Punaise de l'érable négondo

Boisea trivittata

Hôte

Frêne vert, Érable

Aspect et cycle de vie

La description de cette image suit
Punaise de l'érable négondo adulte.
Photo : Royalalbert-museum.ca
La description de cette image suit
Punaise de l'érable négondo, adulte (à droite) et larve (à gauche).
Photo : edupic.net/bugs.htm

Les adultes de la punaise de l'érable négondo hivernent dans des endroits secs et protégés, comme les bâtiments et les greniers, d'où ils émergent au printemps pour s'envoler vers leurs hôtes. Les femelles pondent leurs œufs sur les jeunes feuilles qui se déploient ou dans les crevasses de l'écorce. Les larves éclosent deux semaines plus tard et commencent à se nourrir en dessous des feuilles. Elles sont généralement noires, sauf pour leur abdomen de couleur rouge, qui est progressivement recouvert par des ébauches ailaires noires dont la taille augmente au fil du développement larvaire. Lorsque les feuilles viennent à maturité, les punaises les délaissent pour se nourrir des jeunes graines, plus succulentes. La punaise adulte, qui mesure environ 12 millimètres (mm), est de couleur brun foncé tirant sur le noir. Le pourtour de ses ailes est teinté de rouge et son thorax est marqué de trois lignes rouges. Les adultes peuvent faire leur apparition dès le début d'août. À l'automne, les punaises de l'érable négondo se regroupent en grand nombre sur la face ensoleillée des arbres, des bâtiments et des pierres. C'est à ce moment que les adultes commencent à se chercher un lieu d'hivernation et qu'elles deviennent des nuisances en tentant de s'introduire dans les habitations.

Dommages

Les larves et les adultes occasionnent des dégâts en suçant la sève des feuilles et des samares. L'activité alimentaire cause l'apparition de petites taches sur les feuilles et leur déformation. Lors de pullulations, les dégâts sont plus apparents sur les arbres semenciers. De façon générale, la punaise est plus nuisible par ses regroupements automnaux et sa recherche de lieux d'hivernement autour des habitations que par les dommages qu'elle cause à ses hôtes.

Lutte

La répression de la punaise de l'érable négondo vise davantage à prévenir son introduction dans les habitations, où elle constitue une nuisance, qu'à réduire les dégâts qu'elle cause à l'érable. On peut décourager les regroupements d'insectes en enlevant les feuilles, les pierres et les débris autour des habitations. L'application de savon insecticide constitue un autre moyen de lutte, tout comme celle de produits contenant du carbaryl ou du chlorpyrifos, qui ne doivent servir qu'à l'extérieur. Pour une efficacité maximale, procéder aux applications lorsque les insectes sont regroupés. Une autre façon de prévenir l'invasion des habitations consiste à réparer les fissures dans les murs de fondations, ainsi qu'autour des fenêtres et des portes. Une fois l'insecte à l'intérieur de l'habitation, le seul moyen de lutte est la collecte et l'élimination, notamment à l'aide d'un aspirateur.

Date de modification :