyte de l'orme est porteur des spores du champignon responsable de la maladie hollandaise de l'orme. Le champignon s'introduit ainsi dans les ormes vivants et cause le blocage des vaisseaux transportant l'eau dans l'aubier, ce qui tue l'arbre.

Lutte

On peut réduire les populations de scolyte de l'orme en éliminant les sites de reproduction, soit les ormes morts ou mourants. On ne devrait pas réaliser l'élagage des ormes en santé entre le 1er avril et le 31 août, car l'insecte est fortement attiré par les blessures ouvertes. En outre, le bois d'orme utilisé pour le chauffage ne devrait pas être déplacé d'une localité à l'autre. Il est possible de lutter contre l'insecte en appliquant en août du chlorpyrifos sur les premiers deux mètres du tronc des ormes vivants.

Date de modification :